BIENVENUE EN AQUITAINE
3.0K views | +0 today
Follow
 
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
onto BIENVENUE EN AQUITAINE
Scoop.it!

L'Agneau de Lait des Pyrénées lance son IGP à Paris - Aqui.fr

L'Agneau de Lait des Pyrénées lance son IGP à Paris - Aqui.fr | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
A l’occasion du Salon International de l’Agriculture à Paris, l’Association Régionale des Eleveurs Ovins Viande et Lait d'Aquitaine (AREOVLA) célèbrera officiellement et en grande pompe, le lancement de l’IGP Agneau de lait des Pyrénées obtenu le 2 octobre dernier. Une bonne nouvelle attendue de longue date par la filière qui réalise ainsi un doublé en termes de signe de qualité, en effet, le produit bénéficie déjà du Label Rouge depuis 20 ans. Avec cet IGP, l'Agneau de lait des Pyrénées devient ainsi la première filière à obtenir l'IGP parmi toutes les autres filières de l'agneau de lait en France. De quoi être fier.
more...
No comment yet.
BIENVENUE EN AQUITAINE
Découvrez la région Aquitaine
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

En France, on préfère travailler moins pour gagner moins

En France, on préfère travailler moins pour gagner moins | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Si la croissance a été si faible en France depuis plus de deux décennies, c'est parce que nous avons collectivement choisi de réduire les heures de travail. En étant une fois encore victimes de la mythologie du partage.
de Jean-Marc Vittori
Nos ancêtres les Gaulois craignaient que le ciel leur tombe sur la tête. Nous les Français regardons moins loin. Nous redoutons surtout que nos propres constructions ne s’écroulent sur nous. Un Etat perclus de dettes, une école devenue une machine à renforcer les inégalités, un corpus de réglementations en forme de maquis inextricable. Et surtout un modèle social, hier ciment, aujourd’hui mur lézardé. Le chômage balaie les promesses, la pauvreté s’incruste, les assurances sont perpétuellement en déficit. Dans le pays champion du monde des cotisations sociales ! Le gouvernement, lui, tente d’étayer les murs avec des allumettes. Pas étonnant que la France rime avec défiance.
A première vue, ce délabrement vient d’une concurrence mondiale trop forte, d’entreprises trop faibles, de pays voisins qui trichent avec les règles, du numérique qui change le jeu. Bref, il viendrait des autres. Mais s’il venait de nous-mêmes ? C’est l’idée que défend l’économiste Jean-Olivier Hairault, professseur à Paris-I et à la Paris School of Economics dans un livre paru en mars (« Ce modèle social que le monde ne nous envie plus », Albin Michel), idée qu’il a ramassée de manière percutante lors des Journées de l’économie à Lyon, mi-octobre , avec un double renversement plutôt réjouissant en ces temps de conformisme intellectuel. Il part du poids du social dans l’économie. En France, les dépenses sociales publiques culminent à plus de 30 % du PIB. Record planétaire ! La moyenne des pays avancés, ceux de l’OCDE, est de 22 % – un quart de moins. Hairault fait ici son premier renversement. Ce n’est pas la dépense sociale qui serait trop élevée… c’est le PIB qui est trop bas !
Le chercheur justifie son affirmation par deux arguments. D’abord, la France n’a pas une dépense sociale extravagante. Par tête, elle est un peu inférieure à 12.000 euros par an. La Belgique, l’Autriche, les pays nordiques dépassent la France (chiffres 2011, convertis aux taux de change assurant la parité de pouvoir d’achat). La Finlande et l’Allemagne sont en deçà, un peu au-dessus de 10.000 euros. Les pays anglo-saxons en font nettement moins, ce qui n’est guère surprenant. Ensuite, la France a un vrai problème de croissance. Elle a décroché. Sur le dernier quart de siècle, elle fait partie des trois pays où la progression du PIB par tête a été la plus faible des pays de l’OCDE. Résultat, « nous n’avons pas les moyens de financer la protection sociale que nous voulons avoir ». Ce manque de croissance ne vient pas d’une faiblesse de la productivité, mais de la chute du temps passé à travailler. En quarante ans, le nombre d’heures travaillées par habitant a chuté de 20 % !
D’où vient cet autre « déficit », pour reprendre le mot employé par Hairault ? On pense évidemment au chômage. Mais le nombre d’heures travaillées dépend aussi de deux autres leviers : le temps de travail (dans l’année) et le taux d’activité (la proportion des adultes sur le marché du travail). C’est ici que l’économiste procède à son second renversement : le premier problème de la France, ce n’est pas son chômage trop fort, mais son activité trop faible. Le temps de travail a baissé avec le passage aux 39 heures puis aux 35 heures, et la cinquième semaine de congés payés. Le taux d’activité, lui, a reculé avec la retraite à 60 ans, la multiplication des formes de préretraite et, à l’autre bout de la vie active, l’allongement de la durée des études. Chez les moins de 25 ans comme chez les plus de 55 ans, la France compte sensiblement moins d’actifs que ses voisins européens. L’économiste parle d’une « stratégie de l’inactivité universelle pour tous » et prône une politique de l’offre… de travail. Ce qui ne manque pas de sel pour celui qui fut conseiller de Pierre Moscovici lorsque ce dernier était un peu actif ministre socialiste de l’Economie et des Finances.

