Climat: il faut se faire une raison, tout est foutu! | Archivance - Miscellanées | Scoop.it
Le mois dernier, le New York Times Magazine tirait sur huit pages le portrait d’un Anglais, Paul Kingsnorth, célèbre dans la mouvance des activistes et penseurs écologistes anglophones :« C’est la fin du monde tel que nous le connaissons, et ça lui convient. Après des décennies de fervent militantisme environnemental, Paul Kingsnorth a décidé qu’il était trop tard -- l’effondrement est inévitable. »Sur le coup, je me suis gratté la tête, essayant de comprendre pourquoi le NYT choisissait de prés...