Arboriculture: qu...
Follow
Find
2.8K views | +0 today
 
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
onto Arboriculture: quoi de neuf?
Scoop.it!

Phytosanitaires/Guadeloupe : la justice autorise la reprise des épandages aériens

Phytosanitaires/Guadeloupe : la justice autorise la reprise des épandages aériens | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it
Le tribunal administratif de Basse-Terre, qui avait été saisi par le préfet de la Guadeloupe, a autorisé lundi la reprise des épandages aériens de fongicides sur les bananeraies, selon les modalités définies par le dernier arrêté préfectoral.

 

Source : http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/phytosanitaires-guadeloupe-la-justice-autorise-la-reprise-des-epandages-aeriens-64036.html

Voir aussi : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-justice-autorise-la-reprise-des-epandages-de-fongicides-sur-les-bananeraies_355572.html

more...
No comment yet.
Arboriculture: quoi de neuf?
Les nouvelles concernant l'arboriculture
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

La production de pommes est estimée à 1,67 millions de tonnes

La production de pommes est estimée à 1,67 millions de tonnes | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Selon les données d'Agreste, le service statistique du ministère de l'Agriculture, la production nationale de pommes est estimée à 1,67 millions de tonnes.

La production 2014 serait en retrait de -4 % par rapport à 2013 et inférieure de -3 % à la moyenne 2009-2013.

Pour la région Midi-Pyrénées, la production est en légère baisse mais les calibres devraient être dans la normale,  au contraire de l'an dernier. Pour la région Pays de la Loire, la floraison n’a pas été optimale, à cause d’un climat frais et humide, les rendements seront plus faibles. Pour la région PACA,  la production est attendue en baisse, conséquence des épisodes de grêle et de la diminution des surfaces en production.

En région Rhône-Alpes, les précipitations estivales ont favorisé le développement des fruits. La production sera supérieure à celle de l’an dernier. En région Centre, la production est prévue en hausse par rapport à 2013. En région Limousin, le déficit en fruits ou les dégâts dus à la grêle sont compensés par un grossissement important des fruits, grâce aux précipitations estivales. En région Languedoc-Roussillon, le potentiel de production est supérieur à celui de 2013.

source : agreste agriculture gouv fr

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Règlementairement, les préparations naturelles ne sont plus des pesticides - ForumPhyto

Règlementairement, les préparations naturelles ne sont plus des pesticides - ForumPhyto | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

La Loi d’Avenir Agricole récemment approuvée au Sénat (voir ici sur ForumPhyto) stipule : « Une préparation naturelle peu préoccupante est composée exclusivement soit de substances de base, au sens de l’article 23 du règlement (CE) n° 1107/2009, du 21 octobre 2009 du Parlement européen et du Conseil, concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et abrogeant les directives 79/117/CEE et 91/414/CEE du Conseil, soit de substances naturelles à usage biostimulant. Elle est obtenue par un procédé accessible à tout utilisateur final. Les substances naturelles à usage biostimulant sont autorisées selon une procédure fixée par voie réglementaire. »

Les médias environnementalistes crient victoire. Par exemple :
« Le purin d’ortie n’est plus un pesticide mais un « biostimulant » » (Sciences et Avenir)
« Les préparations naturelles ne sont plus considérées comme des pesticides » (Bastamag).

Sur le plan symbolique, l’évènement a son importance. D’un point de vue pratique, on peut en douter.

La liste des substances de base approuvée au niveau européen se résume à la décoction de prêle des champs et au chlorhydrate de chitosan. 8 autres substances sont en cours d’inscription (quelques autres décoction de plantes, le vinaigre, la lécithine, etc.). Une substance de base dépend toujours du règlement 1107/2009 sur les produits phytopharmaceutiques. En ce sens, elle est toujours considérée, règlementairement, comme un « pesticide ». Cependant, à condition que le demandeur puisse prouver l’innocuité totale de la substance, les dossiers d’autorisation au niveau européen sont plus simples.
De plus, le gouvernement aura également la possibilité d’autoriser des substances naturellesbiostimulantes par voie réglementaire. Donc plus simplement: le caractère « biostimulant » permet d’éviter la lourdeur de la règlementation européenne sur les produits phytopharmaceutiques.
Au total, les perspectives de protection phytosanitaire ne sont pas bouleversées par ce changement…

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

L’Europe ne manquera pas de pommes

L’Europe ne manquera pas de pommes | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

La 38ème édition du congrès Prognosfruit qui s’est tenue au début du mois d’août à Istanbul, a confirmé de bons paramètres de récolte. Mais c’est l’écoulement de la production, que se soit sur le marché intérieur, à l’export ou vers l’industrie qui inquiète la profession et déterminera le niveau de la valorisation du cru 2014.