Bien sûr, la donne change. Le recul de l’âge de la retraite, ou plus précisément le recul de l’âge auquel un salarié peut bénéficier d’une retraite à taux plein, exerce ses effets. En dix ans, le nombre d’actifs de plus de 55 ans a augmenté de plus de 1,5 million (+ 66 % !). Bien sûr, les Français pourraient aussi avoir une préférence pour le loisir plus grande que les habitants des autres pays – le leur serait plus agréable à vivre, plus passionnant à visiter, plus riche de manifestations culturelles offertes par les intermittents du spectacle. Mais deux chercheurs italiens, Simone Moriconi de l’université catholique de Milan et Giovanni Peri de l’université de Californie à Davis, ont montré dans un article récent que la France était plutôt dans la moyenne européenne dans sa préférence pour le loisir. Et que cette préférence, en Europe, joue un rôle moins important dans les choix des individus que les institutions du marché du travail (assurance-chômage, syndicalisation, taxation, etc.).
Dans ce choix du travail ou plutôt du non-travail se retrouve en fait la mythologie française du partage. On rêve d’une école qui partagerait les connaissances, mais l’école emploie ces connaissances comme outil de sélection. On rêve de l’égalité des revenus, mais l’inégalité avant redistribution est plus forte que dans beaucoup d’autres pays. On rêve du partage du travail, mais le travail est moins partagé en France que dans des pays aussi différents que la Suède, le Royaume-Uni ou l’Allemagne (avec, entre autres, un temps partiel sous-développé). Du coup, le travail est davantage mis à contribution pour financer l’Etat-providence. Il coûte donc plus cher. Ce qui entretient le cercle vicieux du chômage et la peur de voir le ciel nous tomber sur la tête. Au risque de tuer l’idée même de partage, sans laquelle il n’y a pas d’avenir.
Jean-Marc Vittori
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Reportage Earthship Dordogne par Habite ta terre - YouTube

Reportage de France 2 sur la construction des 2 Earthships de Dordogne par l'association Habite ta terre - 26 octobre 2015 https://www.facebook.com/groups/Ea...
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Chômage : fort recul de 2,1 % en Aquitaine

Chômage : fort recul de 2,1 % en Aquitaine | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Le chômage de catégorie A sur un mois enregistre en Aquitaine une baisse trois fois supérieure à celle de France métropolitaine.
Le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A (sans emploi) en Aquitaine a fortement reculé sur un mois en septembre, avec une baisse de 2,1 %, trois fois supérieure à la moyenne nationale, à 178.853 personnes. Sur un an, la hausse s'infléchit aussi de façon très nette, à + 2,8 % (contre + 5,8 % en août). En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A diminue de 0,7 % sur un mois et progresse de 3,1 % sur un an.

Une fois n'est pas coutume, l'évolution de la catégorie A en Aquitaine est très nettement plus favorable que pour l'ensemble de la France. Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégories A, B, C (actes positifs de recherche d'emploi) en Aquitaine reste par contre quasiment stable et ne diminue que de 0,1 % sur un mois, à 290.193 personnes. Il connaît une progression soutenue sur un an, à + 7,4 %, en recul toutefois de 1,2 % par rapport au mois d'août.


Retournement en Gironde

L'évolution du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A sur un mois est à la baisse dans tous les départements d'Aquitaine, avec un véritable record en Gironde, à - 2,7 %, mais aussi en Dordogne (- 2,5 %). Le département de Lot-et-Garonne enregistre aussi un recul significatif, à - 1,6 %, qui dans les Landes est de - 1,5 % et de - 1 % dans les Pyrénées-Atlantiques. La baisse est plus importante chez les femmes, à - 2,4 %, que chez les hommes (- 1,9 %). Et c'est chez les moins de 25 ans qu'elle est la plus spectaculaire, avec un recul sur un mois de 4,7 % !, devant les 25 -49 ans (- 2,1 %). Si les 50 ans et plus profitent aussi de cette éclaircie, elle est beaucoup moins marquée (- 0,8 %).


Forte baisse chez les jeunes

Quelles que soient les tranches d'âge, la baisse est plus marquée chez les femmes que chez les hommes. Elle est de - 4,8 % chez les femmes de moins de 25 ans, de - 2,4 % chez les 25-49 ans et de - 1 % chez les 50 ans et plus. Les jeunes profitant majoritairement du mouvement de baisse, les hommes de moins de 25 ans voient leur courbe reculer de 4,6 %. Tout en restant très significative, la baisse n'est plus que de 1,7 % pour les hommes de 25-49 ans, et elle se rapproche à nouveau de celle des femmes pour les 50 ans et plus, à - 0,6 %.

Comme une hirondelle, cette baisse de septembre ne fait pas le printemps. Elle va néanmoins de pair avec une hausse significative de l'intérim en Aquitaine (Aquitaine : l'intérim accélère sa croissance), qui est un indicateur avancé de l'emploi, et, selon la Banque de France (Les prémices d'une vraie reprise en Aquitaine), une réorientation globalement favorable du climat des affaires.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Pyrénées-Atlantiques : le nombre de jeunes chômeurs a diminué de plus de 8% sur un an

Pyrénées-Atlantiques : le nombre de jeunes chômeurs a diminué de plus de 8% sur un an | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it

Fin septembre, dans les Pyrénées-Atlantiques, 31 186 personnes étaient inscrites à Pôle emploi, en catégorie A (personnes sans aucune activité); soit une baisse de 1% enregistrée par rapport au mois précédent.

Le département suit ainsi la tendance du chômage national, qui a connu sa plus forte baisse depuis fin 2007(-0,7%).

Une donnée toutefois à nuancer puisque, sur une année, le nombre de demandeurs d'emploi, toujours pour la catégorie A, a augmenté de 2,1% (+6,2% pour l'ensemble des catégories, avec 51 648 personnes inscrites).

