Allemagne tourisme et culture
32.6K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by weizen
Scoop.it!

Festival of Lights mit mehr als 80 Installationen - Berlin.de

Festival of Lights mit mehr als 80 Installationen - Berlin.de | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Beim Festival of Lights soll Berlin vom kommenden Mittwoch an (12.10.2011) für knapp zwei Wochen wieder zu einem Gesamtkunstwerk werden.

Wie die Veranstalter am Donnerstag mitteilten, werden dieses Mal mehr als 80 Wahrzeichen und Schauplätze der Stadt mit Lichtinstallationen geschmückt. So wird das Brandenburger Tor erneut farbig angestrahlt - an vier Abenden im Licht des Internationalen Jahres der Wälder 2011. Für die Gestaltung der Berliner Doms wurde die Wiener Malerin und Mediendesignerin Teresa Mar gewonnen.

Das Festival wird am 12. Oktober 2011 um 19.30 Uhr am Potsdamer Platz vom Regierenden Bürgermeister Klaus Wowereit (SPD) eröffnet. Die Illuminationen sind öffentlich und können an allen Festivalabenden kostenfrei besucht werden (Kernzeit jeweils 19.00-24.00 Uhr). Das Festival findet zum 7. Mal statt und ist eine privatwirtschaftliche Initiative unterschiedlichster Partner.

Réservez votre séjour à Berlin chez allemagnevoyage

http://www.allemagnevoyage.com/villes/Berlin/Berlinfilm.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Häusler Contemporary - München: Keith Sonnier (21.10.11-14.1.12)

Zum 70. Geburtstag von Keith Sonnier (*1941 Mamou, Louisiana, USA) präsentiert Häusler Contemporary München in der Ausstellung »Modern Relic an Selected Works« eine Werkübersicht der letzten Jahre und die neueste Werkgruppe »Modern Relic Series«.

Der international renommierte Künstler Keith Sonnier ist vor allem durch seine Lichtinstallationen bekannt geworden. Er war in den 1960er Jahren auch einer der ersten, der die malerische Qualität von Licht als bildnerisches Material entdeckte. Er experimentierte mit verschiedenen künstlichen Lichtquellen, darunter Neonröhren und Schwarzlicht, einem »Material« mit vielfältigen Assoziationen zur Werbe- und Alltagsästhetik.
In monumentalen architekturbezogenen Rauminstallationen wird die sinnliche Qualität seiner Werke körperlich spürbar. Der »Lichtweg« auf dem Münchner Flughafen begleitet seit 1992 Reisende auf einem Kilometer Länge durch das Gebäude. Bänder aus farbigem Neonlicht ermöglichen den Besuchern durch wechselnde Lichtstimmungen ein neues, interaktives Erleben von Farbe.

Eröffnung: Kunstwochenende München, Freitag, 21. Oktober 2011, 18–22 Uhr

Häusler Contemporary
Maximilianstraße 35
Eingang Herzog-Rudolf-Straße
80539 München
Tel +49 89 210 98 03
haeusler-contemporary.com

more...
No comment yet.
Rescooped by weizen from Hallo France, Hallo Deutschland !!!!
Scoop.it!

Un jardin urbain sur l'aéroport désaffecté de Tempelhof

Un jardin urbain sur l'aéroport désaffecté de Tempelhof | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
L'aéroport de Tempelhof, abandonné depuis trois ans, reprend vie sous les outils de quelque 300 jardiniers, qui ont investi l'espace pour y créer un jardin urbain communautaire. Comment un...

Cliquer sur le titre pour en savoir plus


Via Florence Trocmé
more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Un panneau de signalisation assez étrange en Allemagne

Un panneau de signalisation assez étrange en Allemagne | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

Un nouveau panneau de signalisation assez étrange.

A votre avis, est-ce qu'il signifie plutôt ? :

"Danger : risque de glissade dû à la présence de nombreux crapauds"

ou

"Faites attention à nos chers crapauds, ne les tuez pas : slalomez !"

