De nouvelles stratégies pour la gestion des insectes ravageurs dans l'agriculture | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

 

Parmi eux, la mouche des étables (Stomoxys calcitrans) est celle qui aurait l'impact financier le plus important, pour l'industrie américaine du bétail, à hauteur de 2,4 milliards de dollars chaque année. Etablie à l'origine dans les étables et les basses-cours, elle a désormais migré vers les pâturages suite à l'utilisation de bottes de foins dans les entrepôts où sont hébergés les animaux durant l'hiver. En effet, les conditions optimales pour la reproduction et le développement de ces mouches sont liées à la présence de foin, de fumier et d'urine. Ces mouches piqueuses se nourrissent du sang des animaux qui se retrouvent alors dans un état de stress (piqûres douloureuses) avec pour principales conséquences une réduction de la production de lait et une diminution de la prise de poids chez les bovins.

 


Via Bernadette Cassel