A lire A voir
27 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by :
Scoop.it!

La vérité sur la mort de Coluche

La suite: http://www.youtube.com/watch?v=0e6Kzw_R99Y Coluche refusant d'être manipulé par la gauche, fut assassiné.

more...
No comment yet.
Scooped by :
Scoop.it!

le scorpion, la Grenouille

.

:'s insight:

LA FABLE DU SCORPION ET DE LA GRENOUILLE

Un scorpion et une grenouille se rencontre sur la rive d’une rivière. Le scorpion se tient à distance respectable et s’adresse à la grenouille.

Scorpion : J’aurais un service à vous demander madame la grenouille.
Grenouille : Allez y ça pourrait peut être m’intéresser.
Scorpion : Voilà, je dois absolument traverser la rivière car j’ai un rendez-vous important de l’autre coté de la rive et je suis déjà en retard. Donc je me demandais si vous pourriez me prendre sur votre dos pour me faire traverser la rivière, car vous savez que nous les scorpions nous ne savons pas nager.
Grenouille : Mais voyons monsieur le scorpion - tout le monde sait bien que la piqûre de votre dard est mortelle et que si je vous prends sur mon dos je risque la mort.
Scorpion : Mais voyons madame la grenouille un tel raisonnement n’est pas digne de votre intelligence - si je vous pique je vais moi aussi couler avec vous au fond de la rivière et au risque de me répéter nous les scorpions nous ne savons pas nager.

La grenouille se laisse convaincre et prend le scorpion sur son dos et nage vers l’autre rive de la rivière. Rendu au milieu entre les deux rives la grenouille sent le dard du scorpion s’enfoncer dans son dos. Avant de couler elle s’adresse au scorpion.
Grenouille : Mais pourquoi scorpion m’as tu piqué - ton incapacité à nager vas te condamner à une mort certaine.
Scorpion : Tu m’excuseras grenouille mais c’est dans ma nature!

Morale de l’histoire, comme le scorpion, le juif ne peut pas changer de nature.

more...
No comment yet.
Scooped by :
Scoop.it!

Race Morte

.

:'s insight:

Lettre Ouverte à une Race Morte, David Lane

 

 

Aujourd’hui, en l’an 2012, à peu près 2 % de la population mondiale est composé de femmes blanches en âge d’enfanter, ou plus jeunes. La race blanche est morte !!! Assassinée par une coalition de Juifs, d’universalistes chrétiens, de dupes contre-nature, d’opportunistes politiques vendus, de nababs des médias, d’intellectuels hyperqualifiés, de nationalistes dogmatiques, de crétins féministes, de paumés en tous genres et de lâches.

Ce qu’il reste de Blancs est irrémédiablement intégré, terrorisé, décérébré, métissé, et rapidement submergé par six milliards de gens de couleur. En tant qu’entité viable disposant d’une capacité de survie, la race blanche est éteinte. Ceux d’entre nous qui ont résisté au génocide sont analogues à quelques cellules vivantes dans un cadavre.

 

 

 

 

La plupart des prétendus « leaders » blancs, ne pouvant plus dissimuler notre disparition raciale à ceux qui les suivent, ont adopté une nouvelle politique de retraite et de défaite. En ce moment, ils encouragent à déménager dans les petites communautés blanches d’arrière-pays ou, simplement, à donner aux enfants une éducation correcte. Ils feraient n’importe quoi pour éviter le choc frontal.

 

 

 

 

Ils savent très bien que notre race ne peut survivre sans nations qui lui soient propre. Ils savent que nous ne pouvons pas nous permettre d’en débattre pendant dix ans. Ils savent que quelques familles blanches noyées dans six milliards de familles colorées ne sont plus rien du tout. Ils savent que l’Amérique soumettra, à coups de bombes, toute nation qui essaiera de rester blanche.

 

Ils savent que leurs lâches consignes ne sont que des ordres de retraite, toujours plus avant dans l’abîme dont on ne revient pas. Ils savent que la révolution totale et l’anarchie prônées par Bob Mathews, Tim Mc Weigh et leurs semblables, sont les seules solutions qu’il reste. Mais ils sont, soit des lâches, soit des agents de l’ennemi.

Ils savent que la révolution ne peut venir que d’hommes blancs hors-la-loi. Mais ils se cramponnent aux femmes et à leur dogme de la « famille traditionnelle » et des « solutions pacifiques », parce que ce sont des épagneuls tenus en laisse par des féministes.

