Aisthesis
Follow
Find
5.6K views | +3 today
Scooped by Dominique Demartini
onto Aisthesis
Scoop.it!

Le cubisme : une esthétique de la surface (1)

Le cubisme : une esthétique de la surface (1) | Aisthesis | Scoop.it
Le cubisme : une esthétique de la surface (1), Sophia Dachraoui (#lacauselit #dossiers Le cubisme : une esthétique de la surface (1) http://t.co/le1ARjat...)...
more...
No comment yet.
Aisthesis
Esthétique et philosophie de l'art
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Catherine Malabou | Evénement | Rencontres philosophiques. Membres fantômes: le corps entre phénoménologie et neurologie | Gennevilliers. T2G - Théâtre de Gennevilliers

Catherine Malabou | Evénement | Rencontres philosophiques. Membres fantômes: le corps entre phénoménologie et neurologie | Gennevilliers. T2G - Théâtre de Gennevilliers | Aisthesis | Scoop.it
Pour cette nouvelle saison, Emmanuel Alloa invite une nouvelle fois quatre philosophes autour de la question: Que peut un corps?
more...
No comment yet.
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Claude SIMON photographe

Claude SIMON photographe | Aisthesis | Scoop.it
Claude Simon commente son travail de photographe, ainsi que Denis Roche.
more...
No comment yet.
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Christine Sourgins : "L'art contemporain, c'est la dictature du ... - Contrepoints

Christine Sourgins : "L'art contemporain, c'est la dictature du ... - Contrepoints | Aisthesis | Scoop.it
Contrepoints
Christine Sourgins : "L'art contemporain, c'est la dictature du ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from Projet Synesthéorie
Scoop.it!

L'heuresthésie d'Henri Poincaré : Les paysages de la géométrie

L'heuresthésie d'Henri Poincaré : Les paysages de la géométrie | Aisthesis | Scoop.it
Heuresthésie : Henri Poincaré décrit dans ce texte comment son expérience sensible et motrice s'est fait substrat de sa connaissance de la géométrie.

 

“Mais c’est ce que je n’aperçois pas du tout quand j’analyse mes sensations ; je ne vois dans chacune d’elles qu’un caractère qualitatif spécial, indivisible, qu’on ne peut ni définir, ni analyser, et qui la distingue de celles qui me sont apportées par d’autres filets nerveux sensitifs. J’y vois d’autre part un élément quantitatif, une intensité plus ou moins grande, et c’est tout.
Ce que je vois, c’est que les sensations qui correspondent à des mouvements de même direction sont liées dans mon esprit par une simple association d’idées. C’est à cette association que se ramène ce que nous appelons « le sentiment de la direction ». On ne saurait donc retrouver ce sentiment dans une sensation unique.”


Via Vincent Mignerot
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

[re]PENSER les langages de l’art : Rue Descartes » Numeros »

[re]PENSER les langages de l’art : Rue Descartes » Numeros » | Aisthesis | Scoop.it

 

HORIZONS

Penser l'art : pour changer de sujet

Natalia Smolianskaïa

 

CORPUS

Goodman et la reconception de l'esthétique

Roger Pouivet

 

L'art en fabrication

Natalia Smolianskaïa

 

Découper dans l'amorphe : mise en matériel sonore

Antonia Soulez

 

L'écologie de l'œuvre d'art ou pourquoi il n'y a pas de métalangage en art

franck leibovici

 

Activer les concepts. Allers-retours entre art et philosophie

Klaus Speidel

 

PAROLE

Apprendre patiemment à subvertir le matériau

Christian Lebrat et Natalia Smolianskaïa

 

Temporalité abstraite

Anne-Sarah Le Meur et Natalia Smolianskaïa

 

PÉRIPHÉRIES

« Miscellanées, collages et commentaires : fragments d'un discours littéraire de la Renaissance à nos jours (1) »

Laurent Gayard et Marie-Françoise André

 

« Miscellanées, collages et commentaires : fragments d'un discours littéraire de la Renaissance à nos jours (2) »

Laurent Gayard et Marie-Françoise André

LIEN VERS CETTE PAGEhttp://www.ruedescartes.org/numero/2014-1-re-penser-les-langages-de-l-art


Via association concert urbain
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from caravan - rencontre (au delà) des cultures - les traversées
Scoop.it!

Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines, de Jack Kerouac et William S. Burroughs | Le Magazine Littéraire

Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines, de Jack Kerouac et William S. Burroughs | Le Magazine Littéraire | Aisthesis | Scoop.it
Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines, roman improbable, a été écrit en 1945 par deux jeunes gens qui n’avaient encore rien publié et que personne hors de leur entourage ne connaissait : Jack Kerouac, 22 ans, William S. Burroughs, 30.