Edit du lendemain : ce panneau s'appelle en allemand "Krötenwanderung", soit "migration de crapauds". Celles-ci se font la nuit. Je ne l'avais jamais vu en France car assurèment, les Français en auraient cure. Mais ailleurs, en Allemagne, en Belgique, il est connu ! En termes de respect de la nature, nous avons de toute évidence encore des progrès à faire.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Le lac de ChiemSee en Allemagne

Le lac de ChiemSee en Allemagne | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Rien de tel qu'un peu de repos au bord d'un lac après la fatiguante balade de…...
more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

CIDAL Paris - Festival : le bicentenaire de la mort de Kleist à l’honneur à Francfort-sur-l’Oder

CIDAL Paris - Festival : le bicentenaire de la mort de Kleist à l’honneur à Francfort-sur-l’Oder | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

Le festival Kleist de Francfort-sur-l’Oder s’inscrira pleinement cette année dans le cadre des célébrations marquant le bicentenaire de la mort de l’écrivain allemand.

Pas moins de 25 représentations théâtrales, lectures, débats et expositions sont prévus pendant quinze jours (18-30 octobre) sur le thème commun de la « confiance ». Confiance en soi, confiance dans les autres : la notion est récurrente dans la vie et l’œuvre d’Heinrich von Kleist (1777-1811). Elle fera également l’objet d’un colloque de jeunes chercheurs dans le cadre du festival.Événements théâtraux

Parmi les événements les plus attendus de la quinzaine figurent deux premières théâtrales. Les festivaliers découvriront ainsi le troisième et dernier volet du projet théâtral La petite Catherine de Heilbronn (Das Kätchen von Heilbronn), inspiré de l’œuvre éponyme de Kleist.

D’autre part, pour célébrer l’« Année Kleist », le groupe d’artistes « Rimini Protokoll » a monté un projet original, à mi-chemin entre l’art et le documentaire, intitulé « Hermann’s Battle ». Il retrace le lien entre la pièce de Kleist La bataille d’Arminius (Die Hermannschlacht) et les conflits et les guerres d’aujourd’hui. Il sera, lui aussi, présenté pour la première fois au festival de Francfort-sur-l’Oder.

Ville natale de l’écrivain, Francfort-sur-l’Oder établira aussi un lien théâtral avec Berlin. Le théâtre Maxim Gorki de la capitale présentera deux pièces de Kleist, Le Prince de Hombourg et Amphitryon.

Le début du festival verra, par ailleurs, la remise du prix Kleist, destiné aux jeunes dramaturges, à Wolfram Lotz. Sa pièce « Der Große Marsch » sera représentée.

Enfin, le festival Kleist rendra hommage aux travaux graphiques de l’écrivain. Une exposition leur sera consacrée à partir du 23 octobre au musée Kleist de Francfort-sur-l’Oder.

AL

En savoir plus (en allemand) :

www.kleistfesttage.de

Sur l’Année Kleist : www.heinrich-von-kleist.org

Dossier du CIDAL consacré à Heinrich von Kleist : www.cidal.diplo.de/Vertretung/cidal/fr/05__actualites/Dossiers__CIDAL/Dossier__Kleist/__Kleist__archiv.html

 

Voir aussi à l'affiche chez Max & Moritz - livres allemands :

http://www.livresallemands.com/alaffiche.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Wiesn-Gaudi.TV meets gobandit - der Oktoberfest Fahrgeschäftetest

Schneller, besser, höher!! Wiesn Gaudi TV hat für euch die Adrenalin-Highlights auf dem Oktoberfest getestet. Moderatorin Christina Dörr bewertet nach Spaß, ...
more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Séjour à Flensburg

Séjour à Flensburg | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Directement sur la frontière avec le Danemark, elle se trouve à la fin du Fjord de Flensburg de 35 km de long.

Flensburg est une ville conviviale avec une ambiance familiale, le charme de la combinaison d'un port cosmopolite et d'une ville commerçante. La tranquillité traditionnelle caractérisent le charme et l'expérience de cette ville, qui se caractérise par sa relation directe à l'eau et la rencontre de deux cultures allemande et danoise.

Flensburg est l'une des rares villes a être restée intacte après la seconde guerre mondiale. Il reste donc de nombreux bâtiments historiques de toutes les époques. La vieille ville historique, dominé par la culture architecturale allemande et danoise témoigne des plus de 700 ans d'histoire de Flensburg. De nombreux petits restaurants et boutiques, magasins d'artisanat, des cafés et des galeries d'art dominent la vie nouvelle dans les cours anciennes.

Voyez plutôt ...

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Bode Museum Berlin | Berlin blog

Bode Museum Berlin | Berlin blog | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Le Kaiser Friedrich Museum fut rebaptisé Bode museum en 1956 par son fondateur et premier directeur Wilhelm von Bode, empereur d’Allemagne. Ce musée fait partie des cinq musées situés sur la célèbre île des musées bordée par la rivière Spree.

