Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
23.7K views | +2 today
Follow
 
Scooped by Pierre-André Marechal
onto Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

Les mathématiques au service du bétail. 2013/04/29 > BE Israël 85 >

Les mathématiques au service du bétail. 2013/04/29 > BE Israël 85 > | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Inventions Les mathématiques au service du bétail http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72918.htm Lorsqu'un troupeau comporte plusieurs milliers de tètes, il n'est pas toujours facile de pouvoir suivre médicalement chaque bête afin de déceler des maladies qui peuvent non seulement causer la mort de l'animal, mais aussi contaminer ses pairs.
more...
No comment yet.
Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Un concentré de nouveautés dans les domaines de l'Agroalimentaire et l'Agronomie. (AgroSup Dijon, Université de Bourgogne Franche-Comté)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Pierre-André Marechal from The Asian Food Gazette.
Scoop.it!

Meet Toshio Tanahashi, the veg whisperer who'll bring peace to your
kitchen and leave you
feeling healthier than ever

Meet Toshio Tanahashi, the veg whisperer who'll bring peace to your <br/>kitchen and leave you <br/>feeling healthier than ever | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

When I visit any country, the first thing I do is go to market to say hello to the vegetables,’ says Japanese chef Toshio Tanahashi. He’s not joking. 'It’s very important. 

More important than meeting people.’ Tanahashi practises shojin ryori, the Japanese name for a form of Buddhist cuisine that adds a spiritual dimension to cooking. 

 He has almost cult status in Japan as one of its few masters, is revered globally for his approach by chefs such as Alain Ducasse, and is seriously devoted to vegetables.


Via Frank Kusters
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from VEILLE AGRONOMIE AGROECOLOGIE du réseau "Agronomie Ecophyto" de l'enseignement agricole
Scoop.it!

E-formation : deux MOOC pour bien commencer l'année

E-formation : deux MOOC pour bien commencer l'année | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Vous vous intéressez plutôt à l'agro-écologie ou bien aux arthropodes et nématodes ? Et pourquoi pas aux deux ! En février, Montpellier SupAgro propose deux MOOC, dont un inédit, mis en ligne sur la plate-forme FUN (France université numérique). Ouvertes à tous (agriculteurs, chercheurs, étudiants, consommateurs...) et gratuites, ces formations 100 % web sont notamment cofinancées par Agreenium et Agropolis Fondation.



Via RESEAU AGRONOMIE
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Agroecology and Sustainable Foods Systems - Agroecologie et Systèmes Alimentaires Durables - ISARA Lyon
Scoop.it!

Il est possible de nourrir l’humanité de façon durable, selon le Conseil consultatif scientifique du Secrétaire général - UNESCO

Il est possible de nourrir l’humanité de façon durable, selon le Conseil consultatif scientifique du Secrétaire général - UNESCO | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Le monde doit prendre conscience de la gravité de ce nouveau problème de sécurité alimentaire et nutritionnelle et investir dans la science, la technologie et l’innovation, en adoptant dès à présent des politiques adaptées afin de répondre aux besoins futurs de la planète en matière d’alimentation et de nutrition, selon une nouvelle note d’orientation publiée le 28 décembre par le Conseil consultatif scientifique du Secrétaire général de l’ONU.

Via Service Documentation et Veille ISARA-Lyon
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Environnement : Politiques Publiques et Stratégie
Scoop.it!

