AgroSup Dijon Vei...
Follow
Find
17.2K views | +1 today
AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie
Un concentré de nouveautés dans les domaines de l'Agroalimentaire et l'Agronomie
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Consommation d’insectes : état des lieux des dangers potentiels et des besoins de recherche | ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

La consommation d’insectes, ou entomophagie, est une pratique très répandue dans certaines parties du monde (Afrique, Asie, Amérique latine), où elle peut faire partie de la culture alimentaire traditionnelle. Pour relever le défi de nourrir la planète en 2030, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’est prononcée en faveur du développement de l’élevage d’insectes à grand échelle. Dans la perspective d’un possible développement de ces produits en Europe ou en France, l’Anses a réalisé un état des lieux des connaissances scientifiques sur les risques liés à la consommation d’insectes. Dans l’avis qu’elle publie ce jour, elle fait l’inventaire des dangers potentiels véhiculés par les insectes et des besoins de recherche sur cette question. A l’issue de ce travail, elle recommande notamment d’établir au niveau communautaire des listes des différentes espèces pouvant être consommées et de définir un encadrement spécifique des conditions d’élevage et de production des insectes et de leurs produits, permettant de garantir la maîtrise des risques sanitaires. Par ailleurs, les insectes et de nombreux arthropodes (acariens, crustacés, mollusques, etc.) possédant des allergènes communs, l’Anses recommande la prudence aux consommateurs présentant des prédispositions aux allergies.

Pierre-André Marechal's insight:

Merci à Andrée Voilley

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Produits de stimulation en agriculture visant à améliorer les fonctionnalités biologiques des sols et des plantes - Etude des connaissances disponibles et recommandations stratégiques - Ministère d...

Produits de stimulation en agriculture visant à améliorer les fonctionnalités biologiques des sols et des plantes - Etude des connaissances disponibles et recommandations stratégiques - Ministère d... | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Ces dernières années ont vu se développer, au sein du marché des intrants agricoles, divers produits et substances qui visent à améliorer le fonctionnement du sol, de la plante ou les interactions entre sol et plante. Ces produits de stimulation suscitent un intérêt grandissant auprès des différents acteurs du monde agricole. Pour avoir une vision plus précise de la situation et des connaissances autour de ces produits, cette étude consiste en premier lieu à réaliser un panorama de cette catégorie de produits afin d'en définir les contours et les caractéristiques, faire le point sur les connaissances scientifiques, étudier la dynamique de marché et les perspectives de développement et analyser la pertinence agronomique et le positionnement de ces produits dans des systèmes agroécologiques. Dans un second temps, les enseignements de l'étude ont permis de dresser des perspectives à moyen terme et de formuler des recommandations à destination du ministère de l'agriculture. Produits de stimulation en agriculture visant à améliorer les fonctionnalités biologiques des sols et des plantes - Etude des connaissances disponibles et recommandations stratégiques (PDF - 2.6 Mo) 250
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Des fermes hydroponiques et aquaponiques pour les toits des grandes villes . BE Allemagne 698 

Des fermes hydroponiques et aquaponiques pour les toits des grandes villes . BE Allemagne 698  | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Les chercheurs et urbanistes de l'Université technique de Berlin (TU Berlin) ont développé un nouveau type de ferme urbaine pour les toits des grands ensembles : la Roof Water - Farm. L'objectif de ce nouveau concept est d'intégrer l'agriculture dans le paysage urbain en occupant des espaces originaux : les toits des immeubles. Ceux-ci présentent plusieurs avantages comparés aux sols ou aux cultures dans des hangars [1] : l'ensoleillement et la possibilité d'utiliser les eaux usées du bâtiment. Cela permet de mettre en valeur des lieux encore peu utilisés mais qui connaissent actuellement un regain d'intérêt important (photovoltaïque, toitures végétalisées...).

Roof Water - Farm inclut deux types de culture : d'une part une culture hydroponique, où les plantes utilisent les eaux usées des sanitaires riches en nitrates et phosphores. D'autre part, une culture aquaponique, qui utilise les eaux usées faiblement polluées (douche, lavabo, baignoire) pour alimenter des aquariums poissons - plantes. L'eau résiduelle de ces deux types d'utilisation rejoint ensuite les canalisations des eaux de pluie faiblement pollués. Les synergies sont maximisées lorsque le bâtiment dispose des deux types de culture afin d'utiliser complètement les différentes eaux usées.

more...
Marie Fiers's curator insight, April 12, 9:46 AM

Un concept intéressant sur lequel Urbanleaf se penche également.

Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Promoting Health and Longevity through Diet: From Model Organisms to Humans: Cell

Promoting Health and Longevity through Diet: From Model Organisms to Humans: Cell | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Reduced food intake, avoiding malnutrition, can ameliorate aging and aging-associated diseases in invertebrate model organisms, rodents, primates, and humans. Recent findings indicate that meal timing is crucial, with both intermittent fasting and adjusted diurnal rhythm of feeding improving health and function, in the absence of changes in overall intake. Lowered intake of particular nutrients rather than of overall calories is also key, with protein and specific amino acids playing prominent roles. Nutritional modulation of the microbiome can also be important, and there are long-term, including inter-generational, effects of diet. The metabolic, molecular, and cellular mechanisms that mediate both improvement in health during aging to diet and genetic variation in the response to diet are being identified. These new findings are opening the way to specific dietary and pharmacological interventions to recapture the full potential benefits of dietary restriction, which humans can find difficult to maintain voluntarily.

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Du nouveau pour le gras ! Le Blog officiel de Vitagora, le Pôle de compétitivité goût-nutrition-santé

Du nouveau pour le gras !  Le Blog officiel de Vitagora, le Pôle de compétitivité goût-nutrition-santé | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Sucré, salé, acide, amer et umami… le « gras » consistera-t-il bientôt en un sixième goût ? Dans cet article publié sur ce blog en mars 2013, nous nous posions la question de l’impact du goût du gras sur notre comportement alimentaire et sur notre santé. En deux ans, vous imaginez bien que la recherche dans le domaine à progresser. Alors, qu’en est-il ? Un éclairage essentiel à votre veille nutrition-santé au service de vos développements agroalimentaires, appuyé sur la publication récente d’un article dans la revue Flavour Journal et sur l’expertise mondialement reconnue de l’équipe de recherche d’AgroSup Dijon (NUTox, U 866 INSERM) dirigée par Philippe Besnard

more...
Didier Bourdenet's curator insight, March 30, 3:19 AM

Après le sucré, l'acide, l'amer, le salé et l'umami....le gras serait-il un sixième goût ?

Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Les légumineuses redeviennent-elles "tendance" ? BE France 299 

Les légumineuses redeviennent-elles "tendance" ? BE France 299  | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Plus connues sous le nom de légumineuses, les Fabacées représentent une source importante de protéines végétales pour l'alimentation animale ou humaine. Cette famille est d'autant plus intéressante que celles-ci ont la capacité à fixer l'azote atmosphérique. Leur culture ne nécessite donc pas l'utilisation d'engrais azotés. Or dans un contexte où l'on observe en particulier un plafonnement du rendement des céréales que sont le colza, le blé et l'orge, plafonnement qui entraîne notamment une certaine fatigue des sols, les légumineuses apparaissent donc comme une alternative prometteuse. D'où ce retour en force des légumineuses, dont 2016 sera d'ailleurs l'année internationale, Vitagora, le pôle de compétitivité "Goût, Nutrition, Santé" étant pour sa part déjà impliqué dans plusieurs projets portant sur cette famille de plantes, en particulier dans le cadre du projet Leg'Up.

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Vertical Farm - Food Factory
Scoop.it!

Special microbes make anti-obesity molecule in the gut

Special microbes make anti-obesity molecule in the gut | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Microbes may just be the next diet craze. Researchers have programmed bacteria to generate a molecule that, through normal metabolism, becomes a hunger-suppressing lipid. Mice that drank water laced with the programmed bacteria ate less, had lower body fat and staved off diabetes -- even when fed a high-fat diet -- offering a potential weight-loss strategy for humans.

Via Alan Yoshioka
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

4 min pour comprendre le vrai poids de la viande sur l'environnement

La consommation de viande mondiale a quintuplé depuis 1950 et sa production s'est industrialisé. La « Journée sans viande » est l'occasion de faire le point sur l'impact environnemental de cette industrie.
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Programme « Pesticides » - Evaluation et réduction des risques liés à l’utilisation de pesticides. - Angers, 2014

Programme « Pesticides » - Evaluation et réduction des risques liés à l’utilisation de pesticides. - Angers, 2014 | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Le colloque « Pesticides : des impacts aux changements de pratiques » s’est déroulé du 4 au 6 novembre, au Centre de congrès d’Angers.