Durant la seconde guerre mondiale, l’édifice a été endommagé et c’est alors Ernst von Ihne qui en conduit les travaux, entre 1787 et 1904, et redessina l’édifice dans un style néobaroque. Le 19 octobre 2006, l’édifice a rouvert ses portes en grand avec trois collections d’importance internationale hébergées dans son architecture unique : la Collection de Sculptures, le Musée d’Art Byzantin et la Collection Numismatique. Le musée inclut aujourd’hui des collections d’art byzantin et préchrétien. La construction particulière du début du musée est une combinaison magnifique d’architecture et d’exposition qui donnent ensemble un air de Palais.

Une collection variée de cheminées, de plafond en bois, de cadres de porte venus de différentes régions d’Italie a été intégrée à l’architecture de l’édifice. Depuis la seconde guerre mondiale, le Bode Museum offre un parcours historique au travers de la culture allemande et du passé de ce beau pays. Il démontre aussi les difficultés et les différentes situations auxquelles a dû faire face le pays. La collection de 750 000 médailles, billets de banque, pièces et série d’autres objets utilisés par la population comme un symbole d’argent à cette époque, exposée là-bas est la plus grande de tous les temps.

De plus, la plus importante collection d’icônes de cette période allant du 14e au 19e siècle ne peut manquer d’être visitée. Il y a de nombreuses pièces de sculptures italiennes provenant de différentes écoles de la Renaissance. Les 1700 œuvres d’art de style roman, copte, byzantins, roman, gothique, renaissant et baroque peuvent aussi y être admirées.

L’exposition interactive des mosaïques du Bode Museum introduit les jeunes visiteurs à l’art de la fabrication des mosaïques. Cette exposition est complétée par des éléments de jeu et d’une table de fabrication de mosaïques, où des expériences de couleurs et de formes peuvent être vécues. Cela donne donc au musée une atmosphère qui plaît aux enfants.

Le musée offre un cadre festif pour des événements comme des réceptions, des concerts, voir aussi des dîners de luxe. Ce musée mérite donc une visite pour son histoire glorieuse et son architecture éblouissante.

Adresse :

Le Bode Museum

On Kupfergraben 1

10178 Berlin.

Téléphone: +49 (0) 30 – 20 90 55 77

Horaires d’ouverture :

Le Bode Museum est ouvert tous les jours de 10 :00 à 22 :00, le mardi de 10 :00 à 18 :00. La Alte Nationalgalerie (Ancienne galerie nationale) demeure fermée les lundis.

Entrée :

Le Bode Museum :

Prix normal : 8 euros

Prix réduit : 6 euros

Réduction pour les étudiants, les chômeurs et les personnes handicapées, sous présentation d’un justificatif en vigueur.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Promenade sur le Rhin - le blog de marraine

Promenade sur le Rhin - le blog de marraine | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

Le voyage me fatigue, mais ce qui m'use le plus ce sont les noms en allemand.

 

http://www.allemagnevoyage.com/regions/rhenanie-palatinat/LeRhin.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

"Brot und Spiele" in Trier: Katy und die starken Männer - SPIEGEL ONLINE - Nachrichten - Reise

"Brot und Spiele" in Trier: Katy und die starken Männer - SPIEGEL ONLINE - Nachrichten - Reise | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Katy Karrenbauer gibt die Amazonenkönigin, Schwertkämpfer prügeln sich um Ruhm und Ehre: Triers römische Stätten verwandeln sich beim zehnten "Brot und Spiele"-Festival in eine antike Phantasiewelt.

Trier - Die älteste deutsche Stadt Trier ist wieder fest in römischer Hand: In den antiken Kaiserthermen haben Legionäre ihre Zelte aufgeschlagen. Im Amphitheater kämpfen Gladiatoren um Ruhm und Ehre. Und in der Stadt laufen Soldaten in Rüstungen und "Römer" in Tunika umher. Geschichte auf anschauliche Art bietet das bundesweit größte Römerspektakel "Brot und Spiele" in antiken Stätten, das am Freitagabend eröffnet wurde und bis zum 10. September mehr als 20.000 Fans anlocken will. Rund 300 Darsteller lassen im zehnten Jahr des Spektakels antikes Leben neu aufleben.