Le bon point vient surtout des moins de 25 ans. En catégorie A, leur nombre a diminué de 6,9% en septembre et de 8,3% sur un an. Une baisse également constatée sur l'ensemble des catégories (A, B et C pour les personnes qui ont exercé une activité réduite courte ou longue), de l'ordre de 3,3% sur le mois de septembre et de 1,1% depuis un an. 



Nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A- septembre 2015
Create bar charts

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Orange organise ses Start-ups Days en région aquitaine

Orange organise ses Start-ups Days en région aquitaine | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it

Des start-ups de la région feront la démonstration de leurs solutions tournée vers l’optimisation de l’expérience client.

Orange ne se contente pas de financer les start-ups à travers son fonds Orange Digital Venture ou encore son réseau Orange Fabs et intervient de plus en plus en région pour promouvoir des jeunes entreprises, Après Bordeaux et Pau, Orange, à l’occasion des Start-ups Days Aquitaine 2016, ouvre ses portes aux start-ups basques pour leur permettre de présenter, à un large public, leurs produits numériques et applications déjà existantes ou en phase de lancement. Une initiative régionale qui permet aussi de sensibiliser tous les acteurs du financement local au secteur du numérique grâceau travail de l'agence de développement des usages numériques (Antic) au Pays Basque.

Cinq start-ups en contact avec des clients en région aquitaine

Cinq start-ups du Pays-Basque animeront chaque jour de la semaine, à tour de rôle, des démonstrations de leurs produits pour proposer d’enrichir l’expérience autour du numérique. Ces start-ups auront ainsi l’occasion de faire découvrir leurs services innovants dans une boutique entièrement tournée vers l’expérience numérique des clients.


Parmi ces start-ups : KappSports, réseaux social outdoor et solutions IOT intégrées ; SPONSO+, une solution de sponsoring participatif web to store ; Surf Me une application mobile permettant aux surfeurs de partager des photos, des vidéos mais aussi tous les bons plans surf ; Wikicampers, une plateforme web de location de camping-cars entre particuliers ; et enfin Goozty une application spécialisée dans la restauration rapide et à emporter qui permet de trouver en deux clics un menu.

Orange se rapproche de plus en plus des start-ups en région aquitaine

 Pour Eric Arduin, délégué régional d’Orange Aquitaine, « l’accompagnement des start-ups est un des piliers de la démarche d’open innovation d’Orange, pour innover plus vite au bénéfice de ses clients. Orange est au cœur de la révolution numérique et veut devenir le premier opérateur de l’ère digitale ».  On sait qu’Orange est notamment très actif sur le terrain en tant que accélérateur avec le programme Orange Fab né dans la Silicon Valley en 2013.  

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Régionales : le Palois, Frédéric Pic, conduit une liste Nouvelle Donne dans les Pyrénées-Atlantiques

Régionales : le Palois, Frédéric Pic, conduit une liste Nouvelle Donne dans les Pyrénées-Atlantiques | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Le médecin palois Frédéric Pic conduira pour les Pyrénées-Atlantiques la liste départementale du parti Nouvelle Donne (fondé par l’économiste d’origine béarnaise Pierre Larrouturou).

La liste régionale sera menée par un jeune girondin de 24 ans, Nicolas Pereira, qui travaille dans une  start-up, spécialisée dans les énergies renouvelables pour les pays en voie de développement.

Plutôt que de gagner des postes de conseillers régionaux, tant, la tâche s’annonce difficile, au vu de l’éparpillement des listes alternatives au PS, les militants associatifs qui ont rejoint Nouvelle Donne, ont l’ambition de populariser leurs idées.

Elles tournent autour de trois axes basés sur les nécessaires transitions démocratique, économique et culturelle, énergétique et environnementale. «Nous prenons la région comme elle est, mais elle ne correspond pas à notre vision des choses», prévient Frédéric Pic, qui présentait ce mercredi en fin de matinée à Pau la démarche de Nouvelle Donne en compagnie de quelques colistiers.

Parmi ses propositions concrètes pour la nouvelle région, il cite par exemple une expérimentation de la réduction du temps de travail, une exigeance accrue en matière d’énergie et d’environnement lors de l’attribution d’aides aux entreprises et l’abandon de projets d’infrastructures «inutiles» tels la LGV.

La liste départementale : Frédéric Pic; Marianne Confalonieri; Denis Luthereau; Jo Larco; Roger Harguindeguy; Marie-Madeleine De Lataulade; Jean-Claude Larco; Céline Bergez; Patrick Astruc; Arlette Rouchy; Xavier Demarsan; Marie-Pierre Terrière; Bruno Richer; Nathalie Plaza; Frédéric Pedehaut; Ghislaine Lamasse-Ledivelec; Ludovic Da Costa; Chantal Lacrampe; Daniel Oyhanto; Céline Samalens; Lionel Maurice; Hélène Vassiliades; Eric Stephan.