Réunissant 260 participants issus de structures très variées (instituts de recherche et de formation, administrations et agences publiques, collectivités, chambres d’agriculture, instituts techniques, associations, entreprises…), ces trois journées ont permis de riches échanges autour des thématiques du programme Pesticides et plus largement sur l’importance d’une recherche accessible et opérationnelle pour conforter les décisions des acteurs.

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Plant-Microbe Symbioses
Scoop.it!

Decomposition by ectomycorrhizal fungi alters soil carbon storage in a simulation model

Decomposition by ectomycorrhizal fungi alters soil carbon storage in a simulation model | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Carbon cycle models often lack explicit belowground organism activity, yet belowground organisms regulate carbon storage and release in soil. Ectomycorrhizal fungi are important players in the carbon cycle because they are a conduit into soil for carbon assimilated by the plant. It is hypothesized that ectomycorrhizal fungi can also be active decomposers when plant carbon allocation to fungi is low. Here, we reviewed the literature on ectomycorrhizal decomposition and we developed a simulation model of the plant-mycorrhizae interaction where a reduction in plant productivity stimulates ectomycorrhizal fungi to decompose soil organic matter. Our review highlights evidence demonstrating the potential for ectomycorrhizal fungi to decompose soil organic matter. Our model output suggests that ectomycorrhizal activity accounts for a portion of carbon decomposed in soil, but this portion varied with plant productivity and the mycorrhizal carbon uptake strategy simulated. Lower organic matter inputs to soil were largely responsible for reduced soil carbon storage. Using mathematical theory, we demonstrated that biotic interactions affect predictions of ecosystem functions. Specifically, we developed a simple function to model the mycorrhizal switch in function from plant symbiont to decomposer. We show that including mycorrhizal fungi with the flexibility of mutualistic and saprotrophic lifestyles alters predictions of ecosystem function.

Via Jean-Michel Ané
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from AGRONOMIE VEGETAL
Scoop.it!

Rapport annuel 2014 sur l'agro-écologie - La Documentation française

Rapport annuel 2014 sur l'agro-écologie - La Documentation française | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Pour répondre aux défis auxquels fait face l'agriculture française (compétitivité, changement climatique, sécurité alimentaire mondiale, préservation des ressources naturelles, qualité et sûreté de l'alimentation, etc.), le ministre de l'agriculture a engagé le 18 décembre 2012 le projet agro-écologique « Produisons autrement ». Le présent rapport vise à présenter le bilan de l'année 2014 et à indiquer les principales perspectives pour l'année 2015.


Via les documentalistes des Chambres d'agriculture , agrodoc_ouest
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Plaidoyer pour l'agroforesterie de l'association Arbre & Paysages 32

Plaidoyer pour l'agroforesterie de l'association Arbre & Paysages 32 | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
L'association Arbre & Paysage 32 a annoncé le 11 mars la parution de son dernier livret consacré à l'agroforesterie. Intitulé Des arbres dans nos assiettes, mais c'est alimentaire !, il vante les atouts de cette pratique agricole pour mieux pro...

Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Healthy Eating Plate & Healthy Eating Pyramid | The Nutrition Source | Harvard T.H. Chan School of Public Health

Healthy Eating Plate & Healthy Eating Pyramid | The Nutrition Source | Harvard T.H. Chan School of Public Health | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

The Healthy Eating Plate, created by nutrition experts at Harvard School of Public Health and editors at Harvard Health Publications, was designed to address deficiencies in the U.S. Department of Agriculture (USDA)’s MyPlate. The Healthy Eating Plate provides detailed guidance, in a simple format, to help people make the best eating choices.

Pierre-André Marechal's insight:

Merci à @Dieynaba BA 

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Nutrition: la saveur fantôme qui trompe nos papilles | L'Hebdo

Nutrition: la saveur fantôme qui trompe nos papilles | L'Hebdo | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Zoom. Une start-up suisse basée aux Etats-Unis a inventé une méthode pour tromper nos papilles en créant l’illusion d’un goût salé ou sucré. Les géants de l’alimentaire se pressent au portillon.