Der "römische Statthalter" Flavius Ignotus gab den Startschuss für die Gladiatoren: "Die Spiele sind eröffnet", rief er im rund 2000 Jahre alten Amphitheater unter Ave-Rufen. Und schon traten die Gladiatoren in der Schau "Herkules und die Königin der Amazonen" gegeneinander an - mit Schwert, Dolch oder bloßen Händen. Star des Stücks war Schauspielerin Katy Karrenbauer ("Hinter Gittern - Der Frauenknast") als Amazonen-Chefin. Zu Pferd und im Sand der Arena kämpfte sie mit ihren Kriegerinnen gegen Herkules - und die Männer. "Normalerweise köpfen wir sofort", sagte sie mit ihrer tiefen Stimme.Vier Wochen lang hatte die 48-Jährige den Umgang mit Schwert und Schild für ihren Römer-Einsatz trainiert. Ihr Lehrer war "Herkules" Jan Krüger, der Anfang 2011 eine Gladiatorenschule in Trier gegründet hat. Ein paar Kratzer habe sie beim Einstudieren der Kämpfe abbekommen, sagte sie vor Beginn des Festivals. Die Kämpfe seien "alle echt und auf historischer Grundlage nachgestellt", sagte Organisator Ronald Frank. Keiner wisse vorher, wer gewinne. Sechsmal steigen die Kämpfer bei "Brot und Spiele" - das es in diesem Jahr erstmals an zwei Wochenenden gibt - in den Ring. Die Reihe der Stadt Trier hat ein Budget von 414.000 Euro.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Having fun in Berlin without getting wet

Having fun in Berlin without getting wet | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Growing up in the North of Germany has taught me two things; firstly, there is no such thing as bad weather, there is only unproper clothing. Secondly, there is no use getting annoyed about the weather, best is just live with it.
more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Sur les pas de Liszt en Allemagne

Sur les pas de Liszt en Allemagne | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

Il y a 200 ans, le 22 octobre 1811, Franz Liszt voyait le jour dans la petite ville austro-hongroise de Doborján. Cette année, le bicentenaire de sa naissance est célébré dans l’Europe entière, et plus particulièrement dans la région allemande de la Thuringe où le compositeur des Rhapsodies a passé une grande partie de sa vie.

Franz Liszt n’a pas 12 ans quand son père l’entraîne sur les routes d’Europe – en Suisse, en France, en Grande-Bretagne –, pour de longues années d’apprentissage et d’innombrables concerts. En 1848, Franz Liszt trouve refuge à Weimar, ville phare de la culture allemande, où il compose deux tiers de son œuvre. Il y fera deux séjours, d’abord jusqu’en 1861, puis de 1869 à 1886.

Lors de cette deuxième période, il partage sa vie entre Weimar, Rome et Budapest. Dans la petite ville allemande, la grande-duchesse Sophie met à sa disposition une maison en lisière du parc. Depuis la mort de Liszt, en 1886, la demeure est restée en l’état et accueille aujourd’hui ses admirateurs pour une visite particulièrement émouvante.

Dans le salon drapé de grands rideaux d’inspiration hongroise, où trônent un piano droit et un piano à queue Bachmann, le visiteur imagine aisément l’effervescence des cours collectifs dispensés gracieusement par le maître plusieurs fois par semaine. Sur l’un des murs, un portrait de Beethoven rappelle l’admiration que lui vouait Liszt.

La légende raconte que, à l’issue d’un de ses premiers récitals à Vienne, Beethoven aurait déposé une bise sur le front de l’enfant prodige. La chambre à coucher de Liszt, attenante au salon, tranche par son extrême dépouillement, rappelant la grande piété du musicien mais aussi son immense solitude d’homme brisé par plusieurs échecs amoureux.

Un artiste européen par excellence

À quelques rues de là, la maison d’un autre célèbre citoyen de Weimar, le poète Friedrich Schiller, rend aussi hommage à l’auteur des Années de pèlerinage avec une exposition retraçant son parcours, biographique et géographique.

Documents, gravures et quelques objets personnels, comme un rosaire et un crucifix de voyage, dessinent le portrait de cet artiste européen par excellence. Le château de Weimar conclut cet hommage avec une autre exposition, consacrée, elle, aux pianos du virtuose et de son époque.

Lorsqu’il vivait à Weimar, Franz Liszt aimait se rendre à Eisenach, à quelques dizaines de kilomètres de là. La ville natale de Bach, dont on peut également visiter la maison, est surplombée par la célèbre Wartburg.