Suppléants: Sébastien De Truchis, Jean-Charles Theillac.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Hammel, la petite quincaillerie du Périgord devenue géant de la robinetterie

Hammel, la petite quincaillerie du Périgord devenue géant de la robinetterie | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
LES AQUITAINS DE L'ANNEE 2015 - Créée en 1948 à Périgueux, la quincaillerie est devenue un puissant groupe de 400 salariés, qui ne cesse de tisser sa toile à l'étranger


Raymond Hammel dirige aujourd'hui la société familiale avec ses deux fils
© PHOTO JEAN-CHRISTOPHE SOUNALET
Organisé par « Sud Ouest » et la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique, en partenariat avec Kedge BS, ce prix distingue des entreprises performantes dans les cinq départements d'Aquitaine. Jeudi 12 novembre, à Périgueux, aura lieu la remise des prix au cours de laquelle, deux chefs d'entreprise de Dordogne, parmi huit nominés, seront élus Aquitains de l'année 2015. Nous présentons aujourd'hui l'une des entreprises sélectionnées 

Publicité
"J'avais dit à mon père que je ne m'occuperai jamais de robinets". À l'origine, Raymond Hammel, diplômé de Sciences Po Strasbourg, envisageait de faire carrière à l'université. Mais, en 1970, son père, Rolph, a eu un problème de santé et lui a demandé de revenir pour s'occuper de son "bébé. Une quincaillerie, qui commençait à se faire un nom dans la robinetterie, grâce à son catalogue de vente à distance, le premier lancé en France en 1955.


Une stratégie de diversification payante
En trente ans, Raymond Hammel en a fait le leader français de la robinetterie. C'est aujourd'hui un groupe qui compte une quinzaine de sociétés, pèse 150 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie près de 400 salariés. Un groupe, qu'il a patiemment fait grandir. D'abord en structurant un pôle logistique, en 1990, à Marsac-sur-l'Isle, pour livrer ses clients (artisans, professionnels du bâtiment, grandes surfaces : Leroy Merlin, Weldom…) en 24 heures. Visionnaire, il a ensuite créé une cellule recherche et développement, dotée d'un budget annuel de trois millions d'euros, "pour développer nos propres produits". Puis, il a lancé de grandes opérations de croissance externe et s'est spécialisé aussi dans le traitement de l'eau, les meubles et cabines de douches.

Sur le même sujet : Gilles Mathelié-Guinlet, le chef de file des PME du transport routier
En plein essor à l'étranger
Hammel s'exporte désormais à travers des filiales en Italie, Espagne, Pologne, Shanghai… qui représentent 20 % du chiffre d'affaires global. Et, "en 2016, nous allons nous développer en Chine, dans les Pays de l'Est, en Espagne, Italie, Maghreb", confie, Raymond Hammel. La stratégie d'Hammel est d'avoir toujours un "coup d'avance".

À cet effet, une gamme dédiée à la domotique va être lancée. "Demain, tous les produits de la salle de bains seront connectés". Le cap est fixé : atteindre les 250 millions en 2018. La relève est déjà là. Son fils, David, pilote l'entreprise LT Aqua +, près d'Angoulême, concepteur et distributeur de salles de bains, tandis que son autre fils, Mickaël gère le pôle traitement de l'eau. Une belle success story familiale.

Renseignements et inscriptions pour la cérémonie de remise des prix : communication@sudouest.fr.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Des Bordelais créent une éolienne révolutionnaire pour la ville

Des Bordelais créent une éolienne révolutionnaire pour la ville | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it

La start-up Advtech a mis au point une éolienne à "voilure tournante", qui pourrait faire décoller le marché du petit éolien. L'innovation est si porteuse qu'Engie vient d'acheter une machine


Jusque-là, aucun industriel sérieux n'a réussi à installer d'éoliennes en pleine ville. Il serait accusé de "défigurer" le paysage. Mais, l'acceptabilité sociale n'est pas le seul problème. La rentabilité pourrait ne pas être au rendez-vous, faute de vent suffisant. Passionné par la mécanique et les questions environnementales, Arnaud Curutchet, professeur à l'Institut polytechnique de Bordeaux, a décidé de relever ce défi en créant une société, Advtech, en 2012, avec quatre autres chercheurs et ingénieurs. 


Publicité
De l'électricité même avec un vent faible
Après trois ans de recherches et d'expérimentations, ils ont réussi à mettre au point une éolienne révolutionnaire, à "voilure tournante", qui s'inspire du principe du rotor épicycloïdal, un système innovant de propulsion des hélices de bateaux inventé dans les années 90. Leur éolienne permet de moduler l'inclinaison des pales, en fonction du vent et donc de produire de l'électricité en permanence. Un procédé breveté. "Son rendement est de 40%, ce qui la situe parmi les meilleures de sa catégorie", met en avant Arnaud Curutchet, président de la société. Sa puissance est de 3 kW. 

Une éolienne, qui s'intègre au paysage urbain
Autre intérêt, cette éolienne ne mesure que deux mètres de diamètre et ses pales font 5 mètres. Ce qui permet de l'adapter facilement en milieu urbain. Par exemple, en haut d'un château d'eau, d'immeubles, sur le toit de parkings... D'autant plus, "qu'elle est silencieuse par rapport aux modèles de turbines traditionnelles, plus respectueuse de la faune, et ne génère pas de perturbations électromagnétiques", argue-t-il.   

Sur le même sujet : Le poids de l'économie sociale et solidaire dans la Nouvelle Aquitaine
Elle a séduit Engie
Ce prototype a été lauréat en 2014 de l'appel à projets d'Engie (ex GDF-Suez) sur l'intégration des énergies renouvelables dans la ville. Engie vient d'ailleurs d'acheter à Advtech sa première machine, pour l'installer en mars 2016 sur son site "Smart Grid Experience" à Toulouse.

Il n'empêche, le plus dur reste encore à faire pour cette start-up bordelaise : convaincre un industriel d'investir dans sa technologie pour accéder rapidement au marché. La première étape sera de lever des fonds l'année prochaine, au moins 500 000 euros. Deux à trois recrutements sont envisagés dès 2016 si la levée de fonds est réussie. C'est désormais l'heure de vérité pour Advtech. 

