Les addicts à la malbouffe n’ont pas la frite.  | agro-media.fr | Actualité de l'Industrie Agroalimentaire | agro-media.fr | Scoop.it
Des chercheurs ont étudié l’impact de la malbouffe sur notre humeur. Ils se sont aperçus que les plus gros consommateurs de junk-food avaient un risque accru de 51% de tomber en dépression, par rapport à d’autres consommateurs.