Ouverte au public, la forteresse abrite une magnifique salle de concert dont le coffrage de bois a été pensé par Liszt lui-même pour garantir la meilleure acoustique possible. Perché sur les hauteurs rocailleuses d’Eisenach, ce lieu, à la fois grandiose et ténébreux, a inspiré à Wagner son fameux Tannhäuser. Wagner, qui fut le grand amour de Cosima, l’une des filles de Liszt.

http://www.allemagnevoyage.com/regions/Thuringe/thuringe.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

My Paris me Collectors Room - Berlin 01/10/2011 - 08/01/2012

My Paris me Collectors Room - Berlin 01/10/2011 - 08/01/2012 | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

L’espace "me Collectors Room" de Berlin accueille habituellement la collection de l’Allemand Thomas Olbricht. Ce dernier a rassemblé depuis 25 ans plus de 2 700 œuvres du 20e siècle à nos jours, dans un souci assumé d’éclectisme.

 

Exceptionnellement, me Collectors Room présente les œuvres d’une quarantaine d’artistes français contemporains sous le titre "My Paris". Sculptures, installations, masques ethnographiques, vidéos, photographies et dessins signés Julien Berthier, Céleste Boursier-Mougenot, Claire Fontaine, Damien Deroubaix, Mathieu Pernot, Stéphane Thidet ….
Toutes ces œuvres sont issues de la collection privée Antoine de Galbert. Collectionneur d’art à Paris depuis 1987, ce dernier a accumulé plus de 2 000 objets avec un souci constant d’aller contre les modes et les canons. Il a sélectionné pour l’exposition berlinoise ceux qui lui apparaissaient les plus représentatifs de la scène artistique contemporaine française.

 01/10/2011 - 08/01/2012
PLUS D'INFORMATIONS

http://www.allemagnevoyage.com/villes/Berlin/expotemp1.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Allemagne : Video des 8 sommets de la région de Berchtesgaden

Les huit plus haut sommets de la région de Berchtesgaden
(Watzmann 2713 m, Hoher Göll 2522 m, Teufelshorn 2362 m, Hochkalter 2607 m Berchtegadener Hochthron Untersberg 1973 m, Stadlhorn 2287 m, Karkopf 1738 m und Hochstaufen 1771 m)
Réservez votre location de maison ou d'appartement pour les vacances d'hiver maintenant
http://www.allemagnevoyage.com/regions/Bayern/routealpes.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Cassel en Allemagne

Cassel en Allemagne | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

Cassel (Kassel, en allemand) est la troisième plus grande ville du Land de la Hesse, dont elle a été la capitale à une période de son histoire. Située sur la rivière Fulda, cette ville universitaire de 195.000 habitants est célèbre depuis 1955 par sa « documenta », une grande exposition d’art contemporain qui se tient tous les cinq ans.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Alter Botanischer Garten

Alter Botanischer Garten | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

Jeudi dernier, toujours profitant du beau temps, c'est à l'ancien jardin botanique de München, ou Alter botanischer Garten, situé entre la Karlsplatz Stachus et la Hauptbahnhof, que je me suis posée pour lire Le Parfum. C'était l'endroit approprié pour un tel livre, non ? Fontaine d'un Appolon grec, clapotis de l'eau, des gens, mais pas trop, et surtout, des fleurs dans toute la beauté de leur pleine éclosion ! C'était la période des tulipes de toutes les couleurs et à München, on ne pouvait pas ne pas les remarquer !

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

D’une expo à l’autre : “Car culture” à Karlsruhe | Le SauteRhin

D’une expo à l’autre : “Car culture” à Karlsruhe | Le SauteRhin | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it

Dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne, et juste un peu à côté, si l’on y associe Bâle, en Suisse, on se dispute les expositions sur l’automobile. Au point que certaines œuvres qui figurent dans le catalogue de l’une sont en fait exposées dans l’autre. La raison en est que la première automobile allemande naissait dans la région, il y a 125 ans. Un brevet a été déposé par Carl Benz pour son tricycle à moteur, le 29 janvier 1886. D’où cet été de l’automobile dont le paradoxe est qu’il intervient juste après que les élections aient porté les Verts au pouvoir du Land. Ils ont pu arguer que les choses avaient été décidées avant leur arrivée. Ils semblent cependant moins portés sur la question du CO2 que sur celle du nucléaire un peu à l’inverse des écologistes français.