INRA - Circuits courts, du producteur au consommateur

INRA - Circuits courts, du producteur au consommateur | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Réduire les barrières qui se dressent entre les producteurs et les consommateurs, en revalorisant les intermédiaires qui s’engagent pour soutenir l’agriculture locale, voilà le pari des circuits courts. Il en existe une vingtaine de formes, depuis la vente directe jusqu’à la jusqu’à la restauration collective, en passant par les Amap ou le e-commerce. Depuis les années 2000, l’Inra étudie ces modes de commercialisation, innovants ou en renouvellement, et s’efforce d’accompagner leur développement. Les consommateurs ont faim de circuits courts. Fortement affectés par les scandales sanitaires qui ont secoué le pays ces dernières années, ils sont de plus en plus attentifs à l’origine, à la qualité, à la fraîcheur et bien sûr au goût des aliments. Et quoi de mieux pour cela que de s’adresser directement à ceux qui les produisent ? D’autant qu’un nombre croissant d’exploitants agricoles, les jeunes en particulier, sont eux aussi favorables à ce rapprochement qui leur permet de diversifier leur activité et donc de constituer un complément de trésorerie, mais aussi de renouer le lien trop longtemps rompu avec les consommateurs. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2010, 21% des producteurs, soit près de 110 000 exploitations, vendaient au moins une partie de leur production en circuit court. Et la tendance ne semble pas s’inverser, bien au contraire. L’Inra s’est intéressé très tôt au phénomène. Notamment par le biais du département scientifique Sciences pour l’action et le développement (Sad). Ses chercheurs scrutent les « signaux faibles », c’est-à-dire les changements en apparence mineurs, mais qui peuvent s’avérer révélateurs d’une mutation ou de nouvelles attentes, et présenter un intérêt pour la société. Ses sociologues ont été parmi les premiers à étudier le fonctionnement des circuits courts, pour tenter de mesurer leurs impacts, pour le producteur, le consommateur et les intermédiaires de proximité (artisans, commerçants de détail), tant au niveau de ces acteurs qu’à l’échelle du territoire. Très vite, il est apparu que ces modes de commercialisation pouvaient constituer, pour certaines exploitations, un moyen non pas de s’enrichir, mais avant tout de survivre à la crise qui frappe le monde agricole. Pour d’autres, s’impliquer dans les circuits courts et rencontrer le consommateur s’est présenté comme une évidence, et leur a permis de retrouver une forme de dignité dans la reconnaissance de leur travail. Mais au prix de contraintes fortes, à commencer par une charge de travail fortement accrue. On a coutume de dire qu’un agriculteur qui s’inscrit dans les circuits courts cumule à la fois les métiers de producteur, transformateur et commerçant. Mener à bien ces activités requiert des connaissances qui font parfois défaut aux exploitants. D’où l’intérêt aussi de retisser des collaborations avec les acteurs de l’économie locale, artisans, commerçants de détail. En outre, l’implication dans les circuits courts peut être compromise par un manque de moyens logistiques, voire par une méconnaissance des mécanismes économiques. Afin d’accompagner le développement des circuits courts, l’Inra s’efforce d’identifier les besoins, voire de les anticiper et, en partenariat avec les acteurs concernés (exploitants, associations de consommateurs, artisans, collectivités locales…), de fournir des outils adaptés.


Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Alimentation et consommation durable
Scoop.it!

Les 3 défis de l’innovation durable de l’agroalimentaire

La filière agroalimentaire française fait face à de nombreux enjeux durables et doit plus que jamais se réinventer pour contribuer à une alimentation d

Via Groupement régional pour la qualité alimentaire
more...
Groupement régional pour la qualité alimentaire's curator insight, January 9, 5:14 AM
La filière agroalimentaire française fait face à de nombreux enjeux durables et doit plus que jamais se réinventer pour contribuer à une alimentation durable #qualité #qualimentaire #alimentationdurable #durable
Rescooped by Pierre-André Marechal from EntomoNews
Scoop.it!

Demain, tous mangeurs d’insectes ?

Demain, tous mangeurs d’insectes ? | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

"... La consommation d’insectes est traditionnelle dans de nombreux pays dans le monde. La Bible rapporte ainsi la consommation d’orthoptères, insectes aux pattes arrière adaptées au saut. Des chenilles de papillons frites sont consommées en Afrique, des punaises sont consommées de la Chine au Mexique, etc…

Néanmoins, au-delà du rouge de cochenille des fraises « Tagada », la consommation d’insectes dans les pays occidentaux reste aujourd’hui un épiphénomène. Des études récentes montrent une acceptabilité limitée dans les pays européens. La formulation d’aliments intégrant des poudres d’insectes semble plus acceptable que la consommation d’insectes entiers.

Si l’entomophagie reste une pratique classique à travers le monde, sa déclinaison dans les pays occidentaux reste pour l’instant marginale. Des levées de verrous réglementaires et de la pédagogie permettront peut-être de développer ces consommations au sein d’une offre alimentaire encore plus large."