Les prévisions de récolte en pommes pour la campagne 2014-2015 ont été estimées lors du congrès Prognosfruit, à 11,8 Mt à l’échelon européen. La production serait d’un bon niveau et d’un bon calibre dans la plupart des pays européens. Elle pourrait ainsi égaler la forte récolte engrangée en 2012, sans toutefois atteindre les niveaux record de 2009 ou 2010. Les pays du nord de l’Europe que ce soit l’Allemagne, le Royaume-Uni ou dans une moindre mesure le Benelux, reviennent en force après le déficit enregistré l’an dernier. La récolte pourrait même atteindre un niveau record en Italie tandis que les autres pays d’Europe du Sud, y compris la France annoncent plutôt un petit recul. La production devrait également être abondante en Europe de l’Est, avec probablement un nouveau record pour la Pologne, la Hongrie et l’Ukraine. De même, la Biélorussie (160 000 t) et la Russie (1,7 Mt) annoncent de forts niveaux de récolte. En revanche, les prévisions de récoltes sont un peu plus mitigées en poires même si les conditions climatiques ont été bonnes lors de la floraison et de la nouaison dans la plupart des pays, à l’exception toutefois de l’Italie. Le potentiel est notamment un peu réduit dans les pays d’Europe du sud, après une année 2013 très chargée en fruits. L’Italie et le Portugal, bien que sur des niveaux de production comparables aux années antérieure seront loin d’exprimer leur plein potentiel (966 000 t pour l’Italie et 210 000 t pour le Portugal en 2011). Cette baisse s’explique par un potentiel tronqué pour certaines variétés en Italie (Kaiser, Santa-Maria et Comice) et une floraison trop courte au Portugal. La production continue de baisser en France. En revanche, elle est toujours croissante en Europe du Nord avec le développement des surfaces, avec sans doute un niveau de production record en Belgique et aux Pays-Bas, bien que ces pays aient été affectés par les orages de grêle du mois de juin. Le calibre devrait également être en hausse par rapport à l’an dernier.
Aussi, si le potentiel est au rendez-vous, ce sont les débouchés qui risquent de faire un peu défaut. Les productions européennes devront, en effet, se frayer un chemin jusque dans le panier déjà bien encombré de la ménagère.
-> SUITE DE CET ARTICLE DANS NOTRE EDITION DE SEPTEMBRE

POMMES
Prévisions de récolte (milliers de tonnes)

Pommes

2014

A/A-1

A/moy 3ans

Autriche

188

21%

10%

Belgique

301

37%

21%

Danemark

24

4%

18%

France

1487

-6%

0%

Allemagne

1036

29%

14%

Grèce

231

-2%

-11%

Italie

2388

13%

13%

Pays-Bas

350

11%

4%

Portugal

264

-7%

3%

Espagne

446

-4%

-2%

Suède

16

-6%

0%

Royaume-Uni

225

10%

14%

Sous total UE Ouest

6 956

8%

7%

Hongrie

780

33%

43%

Pologne

3540

12%

24%

Roumanie

285

-22%

-24%

Sous total UE Est

4 935

10%

20%

TOTAL UE

11 893

9%

12%

Source WAPA

POIRES
Prévisions de récolte (milliers de tonnes)

Poires

2014

A/A-1

A/moy 3ans

Belgique

340

8%

21%

Danemark

6

0%

13%

France

135

-14%

-11%

Allemagne

30

-12%

-22%

Grèce

35

9%

-5%

Italie

707

-3%

-8%

Pays-Bas

336

3%

17%

Portugal

176

9%

8%

Espagne

371

-8%

-9%

Suède

1

0%

-25%

Royaume-Uni

24

-8%

-13%

Sous total UE Ouest

2 161

-1%

0%

Sous total UE Est

111

-20%

-7%

TOTAL

2 272

-2%

-1%

Tags: poire, Pomme, prévisions, prognosfruit
 
more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Protection phytosanitaire des fruits et légumes
Scoop.it!

Le memento de la protection des cultures en Martinique (FREDON) - ForumPhyto

Le memento de la protection des cultures en Martinique (FREDON) - ForumPhyto | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Via ForumPhyto
more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Le Min de Nantes va déménager !

Le Min de Nantes va déménager ! | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Cette fois, la décision est prise : le MIN de Nantes va bien quitter l’île de Nantes pour migrer vers le sud de la métropole nantaise, du côté de Rezé. Le dossier, un moment très controversé, a finalement fait l’unanimité lors du Conseil communautaire de juin dernier qui a voté ce déménagement à l’horizon 2018.

