Boris Chukhovich: Le street art, un genre exilique? | Archivance - Miscellanées | Scoop.it
Les rapports entre exil et street art sont complexes. D'une part, les artistes de rue ressemblent aux migrants dont le nomadisme perpétuel caractérise le monde contemporain. D'autre part, le street art a ses propres raisons d'être qui ne coïncident pas toujours avec celles d'artistes exilés. Dans ce texte, l'auteur met en examen les corrélations possibles entre le street art et l'exil. Il explore d'abord les potentialités internes du street art en tant que genre artistique qui auraient permis de le considérer en tant qu'art d'exil. Il étudie ensuite des figures d'exil qu'on peut observer dans l'œuvre des artistes de rue.