Agriculture au Congo
250 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Agriculture africaine: en attendant le turbo technologique - ParisTech Review

Agriculture africaine: en attendant le turbo technologique - ParisTech Review | Agriculture au Congo | Scoop.it
Agriculture africaine: en attendant le turbo technologique ParisTech Review La mise en place de la Plateforme pour l'Agriculture Tropicale (TAP) animée par la FAO, approuvée par le G8 et lancée lors de la première réunion des experts agricoles...
more...
No comment yet.
Rescooped by Slm Bbk from agrosystems
Scoop.it!

Des chercheurs de l’IITA produisent des semences d’ignames “dans l’air”

Des chercheurs de l’IITA produisent des semences d’ignames “dans l’air” | Agriculture au Congo | Scoop.it
Des chercheurs de l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) ont mis au point une nouvelle technique de production de semences d’igname en plein air, en utilisant des systèmes de culture aéroponique.

Via Luc Opdecamp
more...
Luc Opdecamp's curator insight, January 21, 2014 9:18 AM

IITA, Nigéria. Production expérimentale de semences saines d'Igname par aquaponie.
L'aquaponie repose sur un dispositif de brèves séquences répétitives de brumisation de solution nutritive sur les racines suspendues dans l'air. Mais, il reste à relever le défi de réduire le coût énergétique.

Rescooped by Slm Bbk from EntomoNews
Scoop.it!

Il a sauvé des millions de vies avec un insecte

Il a sauvé des millions de vies avec un insecte | Agriculture au Congo | Scoop.it

Par Luigi Jorio, swissinfo.ch. « Hans Rudolf Herren est le premier suisse à décrocher le Right Livelihood Award, une sorte de Prix Nobel alternatif. Rencontre à Zurich avec un entomologiste idéaliste, dont le programme de lutte biologique a permis ni plus ni moins d’éviter une famine en Afrique. »

 

[...]

 

« Au Nigeria, à l’Institut international d’agriculture tropicale, il prend conscience de la menace qui plane sur l’Afrique. La cochenille du manioc, un parasite introduit accidentellement, fait des ravages dans les cultures de ce tubercule qui constitue la ressource alimentaire de base pour les populations indigènes. [...] »
 
« Les insecticides utilisés par les autorités locales se révèlent inefficaces et la sélection des variétés requiert trop de temps. Il ne reste alors qu’une option : revenir aux origines du parasite pour identifier son ennemi naturel. "Nous savions que la cochenille du manioc vivait en Amérique latine. Mais où exactement ?" Avec un fonds de 250 000 dollars, Hans Rudolf Herren part à l’exploration du continent sud-américain. Du Nord au Sud, il enquête dans les zones de diffusion originelles du manioc. »
 
« C’est finalement au Paraguay, aux confins du Brésil et de l’Argentine, qu’il découvre la solution pour l’Afrique : elle se présente sous la forme d’une simple guêpe, qui pond ses œufs dans les larves de cochenille et les tue. [...] »

 

[...]

 


Via Bernadette Cassel
more...
Christian Allié's curator insight, December 9, 2013 1:37 PM

......""......

"""......"""

.......... 

Libre choix aux agriculteurs

L’efficacité de la lutte biologique est largement attestée. Il ne s’agit toutefois pas d’une panacée universelle, soulignent plusieurs chercheurs. Ce qui fonctionne pour la cochenille du manioc n’est pas forcément adapté pour les autres parasites. A l’Ecole polytechnique de Zurich, le groupe de recherche sur les cultures biotechnologiques a par exemple développé une nouvelle variété de manioc transgénique résistante au virus dévastateur CBSD (Cassava Brown Streak disease).
 
Des projets qui provoquent un hochement de tête réprobateur chez Hans Rudolf Herren. Les OGM peuvent avoir des effets positifs à court terme. Mais à la longue, ils impliquent des coûts écologiques et sociaux importants: les sols s’appauvrissent, la biodiversité se réduit et les agriculteurs s’endettent toujours davantage pour acheter les semences. Dans les champs africains, la bataille d’Hans Rudolf Herren en faveur d’une agriculture durable s’est ainsi portée vers d’autres fronts. «Nous devons restaurer la démocratie. Ce sont les gens qui doivent décider ce qu’ils veulent cultiver, et de quelle manière. Pas les multinationales, qui ont de l’argent pour influencer les politiciens.»

Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

« Les arbres sont les maîtres du temps »

« Les arbres sont les maîtres du temps » | Agriculture au Congo | Scoop.it

Francis Hallé, né en 1938, botaniste, biologiste, diplômé de la Sorbonne et professeur de botanique aux universités d’Orsay, Montpellier et Brazzaville (Congo), spécialisé dans l’étude des arbres et des forêts tropicales humides:

« Notre connaissance collective de l’arbre s’est beaucoup améliorée depuis les années 1950. Notre arbre actuel n’a plus rien à voir avec l’arbre que connaissaient nos grands-parents. Il noue des alliances avec les champignons, il est capable de communiquer avec ses semblables ainsi qu’avec les animaux qui l’entourent, et même avec les nuages qui le surplombent pour en faire tomber la pluie dont il a besoin. »

Et de poursuivre : « Comme les animaux sont les maîtres de l’espace, les arbres sont les maîtres du temps et certains d’entre eux sont potentiellement immortels. Ils sont les meilleurs alliés dans la lutte contre les menaces de dégradation de notre environnement quotidien. Quant à la forêt tropicale, elle est le sommet de la biodiversité terrestre, et contient une réserve d’altérité dont j’ai autant besoin que de soleil ou d’air à respirer. »

more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Congo-Brazzaville: Une foire au profit des exploitants agricoles congolais

Congo-Brazzaville: Une foire au profit des exploitants agricoles congolais | Agriculture au Congo | Scoop.it

La 1ère édition de la foire de Développement Agro-pastoral (DEVAGRO) est prévue du 29 novembre au 7 décembre 2013 à Brazzaville

more...
No comment yet.
Rescooped by Slm Bbk from Herbovie
Scoop.it!

Chine : établissement d'un centre de recherche sur l'agriculture et la sylviculture en Afrique

La première institution chinoise de recherche sur l'agriculture et la sylviculture en Afrique a été inaugurée dimanche dans la province orientale du Zhejiang. ...

Via herbovie
more...
No comment yet.
Rescooped by Slm Bbk from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Quelles voies choisir pour une intensification durable de l’agriculture en Afrique ? - CIRAD

Quelles voies choisir pour une intensification durable de l’agriculture en Afrique ? - CIRAD | Agriculture au Congo | Scoop.it

Autour de cette question capitale pour les pays du Sud, le Cirad et Wageningen s’associent pour proposer à la commission européenne un partenariat de recherche, Europe – Afrique.

Intensification durable, agro-écologie, nouvelle révolution verte… Tous ces concepts apparaissent tour à tour dans plusieurs documents stratégiques sur le futur de l’agriculture en Afrique, depuis le document cadre du Fara sur la productivité agricole jusqu’au rapport d’Olivier de Schutter aux Nations Unies sur l’agro-écologie.

Il y a de fait un accord général sur le fait que l’agriculture africaine évoluera rapidement dans les prochaines années pour faire face aux défis du continent en termes de sécurité alimentaire et d’emploi pour ses populations, de bonne gestion de ses ressources naturelles et de contribution à la croissance économique sans dégrader la fourniture des services environnementaux.

Mais la multiplication des concepts et les visions souvent divergentes sur le futur de l’agriculture africaine illustrent en même temps que cette « modernisation » peut suivre une large diversité de voies et que nous ne disposons pas d’une analyse comparative des conditions et des conséquences de chacune d’entre elles.

Bien que diverses institutions européennes et africaines conduisent conjointement des recherches dans ce domaine, ces investissements manquent d’intégration, de visibilité et ils ne constituent pas une approche coordonnée permettant des comparaisons sur des bases scientifiques ou produisant des éclairages utiles pour les producteurs et les décideurs politiques.
C’est sur la base de ce double diagnostic, et reconnaissant en même temps que le besoin de comparer les diverses voies d’intensification est aussi important pour le futur de l’agriculture européenne et cadre parfaitement avec les priorités du futur programme cadre Horizon 2020, que le Cirad et l’Université de Wageningen ont initié des discussions sur cette ambitieuse initiative de partenariat, entre l’Europe et l’Afrique, sur les voies de l’intensification durable.