On peut évidemment se demander si 125 ans est un chiffre qui mérite une commémoration. Peut-être que la crise y a aidé. On oublie en effet trop vite que le début de la crise financière aux Etats-Unis était accompagné de celle de General Motors. Et l’Allemagne qui a énormément investit dans l’automobile après guerre au point d’en faire un élément central de son identité est le pays qui avec les Etats-Unis a le plus mobilisé d’aides de l’Etat pour maintenir la branche à flot.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Le Courrier de l'Architecte | Memmingen, année un

Le Courrier de l'Architecte | Memmingen, année un | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Trint und Kreuder a livré en 2010 à Memmingen un ensemble immobilier comprenant logements, commerces et théâtre.

Si la production allemande se montre des plus sages, l’ensemble immobilier réalisé à Memmingen, de 2007 à 2010, lequel comprend logements, commerces et théâtre, détonne par son audacieux parti mêlant radicalité et forme traditionnelle. Plus exceptionnel encore, le projet s’inscrit dans un centre historique préservé. Trint und Kreuder n’en revient toujours pas.

 

De destruction en reconstruction, l’Allemagne connut traumatisme sur traumatisme. Memmingen, localité de Bavière, fut plus ou moins épargnée, encore que, un parking défigurait jusque récemment le centre historique.

«La décision fut prise en 2007, après un concours international réunissant une trentaine d’équipes. Nous avons été désignés lauréats en novembre ; trois semaines plus tard, nous signions le contrat ; sept mois après, le chantier débutait. Je n’ai jamais vu une telle vitesse», confie dans un français irréprochable Kay Trint, cofondateur de l’agence Trint und Kreuder.

Objectif 2010 donc. Le pari fut tenu. Il y a un an, la ville inaugurait en grande pompe l’édifice qui devait parachever son paysage urbain.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Exposition à Chemnitz en Saxe : « Pierre-Auguste Renoir. L’effet de la soie »

Exposition à Chemnitz en Saxe : « Pierre-Auguste Renoir. L’effet de la soie » | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Fils d’un tailleur et d’une couturière, Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) sut rendre la sensualité des tissus mieux que n’importe quel autre peintre impressionniste. Pourtant, aucune exposition n’avait encore illustré cet aspect de son œuvre.

C’est désormais chose faite : du 18 septembre 2011 au 8 janvier 2012, les Collections d’objets d’art de Chemnitz, en Saxe, lui consacrent une vaste exposition intitulée « Pierre-Auguste Renoir. L’effet de la soie ».Sensualité de la soie et du velours

L’exposition rassemble plus de 90 œuvres, dont 32 tableaux et une soixantaine de dessins. Elles sont issues de collections privées et de grands musées, tels que le Musée d’Orsay à Paris, le Musée national de Stockholm ou le Belvédère à Vienne. Les dessins, eux, proviennent majoritairement du Saarlandmuseum de Sarrebrück. Il s’agit de la première exposition jamais consacrée au peintre français dans les nouveaux Länder.

Le visiteur découvre au fil de l’exposition l’évolution de la relation de Renoir aux vêtements, couleurs et étoffes. Ainsi, la soie et le velours, éléments majeurs de la mode de l’époque, l’inspirèrent dès son plus jeune âge.

Évolution

Peindre des tissus était alors synonyme de modernité. Mais plus tard, cela fera partie d’une mise en scène esthétique, le peintre cherchant à suggérer la sensualité, à révéler les effets de la soie jouant sur le corps. Dans l’œuvre de la maturité, la peau et le tissu finiront par se confondre dans des coloris irisés, des drapés fluides rehaussant la beauté des nus.

Renoir avait une prédilection pour le bleu métallique aux reflets argentés, les broderies traditionnelles lourdes de patine, la sensation de la soie sous les doigts. À ses yeux, la sensualité des étoffes choisies était aussi une forme d’hommage à celle du modèle.

Les Collections d’objets d’art de Chemnitz complètent ce panorama fascinant par une exposition parallèle intitulée « Velours et soie. Les étoffes de luxe à l’époque de Renoir ». Situé dans une grande région de l’industrie du textile, le musée possède, en effet, une magnifique collection de soies et velours français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

AL

En savoir plus :

Collections d’objets d’art de Chemnitz (Kunstsammlungen Chemnitz) : www.kunstsammlungen-chemnitz.de

 

La Saxe

http://www.allemagnevoyage.com/regions/Saxe/Saxe.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Le Blogueur » Blog Archive » A Berlin, la « gentrification » menace la vie culturelle

Le Blogueur » Blog Archive » A Berlin, la « gentrification » menace la vie culturelle | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
La capitale allemande doit fermer de nombreux espaces culturels pour créer des logements dont les prix ne cessent d'augmenter.

