aquarium
Follow
Find
45.0K views | +0 today
aquarium
Tout ce qui me plait et m'énerve, me passionne et me révolte
Curated by Mawyl
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Vincent Van Geek » OWNI, News, Augmented

Vincent Van Geek » OWNI, News, Augmented | aquarium | Scoop.it
L'expressionisme du maître en a inspiré plus d'un. Artistes confirmés ou inspirés d'un jour, les geeks rendent hommage au grand peintre... ainsi qu'à leurs héros Batman, Docteur Who ou bien encore Tolkien.
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

World War II: The American Home Front in Color - Alan Taylor - In Focus - The Atlantic

World War II: The American Home Front in Color - Alan Taylor - In Focus - The Atlantic | aquarium | Scoop.it
In 1942, soon after the United States entered World War II, President Franklin D. Roosevelt issued an executive order creating the Office of War Information (OWI).
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Réseau Education Sans Frontières - ARDI VRENEZI, SES PARENTS, SON FRERE ET SA SŒUR SONT REVENUS EN FRANCE JEUDI 28 JUILLET

Réseau Education Sans Frontières - ARDI VRENEZI, SES PARENTS, SON FRERE ET SA SŒUR SONT REVENUS EN FRANCE JEUDI 28 JUILLET | aquarium | Scoop.it

L’avion sanitaire affrété par le ministère de l’Intérieur sur instruction de l’Elysée s’est posé à 20h22 sur la piste de la base aérienne 128 à Metz.

Cet atterrissage est d’abord le désaveu cinglant de toute la chaîne administrative et policière, chef de l’Etat compris, qui s’est entêtée 15 mois durant à prétendre justifiée une mesure illégitime et révoltante. Il y a trois semaines encore M. Sarkozy faisait écrire par son chef de cabinet au président de l’APF que le renvoi d’Ardi au Kosovo était légitime parce qu’il pouvait y être soigné.

Mais, le retour d’Ardi est aussi la démonstration éclatante qu’il se trouve encore dans ce pays des femmes, des hommes, capables de se dresser et de dire non. Et de faire ce qu’il faut pour que cessent les infamies commises en leur nom. Il était impossible au président de la République d’assumer publiquement sa décision personnelle de laisser un adolescent de 15 ans mourir prématurément et sans accompagnement parce qu’il est étranger et enfant de sans papiers. Il a choisi de céder, pendant la période creuse des vacances et, si possible, a minima et en catimini.

Le 21 juillet, deux envoyés de l’ambassade de France au Kosovo remettaient discrètement des visas aux parents Vrenezi et à leur fils malade. Mimoza (18 ans) et Eduardi (13 ans) n’en avaient pas. Suite au communiqué APF-RESF s’en étonnant, le ministère de l’Intérieur assurait, hypocritement qu’il n’avait jamais été question d’empêcher les enfants Vrenezi de revenir avec leurs parents… Puis, toujours sous la pression, il finissait par accepter d’organiser le retour de la famille, puis le retour par avion sanitaire et enfin, d’organiser aussi le transport jusqu’à Pristina. C’est de haute lutte, au nom du sens élémentaire de l’humanité, que les conditions décentes du retour d’Ardi Vrenezi ont été arrachées, une à une.

Preuve en est, l’effarante conspiration du silence que les services de l’état ont tenté d’édifier autour de ce retour et de ses conditions. A aucun moment, aucun service, préfecture, ministère, Elysée n’a transmis la moindre information à ceux qui se préparaient à accueillir les Vrenezi. Le matin même du rapatriement, le 28 juillet, personne ne savait à quelle heure ils partiraient, par quel moyen, sur quel aérodrome ils se poseraient, comment ils seraient hébergés, ni même simplement, si Ardi serait hospitalisé.

Le ministère, la préfecture, l’ambassade refusaient de répondre à toute question. C’est par des recoupements, par des SMS de la famille aussi, qu’on finit par connaître l’heure approximative de l’arrivée et la destination réelle : une base militaire, dont les portes furent fermées à la vue des soutiens et de la presse.

