AgroParisTech Ali...
Follow
8.6K views | +3 today
AgroParisTech Alimentation Santé Environnement
Veille sur le management des risques sanitaires, alimentaires et environnementaux
Your new post is loading...
Rescooped by AgroParisTech Documentation - Patricia Jeannès from Alimentation21
Scoop.it!

Développer une politique d'alimentation durable - Idées Le Monde.fr

Malgré des affaires de traçabilité et de contamination, la situation alimentaire peut paraître assez rassurante. Nos supermarchés regorgent de produits, la part du budget consacré à l'alimentation n'a jamais été aussi faible et l'espérance de vie aussi bonne. A cela il faut ajouter que l'industrie agroalimentaire est une valeur économique sûre, ce qui est précieux par ces temps de crise et de délocalisation.

Au-delà de cette analyse rassurante, le bilan du système alimentaire actuel est bien plus contrasté et inquiétant, même dans le domaine de la santé. La longévité en bonne santé de la population n'est pas particulièrement bonne ; la prévalence du diabète, des maladies cardiovasculaires, des cancers et des autres pathologies dégénératives demeure bien trop élevée. Il y a pire, l'industrialisation de l'alimentation a provoqué une épidémie mondiale d'obésité et la France n'échappe pas à ce fléau. Le système alimentaire, qui a été mis en place après les trente glorieuses du développement économique, basé sur une agriculture productiviste qui ne cesse de détruire les emplois paysan, une chaîne de transformation industrielle et une grande distribution omniprésente, est loin d'être durable.


Via Catherine Closson
more...
No comment yet.
Rescooped by AgroParisTech Documentation - Patricia Jeannès from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Les salades, première cause d'empoisonnement aux USA

Les salades, première cause d'empoisonnement aux USA | AgroParisTech Alimentation Santé Environnement | Scoop.it

Les légumes verts et les plantes à feuilles provoquent chaque année des intoxications alimentaires pour plus de 2 millions d'Américains.

Quel est le plus risqué dans une assiette: un crustacé, un champignon ou une salade verte? D'après les statistiques établies par les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) à Atlanta, c'est avant tout des feuilles vertes dont il faut se méfier. Les salades sont en effet responsables du plus grand nombre d'intoxications alimentaires aux États-Unis, loin devant toutes les autres formes d'aliments. Près de 2,1 millions d‘Américains sont contaminés chaque année après avoir mangé des salades, épinards et autres légumes à feuilles, soit deux fois plus que le deuxième aliment de la liste, les produits laitiers.

Au total, les légumes, les fruits et les noix provoquent près de la moitié des pathologies liées à l'alimentation. Un résultat qui a surpris les chercheurs, car les cas d'empoisonnements les plus médiatisés ces dernières années étaient presque tous provoqués par de la viande rouge et des volailles contaminées.

Des virus responsables des gastro-entérites

Les vertus nutritives des légumes et de la verdure ne sont absolument pas remises en cause car il s'agit surtout de contaminations par des virus déposés, la plupart du temps, par des personnes malades lors des manipulations entre la cueillette et la vente ou la préparation en cuisine. Plutôt que d'arrêter de manger des salades et d'autres légumes verts, les épidémiologistes américains recommandent surtout de bien les laver avec beaucoup d'eau ou, pour les épinards, de bien les faire cuire. Les principaux pathogènes retrouvés sur les légumes sont des norovirus, responsables de gastro-entérites virales. Les malades touchés par ce virus sont «contagieux à partir du moment où ils commencent à se sentir mal et jusqu'à trois jours après la fin des symptômes», rappelle le centre d'épidémiologie national américain.

Malgré ces chiffres inquiétants, les amateurs de steak-frites et de hamburgers ne devraient pas y voir un prétexte pour refuser de manger des légumes. Car les intoxications les plus graves, celles qui provoquent la plus grande proportion des 1451 décès aux États-Unis chaque année, sont provoquées par des viandes contenant des bactéries dangereuses, comme des listeria et des salmonelles.

En France, les chiffres de l'Institut de veille sanitaire (InVS) rapportent entre 1 et 10 décès par an par «toxi-infection alimentaire», principalement à cause de toxines produites par des staphylocoques et des salmonelles.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by AgroParisTech Documentation - Patricia Jeannès from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Pourquoi il faut en finir avec les allégations santé de l'agroalimentaire

Pourquoi il faut en finir avec les allégations santé de l'agroalimentaire | AgroParisTech Alimentation Santé Environnement | Scoop.it

Les "alicaments" doivent être soumis aux mêmes règles que les médicaments, faute de quoi les études sponsorisées par l'industrie seront biaisées.

 

En décembre 2010, l'autorité de sécurité des aliments européenne a interdit aux produits alimentaires contenant des probiotiques de faire promotion de leur effet bénéfique théorique sur la santé. Un coup de tonnerre pour l'agroalimentaire. Les industriels concernés, mais aussi certains scientifiques travaillant sur ces produits - souvent sponsorisés par les mêmes industriels - ont réagi très vivement.