 

Par Jean-Michel Chardigny. The Conversation France, 19.08.2016

 

[Image] La fraise Tagada d’Haribo doit sa célèbre couleur rouge-rosé à un colorant alimentaire extrait de la cochenille. Crédit : hellolapomme/Flickr

 

[L'étude] Consumer acceptance of insect-based foods in the Netherlands: Academic and commercial implications - Appetite

Volume 107, 1 December 2016, Pages 47–58 http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0195666316302902

                                      


Via Bernadette Cassel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, December 29, 2016 6:45 AM

Un phénomène encore marginal


Rescooped by Pierre-André Marechal from Plant-Microbe Symbiosis
Scoop.it!

Replicate or lie

Replicate or lie | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Click on the article title to read more.

Via Jean-Michel Ané
more...
Rescooped by Pierre-André Marechal from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Une étude scientifique conclut aux effets bénéfiques globaux de l'agriculture biologique

Une étude scientifique conclut aux effets bénéfiques globaux de l'agriculture biologique | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Pour la première fois en France, une étude quantifie les avantages et les inconvénients du bio dans les domaines de l’environnement, de la santé et de l’impact social. Le résultat ? Les bienfaits de l’agriculture bio sont confirmés.

Le tableau récapitulatif du rapport est clair : la majorité des cases sont vert foncé. La couleur signale les impacts positifs de l’agriculture biologique. Ils sont confirmés dans les domaines de la création d’emplois, de la moindre pollution de l’eau par les nitrates et les (...)

 

Par Marie Astier. Reporterre, 23.12.2016


lien direct : http://www.itab.asso.fr/actus/2016-amenites-ab.php ;


Via Bernadette Cassel
more...
Eben Lenderking's curator insight, December 26, 2016 2:04 PM

Live clean

Michèle Turbin's curator insight, December 31, 2016 2:15 PM
Environnement, santé impact social, les bienfaits de l’agriculture bio sont confirmés.
Groupement régional pour la qualité alimentaire's curator insight, January 5, 7:38 AM
L'agriculture biologique, une qualité plus qu'environnementale ;-) #qualimentaire #qualité #siqo #ab #agriculture #biologique
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Changement climatique et pertes de carbone par les sols français

Changement climatique et pertes de carbone par les sols français | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

La revue Scientific Reports a publié au mois de novembre dernier une estimation des pertes de carbone organique des sols en France à l'horizon 2100. Partant du constat que les principaux travaux disponibles se situent aux échelles mondiale ou européenne, cinq chercheurs ont réalisé des cartes avec un niveau de résolution de l'ordre de 250 mètres. Pour obtenir ce résultat, ils recourent : - aux scénarios d'émissions de gaz à effet de serre du GIEC (B1, A1B, A2 – plus d'information disponible ici), avec une descente d'échelle permettant d'obtenir des informations sur la pluviométrie et la température à un niveau désagrégé pour la fin du XXIe siècle ; - à un scénario business as usual pour les changements d'usages des sols, avec un focus sur cinq catégories (zones urbanisées, terres arables, prairies, forêts, vignobles/vergers) ; il repose sur les tendances observées entre 1990 et 2000 à partir de la base de données CORINE land cover.


lien direct :http://www.nature.com/articles/srep35798


more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

We Now Have More Evidence That Fat Fuels Cancer's Spread

We Now Have More Evidence That Fat Fuels Cancer's Spread | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Scientists have found that the cells responsible for spreading cancer around the bodies of mice have a big weakness - they need certain fats to fuel their growth. Now a team of researchers has shown that by blocking these cells from absorbing fat they can actually stop cancer from metastasising in mice - and they're hoping the results might help them do the same in humans.


Metastasis is the leading cause of cancer-related deaths in the world, but until now, scientists have struggled to understand exactly how and why cancer cells go through the energy-intensive process of splitting off, travelling through the bloodstream, and taking root somewhere else in the body. In the past, it was assumed that sugar was cancer's main fuel source, but a study earlier this year suggested that we'd been looking at metastasis entirely wrong - what if fat was actually driving the spread of cancer? Now a new study adds more weight to this hypothesis. A team of researchers identified the cells responsible for the spread of oral cancer in mice, and showed that they rely on fatty acids - including palmitic acid, a major component of common food additive palm oil - to spread around the body.