Pauvre et sexy ». C’est ainsi que Klaus Wowereit, l’actuel maire social-démocrate de Berlin avait qualifié la ville en 2003. L’élu était même allé jusqu’à en faire son slogan de campagne pour briguer, avec succès, la mairie en 2006. Mais aujourd’hui, la pression immobilière fait mentir la formule : les galeries ferment et les artistes doivent plier bagage. Le phénomène de gentrification est en train de transformer la ville en un espace « cher et ennuyeux« , selon le journal allemand Spiegel.A Berlin, le squat est devenu, depuis la chute du mur, un mode de fonctionnement alternatif et communautaire en accord avec le propriétaire, qui attire de nombreux artistes à travers le monde. Mais depuis les années 1990, les loyers ont considérablement augmentés, entraînant un changement de population. A Prenzlauer Berg, un des quartiers de Berlin, 60% des appartements ont changé de locataires dans les vingt dernières années (lire l’article). Et dans certains quartiers, les loyers ont augmenté de 20% en seulement trois ans (lire l’article). Voyant les loyers de la ville grimper sous l’impulsion de la spéculation et de la gentrification les propriétaires ont réclamé leur part du gâteau. Ils ont commencé à renier les accords passés avec les squatteurs en cassant ces baux et en les chassant des immeubles devenus subitement, pour eux, des sources importantes de revenu.

La centaine d’artistes installés dans le Tacheles, un squat emblématique du Berlin investit après la Chute du Mur, ont été priés de faire leurs cartons il y a quelques mois. En sursis depuis deux ans (les propriétaires avaient alors dénoncé le bail), cet espace dédié à la création sous toutes ses formes, étape incontournable pour les touristes de passage, doit bientôt laisser la place à un complexe de bureaux et de boutiques après avoir été rénové et revendu à de nouveaux investisseurs. Des manifestants ont défilé sous des bannières on ne peut plus explicite : « Sauve ta ville ! ». Mais ils n’ont pas pu changer le cours de l’histoire (voir la galerie photo d’une manifestation berlinoise). Des mouvements artistiques de protestation ont lieu régulièrement.

Reclaim Berlin dancing against gentrification

Le phénomène menace d’autres institutions culturelles. C’est le cas de la galerie de photos c/o Berlin, installée dans l’ancienne poste centrale du centre, à quelques centaines de mètres du Tacheles. Elle a pourtant accueillie des expositions qui ont participé à la réputation croissante de la capitale allemande sur la scène internationale pendant dix ans. Cette galerie renommée est menacée de fermer ses portes en mars 2011 pour être transformée en hôtel de luxe sous la houlette d’investisseurs israéliens. Elle a, pour l’instant été sauvée, jusqu’à la fin de l’année par les élus berlinois.

La gentrification de Berlin, c’est l’histoire du serpent qui se mord la queue. Car le pire, c’est que ces transformation s’expliquent par le succès de la culture alternative. Le mythe de « Berlin, ville branchée », propulsé dans toute l’Europe a fait de la cité une des destinations favorites d’un public jeune et peu fortuné. Mais c’est parce que cette « promotion » a fonctionné au-delà de toutes les attentes que les promoteurs immobiliers cherchent aujourd’hui à faire de bonnes affaires en investissant à Berlin. Sans avoir vraiment conscience que la renommée venait peut-être de cet esprit alternatif qu’il s’apprêtent à détruire à coups de bulldozer.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Oberhausen : une passerelle qui a du ressort - Réalisations - Le Moniteur.fr

Oberhausen : une passerelle qui a du ressort - Réalisations - Le Moniteur.fr | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
L'étonnante passerelle 'Slinky Springs to Fame' construite au-dessus du Canal Rhin-Herne fait partie du projet EMSCHERKUNST.2010.

 

http://www.allemagnevoyage.com/regions/rhenaniewestphalie/rhenanienord.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

La maison de pierre du Römerberg conserve un secret dans ses armoiries

La maison de pierre du Römerberg conserve un secret dans ses armoiries | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Quel est le lien entre une maison en pierre sur la place du Römerberg, le nom « Melem » et le blason en forme de crabe ornant la façade ?

En effet, à quelques pas du Römer et du Römerberg, se dresse une maison de pierre. Souvenir du passé glorieux de Francfort à l’époque du Moyen-âge, la Steinernes Haus a longtemps appartenu à la grande famille Melem.