Appelée sur son téléphone à l’arrivée de l’appareil, Mimoza passa le combiné à une « dame » qui l’accompagnait en disant « la dame ne veut pas téléphone ». La personne en question coupa 15 fois les tentatives de communication. Qui était-elle ? De quel droit ?

Ardi fut conduit à l’hôpital après être sorti de la base aérienne par une porte dérobée. A l’entrée de l’établissement, des vigiles pour en interdire l’accès aux amis et aux soutiens. Quand la mère d’Ardi sortit, accueillie avec l’émotion qu’on devine, elle imposa, avec l’appui du Dr Kieffer, que les personnes qui le connaissaient puissent visiter son fils. A la porte de la chambre, des vigiles encore et des soignants appliquant « des consignes strictes » de limitation des visites et d’interdiction de la presse reçues… de qui ? Pourquoi ?

Asllan Vrenezi et ses deux autres enfants avaient été conduits dans un foyer. Visites interdites. C’est sur le trottoir, en pleine nuit, que leurs amis, leurs connaissances et leurs soutiens les ont retrouvés et embrassés.

Pourquoi ce mur hermétique ? Le gouvernement veut-il cacher ce dont il est capable ? La question est posée. Elle ne manquera pas de l’être à nouveau dans les jours qui viennent. A propos de la famille Vrenezi et des mesures qu’il va falloir prendre pour assurer sa vie en France, mais aussi des innombrables situations odieuses auxquelles conduit la politique de M. Sarkozy. Et que, quoi qu’il en pense, de plus en plus de gens découvrent et rejettent avec dégout.

more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Birth of a miracle baby « Catching Courage – Cathryn Wellner

Birth of a miracle baby « Catching Courage – Cathryn Wellner | aquarium | Scoop.it

On July 5th in a Melbourne hospital, a miracle slipped into the world. I know that’s true because one of her moms called me moments later to tell me I was officially “Tutu”. That’s a Hawaiian word for grandmother and will be my nickname as this most beloved of children grows.

I never experienced motherhood so never expected anyone, ever, to consider me a grandmother. So I’m feeling especially honoured to be drawn into the family circle of little Sunday Margaret.

Let me back up. I’ve written earlier about Robin’s daughter Michelle and her partner Miriam and their dream of starting a family. (Falling in love with Peanut and Farewell, Peanut, and thank you) But I’ve been quiet here during the long and complicated journey from their initial elation and then disappointment. Instead, I’ve lit candles, held my breath, talked with these two beautiful women and Robin, and held a vision in my heart of the baby they would one day hold in their arms.

The entire story is far more detailed than I’ll share here. Michelle is a gifted writer, and I’m anticipating one day I’ll be reading the book only she can write. So this is just the teaser for a much richer story yet to come.

Same-sex couples and parenting in Australia

Same-sex couples face special challenges when they decide to start a family. Australia eased restrictions just in time for Michelle and Miriam to start the IVF (in vitro fertilization) journey. But anyone who’s been down that road knows it’s a bumpy ride, with more failure than success.

Miriam, as the older partner, tried first. After several attempts, the couple could see their best hope was for Michelle to carry Miriam’s fertilized egg.

more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Post'it War

Post'it War | aquarium | Scoop.it
Déclarez la guerre à vos voisins d'open-spaces et venez poster vos trophées ! Le Post-it vaincra !
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Serve Delicious Bacon Deviled Eggs

Serve Delicious Bacon Deviled Eggs | aquarium | Scoop.it
Deviled eggs, some would have you believe, actually do come from hell. “They’ll make you sick if the sun touches them!
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Can a heat wave make you insane?

Can a heat wave make you insane? | aquarium | Scoop.it

Summer brings out the worst in people; some days it feels like if the temperature rises one more degree everyone will snap. A seasonal uptick in violent crime may be due to discomfort and irritability, but can the weather actually drive you crazy?
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Et si l'Homme etait naturellement bon?

