Archivance - Misc...
Follow
Find tag "cerveau"
20.1K views | +6 today
Archivance - Miscellanées
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by René Z. from Merveilles - Marvels
Scoop.it!

La véritable histoire de Phineas Gage, le patient le plus célèbre des neurosciences

La véritable histoire de Phineas Gage, le patient le plus célèbre des neurosciences | Archivance - Miscellanées | Scoop.it

 

A chaque génération, on revisite le mythe de cet homme dont le traumatisme crânien nous a appris que le cerveau est la manifestation physique de la personnalité et du sentiment de soi. Cet homme, dont la personnalité aurait complètement changé après un accident de barre à mine. Son histoire n'est peut-être pas celle qu'on vous a racontée, elle n'en est pas moins fascinante. ...

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Scooped by René Z.
Scoop.it!

Le ventre, notre deuxième cerveau

Que savons-nous de notre ventre, cet organe bourré de neurones, que les chercheurs commencent à peine à explorer ? Selon cette captivante enquête scientifiqu...
more...
No comment yet.
Rescooped by René Z. from Philosophie et société
Scoop.it!

Le cerveau, ce n'est pas 1 million de lignes de code - Information

Le cerveau, ce n'est pas 1 million de lignes de code - Information | Archivance - Miscellanées | Scoop.it

Quand on s'intéresse à ce que le monde du numérique dit du corps et de la vie, il y a des chances pour qu'on tombe assez vite sur des prédictions intimidantes : « bientôt, nous serons tous des cyborgs », « en 2045, nous aurons complètement fusionné avec les machines » et. Un des spécialistes de ce genre de déclarations, c’est un type du nom de Ray Kurzweil [...]

 

Ce qui est très intéressant, c’est que Myers tient bien  à préciser qu’il n’est pas hostile à l’idée que le cerveau est une sorte d’ordinateur, et qu’on pourra un jour reproduire artificiellement ses fonctions. Mais, explique-t-il, il ne faut pas pour autant raconter n’importe quoi, comme le fait Kurzweil, et bâtir ses raisonnements sur des prémisses fausses [...]


Via Julien Lecomte
more...
No comment yet.