Share economy
Follow
Find
1.3K views | +0 today
Share economy
coopération et nouvelle économie
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Sandrine Godefroy from Veille Assurances PDM
Scoop.it!

La Maif renforce son implication dans l'économie du partage

La Maif renforce son implication dans l'économie du partage | Share economy | Scoop.it
Pionnière dans les services d'assurance adaptés à l'échange et au partage, la mutuelle aux trois millions de sociétaires et 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires lance un fonds d'investissement dédié.

Via Veille Assurances
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

FabLabs Solidaires | Fondation Orange

FabLabs Solidaires | Fondation Orange | Share economy | Scoop.it
“ RT @FondationOrange: Envie d'en savoir plus sur #fablabsolidaire ? http://t.co/QW9aezYQVc Retrouvez les dernières actus ! #fablab http://t.…”
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

La monnaie locale de Montreuil a déjà des adeptes - Le Parisien

La monnaie locale de Montreuil a déjà des adeptes - Le Parisien | Share economy | Scoop.it
ELLE SORT UNE LIASSE de billets minutieusement rangée dans une enveloppe. A l'intérieur, près de 400 « pêches » (400 EUR).
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

Cinq choses à savoir sur les monnaies locales - YOUPHIL

Cinq choses à savoir sur les monnaies locales - YOUPHIL | Share economy | Scoop.it
YOUPHIL Cinq choses à savoir sur les monnaies locales YOUPHIL ... elle dynamise l'économie locale et permet d'avoir une consommation raisonnée. Chacun sait où va l'argent déboursé pour un produit ou un service.
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

Pourquoi les cashcredits peuvent surpasser les véritables monnaies ... - Génération NT

Pourquoi les cashcredits peuvent surpasser les véritables monnaies ... - Génération NT | Share economy | Scoop.it
Pourquoi les cashcredits peuvent surpasser les véritables monnaies ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Monnaies En Débat
Scoop.it!

Les Accorderies pour échanger des services entre voisins

Les Accorderies pour échanger des services entre voisins | Share economy | Scoop.it
Vous êtes bon en bricolage mais auriez bien besoin d'un petit coup de main en anglais ou en cuisine? Inscrivez-vous à une Accorderie, c'est gratuit!

Via Institut Palmas Europe
more...
Institut Palmas Europe's curator insight, April 24, 2013 2:30 PM

Une rubrique de l'émission La nouvelle édition sur Canal+ qui porte sur les Accorderies.

Communication efficace suite ua lancement des 3 nouvelles accorderies parisiennes.

Dominique Hebert's curator insight, April 26, 2013 2:34 AM

Ca me brancherait bien de lancer une accorderie à coté de chez moi.

Julien Tessier's comment, April 28, 2013 6:17 PM
Des infos par ici : http://www.avise.org/spip.php?article2173 !!!
Rescooped by Sandrine Godefroy from Innovation sociale et territoire
Scoop.it!

Bitcoin : la monnaie virtuelle flambe, le monde réel s’inquiète - Rue89

Bitcoin : la monnaie virtuelle flambe, le monde réel s’inquiète - Rue89 | Share economy | Scoop.it
Dans Second Life, on pouvait faire construire sa maison avec des Linden dollars. Mais la monnaie virtuelle tendance aujourd'hui est le bitcoin. Celle-ci intéressait peu les banquiers réels...

Via Tristan C
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

Le bitcoin: La monnaie virtuelle pas aussi stable que prévue - 20minutes.fr

Le bitcoin: La monnaie virtuelle pas aussi stable que prévue - 20minutes.fr | Share economy | Scoop.it
20minutes.fr
Le bitcoin: La monnaie virtuelle pas aussi stable que prévue
20minutes.fr
Et ce «haut degré d'anonymat» peut conduire le bitcoin à devenir une «alternative monétaire au trafic de drogue ou au blanchiment d'argent», selon la BCE.
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Changer la donne
Scoop.it!

Consommation collaborative : la course au leadership

Consommation collaborative : la course au leadership | Share economy | Scoop.it

La consommation collaborative passe du statut de « micro-phénomène » à celui de « tendance lourde », en couverture de The Economist et de Forbes ces dernières semaines. La masse critique, souvent synonyme de leadership, est le point à atteindre pour les nouveaux services de ce phénomène mondial, dont l’essor est étroitement lié à celui d’Internet et des réseaux sociaux.