Cela concerne quand même une grosse centaine d’entreprises (et plus de 1 000 salariés) ; leurs représentants regroupés en association avaient pesé pour que les problèmes d’accessibilité et d’indemnisations soient bien pris en compte. Ce sera chose faite. Le futur emplacement sera ainsi tout proche d’un centre commercial existant et de la contournante Sud de Nantes. L’aménagement de 16 ha représente un investissement prévisionnel de 70 millions d’€. Il devrait s’adjoindre d’un pôle alimentaire pour l’implantation de nouvelles entreprises. Dans l’intervalle, les principales entreprises maraîchères du bassin de Nantes comme la coopérative Océane ou les Etablissements Marais avaient déjà quitté le Min pour installer leur siège et leurs plateformes logistiques également au sud de Nantes, près des grands axes de circulation. Le Min reste néanmoins un centre d’approvisionnement important en produits frais (dont les fruits et légumes, notamment bio) ; il alimente certes la métropole mais bien au-delà, vers la Vendée et le Sud de la Bretagne.

Tags: Commerce de Gros, Etablissements Marais, MIN de Nantes, Oceane

 

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Le syndicalisme spécialisé pointe du doigt l’enseigne Leader Price

Le syndicalisme spécialisé pointe du doigt l’enseigne Leader Price | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it
La FNPF et Légumes de France dénoncent conjointement une campagne de promotion sur prospectus en faveur notamment de tomates cocktail de Hollande et de pommes Gala du Chili, alors même que l’offre hexagonale abonde de ce type de produits.
more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Agriculture et Alimentation méditerranéenne durable
Scoop.it!

France : Vente de fruits et légumes : «le marché règne en maître» - Libération

France : Vente de fruits et légumes : «le marché règne en maître» - Libération | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Faute de prix rémunérateurs, le nombre de producteurs de fruits et légumes a été divisé par deux en quinze ans. C’est le constat alarmant du Mouvement de défense des exploitants familiaux, le Modef. Pour alerter l’opinion publique, le syndicat agricole organise son opération annuelle de vente à prix coûtant. Jeudi matin, dès 8 heures, cinquante tonnes de tomates, melons, poires ou pommes de terre débouleront dans la capitale, place de la Bastille, et dans la couronne parisienne. Le but : dénoncer «la concurrence déloyale» dont sont victimes les maraîchers français, selon Raymond Girardi, le secrétaire général du Modef qui accuse la grande distribution.


Via Doc IAMM
more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Mesvergers
Scoop.it!

Valais: un prototype trie les abricots selon leur maturité - Bluewin

Valais: un prototype trie les abricots selon leur maturité - Bluewin | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

“Valais: un prototype trie les abricots selon leur maturité Bluewin Mais l'intérêt de la technologie est incontestable, estime le chef de l'Office cantonal de l'arboriculture Jacques Rossier. La méthode n'est ni invasive ni destructrice pour le fruit.”


Via Mesfruits
more...
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Embargo Russe : la filière communique son inquiétude

Embargo Russe : la filière communique son inquiétude | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

La FNSEA, JA, Coop de France, Légumes de France, la Fnpf, Felcoop et GEFeL expriment dans un communiqué commun leur inquiétude quant à la préservation de la production européenne et française, et des nombreux emplois qui y sont attachés. Il réitèrent leur demande de Rv au ministre de l’Agriculture.

Communiqué du 20 août 2014 :

Suite à l’embargo imposé par la Russie sur la plupart des produits agricoles européens, la Commission européenne a décidé de mettre en place des mesures de soutien à hauteur de 125 millions d’euros pour les fruits et légumes frais, produits périssables durement touchés par cet embargo.
La FNSEA, JA, Coop de France, Légumes de France, la Fnpf, Felcoop et GEFeL déplorent que la filière fruits et légumes, déjà fragilisée, soit la victime collatérale – comme d’autres productions agricoles – d’enjeux politiques. Bien que la mobilisation et la décision de la Commission européenne furent rapidement prises, ce que nous saluons, l’intervention du budget agricole ne peut pas être l’unique ressource d’accompagnement dans cette crise. Il s’agit notamment pour les Etats membres de prendre leurs responsabilités et de trouver un dispositif adapté pour soutenir l’ensemble des filières agricoles et agroalimentaires.
La crise grave qui s’annonce nécessite des mesures d’urgence à la hauteur des enjeux, particulièrement ceux de la préservation de la capacité de production européenne et française, et des nombreux emplois qui y sont attachés. Au regard des conséquences de cet embargo, les montants financiers annoncés ne suffiront pas. Ils seront d’autant plus insuffisants au regard d’une mise en œuvre de cette aide complexe et avec des effets directs limités pour les producteurs et entreprises français.
Pour l’ensemble de ces raisons, nous souhaitons, nous, organisations professionnelles, poursuivre le dialogue avec le Président de la République et le Ministre de l’Agriculture, auprès de qui nous renouvelons notre demande de rendez-vous en urgence.