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Les chiffres de l'économie du Pays basque annoncés ce mercredi

Dans un document intitulé "Dynamiques économiques", sur la base des résultats de l'enquête "Baromètre entreprises" menée auprès de 600 entreprises locales au cours des huit derniers mois, la Chambre de commerce et d'industrie du Pays basque dévoile ce mercredi matin, à Bayonne, les chiffres de la conjoncture économique.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Il prépare le meilleur croissant au beurre de Dordogne - France Bleu

David Dupuy, boulanger depuis 3 ans à Saint-Léon-sur-l'Isle a gagné le concours du meilleur croissant au beurre de Dordogne dans les locaux de France Bleu Périgord.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Dordogne : une formation complète pour les pompiers volontaires - Sud Ouest

Dordogne : une formation complète pour les pompiers volontaires - Sud Ouest | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Neuf pompiers volontaires de la Dordogne se perfectionnent au service départemental d'incendie et de secours (SDIS).
Ils sont pompiers depuis au moins trois ans et veulent passer d'équipier à...
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Le train du climat arrive à Libourne demain 14 octobre - France 3 Aquitaine

Le train du climat arrive à Libourne demain 14 octobre - France 3 Aquitaine | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Un train itinérant pour expliquer les enjeux du climat : Libourne aprés Paris, Marseille, Lyon-Perrache : ce sont 19 escales au total, avec des animations spécifiques à chaque fois. 
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Le chocolat le plus copié de France est en Dordogne

Le chocolat le plus copié de France est en Dordogne | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
AQUITAINS DE L'ANNÉE 2015 Depuis 2002, la marque Bovetti enchante les papilles des gourmands. La chocolaterie qui emploie 20 personnes à Terrasson (24) réalise 30% de son chiffre...
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Aquitaine : l'intérim accélère sa croissance

Aquitaine : l'intérim accélère sa croissance | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Les effectifs intérimaires ont augmenté de 6,4 % en Aquitaine en septembre (+6,1 % au niveau national). Dans la région, tous les secteurs enregistrent une évolution positive, notamment les services et le commerce. Les effectifs progressent le plus dans la catégorie employés.
Selon le dernier baromètre publié par Prism'emploi, l'emploi intérimaire en France a augmenté de 6,1 % en septembre dernier par rapport à septembre 2014. Ce Baromètre, établi à partir des statistiques transmises par un panel d'entreprises de travail temporaire représentant plus de 80 % de l'emploi intérimaire, est corrigé du nombre de jours ouvrés afin de comparer le volume d'emploi intérimaire sur une base identique. En France, la majorité des secteurs sont orientés à la hausse : commerce (+14,8 %), transports (+7,9 %), industrie (+6,0 %) et services (+5,8 %). En revanche, l'emploi intérimaire enregistre une nouvelle baisse dans le BTP (-1 %), dont les effectifs, qui ont chuté d'un quart depuis 2012, tendent à se stabiliser à un niveau bas. Néanmoins, une véritable reprise des effectifs intérimaires du secteur s'observe en Bourgogne (+6 %) et Midi-Pyrénées (+5,9 %).
Le redressement de l'emploi intérimaire se consolide avec une croissance au 3e trimestre 2015 de 4,2 %. Elle était de 1,5 % au premier trimestre et de 3,4 % au deuxième.
Au cours des 9 premiers mois de l'année 2015, on note une croissance de 3,1 %, après une baisse continue depuis 2012. Si cette croissance apparaît relativement modeste, elle tend à s'accélérer.
Toutes les qualifications sont en hausse : l'emploi intérimaire se développe chez les employés (+11,8 %), les cadres et professions intermédiaires (+7,6 %), les ouvriers non qualifiés (+7,5 %) et les ouvriers qualifiés (+1,7 %).

L'intérim aquitain en hausse de 6,4 %
En Aquitaine, l'emploi intérimaire a augmenté de 6,4 % en septembre 2015 par rapport à septembre 2014. Dans la région, tous les secteurs sont en croissance : services (+21,6 %), commerce (+14,1 %), industrie (+3,0 %), transports (+0,8 %) et BTP (+0,2 %) voient tous leurs effectifs intérimaires augmenter.
Les effectifs intérimaires progressent chez les employés (+30,7 %), les cadres et professions intermédiaires (+5,0 %) et les ouvriers non qualifiés (+3,3 %). En revanche, ils baissent chez les ouvriers qualifiés (-0,5 %).
En Aquitaine, c'est le département de la Gironde qui progresse le plus (9,4 %) suivi par les Pyrénées-Atlantiques, +7,4 %, les Landes +3,3 %, la Dordogne +0,5 %, le Lot-et-Garonne enregistrant une baisse de 7,7 %.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

L'Aquitaine lance un fonds d'investissement dédié aux énergies renouvelables - Localtis.info - Caisse des Dépôts

L'Aquitaine lance un fonds d'investissement dédié aux énergies renouvelables - Localtis.info - Caisse des Dépôts | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
L'Aquitaine vient de lancer un fonds régional d'investissement dédié au développement des énergies renouvelables. Originalité : l'outil est ouvert aux deux régions voisines, Limousin et Poitou-Charentes, dans le cadre de la future grande région qui s'esquisse.

Le 19 octobre, lors de sa dernière séance plénière, le conseil régional d'Aquitaine a voté en faveur du lancement d'un fonds régional d'investissement visant à développer les énergies renouvelables (ENR). L'Aquitaine n'est pas la première à se doter d'un tel outil : Rhône-Alpes a lancé fin 2013 un fonds de capital risque, Oser, doté de près de 9 millions d'euros. Actif depuis peu, il a lui aussi vocation à intervenir en prise de participation dans des projets d'ENR sur son territoire. Le fonds aquitain a pour sa part mis du temps à émerger : annoncé dès 2011 (voir notre article dans l'édition du 19 avril 2011), il a nécessité quatre ans de discussions et de préparation.

