Le Metropol Parasol de Séville, "Centre de résistance" des indignés | Architecture pour tous | Scoop.it

Il s'agit de la plus grande structure de bois du monde, un motif de fierté pour la ville de Séville. Pourtant, lors de son inauguration en avril 2011, nombreux sont ceux qui voient dans le Metropol Parasol un symbole des dépenses somptuaires qui ont mené le pays à la crise. Quelque mois plus tard, les indignés investissent les lieux pour en faire une Agora moderne, consacrant l'édifice en "Centre de Résistance". Analyse (passionnante) d'un paradoxe par Ethel Baranoa.