Au moment où notre système éducatif semble à bout de souffl e, la société en attend toujours davantage ; dans ce contexte, on pourrait penser que le numérique vient à point pour le sauver. Pourtant l’intégration des nouvelles technologies au
sein de l’enseignement est vécue comme un problème bien davantage que comme une solution, fût-elle partielle (qu’elle ne soit pas la « solution-miracle » est une évidence pour tous). Il y a, bien sûr, les contraintes matérielles et budgétaires ; il y a l’éternelle difficulté à accepter un changement, quel qu’il soit....


Via Pascal Nogaro, s20s