Un outil au service de la future grande région
"Son originalité est d'être un outil financier commun aux trois régions", vante son président Alain Rousset. En Poitou-Charentes et dans le Limousin, qui constitueront dès l'an prochain une grande région avec l'Aquitaine, des acteurs locaux prennent en effet part à ce fonds. Mais c'est la région Aquitaine qui y restera majoritaire, aux côtés d'investisseurs privés. La collectivité y injecte 4 millions d'euros. Pour sélectionner ces investisseurs, elle a mené cet été un appel à manifestation d'intérêt (AMI). Ceux qui ont été retenus vont donc constituer à ses côtés une société de financement, sous la forme d'une société de capital-risque. "C'est bien un fonds de capital-risque. D'abord doté de 8 millions d'euros, et à terme de 15 millions d'euros. Il est important car sans lui, deux à trois grandes groupes nationaux vont verrouiller sur notre territoire le développement des ENR. Il faut aussi penser aux petites entreprises et acteurs locaux qui valorisent nos ressources locales", insiste Alain Rousset. Plusieurs opérateurs et des banques régionales sont dans la boucle. "Nous associons les investisseurs et améliorerons la faisabilité des projets", poursuit l'élu.

La méthanisation en tête
Douze projets à soutenir ont déjà été identifiés. Dont quatre portent sur la méthanisation, en Poitou-Charentes et en Aquitaine. Grâce à une étude qu'elle vient de commander, dans le cadre du dispositif Methaqtion, l'Aquitaine sait que son potentiel de matière méthanisable est élevé. Elle compte onze unités de méthanisation en fonctionnement, trois en construction, cinq en finalisation de financement, vingt-deux en études de faisabilité et dix en préétude. Et sait que si elle parvient à mobiliser son gisement, elle pourrait assurer en 2030 une production énergétique équivalente à 11% de sa consommation actuelle de gaz naturel. Le Limousin, pour sa part, est le seul à proposer et défendre un projet dans l'éolien, lui aussi retenu pour ce fonds. "En Aquitaine, il faut s'y faire ; nous avons zéro gisement éolien ! Ou bien alors c'est en mer, mais en zone de défense", ajoute Alain Rousset. D'autres projets portent sur le solaire, la biomasse, la géothermie. Le fonds intègre aussi un volet de financement participatif (via Wiseed).
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Gironde : expropriations en vue sur la Dune du Pilat

Gironde : expropriations en vue sur la Dune du Pilat | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
L’État français s’apprête à devenir propriétaire de la célèbre dune du Pilat, la plus haute dune d’Europe, située en Gironde, en bordure du massif forestier des Landes de Gascogne. Elle s’étend face à l’océan sur prés de trois kilomètres de longueur. Depuis le mois de juillet, les services de la préfecture de la Gironde finalisent l’acquisition des parcelles qui composent cette montagne de sable qui culmine à 110 m de haut.

Cent vingt hectares ont déjà été achetés pour 600 000 €, mais il en reste encore 400 qui appartiennent à 150 propriétaires privés. 

Entre 50 centimes et 1 € du mètre carré

Plusieurs réunions d’information ont eu lieu pour expliquer la démarche de l’Etat qui entend ainsi gérer et protéger de façon rationnelle un pôle touristique qui attire chaque année prés de deux millions de visiteurs. Ces rencontres ont été, pour certaines, assez houleuses. Il faut dire que bon nombre des propriétaires privés avouent que le prix d’achat proposé par le Conservatoire du littoral n’est pas assez élevé. Il se situe entre 50 centimes et 1 € du mètre carré, selon les zones de la dune. Un chiffre qui ne suscite pas l’enthousiasme et qui pourrait entraîner un blocage des transactions.

A ce jour, il reste environ 43 % de la dune à acquérir et l’Etat ne veut pas attendre plusieurs années pour devenir le seul et unique propriétaire. Un arrêté d’expropriation est prêt à être promulgué si les 150 propriétaires continuent de jouer la montre. Officiellement, cet arrêté pourrait être signé dans les semaines qui viennent et son application serait quasi immédiate. Mais l’approche des élections régionales pourrait retarder cette solution radicale.

L’objectif de l’Etat ne laisse planer aucun doute. Toutes les parcelles de la dune devront être vendues avant la fin de l’année 2016.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Pyrénées-Atlantiques : les boulangers partent en guerre contre la fermeture hebdomadaire

Pyrénées-Atlantiques : les boulangers partent en guerre contre la fermeture hebdomadaire | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Une partie des boulangers du département s'est réunie ce mardi à Pau afin de peaufiner sa stratégie contre l'obligation de fermeture hebdomadaire imposée par la préfecture.

Les boulangers des Pyrénées-Atlantiques préparent leur riposte. Entre 50 et 60 entreprises sont mobilisées pour l'instant, sur près de 230 boulangers pâtissiers dans le département. Une partie d'entre eux s'est retrouvée ce mardi après-midi à Pau, afin de discuter de la suite à donner à leur mouvement.

Le 12 octobre dernier, tous les boulangers, pâtissiers et distributeurs de pain ont reçu un courrier de la préfecture, exigeant qu'ils ferment au moins un jour par semaine, comme le précise un arrêté préfectoral pris en 1993. Cet arrêté n'a jamais été appliqué jusqu'à présent. Mais sous la pression de la fédération des boulangers des Pyrénées-Atlantiques, le préfet a décidé de remettre les choses en ordre.

