Bibliothèque nationale de France - Jacques Derrida, L'avant-dernier mot, archives de l'aveu | Archivance - Miscellanées | Scoop.it

Comment penser à la fois « l’événement » et la « machine » vouée à la répétition de l’ordre reçu, obéissante à un programme calculable,comment penser l’organique et l’inorganique, penser le nouveau concept de « penser la pensée » ou penser le « pensable ». La généalogie des  vols  de Rousseau et de St Augustin sont l’objet de la question du « signifiant » et du signifiant libre et du substitut symbolique. L’œuvre devient comme une machine à « tuer le temps », à « racheter la faute » : par l’œuvre « l’innocence éclatera ». Repentir regret et remord sont l’objet d’une contradiction entre la culpabilité à ne pas se sentir coupable et l’absence du regret. Pour Rousseau la question du repentir s’illustre par sa conversion au catholicisme que Derrida considère plus « mécaniste » et autoritaire que le protestantisme, plus spirituel et « littéraliste ».