Plan de rigueur : et pan sur les primo-accédants les plus modestes. | Architecture pour tous | Scoop.it

Le nouveau plan visant à réduire la dette publique appelle une forte contribution de la part du secteur du bâtiment. Contrairement aux promesses du ministre du logement Benoit Apparu, qui avait affirmé le 20 octobre sur LCI que la TVA à 5,5% sur les travaux d'entretien et de rénovation dans l'ancien [serait] "maintenue quoiqu'il arrive", celle-ci passe à 7%. 

De son côté, le PTZ+ (Prêt à taux zéro) est supprimé dans l'ancien, tandis que le dispositif Scellier est supprimé tout court. Pour ce dernier, je fais partie de ceux qui ne pleureront pas sa perte, mais pour le PTZ dans l'ancien, c'est un nouveau coup de massue sur la tête des primo-accédants les plus modestes, les plus concernés par l'achat dans l'ancien. Ceux pour qui la décision d'achat reposait sur le PTZ peuvent retourner subventionner la rente immobilière par leurs loyers...

 

toutes les précisions utiles dans le lien...