 

Tags: Coop de France, crise européenne, embargo russe, felcoop, FNSEA, GeFel, JA, la Fnpf,Légumes de France

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Chiquita décline l’offre de rachat brésilienne

Chiquita décline l’offre de rachat brésilienne | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Position ultime, ou provisoire en attendant meilleure offre ? Le board des directeurs de Chiquita a affirmé le 14 août que l’offre de rachat émise le 11 août par l’alliance des groupes Cutrale et Safra était « inadéquate ».

Il faut rappeler que Chiquita est en pleine transaction avec le groupe irlandais Fyffes pour simultanément former le numéro 1 mondial de la banane et se soustraire aux exigences du fisc américain pour connaître la douceur de fiscalité irlandaise… Les deux groupes brésiliens ont émis une offre de rachat de toutes les actions du groupe Chiquita au prix de 13 $ en cash, ce qui a eu la vertu de faire grimper l’action du groupe américain de 31 %, alors que le groupe irlandais chutait de 15 %. Dans l’état actuel, Chiquita considère que son projet d’alliance avec Fyffes est plus favorable aux actionnaires que l’offre de rachat non amicale émise par les Brésiliens. Mais peut-être qu’une offre à meilleur prix pourrait recevoir un accueil plus favorable, même si officiellement, les négociations ne sont pas ouvertes. On est probablement dans un jeu de posture qui ménage l’avenir.

Tags: banane, Chiquita, Cutrale, Fyffes, Safra

 

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Tout savoir sur les prix des fruits et légumes - Portail public de l'alimentation

Tout savoir sur les prix des fruits et légumes - Portail public de l'alimentation | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

FRUITS ET LÉGUMES - Face à l’étal de votre primeur, dans les allées des supermarchés, voire directement chez vos producteurs préférés, vous êtes peut-être déjà restés un peu perplexes devant les prix affichés des fruits et des légumes. A la hausse ou à la baisse, les prix des fruits et légumes sont par essence variables, puisque soumis à de multiples facteurs. Explications.


Fragiles, périssables, peu stockables, sensibles à la météo aussi bien à la production qu’à la consommation et régis par la loi de l’offre et de la demande, les fruits et légumes frais affichent par essence des prix variables.

Facteur n°1 : la météo

Ensoleillement, précipitations, gel, orages... les conditions climatiques impactent fortement les fruits et légumes frais, tant au niveau de la quantité de la production que de sa qualité – et donc de son goût.

On n’y pense moins, mais la météo joue également sur l’état d’esprit des consommateurs. « Un été maussade tel qu’en juillet dernier n’incitera pas les consommateurs à acheter des fruits d’été, même si ceux-ci sont présents en abondance et de belle qualité. », explique-t-on chez Interfel, l’interprofession des fruits et légumes frais. A contrario, un temps ensoleillé et des températures élevées donneront davantage envie de consommer des fruits et légumes rafraîchissants, juteux et désaltérants. Difficile donc de trouver le bon équilibre entre l’offre et la demande.

Facteur n°2 : la saison

On ne le répétera jamais assez : chaque fruit et chaque légume présente son propre calendrier de production et de commercialisation, appelé « campagne », dont les dates de début et de fin peuvent varier d’une année sur l’autre (en fonction de la météo notamment). 
Manger des produits de saison, en plein cœur de la campagne, lorsque les volumes disponibles sont plus importants, permet généralement d’éviter des prix trop élevés.

Le saviez-vous ? 
En 2014, les volumes disponibles pour la majorité des fruits et légumes d’été ont engendré une baisse des prix par rapport à 2013. C’est donc le bon moment pour savourer les fruits et légumes frais ! 

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

« La drosophile du cerisier endommage les récoltes » (Le Matin, Suisse) - ForumPhyto

« La drosophile du cerisier endommage les récoltes » (Le Matin, Suisse) - ForumPhyto | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Sous ce titre, Le Matin, quotidien suisse grand public, donne la parole aux techniciens et agriculteurs : présente depuis trois ans en Suisse, Drosophila suzukii (nom scientifique de cette mouche) fait maintenant des dégâts économiques.

« Entre 30 et 40% des fruits sont atteints dans certaines fermes du canton de Zurich ».
L’hiver doux a favorisé la pullulation de la mouche. La protection des cerisiers est difficile : « Les insecticides sont peu probants jusqu’ici et soumis à une autorisation spéciale. »

Drosphila Suzikii est un parasite émergent au niveau mondial et attaque de nombreux fruits : « fraises, framboises, mûres, myrtilles, cerises, pêches et abricots » sont les plus touchés.