Les boulangers veulent donner leur avis

Les artisans boulangers sont nombreux dans le département à ouvrir 7 jours sur 7. Ils affirment que fermer leurs boutiques une journée par semaine aurait de graves conséquences sur leur équilibre économique : ils craignent à terme, de devoir licencier des salariés. Selon eux, cet arrêté, établi il y a 22 ans, est aujourd'hui obsolète.

A cette époque, ce sont deux syndicats et la fédération des boulangers du département qui avaient demandé une fermeture hebdomadaire obligatoire. Depuis, la situation a changé, expliquent les boulangers mobilisés. Ils souhaiteraient donc que le préfet leur redemande leur avis. 

La nouvelle loi Macron va peut-être leur donner un coup de pouce. Elle permet aux préfets d'ouvrir des consultations sur des arrêtés. Si la profession concernée par cet arrêté vote à la majorité contre, le préfet peut l'abroger. 

Cependant, rien ne l'oblige non plus légalement à organiser une consultation. Les boulangers déjà mobilisés espèrent donc que d'autres collègues vont rejoindre le mouvement, afin de peser dans la balance. "Il y a une très forte mobilisation, et ce sont ces éléments là que nous voulons apporter au préfet, pour lui expliquer d'un arrêté de 1993, ne peut plus s'appliquer tel quel aujourd'hui", explique l'avocat des boulangers, Robert Malterre. Il va demander un rendez-vous avec le préfet le plus rapidement possible. S'il n'accède leur demande, les boulangers affirment déjà qu'ils iront devant les tribunaux.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Viande et charcuterie cancérogènes: Les bouchers d'Aquitaine en colère

Viande et charcuterie cancérogènes: Les bouchers d'Aquitaine en colère | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Forcément, ils défendent leur bifteck. Bouchers, charcutiers, producteurs… sont vent debout en Aquitaine depuis la publication, lundi, d’un rapport de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) affirmant que la consommation de charcuterie est cancérogène, la viande rouge « probablement aussi. » Sur la terre du poulet fermier des Landes, du jambon de Bayonne, du boeuf de Bazas ou de la Blonde d’Aquitaine, ce rapport reste en travers de la gorge.
Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), à l’origine de l’évaluation, se fonde sur 800 études. Le porc est inclus par le CIRC dans les viandes rouges au même titre que le boeuf, le veau, l’agneau, le mouton, le cheval et la chèvre. Selon des données provenant d’une dizaine d’études, « chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée tous les jours augmente le risque de cancer colorectal de 18 % », tandis que le risque de cancer colorectal pourrait augmenter de 17 % pour chaque portion de 100 grammes de viande rouge consommée par jour.
« Une bombe qui risque de fragiliser les petites entreprises »
« Ce rapport est débile, s’enflamme Séverine Moussa, employée à la boucherie-charcuterie Larrazet à Arsac dans le Médoc, spécialisée dans les produits locaux. On sait que la charcuterie ou la viande grillée consommées à outrance peuvent avoir des conséquences sur la santé. Mais je ne connais personne qui mange 1kg de viande par jour. C’est une bombe qui a été lâchée comme ça, et qui risque de fragiliser encore plus des entreprises déjà dans la difficulté. Heureusement, nous nous en remettons à l’intelligence de nos clients, qui savent qu’on leur propose des produits de qualité. »
Pour le moment, « personne ne nous en a encore parlé, poursuit l’employée, ce n’est tout de même pas de l’ampleur d’une crise sanitaire comme celle de la vache folle ou de la viande de cheval… Et à deux mois des fêtes, je doute que les consommateurs se rabattent subitement sur les carottes ou les navets. »
« Il vaut mieux insister sur la qualité des produits »
Thierry Guiot, patron de la boucherie-charcuterie A la bonne adresse à Pessac, estime que ce rapport, « c’est de la fumisterie. » « Sur quelle base se sont-ils appuyés pour dire cela ? Je pense qu’il vaut mieux insister sur la qualité des produits, que d’alarmer pour rien la population. Nous, nous travaillons directement avec les producteurs locaux, et tout est une question d’équilibre dans sa consommation. »
« Tous les ans il y a une étude qui tombe pour déstabiliser le marché de la viande, s’agace de son côté Mathieu Reboule, employé à La boucherie artisanale à Arveyres. Nos anciens consommaient aussi de la viande, et même plus qu’à notre époque, et ce n’est pas ce qui les a tués. Pour l’instant, personne ne nous en parle, je pense qu’en petite boucherie, nous serons épargnés, parce que nos clients ont confiance en nous et ils savent qu’on met en avant les produits locaux. On oublie de dire dans cette étude que la viande rouge a aussi des bienfaits, notamment dans les apports en fer. »
Consommation de viande en baisse en France
La consommation de viande en France est en baisse régulière depuis une dizaine d’années. Pour les viandes de boucherie (c’est-à-dire le bœuf, le veau, l’agneau, le porc frais et la viande chevaline), les niveaux sont passés de 58 à 52.5 g/j/personne entre 2007 et 2013, ce qui porte actuellement la consommation moyenne hebdomadaire à environ 370 g soit 3 à 4 portions par semaine.
Il est conseillé de limiter sa consommation de viande rouge à moins de 500 g par semaine, notamment pour la prévention du cancer colorectal.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Lot-et-Garonne : le top 15 des entreprises qui exportent le plus

Lot-et-Garonne : le top 15 des entreprises qui exportent le plus | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it

INFOGRAPHIES - Le ministère de l'Économie a publié les statistiques de l'exportation par département. Le Lot-et-Garonne, s'il n'est qu'au 78e rang national, enregistre une nette progression de ses échanges



Selon les statistiques publiées par le ministère de l'Économie, le Lot-et-Garonne se classe, en 2014, au 78e rang des départements exportateurs sur 101. Il représente un poids assez faible au niveau de la région, réalisant 7,3 % des exportations d'Aquitaine - loin derrière la Gironde, qui en représente plus de la moitié, mais aussi moitié moins que les Pyrénées-Atlantiques ou les Landes.