.

 

 

 

N’y voyez aucun manque de respect pour nos quelques femmes loyales. C’est parce que la beauté de la femme aryenne blanche ne doit pas disparaître de la terre que je me suis lancé dans ce combat. Mais, en règle générale, les femmes placent la survie individuelle et celle de leur famille avant celle de la race entière. Un guerrier, qui risque sa vie et sa liberté, n’est pas le gendre idéal de nos jours.

 

Parce que je dis la vérité, il n’est pas une femme au monde qui ne me méprise totalement. « Nous voulons un homme responsable », proclament-elles. Ma foi, qu’est-ce qu’ « être responsable », dans un pays occupé, sinon de la trahison et de l’esclavage ? Allez à votre usine, à votre magasin, à votre cabinet de comptable, dans vos champs, et faites-vous esclaves. Puis consacrez la moitié de vos salaires à des impôts qui financent le meurtre de votre race.

 

 

 

 

Après le travail, détendez-vous dans vos vêtements chinois, mangez vos repas coréens, et regardez des femmes blanches s’amuser avec des Juifs et des Nègres sur l’écran de vos télés japonaises. Au bout du compte, je suis le mieux placé pour dire la vérité. Je ne peux pas me faire amener une femme en prison, de toute manière. Donc peu importe qu’elles me détestent.

 

 

 

 

Depuis l’aube des temps, les gens au pouvoir ont levé leurs armées grâce à des promesses de pillage, de vengeance et de capture de femmes. Il n’existe pas d’autres motivations, ni d’autres récompenses. N’essayez pas d’intimider les derniers guerriers blancs potentiels avec des mots à la mode tels que : vols, viols et meurtres. La « loi » est ce que les gens au pouvoir utilisent pour réduire en esclavage ceux qui ne sont pas au pouvoir. Homme blanc, tu es un risible esclave vaincu, dont le monde entier se gausse, méprisé ou asservi par tes propres femmes. Est-ce que la formule « les femmes et les minorités » signifie quelque chose pour toi ? L’alliance est formée contre toi. C’est toi, la minorité. Tu as deux possibilités : accepter tes chaînes, la disparition de ta race et la perte de tes femmes. Ou prendre en compte et appliquer les paroles de Robert Jay Mathews, qui nous dit, d’outre-tombe :

 

 

 

 

 

Donnez vos âmes à vos dieux

et chargez vos fusils.

Il est temps que parle l’acier.

Nous sommes les légions des damnés,

l’armée de ceux qui sont déjà morts…

.

 

 

 

A moins que nous n’ayons une armée invisible de vrais Barbares, dépourvus de pitié, de compassion, de componction, de moralisme restrictif, c’en est fait de nous. Celui qui pratique la chevalerie, contre un ennemi qui ne la pratique pas, se bat avec les mains attachées dans le dos.

 

Notre armée doit être aussi motivée que les kamikazes palestiniens qui combattent pour libérer leur pays de la pire plaie qui soit au monde. Mieux vaut être lion pendant un jour, que mouton pendant des années. Pratiquez le pillage, volez les femmes et les vies de vos ennemis. Ne vous privez pas, durant votre court passage à Mitgard, de plaisirs tels que la vengeance, ni des épouses, des sœurs et des filles de vos ennemis.

.

 

 

 

 

Combien croyez-vous que vos ancêtres vikings laissaient de moines vivants et de nonnes vierges lorsqu’ils attaquaient les monastères et les couvents des néfastes occupants contre-nature de l’Europe, il y a vingt siècles ?!? La civilisation, c’est fini. Nous sommes en guerre.

Soyez un berseker jusqu’au jour ou vous partirez pour le Valhalla, avec, dans le corps, une livre d’acier de l’ennemi que vous aurez défié jusqu’au bout !!!

Une nation blanche ne peut naître que de l’anarchie et de la révolution. Et, si vous ne triomphez pas, puissent vos ennemis parler avec effroi, pendant des générations, de la furie des derniers hommes du Nord.

David Lane.

more...
No comment yet.
Scooped by :
Scoop.it!

les sociétés pluri-ethniques sont-elles viables ?