Dégâts de Drosophila Suzukii sur cerises

 
more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Renforcement des contrôles sur les fruits et légumes, Fruits et Légumes - Pleinchamp

Renforcement des contrôles sur les fruits et légumes, Fruits et Légumes - Pleinchamp | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Le ministère de l'Agriculture et le secrétariat d'Etat à la Consommation ont exigé lundi le renforcement des contrôles sur les fruits et légumes dans un contexte de crise liée à la surproduction européenne et aux sanctions russes.

"Instruction a été donnée aux services de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) de procéder à une intensification de la campagne de contrôles déjà en cours visant à vérifier le respect des règles de commercialisation des fruits et légumes", indiquent les services de la secrétaire d’État Carole Delga et du ministre Stéphane Le Foll dans un communiqué.

Cette mesure de renforcement des contrôles est prise à titre préventif. Elle intervient dans un contexte d'embargo russe sur les produits agricoles. Ces contrôles permettront en particulier de vérifier la présence de bons de commande avec prix de vente lors du transport de cargaisons de fruits et légumes. Il s'agit là de faire respecter les règles afférentes à la pratique dite de "prix après-vente" prévue par le code du commerce, indiquent-ils.

Avant même l'annonce mercredi de sanctions par la Russie visant les importations agroalimentaires européennes et américaines, les producteurs français ont dénoncé la concurrence déloyale de productions espagnoles qui passent la frontière sans tarifs pré-convenus et font s'effondrer les prix.

Source : Minsitère de l'Agriculture

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

FreshFruitPortal.com » France: kiwifruit producer looks forward to ‘active markets’ in coming season

FreshFruitPortal.com » France: kiwifruit producer looks forward to ‘active markets’ in coming season | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

A good amount of summer rainfall has led to one French produce company expecting an outstanding quality for its Oscar branded kiwifruit this year. 

Prim’land managing director Jean-Baptiste Pinel said he was looking forward to the coming season in which the company would harvest some 15,000 metric tons (MT) of kiwifruit.

“We are confident with the next season because we’re having a very good production at the moment with excellent quality,” Pinel told www.freshfruitportal.com.

“We had a bit of rain all throughout the summer, which was great for the trees because humidity was very high and there was no shortage of water. Generally quality and taste will be very good this season.”

Pinel added a lot can happen in the remaining two growing months before the harvest, but so far everything was promising.

Prim’land has kiwifruit production in Chile as well as France, and Pinel said the current state of the market with fruit coming from the South American country was very positive and would likely continue.

“So far the markets are strong, and at the moment we have very good reserves with the sale of the Chilean kiwifruit, and there we have a very good reserve right now in all the markets,” he said.

“All in all the market is very good for Oscar kiwifruit, but of course for France it will be another season. The market is quite active now and so I am confident that when we arrive with our French Oscar the market will be the same and generally the situation should be good.”

Last year saw Prim’land’s first kiwifruit shipment to South Korea, and Pinel said although it was a relatively small amount he was confident the company would be able to ramp up volume this season.

“We only did one container. So this season we hope that we have more opportunity to sell higher volumes but we are confident and looking forward to showing the South Korean consumer the great taste of French Oscar kiwifruit,” he said.

While kiwifruit makes up about 90% of Prim’land’s business, the company also grows numerous varieties of apples.

Pinel explained that apple quality was shaping up in a similarly positive fashion to the kiwifruit, but the same could not be said for markets.

“With apples the production is good in terms of quality, but regarding the markets, they are a bit more difficult than kiwifruit. There is a lot of supply and generally production will be very high this season,” he said.

The World Apple and Pear Association (WAPA) has forecast a 9% rise in apple volumes to 11.89 million MT this year, and with Russia closed to big EU apple exporting countries like Poland there will likely be oversupply issues on the old continent.

“With Russia being closed the situation could be quite complicated,” Pinel said.

He explained Prim’land’s relatively small apple production meant it didn’t export its apples to far away countries like India, and so could not increase shipments easily to avoid the EU, but the low quantities also meant the company wouldn’t be as badly affected as others.

“It may be difficult but because we are a smaller player in apples are we are mainly operating locally,” Pinel said.

“We shouldn’t have a lot of difficulty because our size isn’t big enough. So we shouldn’t be too affected by Poland in the markets we are dealing with right now.”

Photo: Prim’land

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

A nos Fruits et Légumes Citoyens !

A nos Fruits et Légumes Citoyens ! | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Pour témoigner de leur soutien aux productions nationales, plusieurs personnes anonymes ou pas, participent à un mouvement de masse sur les réseaux sociaux.

Ainsi, tout comme les belges ou les polonais, qui ont été les premiers à lancer cet appel suite à l’annonce de l’embargo russe, les français se manifestent à travers #AnosFruitsetLegumesCitoyens. L’idée est de se mobiliser et de consommer des produits nationaux. Un hashtag a spécialement été créé pour inciter les Français à se prendre en photo avec un fruit ou un légume de saison et à consommer les productions de nos régions :#AnosFruitsetLegumesCitoyens. Vous pouvez tous participer et relayer l’info pour qu’au moment de faire nos courses nous soyons tous concernés !