A vos commentaires (PAM)

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from AgroSup Dijon VitiO
Scoop.it!

La « Notiphy box », nouveau boîtier pour alerter du délai de réentrée après traitement dans les vignes

La « Notiphy box », nouveau boîtier pour alerter du délai de réentrée après traitement dans les vignes | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Deux chercheurs de l'université de Bourgogne ont mis au point un nouveau boîtier à installer sur les parcelles : « Notiphy box ». Il sert à prévenir les ouvriers viticoles, mais aussi les personnes extérieures au domaine, qu'un traitement a eu lieu et que le délai de rentrée n'est pas atteint, au moyen d'un clignotement blanc lumineux très visible. Un petit écran affiche également le décompte du temps restant ; une fois celui-ci écoulé, le signal lumineux s'éteint.



A vos commentaires (PAM)


Via AgroSup Dijon VitiO
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Thé & infusion Bio, 100% naturel, Made in France - Scop ti

Thé & infusion Bio, 100% naturel, Made in France - Scop ti | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Scop ti est une marque de thés et infusions Bio 100% naturels, engagée par nature, Made in France par la coopérative SCOP-TI


Les produits de la marque SCOP TI sont raffinés et sélectionnés avec soin. Engagée par nature, l’objectif de la coopérative SCOP-TI est de favoriser la revitalisation et la réorganisation d’une filière courte en relation avec des producteurs locaux sans distinction régionale, en privilégiant tout le territoire français et en respectant les critères géographiques nécessaires à la qualité gustative de certaines plantes. Nous espérons vivement contribuer à des revitalisations locales du tissu agricole et au développement d’une Agriculture Biologique de qualité française labellisée. Les boîtes de thés et infusions de la marque « SCOP TI » portent en exergue le slogan : « engagés sur l’humain, engagés sur le goût ».

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Profession : inventeur en chocolat ! | Alim'agri

Profession : inventeur en chocolat ! | Alim'agri | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
A Terrasson, en Dordogne, Valter Bovetti, artisan chocolatier, crée des harmonies inédites. De son propre aveu insomniaque, il imagine la nuit les saveurs et les mélanges qu’il testera dans son atelier, ainsi que les machines qui lui permettront de réaliser ses inventions. Agrandie et modernisée en 2011, son entreprise accueille le public dans un Musée du chocolat à la scénographie particulièrement recherchée, où les cacaoyers se déploient dans une serre jouxtant l’atelier. Le cacao, terre de liberté ? 
Certainement. « Je n’aime pas ce qui est imposé ou trop traditionnel, ça m’ennuie, avoue l’artisan. J’ai besoin d’avoir carte blanche pour jouer avec les saveurs, les arômes, les formes, les textures, les couleurs, étendre la palette des possibilités 
Ce qui m’intéresse, c’est la matière et sa maîtrise technique, particulièrement délicate, donc intéressante ! » A cette passion de la matière s’ajoute celle de la qualité : Valter Bovetti n’utilise que du pur beurre de cacao comme matière grasse, sans OGM, sans conservateurs. 
Pas de lécithine de soja non plus, cet émulsifiant bon marché présent dans tous les chocolats, qui rend la pâte plus facile et plus rapide à travailler, ni d’huile hydrogénée, qui donne brillant et onctuosité à la plupart des pâtes à tartiner du commerce.
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Attitude BIO
Scoop.it!

5 fruits et légumes par jour : slogan ou science ?

5 fruits et légumes par jour : slogan ou science ? | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Lors de l'édition 2017 des Journées européennes de la Société française de cardiologie, le Dr François Paillard, cardiologue, a présenté une synthèse des études concernant l'impact de la consommation de viande et de légumes sur la santé cardiovasculaire.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Veille Centre de Ressources
Scoop.it!

Un portail de données pour l'innovation en agriculture : la synthèse du rapport | Alim'agri

Un portail de données pour l'innovation en agriculture : la synthèse du rapport | Alim'agri | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Jean-Marc Bournigal, président de l'IRSTEA, a remis ce mardi 10 janvier un rapport sur le portail des données agricoles à Stéphane Le Foll et Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat au Numérique et à l'Innovation.


 L'objectif : faciliter l’accès à des données et accélérer les processus de développement de connaissances, de modèles, et in fine de services à l’agriculture.