Une publication récente reprend l'ensemble des arguments à l'origine de cette décision (1). Le constat est sans appel. Le seul élément clair d'une action des probiotiques est celui de la prévention et/ou du traitement des diarrhées d'origine infectieuse, pour lesquelles un médicament de type probiotique existe : l'ultralevure®. Pour le reste, les bienfaits sur la santé allégués sont peu convaincants ou absents. Il en est ainsi en particulier des prétentions de réduction des effets allergiques, de la constipation et du renforcement immunitaire. Les effets sur les infections respiratoires, génitales et urinaires ont fait l'objet de quelques publications dont aucune n'a réussi à convaincre l'ensemble du monde scientifique.

Amende pour Danone

Cette décision européenne est intervenue alors que Danone était menacé d'une condamnation aux États-Unis, au terme d'une action collective lancée par des consommateurs en 2008. La firme a préféré payer une amende de 43 millions de dollars et a abandonné ses prétentions médicales.

Le sujet est crucial pour l'industrie agroalimentaire, car les produits laitiers fermentés, censés avoir une activité de protection de la santé, se vendent beaucoup plus cher que les yaourts ordinaires (jusqu'à cinq fois selon les pays).

L'auteur de l'étude insiste, comme je l'ai fait à plusieurs reprises, sur la nécessité d'avoir des tests indépendants. Comme je viens de le démontrer dans un tout récent article, les publications concernant les probiotiques sont biaisées dans le sens de l'intérêt du financeur industriel (2). Une autre étude avait déjà révélé que l'ensemble des travaux concernant l'intérêt des boissons sucrées posait le même problème (3) : les travaux sponsorisés par l'industrie agroalimentaire ne montraient jamais d'effets négatifs, tandis que près de la moitié de ceux réalisés de façon indépendante mettaient en évidence les effets négatifs.

Puisqu'il s'agit de santé publique, il faudrait que des règles, comparables à celles mises en place pour les médicaments, soient appliquées pour les aliments proclamant un intérêt médical, avec des études contrôlées, des données transparentes et des financements indépendants (2 ; 3). Actuellement, la promotion pour de tels effets relève plus de la publicité que de la démonstration scientifique !

 

Reference Lististeiste de référence

 

(1) Katan MB. Why the European Food Safety Authority was right to reject health claims for probiotics. Benef Microbes 2012 Jun 1 ; 3(2):85-9.

 

(2) Million M, Raoult D. Publication biases in probiotics. Eur J Epidemiol 2012 Oct 21.

 

(3) Lesser LI, Ebbeling CB, Goozner M, Wypij D, Ludwig DS. Relationship between funding source and conclusion among nutrition-related scientific articles. PLoS Med 2007 Jan;4(1):e5.

 

*Auteur de De l'ignorance et de l'aveuglement : pour une science post-moderne, Kindle Éditions, 317 pages, 5,53 euros.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by AgroParisTech Documentation - Patricia Jeannès from Alimentation21
Scoop.it!

Bientôt de l'acide lactique dans les assiettes des Européens - RTBF Monde

Bientôt de l'acide lactique dans les assiettes des Européens - RTBF Monde | AgroParisTech Alimentation Santé Environnement | Scoop.it

De l'acide lactique, naturellement présent dans la viande, sera bientôt en plus grande quantité dans les assiettes européennes. La Commission européenne vient en effet d'en autoriser l'utilisation comme désinfectant des carcasses de viande. Une procédure sans danger, mais qui peut remettre en question les pratiques d'hygiène dans les abattoirs.


Via Catherine Closson
more...
No comment yet.
Rescooped by AgroParisTech Documentation - Patricia Jeannès from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Santé mentale et boissons énergisantes: méchant cocktail | Daphné Cameron | Santé

Santé mentale et boissons énergisantes: méchant cocktail | Daphné Cameron | Santé | AgroParisTech Alimentation Santé Environnement | Scoop.it

Les boissons énergisantes sont dans la ligne de mire des autorités de santé publique pour leurs effets potentiellement dangereux sur la santé physique. Pire, une consommation excessive de ces boissons pourrait avoir des effets insoupçonnés sur la santé mentale.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by AgroParisTech Documentation - Patricia Jeannès from Alimentation21
Scoop.it!

« Amendement Nutella » : l'huile de palme ne sera finalement pas plus taxée - Terra eco

La commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a rejeté mercredi un amendement au projet de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSS) qui prévoyait de multiplier par quatre la taxe sur l’huile de palme. Cet amendement surnommé « taxe Nutella » avait été adopté la semaine dernière par le Sénat au vu des risques sanitaires des acides gras saturés de cette huile et au vu des conséquences environnementales de son exploitation. L’amendement n’a pas survécu à la suite de la navette parlementaire mais Gérard Bapt, rapporteur du projet de loi, a proposé de l’introduire à nouveau dans une prochaine « grande loi de santé » que le gouvernement devrait présenter l’année prochaine.


Via Justine Louvel, Catherine Closson
more...
No comment yet.