(Dé)penser l'argent (1/4): Georg Simmel, Philosophie de l'argent | Archivance - Miscellanées | Scoop.it

Argent : Cause de tout le mal. Auri sacra fames, maudite soif de l’or. Le dieu du jour (à ne pas confondre avec Apollon). Les ministres le nomment traitement ; les notaires, émoluments ;  les médecins, honoraires ;  les employés, appointements ;  les ouvriers, salaires ; les domestiques, gages.

L’argent ne fait pas le bonheur. Hé bien, rendez-le ! ajoute Jules Renard en complétant la définition que donne Flaubert de l’argent dans son dictionnaire des idées reçues. L’argent, une idée reçue ? C’est une autre façon de dire la difficulté qu’il y a à savoir de quoi on parle. L’argent, comme billets et pièces matériels qui n’ont de valeur que symbolique mais aux effets bien réels ? Avatars des structures intersubjectives – relations d’échanges, de compétitivité - qui régissent la société?  Expression d’une anthropologie universelle  - cupidité, prodigalité ?

Plus qu’un objet, plus qu’un symbole, moins qu’une fin en soi, quand on le dépense, peu importe, mais quand on  y pense…