:'s insight:

La coexistence « raciale », lorsqu’elle concerne un grand nombre d’individus, est-elle viable, positive, souhaitable, créatrice, pacifiée… ? En un mot, les sociétés multiraciales sont-elles “mieux” ou sont-elles « moins performantes” que les autres ? C’est une équation maintes fois éprouvée par le présent et par l’histoire. Et la réponse est claire.

 

Une société non-ethniquement homogène perd en frictions inter-ethniques une énergie dont le niveau est directement lié : 1°) au nombre (importance des populations) et 2°) au degré d’éloignement ethno-culturel des communautés minoritaires d’avec la communauté majoritaire. Le facteur « racial » étant une composante qui intervient de façon déterminante dans cet éloignement ethno-culturel.

 

Il n’est pas nécessaire que ce degré d’éloignement soit très élevé pour devenir un facteur de troubles. Il suffit que des divisions apparaissent dans la société et que des sentiments d’appartenance identitaires et communautaires se manifestent. Exemple : le degré d’éloignement entre Irlandais catholiques et protestants n’est pas élevé. Il n’est même pas racial. Celui entre Serbes et Bosniaques non plus. Pas plus qu’entre Tutsis et Hutus.

 

La quasi totalité des conflits du XXe siècle peut s’expliquer par une fracture ethno-culturelle au sein d’une nation. Qui sait par exemple que l’aventure « Khmer rouge » a été largement actionnée par les tensions entre paysans Khmers de souche et Chinois de la diaspora urbaine ?

 

La distance inter-raciale n’arrange pas les choses quand elle se superpose à la distance ethno-culturelle, ce qui est bien souvent le cas, sauf peut-être dans quelques sociétés créolisées. Elle est objectivement un facteur de division supplémentaire, si ce n’est le plus important.

 

D’une façon plus générale, tout ce qui hétérogénéise une société l’affaiblit, la déstructure. L’une des conséquences étant l’augmentation mécanique du niveau de violence individuelle et étatique .

 

Il existe des méthodes de gestion de cette instabilité chronique des sociétés non homogènes, et de très nombreux remèdes en fonction de la gravité des troubles. Mais aucun ne guérit (certains « soignent » au prix de graves effets secondaires). L’évolution est celle d’une maladie chronique, et toutes les étapes peuvent s’observer : du pronostic vital engagé, comme au Zimbabwe ou en Afrique du Sud, jusqu’à l’état grave mais stabilisé comme aux USA, ou encore une aggravation rapide et non stabilisée. C’est le cas de la France.

 

Les seules sociétés qui échappent (au prix fort) à cette règle sont celles franchement post-traumatiques qui ont achevé le processus par métissage ou phagocytage communautaire. La plupart sont situées dans l’arc caraïbe et en Amérique latine. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne sont ni pacifiques ni performantes .

 

A l’opposé, les sociétés asiatiques qui ont su rester homogènes connaissent en ce début du XXe siècle un essor prodigieux. On notera que l’Europe de l’Ouest, ethniquement homogène jusque dans les années 60, s’enfonce progressivement dans un état d’instabilité et de troubles chroniques.

 

Le fait que la quasi totalité du débat sociétal et politique soit désormais la question des minorités en est la démonstration évidente.

Les sociétés pluri-ethniques et à fortiori multiraciales sont moins viables que les autres. C’est un fait

more...
No comment yet.
Scooped by :
Scoop.it!

race

.

:'s insight:

Les races n’existent pas mais il faut des quotas raciaux dans les médias, les entreprises et les institutions. Le peuple français n’existe pas mais il est coupable de tout un tas de saloperies, des croisades à la Shoa en passant par l’esclavage et la colonisation. Le peuple français a toujours été multiethnique et multiculturel mais quand il doit faire repentance, il est parfaitement identifié comme « européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » (de Gaulle). En outre, il a toujours été métissé mais il doit tendre vers le métissage car il n’est pas encore ce qu’il a toujours été. Les Français de souche n’existent pas mais il faut de la discrimination dite « positive » pour favoriser les membres de la « diversité » par rapport à eux. La colonisation de la France est un fantasme mais elle est nécessaire pour payer les retraites. Il n’y a pas de culture française mais elle est fortement « discriminatoire ». Un islamiste est un obscurantiste en Afghanistan mais un démocrate éclairé en Libye, Égypte, Syrie etc. Il n’y a pas plus de musulmans aujourd’hui qu’hier mais il faut de nouvelles mosquées pour accommoder le nombre croissant de musulmans. La France d’hier est un fantasme qui n’a jamais existé mais les Français doivent se faire à l’idée qu’elle n’existe plus. La criminalité est en baisse constante mais le marché de la sécurité est en plein boom. La France est un pays fermé sur lui-même mais les trois quarts des habitants ont des grands parents immigrés. Et Francis Huster s’interroge avec émotion sur l’existence du mot race à côté de Rokaya Diallo qui avait dénié ce concept à Zemmour et qui pourtant ne doit sa présence sur nos médias qu’à un quota racial.

more...
No comment yet.
Scooped by :
Scoop.it!

