Alain Rousset : le projet de réforme ne répond pas à la question du qui fait quoi - Localtis.info un service Caisse des Dépôts | BIENVENUE EN AQUITAINE | Scoop.it
Le verdict est clair : "Le texte ne nous satisfait pas, nous inquiète". Ce propos d'Alain Rousset sur le futur projet de loi de décentralisation confirme la "déception" déjà exprimée par l'Association des régions de France (ARF) qu'il préside (voir notamment notre article "Avant-projet de loi Lebranchu : ce qu'en disent les associations d'élus locaux"). Principal motif de son insatisfaction : dans les dernières versions de travail qui ont circulé, le projet de texte (texte attendu en Conseil des ministres fin mars ou début avril), "ne répond pas à la question du qui fait quoi" et du "qui est responsable de quoi", estime Alain Rousset, pour qui la notion de chef de file peut être suffisante à condition qu'elle soit bien définie. Et le président de l'ARF, qui s'exprimait ainsi le 27 février dans le cadre d'une rencontre avec l'Association des journalistes parlementaires, de rappeler notamment la volonté des régions de pouvoir élaborer des schémas régionaux "opposables". "Le souhait du secrétaire général de l'Elysée est que les choses soient beaucoup plus clarifiées", affirme-t-il, tout en disant comprendre "les contraintes dans lesquelles se trouve Marylise Lebranchu" face aux vœux et aux résistances des représentants des différents niveaux de collectivités. "Culturellement, il y a en France une inquiétude face à l'idée d'avoir des régions fortes", résume-t-il.