 

 


Via Aurélien BADET, Corinne Mayer
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

L'Ille-et-Vilaine est le premier département à lancer sa monnaie solidaire - Éditions Weka

L'Ille-et-Vilaine est le premier département à lancer sa monnaie solidaire - Éditions Weka | Share economy | Scoop.it
Les habitants d'Ille-et-Vilaine pourront commencer cette année à payer leurs achats en "gallécos", une monnaie sociale et solidaire présentée comme la première en France à l'échelle d'un département.
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Banking The Future
Scoop.it!

New B: un appel aux citoyens pour créer une banque participative - RTBF Belgique

New B: un appel aux citoyens pour créer une banque participative - RTBF Belgique | Share economy | Scoop.it
Les citoyens qui désirent participer à la création d'une nouvelle banque coopérative en Belgique peuvent devenir coopérateurs en achetant une part de New B.

Via Lodicee
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Innovation sociale et Créativité citoyenne pour le Changement sociétal
Scoop.it!

[Article] 5 plateformes de crowdfunding solidaires

[Article] 5 plateformes de crowdfunding solidaires | Share economy | Scoop.it
Les plateformes de crowdfunding comme Kickstarter, Ulule ou encore Kisskissbankbank se multiplient et se spécialisent. Ces sites permettant aux...

Via ZEBREA
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

A Berlin, une famille vit volontairement sans argent - Gentside

A Berlin, une famille vit volontairement sans argent - Gentside | Share economy | Scoop.it
Gentside A Berlin, une famille vit volontairement sans argent Gentside ...
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

Yeloha mise sur le partage pour démocratiser l’énergie solaire | L'Atelier : Accelerating Business

Yeloha mise sur le partage pour démocratiser l’énergie solaire | L'Atelier : Accelerating Business | Share economy | Scoop.it
En calquant le fonctionnement du peer-to-peer, la start-up israélienne Yeloha a pour vocation de changer la manière dont nous consommons l’énergie.
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Planete DDurable
Scoop.it!

La finance solidaire, vecteur de cohésion sociale

La finance solidaire, vecteur de cohésion sociale | Share economy | Scoop.it
En finançant des entreprises à finalité sociale et/ou environnementale, l’épargne solidaire apporte une attention particulière à ne laisser personne ...

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

TooKam offre 50 euros pour le transfert de votre Livret A - Tout sur les placements

TooKam offre 50 euros pour le transfert de votre Livret A - Tout sur les placements | Share economy | Scoop.it
TooKam offre 50 euros pour le transfert de votre Livret A Tout sur les placements Les clients de Tookam disposent ainsi d'une carte bleue « solidaire » où chaque achat, mouvement financier au distributeur ou avec Moneo engendre la création de «...
more...
No comment yet.
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

La BCE aurait-elle perdu le contrôle de la création monétaire en ... - La Tribune.fr

La BCE aurait-elle perdu le contrôle de la création monétaire en ... - La Tribune.fr | Share economy | Scoop.it
La BCE aurait-elle perdu le contrôle de la création monétaire en ...
more...
Christophe CESETTI's comment, April 26, 2013 5:22 AM
merci. Petite compilation ici http://sco.lt/6ErM6z
Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

A Toulouse, le sol violette va devenir numériqu...

A Toulouse, le sol violette va devenir numériqu... | Share economy | Scoop.it
Les Échos A Toulouse, le sol violette va devenir numérique Les Échos ... elles, notamment à Boulogne-sur-Mer. À noter.
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Nouveaux paradigmes
Scoop.it!

Le supermarché collaboratif débarque à Paris

Le supermarché collaboratif débarque à Paris | Share economy | Scoop.it

Depuis 40 ans, des coopératives alimentaires se développent à New York et Londres. Un modèle transposable à Paris ? C’est en tout cas l’opinion de Tom Boothe et Brian Horihan, les co-fondateurs de La Louve, la coopérative parisienne basée sur l’auto-gestion entre particuliers et qui va bientôt ouvrir ses portes sur Paris.

 

 


Via Christophe CESETTI
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Consommation responsable
Scoop.it!