Les paquets de nouilles Maggi, de crackers en forme de poisson rouge et de biscuits salés qui traînent un peu partout tranchent avec l’assemblage de pipettes et de machines en inox du laboratoire. Il y a aussi une machine à pain, un appareil à popcorn et un micro-ondes.

Cet espace de recherche situé dans une banlieue industrielle du New Jersey, à deux pas de New York, a pour but de développer des superaliments qui donnent l’illusion de contenir du sel et du sucre alors qu’ils n’en ont presque pas.

Pierre-André Marechal's insight:

http://www.chromocell.com/index2.php?sprache=eng&nav=home&unternav=home&intern=home

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Entomophagy: Edible Insects and the Future of Food
Scoop.it!

The cereal bar made from CRICKETS

The cereal bar made from CRICKETS | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

An Icelandic duo has created a snack that is made using cricket flour. Called the Jungle Bar (pictured) it also contains dates, sesame seeds and chocolate. 

At first glance, the ingredients might look pretty normal: dates, sesame, sunflower and pumpkin seeds, and chocolate.

But the last step of the recipe for the Jungle Bar might leave you a little squeamish: cricket flour, which is essentially crickets ground up into a powder.

The bar itself is claimed to be a good source of iron and protein - owing to the crickets - but whether you’ll want to bite into one is another matter.

 


Via Ana C. Day
more...
Barbara van Veen's curator insight, April 11, 6:14 AM

Have you ever tried an insect snack willingly? I mean, apart from the ones that fly in when laughing on your bike? It's rather nice: crisp and nutty. I expect the cereal bar to have the same nice flavor. Would love to try!

Didier Bourdenet's curator insight, April 13, 2:35 AM

(Article en Anglais) Junglebar, la première barre céréalière à la farine de.....criquet !

Cela pose la question de l'acceptabilité dans notre société occidentale d'ingrédient issus d'insecte. Vous en mangeriez vous ?

Didier Bourdenet's curator insight, April 13, 2:39 AM

Are people ready to eat insect based ingredient ? YES according to these 2 icelandic enthousiastic (check their presentation video !)

Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

INRA - Les stratégies des plantes pour optimiser l’utilisation des nitrates

INRA - Les stratégies des plantes pour optimiser l’utilisation des nitrates | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Des chercheurs de l’Inra, du CNRS et du Cirad, en collaboration avec des collègues tchèques, viennent d’élucider le rôle crucial d’une protéine qui permet à la plante de percevoir son environnement mais aussi d’activer la bonne réponse adaptative en fonction des conditions du milieu. Ces travaux ont été publiés dans Nature Plants le 2 mars 2015.
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Chimie verte et agroécologie
Scoop.it!

Abeilles et pesticides : l’étude scientifique avait été mal interprétée

Abeilles et pesticides : l’étude scientifique avait été mal interprétée | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Un nouveau scandale autour des pesticides ? Selon le New Scientist, les résultats d’une étude menée il y a deux ans n’ont pas été correctement exploités. Ils auraient dû mener à l'interdiction des néonicotinoïdes, pas à leur maintien.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Isabelle Pélissié
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Plant-Microbe Symbioses
Scoop.it!

The Soil Microbiome Influences Grapevine-Associated Microbiota

The Soil Microbiome Influences Grapevine-Associated Microbiota | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Grapevine is a well-studied, economically relevant crop, whose associated bacteria could influence its organoleptic properties. In this study, the spatial and temporal dynamics of the bacterial communities associated with grapevine organs (leaves, flowers, grapes, and roots) and soils were characterized over two growing seasons to determine the influence of vine cultivar, edaphic parameters, vine developmental stage (dormancy, flowering, preharvest), and vineyard. Belowground bacterial communities differed significantly from those aboveground, and yet the communities associated with leaves, flowers, and grapes shared a greater proportion of taxa with soil communities than with each other, suggesting that soil may serve as a bacterial reservoir. A subset of soil microorganisms, including root colonizers significantly enriched in plant growth-promoting bacteria and related functional genes, were selected by the grapevine. In addition to plant selective pressure, the structure of soil and root microbiota was significantly influenced by soil pH and C:N ratio, and changes in leaf- and grape-associated microbiota were correlated with soil carbon and showed interannual variation even at small spatial scales. Diazotrophic bacteria, e.g., Rhizobiaceae and Bradyrhizobium spp., were significantly more abundant in soil samples and root samples of specific vineyards. Vine-associated microbial assemblages were influenced by myriad factors that shape their composition and structure, but the majority of organ-associated taxa originated in the soil, and their distribution reflected the influence of highly localized biogeographic factors and vineyard management.