 La synthèse du rapport Bournigal Suite aux recommandations de la Mission Agriculture Innovation 2025, les ministres de l’Agriculture, de la Recherche et de l’Économie ont confié à Jean-Marc Bournigal une mission visant à : Préparer la mise en place opérationnelle d’un portail de données agricoles, 


Proposer un plan d’action pour favoriser l’émergence de nouveaux services à partir des données du portail.


Via Cedric Garnier, legrand anne-lyse
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Innovation Agro-activités et Bio-industries
Scoop.it!

« Le XXIe siècle sera l’ère de la bioéconomie et du bois » | Alim'agri

« Le XXIe siècle sera l’ère de la bioéconomie et du bois » | Alim'agri | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Verra-t-on demain tables, bateaux et immeubles en bois transparents ? 
C’est le pari de la startup Woodoo qui a breveté une technologie capable, à l’échelle moléculaire, de doter le bois de propriétés incroyables. 

Cette innovation ferait du bois « le matériau le plus performant de notre siècle », selon son fondateur, Timothée Boitouzet, architecte, biologiste et amoureux du bois. 16 prix de l’innovation récoltés en 2016 pour sa première année d’existence, c’est dire les espoirs placés dans la startup Woodoo et sa technologie. 

En étudiant à l’échelle microscopique la structure du bois dans les laboratoires d’Harvard et du MIT (Massachusetts Institute of Technology) Timothée Boitouzet, passionné par les constructions en bois, se rend compte que « remplir la structure poreuse du bois par une résine naturelle lui transfère de nouvelles propriétés : il devient translucide, imputrescible, bien plus solide que le bois d’origine et plus résistant au feu. 

Contrairement aux bois composites fait d’agrégats de particules de bois collés, ce nouveau matériau s’appuie sur l’architecture et l’intelligence microstructurelle du bois. 

Un vrai travail d’architecte de la matière : on renforce le squelette du bois en remplaçant la lignine et l’air par une résine naturelle ».

Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Attitude BIO
Scoop.it!

Contre le gaspillage alimentaire, ils transforment le pain rassis en bière

Contre le gaspillage alimentaire, ils transforment le pain rassis en bière | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Peu onéreux, le pain est souvent gaspillé en grande quantité. S’il n’est pas réutilisé sous forme de pain perdu, il finit bien souvent à la poubelle. Mais saviez-vous que le pain s’utilise pour confectionner de la bière ?


Pour le plaisir (PAM)


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from ITERG - Veille sectorielle sur les huiles et corps gras
Scoop.it!

Terres Inovia prévoit 4 scénarios pour les protéines végétales

Après trois ans de concertation avec des experts, l'institut technique des huiles et protéines végétales Terres Inovia a rédigé une étude sur les scénarios possibles pouvant toucher la filière en 2030. Quatre options sont envisagées :

Via ITERG - Expertise Lipides
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Chimie verte et agroécologie
Scoop.it!

Les légumineuses et le changement climatique

Les légumineuses et le changement climatique | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Quatrième d’une série d’infographies basées sur les cinq fiches de données produites pour l’Année internationale des légumineuses. Cette infographie décrit l’impact du changement climatique sur la production alimentaire mondiale et sur la sécurité alimentaire, illustrant à la fois les bénéfices de la culture des légumineuses et leur capacité d’adaptation au changement climatique et leur contribution à l’atténuation de ses effets

Via Isabelle Pélissié
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Avec SurroNov, Novolyze débarque outre-atlantique - 

Avec SurroNov, Novolyze débarque outre-atlantique -  | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

La startup dijonnaise Novolyze, reconnue sur le marché des biotechnologies appliquées à l’agroalimentaire, lance sa nouvelle gamme de produits SurroNov et conquiert le marché américain. 


Présentée cet été au congrès IAFP North America, SurroNov est une gamme de germes modèles innovants mimant le comportement des pathogènes alimentaires. 


L’idée étant de pouvoir les utiliser directement en milieu industriel, ces germes modèles non-pathogènes pourront ainsi valider l’efficacité de débactérisation des procédés agroalimentaires comme l’extrusion, la pasteurisation, le séchage, la torréfaction ou encore la cuisson. 


