Le « groupe de Tarnac » dénonce « l'antiterrorisme comme mode de gouvernement » | Archivance - Miscellanées | Scoop.it

 

Point de vue. Les mis en examen de « l'affaire de Tarnac » réagissent à l'arrestation de deux adolescents toulousains partis « faire le djihad » en Syrie.

 

L'antiterrorisme est magique. Il a non seulement l'art de faire passer des chihuahuas pour des loups, mais en outre celui de faire taire toute protestation à son sujet. Deux lycéens de 15 et 16 ans dont on s'alarmait en janvier, entre compassion et surprise, qu'ils aient pris le chemin de la Syrie sont ainsi devenus à la fin du mois des « apprentis djihadistes » sous contrôle judiciaire. Et nul ne moufte. ...

 


Via Alcofribas