Et si l'Homme etait naturellement bon? | aquarium | Scoop.it

 

Pour tous ceux qui s'adonnent aux joies de la lecture de l'actualité, la réalité est d'une évidence confondante: le monde va mal, très mal.
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Tartine leçon 3 Pain de seigle au carvi et poivrons marinés

Tartine  leçon 3 Pain de seigle au carvi et poivrons marinés | aquarium | Scoop.it
Aujourd'hui au programme du pain de seigle au carvi et des poivrons marinés,…...
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

M. Chicot est dentiste, Mme Crampe kiné : connaissez-vous les aptonymes ?

M. Chicot est dentiste, Mme Crampe kiné : connaissez-vous les aptonymes ? | aquarium | Scoop.it
Un aptonyme est un patronyme possédant un sens lié à la personne qui le porte, le plus souvent en relation avec son métier ou ses occupations. Flickr-ga...
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Take me home | Daria Marx

Take me home | Daria Marx | aquarium | Scoop.it

Il a dit, on rentre à la maison. Et moi je ne savais pas. Et je ne comprenais pas. Il a dit, on rentre, c’est fini, c’est bon, tout ca ne sert à rien, partons maintenant, viens avec moi, prends ma main, ne la lâche pas. Et moi je restais sur mes pieds, aussi droite que possible, les épaules comme des cintres, toujours tirées vers le plafond, comme si l’air m’aimantait. Et mes pieds s’enfonçaient dans le carrelage jaune et cassé du sol, et mes pieds refusaient, et mes jambes s’arrêtaient. Et mes yeux coulent, pourtant je ne pleure pas. Mes paupières sont immobiles, cuites au sel, rien ne cligne, surtout ne pas bouger. Retenir l’air autour de moi en suspension, les poussières et les atomes, la lumière et le néon glauque. Le choc au creux du ventre, respiration coupée, mental de boxer qui refuse d’abdiquer. Si je fais un pas, si je serre sa main, si je m’en vais, alors tout devient vrai. S’immobiliser pour faire barrage au temps, se battre contre l’aile du papillon qui vient de tout niquer, de tout emporter, de tout bouleverser. Reflexe de ton corps quand ton esprit divague, quand il refuse la vie qui passe et qui s’en va, le dernier souffle ne peut pas être celui là. Alors je reste droite et mes larmes s’accrochent sur les mailles de mon pull, des centaines de gouttes viennent s’accrocher aux fibres et aux fils, et quand je baisse les yeux, elles se mettent à briller, eau salée inutile, crue incontrôlable qui cherche à se faire remarquer.

J’ai fait un pas pourtant, plusieurs mêmes, les couloirs trop éclairés et les portes battantes s’ouvrent devant moi sans que j’ai à les toucher. Je ne comprends plus rien. Je ne sais pas comment mes muscles peuvent me trahir et m’emmener. Mes yeux sont ouverts, mais je ne vois rien. C’est sa main qui me guide à travers le dédale des gens et des salles d’attentes, des ascenseurs et des parkings désertés. Il doit ouvrir ma porte de voiture, et m’installer sur mon siège comme une grande handicapée, mes pieds refusent de quitter le bitume mouillé, il soulève mes genoux, un par un, place mes jambes avec soin dans l’habitacle cabossé. Il boucle ma ceinture de sécurité et glisse mes bras sous les lanières de fils tissés. J’ai l’impression qu’on m’attache pour m’empêcher de fuir, qu’on me place sous camisole pour m’éviter de me blesser. Il reprend ma main, pour ne plus la quitter, passant les vitesses avec son coude, le clignotant avec son poignet. Je l’entends qui me parle mais j’ai oublié comment répondre. J’ai les mots derrière le front pourtant, j’ai les mots derrière la gorge, il ne faudrait pas qu’ils tardent à sortir, je veux vomir. Il s’arrête sur la bande d’arrêt d’urgence, il ouvre la portière, desserre mes liens, retient mes cheveux pendant les longs spasmes qui remuent mon corps en entier. Rien ne sort. De l’air et de la rage. De la bile et du désespoir. Mon visage est bouffi, écarlate, animé par la douleur folle d’avoir perdu à jamais. La certitude du néant ne rend pas jolie.