Dominique Venner

.

:'s insight:

La comparaison du suicide de Dominique Venner avec celui de Mishima Yukio est mal venue, essentiellement parce que ceux qui en parlent méconnaissent le Japon, son histoire et ses coutumes. L’acte de Mishima était déjà perverti, profondément narcissique et artistique, s’éloignant en cela énormément du seppuku traditionnel. Le seppuku, suicide rituel des samouraïs, n’était jamais l’objet de “message” destiné aux masses, mais découlait de l’impérative réparation induite par une faute ou un trouble à l’ordre social. Il est le produit radical de la pensée confucéenne. Il vise, essentiellement, à placer son honneur au dessus de sa vie : en acceptant de se supprimer pour expier, on affirme placer les valeurs de l’ordre social au dessus de soi, on soumet son individualité au groupe jusqu’à l’extrême. Par ailleurs, le suicide des samouraïs était surtout commandé par le seigneur. Dans le Japon féodal, il était davantage source de déstabilisation qu’autre chose, et aussi moyen utile de se débarrasser de gêneurs ou de se défausser à peu de frais d’erreurs commises sur un subalterne. Bref, ce suicide confucéen est étranger en tout au suicide expressionniste de Venner qui, au fond, n’a rien compris de l’âme japonaise.

Le seppuku est la négation radicale de l’individu là où le suicide de Dominique Venner est l’exaltation dévoyée et spectaculaire de l’ego.

Le suicide de Mishima, si dans sa forme se voulait traditionnel, était déjà quant à son fond hollywoodien, spectaculaire, égotique, en opposition au seppuku des samouraïs. Mais Mishima, là encore, est mal connu des Occidentaux qui s’en revendiquent : c’est un lecteur passionné de romans américains et anglais, un amateur de costume occidental qui adorait Disneyland ! La comparaison est donc parfaitement erronée ou plutôt, elle ne s’opère pas sur les bonnes catégories. Là où l’on voit dans l’acte de Mishima un suicide traditionnel japonais, se trouve en réalité l’expressionnisme d’origine européenne d’un artiste de l’Archipel profondément occidentalisé. On peut même clairement identifier l’origine de son acte dans la fascination qu’exerçait sur lui une peinture de la Renaissance figurant le martyr de Saint Sébastien ! Interprétation décadentiste révélant les pulsions sado-masochistes et homosexuelles de Mishima ! L’observateur inattentif se laissant confondre par l’esthétique japonisante de l’acte de Mishima, la comparaison pertinente de ces deux morts devant porter non pas sur leur dimension traditionnelle mais bien au contraire sur leur dimension moderne.

On pourrait se demander quelle est l’origine du style de suicide de Venner. On l’a vu, c’est un expressionnisme radical. En cela peut-être, il porte une part d’européanité, car il place l’individu au cœur de tout. Mais la débauche dramatique qui fonde cet acte est pourtant parfaitement étrangère à la mentalité européenne traditionnelle. Le goût de l’immolation de protestation ne se retrouvant pas dans notre culture.

Cette sorte de mise en scène de sa propre mort apparaît en vérité comme celle d’un Oriental, à la mode des moines tibétains enflammés de Lhassa. C’est le spectacle outrancier, tapageur et spectaculaire à l’opposé de la pudeur nord-européenne qui accorde tant de valeur à l’individu que sa destruction volontaire ne saurait s’opérer que dans le secret, à la manière de ces paysans que l’on retrouve pendu au fond des forêts lorsqu’ils désespèrent à l’extrême.

Venner, produit de la société du spectacle et de l’hollywoodisme, dans son versant “païen”, qui n’en est au final qu’une sous catégorie comme une autre. Gare à ceux qui, sous couvert de tradition, maquillent du voile du génie européen une déviance supplémentaire de la modernité décadente. Leur reconstructivisme néo-païen spectaculaire souille tout à la fois la noblesse de l’antiquité européenne et la grandeur du christianisme qui a sacralisé la vie de l’indviidu si chère aux hommes libres que sont les Européens de tradition.

more...
No comment yet.
Scooped by :
Scoop.it!