Publicité
Ce classement est cependant à nuancer puisqu'il s'appuie sur des données dans lesquelles ne figurent pas Upsa, acteur industriel majeur du département, mais filiale du groupe américain BMS. 

De plus, malgré une balance commerciale en déficit depuis 2007 en Lot-et-Garonne, le dynamisme des échanges serait en nette progression, à l'export comme à l'import, à près de 10 % par an en moyenne.

Sur le même sujet : Lot-et-Garonne : l'export, un axe de développement obligatoire pour les entreprises

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Le poids de l'économie sociale et solidaire dans la Nouvelle Aquitaine

Le poids de l'économie sociale et solidaire dans la Nouvelle Aquitaine | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it

La future grande Région sera à la deuxième place, hors Ile-de-France, pour le nombre d’emplois dans l’économie sociale et solidaire (ESS). C’est ce que révèle une étude publiée en fin de semaine dernière par l’INSEE

Ce secteur de l'économie, qui regroupe les associations, les coopératives, les mutuelles et les fondations comptera 220 500 salariés sur le territoire issu de la fusion d'Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes (ALPC). Ce nombre a augmenté de 6,6% entre 2008 et 2013. Les emplois sont répartis entre les associations (73%), les coopératives (16,9%), les mutuelles (7,6%) et les fondations (2,5%). Au total, cela représente 12% de l'effectif salarié de la région. 

Publicité
Une implantation très forte en métropoles 
"L'implantation de l'ESS dans les territoires ALPC est très hétérogène, souligne l'INSEE, si les coopératives et les associations sont bien présentes au niveau du maillage communal (...), les mutuelles se répartissent davantage dans les grands pôles (Bordeaux, Limoges, Niort, Poitiers, etc)". A côté des nombreuses associations intervenant dans l'action sociale, la grande Région bénéficie d'une forte implantation de banques mutualistes (Crédit agricole, Crédit mutuel, Banque populaire...), de coopératives agricoles, de mutuelles (quatre emplois sur dix à Niort), de coopératives commerciales (Coop Atlantique).

Les fondations se concentrent en Gironde et en Dordogne. ALPC est au deuxième rang national pour le nombre d'emplois dans les mutuelles et au troisième rang pour les coopératives agricoles. Plus de 22 000 employeurs relèvent de l'ESS dans la grande Région. Les salaires y sont plus faibles que dans la moyenne de l'économie régionale. Il existe toutefois des disparités au sein de l'ESS entre les associations et les mutuelles; l'écart salarial est de 35%. Enfin, 67% des salariés du secteur sont des femmes.

Sur le même sujet : Vins : Philippe Laquèche arrive dans « la machine de guerre » InVivo
Salaires plus faibles
A noter que les salaires de l'ESS sont sensiblement plus faibles que ceux de l'ensemble de l'économie régionale. Un salarié de la grande région Aquitaine perçoit en moyenne un salaire de 12,50 euros de l'heure. Ce salaire moyen est de 11,90 euros de l'heure dans l'ESS. Les rémunérations s'échelonnent de 10,80 euros de l'heure dans les associations à 16,70 euros dans les mutuelles.

Par ailleurs, les emplois sociaux et solidaires sont particulièrement féminins. 67% du secteur en ALPC sont des femmes. Le taux dépasse les 70% dans les mutuelles, les associations et les fondations. L'emploi dans les coopératives, en revanche, reste majoritairement masculin.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Des bodies pour bébé made in Dordogne - Sud Ouest

Des bodies pour bébé made in Dordogne - Sud Ouest | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
La toute jeune marque Cocoricotte, lancée en septembre, a choisi les ateliers de Moulin Neuf Textiles à Saint-Antoine-Cumond pour la fabrication
Créée en septembre par Claire Boulat à...
more...
ALPHA OMEGA GC Review's comment, October 16, 2015 12:28 PM
@Emmanuelle Moy de rien !
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

ITS - Bordeaux 2015 : l'édition de tous les records ? | Economie - Industrie | Actualités en Aquitaine

ITS - Bordeaux 2015 : l'édition de tous les records ? | Economie - Industrie | Actualités en Aquitaine | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Pour son retour en France, 21 ans après sa création en 1994 à Paris, l'ITS World Congress a tenu ses promesses. C'était une belle édition. Et elle marquera l'histoire pour plusieurs raisons.
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Sarlat : malgré les sceptiques, la médiathèque avance - SudOuest.fr

Sarlat : malgré les sceptiques, la médiathèque avance - SudOuest.fr | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
L’avant-projet sommaire (APS), réalisé par le cabinet Coulon, a été accepté par l’assemblée lundi, au terme d’un débat encore une fois très animé
Malgré le buffet qui promettait beaucoup, les...
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Dordogne: Lascaux IV va ouvrir ses portes à l'automne 2016

Dordogne: Lascaux IV va ouvrir ses portes à l'automne 2016 | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Après Lascaux II, le fac-similé de la grotte originelle ouvert en 1983 et Lascaux III, l’expo itinérante qui a permis de faire voyager des répliques de la grotte, Lascaux IV, un centre international d’art pariétal abritant une reconstitution quasi...
more...
No comment yet.