Au XVe s., la dynastie des Melem connut le début de sa prospérité. Johann von Melem, un marchand originaire de Cologne, fit fortune grâce au commerce de tissus et de pierres précieuses, en particulier, lors des foires de Francfort. En 1464, la famille Melem s’installa dans la Steinernes Haus et y apposa son blason.

Blason des Melem comportant un crabe

Les armoiries des Melem furent l’un des rares éléments de la maison qui ont subsistées aux destructions de la guerre. Pourquoi avoir choisi un crabe ? Quel est son lien avec la famille Melem ?

Le nom Melem est un ambigramme. Il peut donc se lire dans tous les sens : de la droite, comme vers la gauche ; en avant, comme en arrière…Un peu comme le déplacement agile d’un crabe…

Illustration du livre Melemsches Hausbuch, XIVe s.

D’où le choix d’un crustacé pour honorer le nom de façon subtile de l’une des plus grandes familles commerçantes de Francfort au Moyen-âge !

De nos jours, ce bâtiment abrite depuis 1963 l’association d’artistes Frankfurter Kunstverein ainsi que le Café im Kunstverein.

La famille Melem a légué aux archives de Francfort un très vieille ouvrage le Melemsches Hausbuch qui décrit la dynastie des Melem sur plusieurs siècles.

La Steinernes Haus en 1845, Reiffenstein

Insider Tip!

Lorsque vous êtes près de la fontaine (Justitia) sur la place Römerberg, tournez-vous vers la rue en direction de la cathédrale et marchez encore quelques pas. Vous trouverez sur votre gauche la Steinernes Haus, la salle d’expositions Frankfurter Kunstverein et le Café im Kunstverein.

 

http://www.allemagnevoyage.com/villes/Francfort/Francfort-M.html

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Uferanlagen locken mehr Badegäste | SÜDKURIER Online

Uferanlagen locken mehr Badegäste | SÜDKURIER Online | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Bodman-Ludwigshafen – Familie Kugler aus Singen kommt oft nach Bodman zum Baden. Bislang sind sie immer ins Strandbad gegangen.

Doch dieses Mal wollen sie nicht den ganzen Tag bleiben, sondern nur ein paar Stunden und picknicken. Zum ersten Mal breiten sie ihre Decke in den Uferanlagen in Bodman aus. Auch zwei kleine Hocker haben sie mitgebracht. Der siebenjährige Alexander und der vierjährige Konstantin pumpen mit ihrem Vater Michael das Schlauchboot auf. Die Paddel halten sie dabei fest in den Händen. Ein paar Meter weiter sonnt sich eine Frau auf einer blauen Liege, neben ihr auf dem Rasen liegt eine pinkfarbene Luftmatratze. Unter dem Baum steht ein Campingstuhl. Ein Pärchen hat seine Fahrräder im Gras abgestellt und sich auf Handtücher gelegt. Vom neuen Pfahlbauspielplatz am Wasser dringen Kinderstimmen.

Seit die Uferanlagen in Bodman renaturiert sind, laden sie verstärkt zum Baden und Sonnen ein, besonders am Wochenende. Viele Tagestouristen auch aus dem Umland nutzen den gepflegten grünen Rasen, die Sitzbänke und Holzstege, um sich dort längere Zeit aufzuhalten und im See zu schwimmen. Hauptamtsleiter der Gemeinde Bodman-Ludwigshafen, Stefan Burger, hat an einem Sonntag Mitte Juli 213 Besucher in den Uferanlagen gezählt. „Die kommen teilweise mit kompletter Gartenmöbelgarnitur, Sonnenschirm, Sonnenzelt und Grill“, hat er beobachtet. Im Strandbad waren dagegen an diesem Sonntag nur 161 Besucher.

more...
No comment yet.
Scooped by weizen
Scoop.it!

Max-Beckmann-Ausstellung – Leipziger Internet Zeitung :: Mehr Nachrichten. Mehr Leipzig.

Max-Beckmann-Ausstellung – Leipziger Internet Zeitung :: Mehr Nachrichten. Mehr Leipzig. | Allemagne tourisme et culture | Scoop.it
Wen hat Max Beckmann nur alles gekannt und gemalt? Das versucht die kommende Beckmann-Ausstellung im Museum der bildenden Künste am Leipziger Sachsenlatz zu beantworten.
more...
No comment yet.