La diversité de l'économie sociale et solidaire : une force pour l'économie | Le Labo de l'économie sociale et solidaire

La diversité de l'économie sociale et solidaire : une force pour l'économie | Le Labo de l'économie sociale et solidaire | Share economy | Scoop.it
La reconnaissance de l’économie sociale et solidaire (ESS) a progressé à pas de géants ces dernières années ; que de chemin parcouru depuis les Etats Généraux de 2011 !

Via Social Planet
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Monnaies En Débat
Scoop.it!

La fin de la monnaie unique : les nouvelles devises / France Inter

La fin de la monnaie unique : les nouvelles devises / France Inter | Share economy | Scoop.it
Vous en avez marre de l'euro ? Nous aussi. Mais jusqu'à présent, il n'y avait qu'une alternative, l'euro ou le retour aux monnaies nationales : les choses évoluent : une utopie monétaire mondiale est-elle en train de voir le jour ?

Via Institut Palmas Europe
more...
Institut Palmas Europe's curator insight, April 3, 2013 3:41 AM

Une émission abordant les monnaies compélmentaires et notamment le Bitcoin mais également le projet de monnaie électronique en Midi-Pyrénées, avec aussi Bruno Théret, économiste hétérodoxe éclairant les débats.

Rescooped by Sandrine Godefroy from Management collaboratif
Scoop.it!

Biomimétisme: la vraie nature de l'économie collaborative ?

Biomimétisme: la vraie nature de l'économie collaborative ? | Share economy | Scoop.it
Et si l’économie collaborative n’était-t-elle pas au fond inspirée de la Nature ? C'est l'avis de Gaëtan Dartevelle, co-fondateur de Biomimicry Europa et directeur de Greenloop.

- OuiShare


Via Raphael Souchier, pbernardon
more...
Marco Bertolini's curator insight, April 9, 2013 3:26 AM

Le modèle de l'économie collaborative est le biomimétisme : plantes, arbres, animaux, champignons mêmes alternent des phases de concurrence et de collaboration selon les circonstances.

Raphael Souchier's curator insight, July 5, 2013 2:19 AM

Un peu de bon sens pour commencer la journée.

Alain Renaudin's curator insight, October 25, 2013 2:02 PM

Depuis que l'homme est homme, la croissance, l'expansion, la conquête, s'est faite au détriment de l'autre, physiquement. La survie de l'un passait par la mort de l'autre, la domination des uns par la soumission des autres.

En ces temps de guerre, "collaborer", c'est se soumettre, c'est trahir. En temps de paix, la confrontation militaire est devenue politique (guerre froide), puis économique (mondialisation). Mais l'esprit reste identique: être fort, c'est dominer, ce n'est plus conquérir des territoires mais des parts de marchés.

Et si ce n'est pas toujours ordonner, c'est influencer, une nouvelle forme sociale de supériorité, de "popularité". Partager, collaborer, échanger, se montrer solidaire, sont certes autant de "valeurs" reconnues, mais souvent considérées comme des actes de privation, de renoncement, de désintérêt, laissant au seul sacro-saint esprit de compétition et de puissance la capacité à augmenter son bien-être.


Dès lors, la collaboration, la solidarité nous semblent même contre-nature, comme des valeurs "extra-humaines" relevant davantage de la spiritualité que de la nature humaine, animale. D'ailleurs, ne nous enseigne-t-on pas depuis notre plus tendre enfance la "loi de la jungle" et la chaine alimentaire comme une succession de prédations ? Il serait donc bien "naturel" que l'homme soit un prédateur pour l'homme.

 

Seulement voilà, nous atteignons aujourd'hui les limites du monde fini, non pas le monde naturel de la biosphère qui a toutes les chances de nous survivre, mais notre petit monde parallèle à nous, artificiel, détaché, comme si nous pouvions vivre en apesanteur. Nous atteignons deux limites: une limite économique et une limite écologique, et cette réduction d'inertie nous fait tout simplement retomber ... sur terre.