En d’autres termes, cette nouvelle gamme de produits permettrait de tester le véritable équipement, dans son environnement, plus facilement et à moindre coup.



Novolyze, une startup dijonnaise sur le territoire américain 

En 2012, Karim Khinouche et Nicolas Braun ont fondé Novolyze après avoir tous deux travaillé pour un équipementier industriel. 


Ils ont ainsi pu observer que la demande en décontamination des produits industriels était de plus en plus forte. 


Après trois à quatre années de recherches intensives, le duo d’entrepreneur a créé une filiale aux Etats-Unis

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Des légumineuses pour stimuler l’agriculture durable | 

Des légumineuses pour stimuler l’agriculture durable |  | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it


Un nouveau rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, publié à l'occasion de la Journée mondiale des sols le 5 décembre, souligne l’intérêt des légumineuses dans l’alimentation, le piégeage du carbone et la fertilité des sols. « Les sols et les légumineuses offrent une symbiose unique qui protège l'environnement, améliore la productivité, contribue aux efforts visant à s'adapter au changement climatique et fournit des nutriments essentiels aux sols et aux autres cultures », a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO à l'occasion de la Journée mondiale des sols, « Sols et légumineuses, une symbiose vitale » le 5 décembre. 
Selon le nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, les sols et les légumineuses peuvent contribuer à nourrir une population mondiale croissante et à lutter contre le changement climatique. Les légumineuses telles que les lentilles, les haricots secs et les pois chiches sont des plantes fixatrices d'azote qui peuvent être bénéfiques pour les sols, en améliorant leurs conditions de croissance ainsi que celles des autres plantes. 
Cet azote de l’air enrichit naturellement le sol, économisant selon le rapport près de 10 milliards de dollars d'engrais synthétiques chaque année. Les légumineuses contribuent également au piégeage du carbone dans le sol et permettent une meilleure filtration des eaux.


more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Autour de l'agroécologie...
Scoop.it!

Peut-on installer un système de culture agroécologique sur d’anciens sols viticoles ?

Intervention de Sarah Clément dans le cadre du colloque "Que sait-on aujourd’hui de l’impact du cuivre et des produits phytosanitaires sur la vie des sols ?" organisé le 3/3/2016 à Montpellier par la Chaire AgroSYS


Via Agriculture Nouvelle, Isabelle Pélissié, Centre de documentation UniLaSalle Rouen
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from EntomoNews
Scoop.it!

Au-delà de l'organisme : l'holobionte

Au-delà de l'organisme : l'holobionte | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Le concept d'organisme montre aujourd'hui ses limites : il faut désormais prendre en compte le fait qu'un animal ou une plante ne peut vivre sans les multiples microorganismes qui l'habitent.

 

Par Marc-André Selosse. Pour la Science > N°469 - novembre 2016

 

"... Les plantes et les animaux sont habités de microbes qui façonnent leurs traits : cela a conduit au concept d'holobionte (du grec holo, tout, et bios, vie), qui désigne l'unité biologique composée de l'hôte (plante ou animal) et de tous ses microorganismes. De plus en plus de biologistes substituent ce concept à la vision d'organismes isolés, car tous sont accompagnés. Comment se mettent en place les holobiontes ? En quoi cela modifie-t-il l'hôte ? Nous allons voir que la coexistence au sein de l'holobionte détermine l'évolution des partenaires."

 

[Image] Un champignon du genre Neotyphodium étend ses filaments au milieu du tissu cellulaire d'une graminée du genre Festuca. Ce champignon aide son hôte à se débarrasser des insectes et autres ravageurs en synthétisant divers alcaloïdes toxiques. Mais, sélectionné involontairement dans la graminée cultivée Kentucky 31, le champignon Neotyphodium a aussi empoisonné les vaches qui broutaient la graminée.

 


Via Bernadette Cassel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, December 12, 2016 6:31 PM
 
→ INRA - Journée plantes et philosophie - From www.bordeaux-aquitaine.inra.fr - Today, 12:17 AM
 
Jean-Michel Ané's curator insight, December 13, 2016 10:36 AM

A good article in French

Rescooped by Pierre-André Marechal from Planete DDurable
Scoop.it!