Je connais la route par coeur, et pourtant tout est brouillé. Les lumières semblent plus vives, les autres automobilistes plus vils, la banlieue plus triste, et les minutes qui défilent me semblent une éternité. Il m’a dit qu’on rentrait à la maison. Je ne sais pas si ce lieu existe. Il me semble avoir laissé ma maison froide et endormie sur un lit d’hôpital. Il me semble avoir abandonné dans un drap jaune et tâché de sang tout ce qui m’était familier. Je sais bien que les choses m’attendent à leur place derrière la porte, le canapé et la lampe, mon lit, mes livres, mon chat et mes draps. Je le sais, mais je ne le comprends pas. Rien n’existe plus que le trou béant que je porte au coeur. Rien ne peut me distraire de ce manque soudain, de cet appel d’air entre la vie et le rien. Les âmes s’engouffrent et se perdent, plus rien ne les retient.

more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Envoyons tous un signal fort aux marchés | Le Blog de Guy Birenbaum

Envoyons tous un signal fort aux marchés | Le Blog de Guy Birenbaum | aquarium | Scoop.it
Ce qui a marché (!) en 2008 peut de nouveau nous sauver ! Ce qui a marché (!) en 2008 peut de nouveau nous sauver !
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

from Six feet under to Funny girl: Lauren Ambrose Named the Next ‘Funny Girl’ – The Shmooze – Forward.com

from Six feet under to Funny girl: Lauren Ambrose Named the Next ‘Funny Girl’ – The Shmooze – Forward.com | aquarium | Scoop.it

Lauren Ambrose Named the Next ‘Funny Girl’...from Six feet under to Funny girl

more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Comment bien se comporter dans les transports en commun parisiens ? | Klaire fait "Grrr"

Comment bien se comporter dans les transports en commun parisiens ? | Klaire fait "Grrr" | aquarium | Scoop.it

Métro, Bus, RER, Tram… Parce qu’il n’est pas toujours évident d’avoir un comportement respectueux, voici les 3 règles du voyageur à respecter pour avoir la bonne attitude dans les transports parisiens !

more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Guided Tours of the Tenement Museum

Guided Tours of the Tenement Museum | aquarium | Scoop.it

We tell the stories of 97 Orchard Street. Built on Manhattan's Lower East Side in 1863, this tenement apartment building was home to nearly 7000 working class immigrants.
They faced challenges we understand today: making a new life, working for a better future, starting a family with limited means.

In recognizing the importance of this seemingly ordinary building, the Tenement Museum has re-imagined the role that museums can play in our lives.

more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Immigrant Identities, Preserved in Vinegar?

Immigrant Identities, Preserved in Vinegar? | aquarium | Scoop.it

TENSIONS over immigration in Europe are flaring this summer, along with questions about what — whether language, dress or diet — makes a foreigner a citizen. Of course, these questions also have a long history in America.

more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Obama Turns 50 Despite Republican Opposition

Obama Turns 50 Despite Republican Opposition | aquarium | Scoop.it

WASHINGTON—After months of heated negotiations and failed attempts to achieve any kind of consensus, President Obama turned 50 years old Thursday, drawing strong criticism from Republicans in Congress.
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

Cross Media Consulting : L'actu media web - Pourquoi Twitter fait-il tellement peur à certains journalistes ?

Cross Media Consulting : L'actu media web - Pourquoi Twitter fait-il tellement peur à certains journalistes ? | aquarium | Scoop.it
Les réseaux en général et Twitter en particulier, font encore peur à bon nombre de journalistes. Pourquoi ? Parce qu'il faut accepter de s'y mettre (un peu) en danger.
more...
No comment yet.
Scooped by Mawyl
Scoop.it!

36 Hours in Budapest

36 Hours in Budapest | aquarium | Scoop.it
From stately Buda in the west to shabby-chic Pest in the east, the Hungarian capital’s brightest spots are native-born, rather than imports.
more...
No comment yet.