L'incroyable sous-exploitation de la richesse forestière en France | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
La France, troisième pays forestier d'Europe, affiche un solde de sa balance commerciale forestière négatif de 6,6 milliards d'euros. La tempête de 2009 dans le Sud-ouest a « réveillé les consciences ». En Dordogne, troisième département boisé de France, les propriétaires sont enfin sensibilisés à l'intérêt d'exploiter leur patrimoine. Mais, il en faudra bien plus pour changer la donne.

En Dordogne, le premier problème est la dispersion des 400 000 hectares boisés entre 100 000 propriétaires. Beaucoup ignorent même l'emplacement de leur bien. « Dans le Périgord, on sort actuellement 500 000 mètres cubes de bois par an, alors que la forêt s'accroît chaque année d'un million de mètres cubes », déplore Roland De Lary, le directeur du Centre régional de la propriété forestière (CRPF). Pourquoi ? « Peu de propriétaires ont conscience de la valeur économique de leur forêt », explique-t-il. Il faut dire qu'à l'heure actuelle le marché du bois est en difficulté avec la crise économique, qui touche notamment de plein fouet le secteur du bâtiment, un client important. Plus globalement, en France, on récolte 60 millions de mètres cubes par an, alors que la pousse est de 90 millions de mètres cubes. Résultat, aujourd'hui, le déficit annuel de notre pays en bois atteint 6,6 milliards d'euros, essentiellement en bois de pâte à papier et d'ameublement.