Nous sommes rattrapés par notre simple gravité. La croissance, longtemps considérée comme source de progrès, y compris social, se révèle mère de tous nos vices et morphine écologique. Le moteur de l'opulence et de l'insouciance s'arrête et nous retombons. Cette croissance n'est plus là, car, comme les arbres, elle ne monte pas jusqu'au ciel. Dès lors, un autre modèle doit être inventé, et il ne s'agit pas d'innovations technologiques pour lesquelles nous capacité semble, elle, sans limite, mais d'un nouveau modèle d'organisation de note communauté humaine, davantage basé sur la collaboration que sur la compétition, autrement dit, une révolution culturelle.

C'est ici que la seconde limite, écologique, peut nous aider, paradoxalement. En effet, la prise de conscience environnementale (même régulièrement déniée) nous fait (re)prendre conscience de notre "humanité" au sens d'une communauté humaine au destin commun. Je manque de ce que tu gaspilles, je meurs de ce que tu pollues. Nous sommes condamnés à être interdépendants et interconnectés, et pas uniquement sur les réseaux sociaux !

 

La mondialisation n'est pas qu'économique, elle est aussi géologique et culturelle, les seules dernières frontières qui demeurent, même si elles aussi s'effritent, sont celles des Etats politiques. Notre monde est de plus en plus poreux, et d'une certaine manière tant mieux, vive la capillarité !

 

Ce qui serait fort, symbolique et amusant ... serait que l'Unesco classe ... notre planète ... au patrimoine mondial de l'Humanité ! Car au fond, elle est la seule à avoir les clés pour nous sauver. S'en inspirer c'est la protéger, et nous protéger nous-mêmes. Je lance ici l'idée et cet étrange appel ... comme une bouteille dans la biosphère :-) 

Scooped by Sandrine Godefroy
Scoop.it!

L’Ille-et-Vilaine, premier département à lancer sa monnaie solidaire | CC Jovence

L’Ille-et-Vilaine, premier département à lancer sa monnaie solidaire | CC Jovence | Share economy | Scoop.it
Les habitants d’Ille-et-Vilaine pourront commencer cette année à payer leurs achats en «gallécos», une monnaie sociale et solidaire présentée comme la première...
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from habitat participatif
Scoop.it!

Habitat groupé pour les personnes seules, Abbeyfield Belgium dans l'émission "Au quotidien"

Habitat groupé pour les personnes seules, Abbeyfield Belgium dans l'émis...: http://t.co/p4IiIvAIfe via @youtube

Via Tristan C
more...
No comment yet.
Rescooped by Sandrine Godefroy from Monnaies En Débat
Scoop.it!

Développement des monnaies locales : quelles opportunités pour les Banques en France ? | Finance & Stratégies

Développement des monnaies locales : quelles opportunités pour les Banques en France ? | Finance & Stratégies | Share economy | Scoop.it

L'objet du site : "Décryptez les enjeux stratégiques des Services Financiers".. Ici appliqué aux dispositifs de monnaies locales


Via Institut Palmas Europe
more...
Institut Palmas Europe's curator insight, March 26, 2013 10:29 AM

Un article intéressant pour qui s'intéresse à la manière dont le secteur bancaire réfléchit aujourd'hui en termes d'opportunités face à la montée en "visibilité" des dispositifs de monnaies sociales et complémentaires et notamment dans leur dimension "locale-territoriale".

Où sont mis en avant un certain nombre d'arguments et hypothèses pour un rôle d'intermédiation/gestion "technique" des systèmes de MSC locales, sur l'exemple de Nantes notamment.

Intéressant pour que les réseaux citoyens se posent la question de la maturation de leur systèmes pour continuer à exister face à la prise de "positions" des banques et assurances dans le secteur (mutation technologique, reflexion-action vers la mise en cohérence des circuits de flux monétaires locaux et des débouchés pour les différentes parties prenantes du système, efficience économique réfléchie des dispositifs, communication auprès des citoyens et des élus, etc.).

Il s'agit en effet avant tout de comprendre comment se renforcer pour ne pas être balayé par les nouveaux arrivants (opérateurs de téléphonie par exemple qui investissent sur ce champ en ce moment, ou réseau de banques type BPCE - et autres !-). Car même si ces dispositifs n'auront rien à voir avec la démarche existante aujourd'hui dans la majorité des expériences, la capillarité des réseaux bancaires et téléphoniques au niveau national constitue un risque de brouillage sur l'écran du changement...

Un point à évoquer clairement lors des Assises de mai prochain ?