 

 

Tags: AnosFruitsetLegumesCitoyens, applefies, interfel, pearfies, selfies, selfruits

more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Économie circulaire locale et résiliente pour nourrir la ville
Scoop.it!

Une conserverie itinérante

Une conserverie itinérante | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it
LIEGE Réapprendre à conserver ses aliments et valoriser les productions maraîchères locales. L’outil s’inscrit dans la logique des circuits courts.

Via Laurent Lebot
more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Cancon (47) : Unicoque et Ferrero, même combat

Cancon (47) : Unicoque et Ferrero, même combat | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

“ Le cours mondial grimpe suite à la très mauvaise récolte en Turquie. Unicoque profite aussi de la hausse Vent de panique chez tous les boulimiques du Nutella. À en croire les plus...”


Via Chambre d'agriculture de Dordogne, Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Agriculture et Alimentation méditerranéenne durable
Scoop.it!

Fruits et légumes/Embargo russe : « Des effets potentiellement importants »

Fruits et légumes/Embargo russe : « Des effets potentiellement importants » | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

A l'initiative de FranceAgriMer, les professionnels de la filière des fruits et légumes se sont réunis, mardi, pour évaluer les conséquences de l'embargo russe sur leurs productions. « Dans un contexte déjà difficile pour certaines productions fruitières et légumières, l'embargo russe a conduit FranceAgriMer à organiser une réunion de travail avec les professionnels de la filière fruits et légumes le 19 août 2014. Objectif : partager les premières analyses sur l'impact et les conséquences à court et moyen terme de cet embargo, faire le point sur les initiatives communautaires et leur mise en œuvre, définir des pistes et un cadre de travail pour les prochaines semaines », indique FranceAgriMer dans un communiqué du 21 août.


Via Doc IAMM
more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Agriculture et Alimentation méditerranéenne durable
Scoop.it!

Utilisation de produits phytosanitaires : la réglementation dans le viseur des agriculteurs - Le Figaro

Utilisation de produits phytosanitaires : la réglementation dans le viseur des agriculteurs - Le Figaro | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it
La France est un des pays où la réglementation est la plus stricte en ce qui concerne l'utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ces efforts pèsent sur les revenus des producteurs de fruits et légumes, qui dénoncent la concurrence déloyale des produits venus de pays beaucoup moins exigeants.

Via Doc IAMM
more...
Sylvain Rotillon's curator insight, August 21, 10:09 AM

La France qualifiée de "bon élève", même en période estivale, c'est un peu fort. Selon les chiffres clés du ministère de l'écologie, la France est le premier consommateur européen, ce qui est logique ayant la plus grande surface agricole de l'UE, et le 4ème mondial. Si l'on rapporte la consommation à la production, on est au quatrième rang européen derrière le Portugal, les Pays-Bas et la Belgique. Rapporté à la surface, on est dans la moyenne, mais devant l'Espagne.

L'environnement ça commence à bien faire disait quelqu'un, mais on oublie que le coût des traitements est aussi un élément non négligeable dans le prix de revient des produits agricoles. 

Sylvain Rotillon's curator insight, August 21, 10:23 AM

La France qualifiée de "bon élève", même en période estivale, c'est un peu fort. Selon les chiffres clés du ministère de l'écologie, la France est le premier consommateur européen, ce qui est logique ayant la plus grande surface agricole de l'UE, et le 4ème mondial. Si l'on rapporte la consommation à la production, on est au quatrième rang européen derrière le Portugal, les Pays-Bas et la Belgique. Rapporté à la surface, on est dans la moyenne, mais devant l'Espagne.

L'environnement ça commence à bien faire disait quelqu'un, mais on oublie que le coût des traitements est aussi un élément non négligeable dans le prix de revient des produits agricoles. 

Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Le prix des fruits et légumes a nettement reculé cet été

Le prix des fruits et légumes a nettement reculé cet été | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it
Entreprises :

Le prix moyen des fruits a reculé cet été de 12% et celui des légumes de 3% par rapport à 2013, grâce à une météo favorable au moment du pic de production, selon une étude de Familles Rurales parue jeudi dans La Croix, qui note une plus grande présence des produits français en grande distribution.

Après deux années de hausse, et surtout une année 2013 marquée par des prix record après un printemps exécrable, le prix des fruits revient à son niveau de 2012, selon deux relevés effectués pendant l'été sur un panel de huit fruits et huit légumes.

A l'exception du poivron (+3%), tous les fruits et légumes ont vu leur prix baisser cet été. Pour un tiers du panel, cette baisse tourne autour de 20% (pomme, melon, pêche, courgette, salade et poire).