IMPORTANCE Vine-associated bacterial communities may play specific roles in the productivity and disease resistance of their host plant. Also, the bacterial communities on grapes have the potential to influence the organoleptic properties of the wine, contributing to a regional terroir. Understanding that factors that influence these bacteria may provide insights into management practices to shape and craft individual wine properties. We show that soil serves as a key source of vine-associated bacteria and that edaphic factors and vineyard-specific properties can influence the native grapevine microbiome preharvest.

Via Jean-Michel Ané
more...
Jean-Michel Ané's curator insight, March 25, 6:41 PM

It always ticks me off when people claim the presence of "diazotrophic bacteria" based on that kind of study... They have no idea if these bacteria fix nitrogen and, in fact, it is very likely that they don't in the grape rhizoshere. 

Stijn Spaepen's comment, March 26, 1:09 PM
Totally agree with your comment, Jean-Michel!
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Les abeilles, on en parle beaucoup, et pour cause ! BE France 299 

Les abeilles, on en parle beaucoup, et pour cause ! BE France 299  | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Les abeilles, Yves Le Conte les connaît bien. Apiculteur amateur depuis sa plus tendre enfance, ce directeur de recherche à l'Inra dirige aujourd'hui l'Unité de Recherche Abeilles et Environnement localisée à Avignon. Regroupant une trentaine de personnes, ce laboratoire est aujourd'hui le plus important pôle français dans ce domaine et l'un des plus réputés dans le monde. On y étudie essentiellement les causes du déclin des abeilles et on en quantifie les conséquences notamment sur la pollinisation. Ce laboratoire abrite également une Unité Mixte Technologique [1] qui fédèrede 7 à 9 chercheurs et ingénieurs, toujours sur la même thématique du déclin des abeilles, mais avec une vision plus technique et appliquée.

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Persea, Pour une Terre Vivante
Scoop.it!

Guide du Poisson Durable


Via sesheta
Pierre-André Marechal's insight:

Cuisinez pour se faire plaisir.

A bientôt

PAM

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Protein Alternatives: Insects as Mini-Livestock
Scoop.it!

Insects in feed: What do consumers think?

Insects in feed: What do consumers think? | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
Over 70% of consumers would eat fish, chicken or pork from animals fed on a diet containing insect protein, earlier studies revealed. The EU funded project PROteINSECT is now asking EU consumers again if they are accepting animal products that ate insect protein.

Via Ana C. Day
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Nutrition Today
Scoop.it!

Artificial Sweeteners May Change Our Gut Bacteria in Dangerous Ways

Artificial Sweeteners May Change Our Gut Bacteria in Dangerous Ways | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Many of us, particularly those who prefer to eat our cake and look like we have not done so, have a love-hate relationship with artificial sweeteners. These seemingly magical molecules deliver a dulcet taste without its customary caloric punch. We guzzle enormous quantities of these chemicals, mostly in the form of aspartame, sucralose and saccharin, which are used to enliven the flavor of everything from Diet Coke to toothpaste. Yet there are worries. Many suspect that all this sweetness comes at some hidden cost to our health, although science has only pointed at vague links to problems.

Last year, though, a team of Israeli scientists put together a stronger case. The researchers concluded from studies of mice that ingesting artificial sweeteners might lead to—of all things—obesity and related ailments such as diabetes. This study was not the first to note this link in animals, but it was the first to find evidence of a plausible cause: the sweeteners appear to change the population of intestinal bacteria that direct metabolism, the conversion of food to energy or stored fuel. And this result suggests the connection might also exist in humans...


Via Institute for Responsible Nutrition, Demarcio Washington
more...
Institute for Responsible Nutrition's curator insight, March 17, 8:38 PM

A great article about how sugar-free sweeteners may alter our gut microbiome 

FarmRaiser's curator insight, March 19, 9:52 PM

If you heard diet soda is better than regular soda pop...Think Again!  The Bottom Line--nothing good comes from putting chemicals in your body.  Check this out for more information!