Via carol s. (caravan café)
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from Projet Synesthéorie
Scoop.it!

Desartsonnants, Représentations du sonore

Desartsonnants, Représentations du sonore | Aisthesis | Scoop.it
Sons en images, graphiques, cartographies...

Via Vincent Mignerot
more...
ghislaine bellocq's curator insight, March 5, 11:52 AM

un catalogue d'images pour représenter le son

Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Cassirer et les sciences de la culture : III. Phénoménologie de la perception et prégnance symbolique : l'élaboration d'une philosophie de la relation

Cassirer et les sciences de la culture : III. Phénoménologie de la perception et prégnance symbolique : l'élaboration d'une philosophie de la relation | Aisthesis | Scoop.it
Logique du phénomène artistique, dynamisme et cohérence des formes.   Dans cette démarche cassirérienne de compréhension de l'homme à travers la culture en tant qu'elle le définit et qu'il la ... (Cassirer et les sciences de la culture : III.
more...
Mlik Sahib's curator insight, March 4, 7:46 PM

"Ce que fait donc Cassirer c’est une dynamisation de la fin transcendantale de Kant. Synthétique et logique transcendantale kantiennes ne sont plus statiques et Cassirer les dynamise en trouvant une légalité immanente. Il est important de préciser qu’il ne s’agit pas d’un vitalisme mais bien d’une phénoménologie. Il y a une sorte de force vitale, une énergie qui circule mais dans une philosophie de l’expression dans laquelle il s’agit bien plus de mettre en forme, de donner sens et d’exprimer. Il s’agit d’une philosophie de la relation. Il est question d’une mise en relation et non pas d’une philosophie de la vie, de la conscience ou de l’absolu.

Le perçu est plus que la somme de ses parties et surtout il n’est pas une somme de datas brutes.

À présent la difficulté qu’il va falloir surmonter est celle de dépasser le conflit qui oppose les sciences de la nature et les sciences de la culture. Il s’agira d’articuler la perception et l’expression, de repenser cette logique des sciences de la culture à partir de cette logique de la perception et de la prégnance symbolique. Cette démarche s’effectuera à partir d’une réflexion sur le corps et par suite enfin par le recours à la pensée de Wölfflin précédemment annoncée pour construire enfin cette logique du phénomène artistique."

Rescooped by Dominique Demartini from Projet Synesthéorie
Scoop.it!

Ces animaux qui ont le sens du rythme | ICI.Radio-Canada.ca

Ces animaux qui ont le sens du rythme | ICI.Radio-Canada.ca | Aisthesis | Scoop.it
Certains animaux sont capables, comme les humains, de taper en rythme à l'écoute d'une musique, montre une étude sur les singes bonobos présentée samedi lors de la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science.

Via Vincent Mignerot
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from Projet Synesthéorie
Scoop.it!

Le mélange des sens

Le mélange des sens | Aisthesis | Scoop.it
On a longtemps pensé que les cinq sens – la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher – étaient bien distincts. En fait, les frontières sont floues et les sens interagissent.

Via Vincent Mignerot
more...
No comment yet.
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Google Art Project - Google+

Google Art Project - Google+ | Aisthesis | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

République & Révolution - Blog de Galaad Wilgos: Ernst Jünger et l'esthétique fasciste, entre militarisme barbare et éloge de la technique

République & Révolution - Blog de Galaad Wilgos: Ernst Jünger et l'esthétique fasciste, entre militarisme barbare et éloge de la technique | Aisthesis | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from HG Sempai
Scoop.it!

Un tableau synthétique de l'histoire des arts | Blog Histoire – Géo

Un tableau synthétique de l'histoire des arts | Blog Histoire – Géo | Aisthesis | Scoop.it
Ce tableau en anglais propose une synthèse de l'histoire des arts qui peut aider en troisième. Il vient d'ici.

Via reyser, Mila Saint Anne, HG Sempai
more...
François Boutard's curator insight, February 26, 5:55 AM

1 PANORAMA du XXème siècle, très incomplet certes mais qui cadre 1 peu les choses.

Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Georges Didi-Huberman "Minima lumina. Phénoménologie et la politique de la lumière"

"Le sensible à l'oeuvre : savoir du corps entre esthétique et neurosciences" Colloque interdisciplinaire, jeudi 15 mai 2014, Paris. II. Le corps en action : pour une interdisciplinarité...
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from Library & Information Science
Scoop.it!