Au bord du gouffre

.

:'s insight:

La France est au bord du gouffre et les Français ne veulent pas s’en rendent pas compte. Ou plutôt ils préfèrent ne pas le voir. Parce que les caddies sont encore pleins, les frigos aussi. Pourtant, tout le monde devrait savoir que ça ne pourra durer du fait des gouvernants qui ont décidé d'anéantir les Français d'origine et favoriser les immigrés !

La France a commencée sa chute et les français, en descendant les étages, se disent : «jusqu’ici tout va bien». Mais l’important ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage ( dixit le film «La haine» ). Et on sait comment va atterrir la France. Elle va s’éclater contre le sol et les lendemains seront très durs. Le réveil sera terrible pour une majorité de Français anesthésiés par la connerie ambiante diffusée à la télévision et dans tous les mass media aguicheurs du gogo.

.

 

 

 

l'diot utile de la destruction du peuple français

 

On ne va pas revenir sur les sujets qui sont la cause de la chute de la France et que tout le monde devrait connaître. Ca va du chômage à l’immigration, en passant par l’euro-mondialisation.  le bon franchouillard de base répond  «Ce n’est pas si terrible que ça, il y a des pays où c’est pire».

La France va de plus en plus ressembler à un pays d’Amérique du Sud où les ethnies feront la loi, où la pauvreté et la violence seront reines, où le gouvernement sera dictature cosmopolite. C’est d’ailleurs ce que souhaite l’UMPS quand les ministres cosmopolites parlent de faire de la France un deuxième Brésil.

 

 

 

La nouvelle France ou le rêve des ordures au pouvoir depuis de Gaulle

 

Mais comment en sommes nous arrivés là ? Comment les Français ont pu accepter cette situation ? Le Français a été exploité comme un cobaye de laboratoire.

Faites bouillir de l’eau et plongez une souris dedans, elle se débattra et fera tout pour sortir de la marmite car elle comprendra sa douleur.

Mais chauffez cette même marmite à feu doux et plongez-y la souris.

Elle s’habituera, petit à petit, aux degrés montant de la chaleur et se laissera mourir sans résister quand l’eau arrivera lentement à ébullition.

On l’aura tuée à feu doux.

C’est exactement ce qu’il s’est passé avec les Français.

 

 

 

 

On les a lobotomisés et crétinisés lentement durant des décennies pour leur faire accepter leur sort, en les culpabilisant vis à vis de l'immigré, des juifs, des maghrebins, du colonialisme.

Les dirigeants cosmopolites avaient ordre, par le pouvoir occulte qui dirige en sous mains et qu'il est interdit de citer, d'en finir avec le peuple français et de le remplacer par le migrant.

Toutes les techniques les plus élaborées étaient instaurées : cultiver la haine de soi, se culpabiliser sur tout, renier le passé glorieux et historique de notre patrie, encourager l'avortement, corrompre la jeunesse, y promouvoir l'homosexualité, favoriser toujours l'immigré à l'instar du Français : logements, bourses scolaires, aides diverses etc etc etc

.

 

 

 

L'ecole idéale française selon le crétin cosmopolite Besson

 

La matrice républicaine essaye depuis trente ans de tuer son adversaire, le nationalisme. Et jusqu’à présent, elle a fort bien réussi. Aujourd’hui vous avez à choisir entre continuer votre petit quotidien républicain, matérialiste, égoïste, hédoniste et sans issue, ou bien sortir de la matrice en rejoignant la résistance.  Je pense que le peuple a assez d’énergie pour reprendre le bon chemin. Ce qu’il lui manque, c’est la volonté. On pense à tous nos pères, tombés pour la nation, pour que nous puissions continuer à exister en tant que nation française.

C’est à nous de reprendre le flambeau et de redresser le pays. La France est entrée en guerre depuis depuis 1944. Dans la guerre la plus sournoise car elle n’est pas déclarée. C’est une guerre psychologique, un terrorisme intellectuel.  Militons pour notre cause ! Demain nous chanterons : Aux Armes Citoyens contre l'ennemi interne qui nous ruine, nous détruit et nous dirige.

more...
No comment yet.