Le prix moyen du kilo de fruits descend ainsi à 3,34 euros contre 3,78 euros en 2013, constate l'association de défense des consommateurs.

"C'est un retour à la normale, avec un printemps précoce et un début d'été favorable, ce qui pousse à une grande production, et par contre un été capricieux qui a ralenti la consommation", favorisant la baisse des prix, a expliqué à l'AFP Dominique Marmier, président de Familles Rurales.

Pour les légumes, la baisse est toutefois "limitée" et les prix restent proches des maximums enregistrés, avec un prix moyen du kilo à 2,15 euros (2,21 euros en 2013).

Familles Rurales constate "une plus grande offre des fruits et légumes d'origine France", notamment dans la grande distribution.

Ainsi en juillet, plus des trois quart des prix relevés dans les super et hypermarchés provenaient de fruits et légumes français. Sur les marchés, c'est le cas pour 8 produits sur 10.

Mais sur les 16 produits de l'échantillon, 9 sont moins chers lorsqu'ils viennent de l'étranger, même si la différence reste minime: inférieure ou égale à 7 centimes dans 2/3 des cas.

"Les produits français sont plus performants au niveau du prix", ce qui incite le consommateur à les choisir, constate M. Marmier, qui se dit toutefois "surpris" par le resserrement des prix entre la France et l'étranger, étant donné la différence de coûts de production, par exemple avec les pêches espagnoles.

"On retombe dans l'opacité des prix des grandes surfaces françaises", souligne-t-il.

Les magasins hard-discounts restent les endroits les moins chers pour acheter fruits et légumes, même si les prix y ont augmenté par rapport à 2013, au contraire des hyper/supermarchés et des marchés.

Un panier composé d'un kilo de chacun des 8 fruits et 8 légumes du panel coûte 44,29 euros en hard-discount; 45,56 euros en hyper/supermarchés et 52,48 euros sur un marché.

En bio, les prix baissent également: -14% en moyenne pour les fruits et -11% pour les légumes. Les prix restent beaucoup plus élevés en bio qu'en conventionnel (+66% pour les fruits, +58% pour les légumes), mais l'écart se resserre par rapport à 2013.

"L'offre est de plus en plus importante (...) que ce soit dans les supermarchés, hypermarchés, hard discount, ce qui contribue à baisser le prix", analyse M. Marmier.

Pour cette étude, 69 consommateurs ont relevé les prix dans 37 départements du 9 au 15 juin puis du 7 au 13 juillet.

more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Agricultural Biodiversity
Scoop.it!

Strategizing about conservation of horticultural crops

Another report from one of our correspondents at the International Horticultural Congress: There were some great discussions during the IHC’s workshop on global conservation strategies for horticultural crops.


Via Luigi Guarino
more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Un nouveau bio-agresseur émergent : la bactérie Xylella Fastidiosa - ForumPhyto

Un nouveau bio-agresseur émergent : la bactérie Xylella Fastidiosa - ForumPhyto | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Xylella Fastidiosa, protéobactérie, attaque 132 espèces de végétaux différents, dont chênes, oliviers, pêchers,  lauriers roses, amandiers, etc.
Tous les insectes suceurs qui se nourrissent de sève brute sont potentiellement vecteurs

Présente depuis peu en Italie du Sud, elle commence à faire des ravages dans les oliveraies. Les agriculteurs corses sont inquiets et demandent que plus aucun végétal ne rentre en Corse.
Les pouvoirs publics sont sereins, estiment la situation sous contrôle, mais appellent à la vigilance : « Ne jamais acheter des végétaux dans des circuits de commercialisation qui ne sont pas officiels. Il faut acheter des végétaux chez des pépiniéristes régulièrement enregistrés. Et vérifier qu’ils sont accompagnés des documents nécessaires ».

Voir ce Reportage et Vidéo de France3 Corse.

Pour aller plus loin :
Bulletin de santé forestière (Sujet n°4) du Ministère de l’Agriculture
Avis de l’EFSA (agencxe de sécurité sanitaire de l’Union Européenne)

more...
No comment yet.
Rescooped by Ingénieurs Fruits et Légumes from Protection phytosanitaire des fruits et légumes
Scoop.it!