Base de données du département des arts graphiques du Louvre

Base de données du département des arts graphiques du Louvre | Aisthesis | Scoop.it

Pour retrouver un dessin, une œuvre ou un artiste du cabinet des dessins du Louvre ou d'Orsay, il suffit de se connecter à la base de données du département des arts graphiques du Louvre.


Via Terheck
more...
Margot Asphe's curator insight, May 17, 11:21 AM

base de donnée pour retrouver un dessin, une œuvre ou un artiste du cabinet des dessins du Louvre ou d'Orsay,

Rescooped by Dominique Demartini from PLASTICITIES « Between matter and form, experience and consciousness, the active plasticity of the world »
Scoop.it!

Sculpter l’impalpable - La Vie des idées

Sculpter l’impalpable - La Vie des idées | Aisthesis | Scoop.it
À propos de : Fujiko Nakaya et Anne-Marie Duguet, FOG 霧 BROUILLARD. Anarchive 5, éditions Anarchive.

Via carol s. (caravan café), Marc Williams DEBONO (Plasticities Sciences Arts)
more...
No comment yet.
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

TEL :: [tel-00975422, version 1] Le visage, entre accusatif et nominatif : de la phénoménologie à l'herméneutique de la relation

Le visage, tel que le pense Levinas, échappe à tout pouvoir, à toute explication, à toute compréhension.
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from caravan - rencontre (au delà) des cultures - les traversées
Scoop.it!

Regard éloigné : Carl Einstein - changer la façon de voir, de penser, et partant la réalité et le monde

Regard éloigné : Carl Einstein - changer la façon de voir, de penser, et partant la réalité et le monde | Aisthesis | Scoop.it

L'HOMME POUR QUI DIEU ETAIT UN CARRE BLANC.CARL EINSTEIN : LE CUBISME ET"L'ART NEGRE"(2)

 

ESPACES DE CIVILISATION,
ARTS "PREMIERS",
ANTHROPOLOGIE.
voyages

 

Carl Einstein  proclamant  sa passion pour la pensée, est resté semblable à lui-même jusqu'à la fin de sa vie, remettant en question perpétuellement acquis et connaissances, « essayant jusqu'à son ultime et fatal geste de changer la façon de voir, de penser, et partant la réalité et le monde. Son style même est à l'image d'un monde de vitesse et d'efficacité, procédant par bonds et par fulgurances, par aphorismes et par formules, créant, inventant si nécessaire syntaxe et mots nouveaux». Liliane meffre.

Par son audace, par l'ampleur de sa protestation opiniâtre et systématique, par son questionnement radical, il avait plus que tout autre, tenté et réussi, par ses écrits provocants et novateurs, à sortir l'art de son isolement, de cette esthétique où l'avaient confiné plusieurs siècles d'histoire de l'art traditionnelle. Par l'esthétique, dénonçait-il, on avait coupé l'art de l'histoire, on avait éludé le danger que constitue la force magique de l'œuvre d'art


Via carol s. (caravan café)
more...
Mlik Sahib's curator insight, April 5, 10:55 PM

«foyers d’énergie et croisements d’expériences décisives … les œuvres d’art n’acquièrent leur sens  que grâce à la force insurrectionnelle qu’elles enferment » einstein,dans g.braque

Rescooped by Dominique Demartini from caravan - rencontre (au delà) des cultures - les traversées
Scoop.it!

Escher et les sciences: l'obsession de l'infini ~ Sweet Random Science

Escher et les sciences: l'obsession de l'infini ~ Sweet Random Science | Aisthesis | Scoop.it
L'histoire d'amour entre l'art de M.C.Escher et les sciences : une inspiration et une fascination mutuelle dans le domaine des mathématiques, de la cristallographie ou de la biologie. Découvrez également comment sont art reflète certaines théories modernes en physique des particules, en cosmologie ou encore en psychologie.

Via carol s. (caravan café)
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from caravan - rencontre (au delà) des cultures - les traversées
Scoop.it!

Henri Meschonnic, Paris- Vin, Vincennes. FRAGMENTS D'UNE CRITIQUE Du RYTHME

Henri Meschonnic, Paris- Vin, Vincennes. FRAGMENTS D'UNE CRITIQUE Du RYTHME | Aisthesis | Scoop.it

Article publié le 4 mars 2012Pour citer cet article : Henri Meschonnic , « Fragments d’une critique du rythme  », Rhuthmos, 4 mars 2012 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article525

Ce texte a paru dans la revue Langue Française, vol. 23, N° 23, 1974, p. 5-23. Il intéressera tous les lecteurs de Meschonnic et plus particulièrement tous ceux qui connaissent déjà son opus magnum, Critique du rythme. Anthropologie historique du langage (1982), dont ils trouveront quelques prémices dans ces pages.


