MVRDV, adorateurs d'Al  Qaeda ou de Michael Moores ? | Architecture pour tous | Scoop.it

Suite à la publication d'un projet de deux tours jumelles à Séoul qui comprenait à mi-hauteur un ensemble de volumes déconstruits, l'agence hollandaise MVRDV a essuyé un flot de critiques en provenance des Etats-Unis, ou l'analogie avec l'attaque des Twin Towers est interpretée comme une très mauvaise blague. 

Après avoir rejeté toute volonté de provocation, Winy Maas, le directeur de l'agence, a d'abord expliqué que la forme du "nuage" était guidée par les enjeux d'apport de lumière et de confort. dans un second temps, Maas a concédé que la provocation était un bon stimulateur et que l'architecture avait besoin de figures comme Michael Moores. 

 

Provocateur, certainement; contradictoire, sans aucun doute.