Ahmed Layd a tout à l'heure obtenu une coupe «Expert».
5 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Ahmed Layd
Scoop.it!

Une ouverture à la littérature classique allemande.

La beauté et la magie des phrases en harmonie avec la simplicité et la fluidité de l'écriture de Zweig font de ce livre un véritable chef d'œuvre de la littérature allemande qui doit être encore inconnue aux yeux de jeunes ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Ahmed Layd from livres allemands - littérature allemande - livres sur l'Allemagne
Scoop.it!

Müller-Machines : un florilège Heinrich Müller esthétique, électronique et clinique à la Maison de la Poésie

Müller-Machines : un florilège Heinrich Müller esthétique, électronique et clinique à la Maison de la Poésie | Ahmed Layd a tout à l'heure obtenu une coupe «Expert». | Scoop.it
A partir du 3 octobre 2012 jusqu'au 28 octobre 2012

Lieu: Maison de la Poésie, Passage Molière, Grande salle, 157, rue Saint-Martin, Paris 3e, M° Rambuteau, RER Les Halles, 10, 15, 20 euros

Horaire:
mer-sam 20h, dim, 16h

Contact: 0144545300

Liens: Maison de la Poésie

Autres dates : Vendredi 16 novembre 2012: Lieu Unique (Nantes), mardi 20 novembre 2012 : Scènes Croisées (Mende), jeudi 22 novembre : Théâtre de l'Archipel (Perpignan), Mercredi 28 et Jeudi 29 novembre : Théâtre de la renaissance (Oullins), Samedi 6 avril 2013: Festival Why not (Dijon), Dimanche 189 et lundi 20 mai 2012 : Festival Musique Action (Vandoeuvre-les-Nancy).

Le metteur en scène Wilfried Wendling chosit trois textes du dramaturge allemand Heiner Müller qu’il confie au comédien Denis Lavant, à la danseuse aérienne Cécile Mont-Reynaud et aux battements électros de Kasper T. Toeplitz. Un spectacle très esthétique, à l’intersection de l’expressionnisme, de l’inhumain et du mythe, dans le droit fil de l’écriture de Heiner Muller barbelé plus que soyeux. Un spectacle-total à voir jusqu’au 28 octobre à la maison de la poésie puis en tournée en France.

Vidéaste et metteur en scène Wilfried Wending a « cousu » ensemble trois textes de Heiner Müller : « Paysage sous surveillance » qui décrit au choix la mort du couple ou un couple mort, « Nocturne », qui est un cri sur la fin du monde, et « Libération de Prométhée » qui revisite le mythe en traité (mal)odorant de la servitude volontaire. Dès avant le lever du rideau, l’on sent qu’il en coûte au metteur en scène que le texte soir prononcé en Français, puisque le public patiente avec des paroles de Müller proférées en Allemand sur fond de musique anxiogène et de projecteur extatique faisant penser aux lampes torches d’un policier de RDA chargé de surveiller que personne ne passe à l’Ouest. La déshumanisation commence et le spectacle parvient parfaitement à réaliser ce paradoxe : un expressionnisme clinique.

...

Via weizen
more...
No comment yet.