Mémoire littéraire, mémoire historique. | Dormira jamais | ALIA - Atelier littéraire audiovisuel | Scoop.it
Entretien croisé avec Marie-Anne Matard-Bonucci et Aldo Zargani, sur les lois raciales de 1938 et les persécutions antisémites en Italie.

"[...]Moi, je raconte des souvenirs de choses irréparables et je voudrais monter sur la scène de mon enfance et crier: “Oncle Carlo! Sauve Alberto et Graziella! Au moins eux! Là, à Birkenau, près des fours, les Erinyes attendent.” Mais je ne peux pas le faire, parce que je suis spectateur de moi-même, et vous l’êtes vous aussi devant une tragédie vaine et irréparable qui a changé l’âme du monde pour la suite de l’histoire de chacun d’entre nous. C’est là le vrai secret de la question de la mémoire: “Qu’est-ce que je peux faire, moi, pour empêcher que se produise l’irréparable?” Seulement rentrer chez moi et penser, sans être un maître à penser[...]" (Aldo Zargani)