Via carol s. (caravan café)
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from caravan - rencontre (au delà) des cultures - les traversées
Scoop.it!

Georges Didi-Huberman, Atlas : comment remonter le monde « MondesFrancophones.com

Georges Didi-Huberman, Atlas : comment remonter le monde « MondesFrancophones.com | Aisthesis | Scoop.it

via Julien Pauthe

Georges Didi-Huberman, Atlas : comment remonter le mondeartpress  n°373

 

Bien avant l’informatique, Aby Warburg avait-il inventé les fenêtres multiples ouvertes simultanément et les liens hypertextes ? N’est-ce pas ce à quoi ressemble son fabuleux atlas appelé Mnémosyne ? Celui-ci est depuis longtemps, pour Georges Didi-Huberman, à la fois un sujet d’études et un modèle, si bien que l’exposition qu’il présente sous le titre Atlas, comment remonter le monde ?, accompagnée d’un essai, Atlas ou le gai savoir inquiet, peut être considérée comme une clef de voûte de son propre travail.L’historien de l’art y est au plus près de son objet puisqu’il part de la première image de Mnémosyne, celle d’un foie de mouton servant dans l’Antiquité à la divination, et qu’il montre comment le viscéral se lie au sidéral au travers du mythe d’Atlas qui ploie sous le poids du monde, et aussi bien du monde imaginaire des prédictions et des fantasmes. À l’aide d’une écriture limpide, il nous entraîne ensuite, à l’instar de son modèle, dans un voyage, une  » connaissance nomade « , au cours duquel nous rencontrons Nietzsche, Borges, Foucault, Deleuze et Guattari, Goethe, Wittgenstein…, tandis que l’exposition déploie des oeuvres de Goya à Bruce Nauman, d’Alighiero et Boetti à Mike Kelley, de Victor Burgin à Harun Farocki…

 » Mnémosyne [était] une réponse aux clôtures politiques des nationalismes culturels exaspérés par la Grande Guerre.  » L’atlas ne garde-t-il pas toute sa pertinence à notre époque où le chaos continue de menacer le monde en de multiples endroits, tandis que dans d’autres on c....

 

 

 

En quoi, alors, votre regard appelle-t-il la polémique ? Vous circulez aussi entre les époques et pratiquez l’anachronisme, pourquoi ? Quel historien d’art êtes-vous donc ? Comment expliquez-vous l’accueil parfois mitigé de certains historiens d’art à l’égard de vos travaux… ?

“Anachronisme” est un mot – assez joli, du reste – pour rendre compte du fait que les images sont tressées de temps hétérogènes : si l’histoire des images est une “histoire de fantômes pour grandes personnes”, il faut admettre que les images n’appartiennent pas seulement à leur présent historique. C’est la mémoire elle-même qui est anachronique, toute la psychanalyse est là pour nous le rappeler. La polémique peut éventuellement surgir si l’on s’en tient au dogme historiciste selon lequel l’anachronisme serait, en histoire, le péché mortel par excellence. Et si l’on constate que Freud ou Benjamin apparaissent à beaucoup d’historiens comme des “étrangers” – voire des étrangers menaçants – pour leur discipline. Il y a bien d’autres polémiques, d’ailleurs. Je pense par exemple à quelques débats houleux avec certains critiques d’art américains et, surtout, avec certains contempteurs de l’image en général, débats devenus assez violents à partir du moment où ils ont eu les images de la Shoah comme points névralgiques.

Votre œuvre est foisonnante, riche de livres, d’interventions, d’expositions… : de quoi cette prise de parole incessante est-elle le symptôme chez vous ? Vous sentez-vous habité par un devoir universitaire, ou par une pulsion intime, vous poussant à dire des mots face à ce qui souvent se dérobe à nos yeux ? D’où vient ce besoin vital de parler, d’écrire sans cesse ? D’un tempérament, d’une histoire personnelle (fils de peintre), d’une curiosité infinie ?