"13h15 le samedi". Vin naturel

"13h15 le samedi". Vin naturel | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

 Alexandre Bain est vigneron à Tracy-sur-Loire, dans la Nièvre. Il revendique la différence de ses vins naturels, quitte à déplaire aux instances de contrôle viticole habituées au tout-chimique. Cela fait dix ans qu’il fait du pouilly-fumé, mais en 2015, on lui a retiré le droit de l’indiquer, et il a ainsi perdu son appellation alors qu’il ne pollue pas !


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
Avenir Adn Agri's curator insight, December 11, 2016 4:22 AM
Belle émission et bel exemple à suivre pour une réelle viticulture du futur et des vins d'excellence...!
Rescooped by Pierre-André Marechal from Nourritures et justice mondiale.
Scoop.it!

Les irréductibles Gaulois contre l’empire Unilever

Les irréductibles Gaulois contre l’empire Unilever | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Publié le 14/09/2016

Ils fabriquaient les thés Elephant dans la région marseillaise. Et faisaient du profit. Quand la grande marque de distribution décide de délocaliser en Pologne pour gagner plus, un bras de fer s’engage pendant près de quatre ans. La potion magique des salariés ? Une foi sans faille en leur savoir-faire. Ils investissent leurs économies pour s’approprier l’entreprise. Résultat : Fralib devient Scop-Ti, et les thés sont encore meilleurs. Ils sont devenus invincibles ! Récit.


[...] Le 28 septembre 2010, c’est un coup de massue qu’ont reçu les 182 salariés de Fralib, une société propriété du géant Unilever, qui produit les thés de la marque Elephant. Unilever annonce que l’activité sera délocalisée en Pologne. « Et pourtant, nous étions rentables, assure Gérard Cazorla. Nous avons même démontré que quatre mois de production suffisaient à amortir les coûts. » Mais le mastodonte britannico-néerlandais veut gagner plus. La masse salariale représente 15 centimes sur une boîte de thé en France, contre 9 centimes en Pologne. Alors, les ouvriers de Fralib reçoivent une proposition de travail en Pologne pour un salaire brut annuel de 6 000 euros ! La lettre stipule une autre condition nécessaire : savoir parler polonais...


[...] Pendant le combat, les Fralib pensent à l’avenir. Comment sauvegarder les emplois puisque Unilever est décidé à fermer l’usine ? Une idée un peu folle germe dans les esprits : pourquoi ne pas créer une Scop, une Société coopérative et participative ? Les salariés, associés majoritaires, détiennent au moins 51 % du capital social et 65 % des droits de vote. Voilà l’outil idéal qui permettrait aux ouvriers de prendre leur destin en main. Le 26 mai 2012, Unilever cède et signe un accord de fin de conflit. Il lui en coûtera près de 20 millions d’euros. (...)


 Finalement, 58 salariés relèvent le pari risqué de la Scop et décident d’investir ensemble leur prime de licenciement. Ainsi, 177 000 euros constituent le capital de la société pour se lancer dans l’aventure. L’accord signé avec Unilever leur garantit 3 millions d’euros de fonds de roulement pour démarrer. L’entreprise prend le nom de Scop-Ti : Société coopérative ouvrière provençale de thés et infusions. N’ayant pu garder la marque Elephant, propriété d’Unilever, les ouvriers créent les leurs : Scop-Ti pour les produits bio et 1336, le nombre de jours de lutte pour sauver leurs emplois, pour les grandes surfaces. Leur slogan : « Réveiller les consciences, éveiller les papilles » rappelle aussi leur histoire singulière.

Mais Olivier Leberquier sait que Scop-Ti ne peut pas s’enfermer dans cette posture militante. « Les gens peuvent acheter une fois du thé pour nous soutenir. Mais ils le feront régulièrement s’il est bon. Nous devons être à la hauteur, et ce n’est jamais gagné d’avance. »


[...] L’effectif de Scop-Ti est de 30 salariés en CDI, 10 nouveaux sont arrivés fin mai et 10 autres devraient être recrutés à partir de septembre. L’objectif est d’atteindre d’ici à trois ans les 650 tonnes de production annuelle pour pouvoir embaucher tous les Fralib en fin de droits engagés dans le projet.



le site : http://www.scop-ti.fr


A ne pas confondre avec "Eléphant".


PAM


Via Katell Rochard
more...
No comment yet.