Eric Larson's curator insight, March 20, 10:48 AM

If you use artificial sweetners be aware.

Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Expression of multiple horizontally acquired genes is a hallmark of both vertebrate and invertebrate genomes

Expression of multiple horizontally acquired genes is a hallmark of both vertebrate and invertebrate genomes | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
A fundamental concept in biology is that heritable material, DNA, is passed from parent to offspring, a process called vertical gene transfer. An alternative mechanism of gene acquisition is through horizontal gene transfer (HGT), which involves movement of genetic material between different species. HGT is well-known in single-celled organisms such as bacteria, but its existence in higher organisms, including animals, is less well established, and is controversial in humans.
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from EntomoScience
Scoop.it!

Mécanobiologie : les cellules sous pression

Mécanobiologie : les cellules sous pression | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it
En plein essor depuis vingt ans, la mécanobiologie étudie comment les cellules réagissent aux forces mécaniques qui s’exercent sur elles. Cette science est en train de bouleverser de nombreux domaines de recherche, de l’étude du développement embryonnaire à la lutte contre le cancer en passant l’ingénierie tissulaire.

 

Par Sebastián Escalón, CNRS le journal, 23.02.2015

« Imaginez qu’un éthologue tente d’étudier le comportement des baleines (ou des oiseaux, ou des cigales) sans tenir compte de leur capacité à émettre et percevoir des sons. Assurément, un bon nombre de ses observations resteraient inexplicables. C’est un peu dans cette situation que se trouvaient la biologie cellulaire et la biologie du développement il y a seulement vingt ans. Les scientifiques cherchaient à comprendre comment les cellules réagissent à leur environnement biochimique. Mais à l’exception de quelques équipes, ils négligeaient la capacité des cellules à « sentir » et à exercer des forces mécaniques. Or celles-ci ne flottent pas dans le vide. Les tensions et pressions qu’elles subissent leur donnent des informations indispensables pour s’adapter, pour adhérer à leur support ou pour migrer comme lors du développement embryonnaire.

Depuis deux décennies, la mécanobiologie, qui étudie comment les cellules et les tissus répondent aux conditions mécaniques de leur environnement, connaît un renouveau spectaculaire. Elle profite notamment de nouvelles techniques permettant d’observer presque en direct les cellules se déformer, résister à une pression, réorganiser leur cytosquelette ou déclencher des cascades de réactions biochimiques face aux forces mécaniques extérieures. »

 

[...]  


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Comment les pathogènes se propagent dans les cultures. BE Belgique 87 

Comment les pathogènes se propagent dans les cultures.  BE Belgique 87  | AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie | Scoop.it

Deux chercheurs spécialistes en microfluidique, dont l'ingénieur Tristan Gilet de l'Université de Liège (ULg), ont mis en évidence les mécanismes par lesquels les gouttes de pluie, passant d'une plante à l'autre, contribuent à l'extension des contaminations dans les cultures. Ces résultats originaux invitent à repenser l'organisation des cultures.

Comment les pathogènes se répandent-ils dans les cultures ? Cultivateurs et agronomes se doutaient que la pluie était le vecteur principal de propagation des maladies, mais sans pouvoir l'expliquer. C'est ce que viennent de faire deux chercheurs, Tristan Gilet, chargé de cours à la Faculté des Sciences appliquées de l'ULg, et sa collègue Lydia Bourouiba, professeur au Massachussets Institute of Technology (MIT), dans deux publications récentes à lire dans les revues Integrative and Comparative Biology et Journal of the Royal Society Interface.

Champignons, bactéries, virus sont responsables de la perte de 15% de la production agricole mondiale. Mais les moyens de lutte contre ces pathogènes sont limités : épandage de pesticides ou sélection de variétés résistantes, grâce notamment aux modifications génétiques. Grâce aux travaux originaux en microfluidique de Tristan Gilet (ULg) et Lydia Bourouiba (MIT), les mécanismes de propagation des pathogènes par les gouttes de pluie sont désormais mieux connus et pourraient permettre, sinon d'éliminer les pesticides, du moins d'en limiter la dispersion et de recourir moins aux OGM.

more...
No comment yet.