Oui, ce besoin d’écrire est sans doute vital – mais je ne dirais pas exactement “besoin”, c’est autre chose qu’un besoin, c’est une façon d’habiter le monde, de le rendre supportable, connaissable, lisible. D’ailleurs je n’écris pas “sans cesse”, comme vous le croyez. J’écris beaucoup, certes, pour fabriquer des livres, un peu comme un artisan polirait ses verres de lunettes. Mais j’écris beaucoup moins de courriels, de SMS et tout ce genre de choses que la plupart de mes contemporains. Je cherche à me donner du temps. J’écris beaucoup parce que j’ai du temps pour cela. Et j’ai le temps parce que j’ai peu de pouvoir. J’ai le temps parce que je ne suis directeur de rien, ne juge personne, ne siège à aucun comité. Par ailleurs, la curiosité dont vous parlez, c’est une façon d’admirer, tout simplement, la multiplicité du monde autour de moi.

Quel est le principe de votre prochaine exposition au Palais de Tokyo ?

Le principe, c’est que la pensée des images n’est pas abstraite, bien quelle produise une connaissance. C’est une pratique. On peut toujours dire des choses “en général” sur les images. Mais placer “en particulier” cette image-ci avec cette image-là, c’est bien plus déterminant. D’où la nécessité – et le plaisir aussi – de dialoguer avec des artistes, de faire quelque chose avec eux. Ici, c’est avec le photographe Arno Gisinger : cela fait trois ans environ que nous travaillons ensemble à partir d’une exposition précédente que j’avais organisée au musée Reina Sofía de Madrid – puis à Karlsruhe et à Hambourg. C’est un dialogue par images interposées avec ce remarquable, ce rigoureux photographe, dialogue qui a commencé au Fresnoy-Studio national des arts contemporains, et a connu deux autres épisodes à Rio de Janeiro et Beyrouth. On expérimente, on fait des montages, on fait des hommages à d’autres artistes et à Aby Warburg, bien sûr, le maître des atlas d’images… C’est une table de montage en acte. Vous verrez, vous me direz ce que vous en pensez.

 

voir aussi

http://www.lesinrocks.com/2014/02/12/arts-scenes/tout-est-la-rien-nest-cache-11472282/

 

Exposition Nouvelles histoires de fantômes, par Georges Didi-Huberman et Arno Gisinger, du 14 février au 7 septembre au Palais de Tokyo, Paris  www.palaisdetokyo.com

 

 

 

Photo

Georges Didi-Huberman a photographié, jour après jour, la mise en place de son installation au Palais de Tokyo (G. Didi-Huberman)


Via carol s. (caravan café)
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from Modern Art China : Contemporary Chinese Art
Scoop.it!

sculpture work from beijing-based sculptor ZHENG XIAOHUI /// NeochaEDGE ///

sculpture work from beijing-based sculptor ZHENG XIAOHUI /// NeochaEDGE /// | Aisthesis | Scoop.it
See below for a piece of sculpture work from Beijing-based sculptor Zheng Xiaohui. For more from Zheng Xiaohui on NeochaEDGE, link here. For more

Via Nicolaas Pereboom
more...
No comment yet.
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Arnaud Franc - Toucher au coeur | Oeuvre d'Art en Vente Artsper

Arnaud Franc - Toucher au coeur | Oeuvre d'Art en Vente Artsper | Aisthesis | Scoop.it
Arnaud Franc - Toucher au coeur | Achetez des oeuvres d'art contemporain en ligne sur Artsper. Complétez ou débutez votre collection avec des oeuvres de qualité sélectionnées par les galeries partenaires d'Artsper.
more...
No comment yet.
Rescooped by Dominique Demartini from Projet Synesthéorie
Scoop.it!

Olivier Messiaen, compositeur synesthète, France Musique - Projet Synesthéorie

Olivier Messiaen, compositeur synesthète, France Musique - Projet Synesthéorie | Aisthesis | Scoop.it

FRANCE MUSIQUE Le Grand Caléidophone

Par Pierre Charvet le dimanche de 18h00 à 19h00

 

Un portrait au programme de ce Grand caléidophone, portrait en forme de mosaïque, où il sera question de couleurs, de temps, de modes, d’oiseaux et de transmission, pour saluer le grand compositeur qu’était Olivier Messiaen.


Via Vincent Mignerot
more...
No comment yet.
Scooped by Dominique Demartini
Scoop.it!

Réflexions sur la peinture de paysage au Brésil au xixe siècle

Réflexions sur la peinture de paysage au Brésil au xixe siècle | Aisthesis | Scoop.it
En 1855, Manuel de Araújo Porto-Alegre, alors directeur de l’Academia Imperial de Belas Artes à Rio de Janeiro, rassemblait ses réflexions sur la peinture de paysage au Brésil en vue d’une remise en question de l’enseignement de cette discipline au...
more...
No comment yet.