Drosophila suzukii : Analyse de risque pour les DOM-TOM (ANSES)

Drosophila suzukii : Analyse de risque pour les DOM-TOM (ANSES) | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Anses has recently published 4 PRAs (in French) on the risk of Drosophila suzukii for French overseas department (La Réunion, La Guadeloupe, de La Martinique, de Mayotte et de La Guyane)

Étant donné la probabilité importante d’entrée et d’établissement de Drosophila suzukii à La Réunion, qui a été confirmée par la détection récente de l’insecte dans l’île (novembre 2013) , l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande un maintien des contrôles phytosanitaires des importations à l’arrivée, l’application systématique du traitement au froid (y compris pour les fruits transportés par voie aérienne), l’augmentation des efforts de sensibilisation des voyageurs aux risques phytosanitaires et des contrôles des passagers. Compte tenu de la détection en novembre 2013 de D. suzukii dans l’île qui confirme finalement l’introduction probable de la mouche malgré les mesures préventives, la protection des cultures (par des filets « insectproof» à maillage inférieur à 2,7 mm2) pourrait être recommandée d’autant plus que les cultures attaquées, à savoir les fraisiers, s’y prêtent.
Concernant les zones de La Guadeloupe, de La Martinique, de Mayotte et de La Guyane, l’Anses considère le risque d’introduction de D. suzukii très faible et recommande une surveillance par des pièges sentinelles afin de détecter une éventuelle introduction de D. suzukii.

Réunion: https://www.anses.fr/sites/default/files/documents/SVEG2012sa0163Ra03.pdf

Mayotte: https://www.anses.fr/sites/default/files/documents/SVEG2012sa0163Ra02.pdf

Martinique & Guadeloupe: https://www.anses.fr/sites/default/files/documents/SVEG2012sa0163Ra04.pdf

Guyane: https://www.anses.fr/sites/default/files/documents/SVEG2012sa0163Ra01.pdf


Via Muriel Suffert, ForumPhyto
more...
Muriel Suffert's curator insight, August 13, 8:12 AM

The French PRA is based on EPPO PRA performed in 2011 for Europe (available at http://www.eppo.int/QUARANTINE/Pest_Risk_Analysis/PRA_intro.htm).

D. suzukii was recently found in La Réunion but not in the other overseas departments.

Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

L'université virtuelle d'AgroEcologie a ouvert

L'université virtuelle d'AgroEcologie a ouvert | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

Pour se former à distance à l'AgroEcologie, l'UVAE a lancé son 1er module.

L’agroécologie, au coeur des grandes orientations pour l'avenir, suscite un grand intérêt. Pour répondre au besoin de compétences engendré par l’essor de cette discipline, des établissements membres d’Agreenium (AgrocampusOuest, AgroParisTech, AgroSup Dijon, Cirad, INPT, Inra, Montpellier SupAgro) et l’Université de Lorraine(ENSAIA) ont créé l’UVAE (Université virtuelle d’agroécologie) qui vient de mettre en ligne le 1er module d’autoformation intitulé « Qu’est-ce que l’agroécologie ? ».

L'UVAE (Université virtuelle d’agroécologie) propose un parcours de formation en ligne, à destination d’un large public (chercheurs et enseignants, agents scientifiques, ministériels et techniques, ingénieurs de développement…) disposant de connaissances de base en agronomie pour acquérir des connaissances et compétences dans cette nouvelle discipline.

Le module est divisé en 4 étapes, chacune d’entre elles proposant un parcours à la carte, rapide ou complet. L’ensemble du parcours de ce module prévoit une vingtaine d’heures, les cours proposés sont constitués de ressources audiovisuelles et de lectures d’articles, de recherches guidées à réaliser. Les retranscriptions des vidéos sont également disponibles. ndus par les sols et l’agriculture de conservation, ils devraient être mis à disposition d’ici la fin de l’année.

http://www.ea.inra.fr/uvae

more...
No comment yet.
Scooped by Ingénieurs Fruits et Légumes
Scoop.it!

Pêches et nectarines : le détail des mesures de soutien aux producteurs, Fruits et Légumes - Pleinchamp

Pêches et nectarines : le détail des mesures de soutien aux producteurs, Fruits et Légumes - Pleinchamp | Arboriculture: quoi de neuf? | Scoop.it

La commission européenne vient d'annoncer les premières mesures de crise qui peuvent être mises en œuvre dès aujourd'hui pour améliorer la situation du marché de la pêche-nectarine.

Distribution gratuite des pêches et de nectarines

Les organisations de producteurs pourront développer des actions de distribution gratuite dans une limite de 10% des volumes de productions commercialisées (au lieu de 5% habituellement). Les producteurs indépendants se verront exceptionnellement ouvert cette possibilité par l'intermédiaire des Organisations de Producteurs (OP).

Actions de communication de crise

Les organisations de producteurs peuvent dès à présent mettre en place des actions de communication de crise, au-delà de la limite budgétaire prévue par les textes communautaires (classiquement plafonnée à 30% du programme opérationnel cofinancé par l'UE).

La mise en place de ces mesures avait été demandée par le ministre de l’Agriculture français, ainsi que par ses collègues ministres espagnole et italien afin de rééquilibrer le marché particulièrement perturbé depuis début juillet 2014.

Source : Ministère de l'Agriculture

more...
No comment yet.