Une première consultation avec les partenaires européens a eu lieu à Wageningen le 24 septembre 2012, réunissant 13 institutions provenant de 12 pays européens . Les participants ont exprimé leur soutien à l’initiative et ont travaillé à une première note de cadrage.
Dans l’approche proposée, l’intensification durable serait considérée à différentes échelles avec une attention spécifique à la question des risques et des vulnérabilités. L’intensification ne serait pas limitée à la question du rendement à l’unité de surface, mais serait analysée comme une dynamique d’amélioration globale de la production des divers biens et services, en tenant compte de leur poids dans la sécurité alimentaire et des moyens d’existence des populations rurales.
Cette initiative visera à questionner/ comparer/ évaluer les diverses voies d’intensification par rapport à leur viabilité en termes économiques, environnementaux et sociaux ; elle s’appuiera sur les sciences agronomiques et écologiques, de même que sur les sciences sociales, économiques et politiques. Elle inclura également une composante de formation et d’animation d’un réseau scientifique, et mobilisera les approches transdisciplinaires et les acteurs pour définir les agendas de recherche.
Les participants ont proposé que cette initiative se base sur – et complète - les nombreux programmes en cours dans ce domaine en Afrique avec l’ambition de fournir aux décideurs, depuis les exploitations agricoles jusqu’aux niveaux nationaux et internationaux, des éléments de connaissances et de comparaison solides.

Depuis septembre 2012, les institutions européennes intéressées ont approché leurs autorités nationales pour obtenir leur soutien dans le montage de cette ambitieuse initiative pan-européenne. Les leaders Africains, au niveau du FARA et du NEPAD, ont été informés et ont manifesté leur grand intérêt pour cette initiative.

Les étapes suivantes seront consacrées à élaborer de façon plus approfondie cette initiative, en interaction avec nos partenaires africains, et à informer officiellement la Commission Européenne sur ces développements.
Une réunion des partenaires est prévue en mars 2013 à Montpellier, de même qu’un rendez-vous de travail avec les services de la Commission dans les prochaines semaines.

Ces étapes permettront d’avancer sur cette initiative, qui est tout à fait importante dans la mesure où la Commission est engagée dans la préparation du lancement en janvier 2014 du prochain programme cadre de la recherche, Horizon 2020.

 

[1] Catholic University of Leuven (BE), Centre de Cooperation Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (FR), University of Copenhagen (DK), University of Hohenheim (DE), University of Bonn (DE), University of Greenwich (UK), Szent Istvan University (HU), Netherlands Organisation for Scientific Research (NL), Instituto de Investigaçao Cientifica Tropical (PT), Czech University (CZ), Swedish University(SE), Swiss Federal Institute of Technology (CH), Wageningen University and Research (NL).


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Slm Bbk from Questions de développement ...
Scoop.it!

Les nouvelles technologies de l'information, l'avenir de l'agriculture en Afrique

Les nouvelles technologies de l'information, l'avenir de l'agriculture en Afrique | Agriculture au Congo | Scoop.it

Une nouvelle agriculture est sur le point d'émerger en Afrique. Ce n'est pas l'agriculture des grandes exploitations, mais celles des petits paysans, équipés des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Une révolution encore balbutiante au centre d'une récente conférence au Rwanda.


Via JJ Grodent
more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Congo - Projet de développement des cultures vivrières dans le district de Kindamba

Congo - Projet de développement des cultures vivrières dans le district de Kindamba | Agriculture au Congo | Scoop.it

Situé dans le Nord-ouest de la région du Pool, le district de Kindamba est caractérisé par une succession de collines presqu'entièrement défrichées, entrecoupées de vallées à rivières permanentes sous forêts galeries et de bas fonds inondables. La densité de population est faible (3 hab/km2) avec une émigration saisonnière importante. Les lignages fondateurs des villages contrôlent des centaines d'hectares alors que près de la moitié des ménages ruraux ne sont que locataires des parcelles qu'ils exploitent pour la durée d'un cycle cultural et qu'une minorité croissante dispose de propriétés privées. Les systèmes de production actuels reposent sur la pratique d'une agriculture itinérante sur brulis à base de manioc avec dans certains cas une parcelle supplémentaire en banane plantain. Les bas fonds sont (étaient) cultivées en riz. La période récente est caractérisée par la régression générale des cultures de rente (riz mais aussi tabac, arachide, mais) et par le développement spectaculaire de l'élevage bovin dans une minorité d'exploitations (propriétaires fonciers, lignagers ou individuels). Les difficultés de commercialisation des produits vivriers (enclavement de la zone) et la contrainte travail au niveau de la transformation du manioc constituent des freins importants au développement agricole de la zone.


more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Coopérativisme, agriculture familiale et territoire : analyse de cas de coopératives au Brésil et en France | Recma

Coopérativisme, agriculture familiale et territoire : analyse de cas de coopératives au Brésil et en France | Recma | Agriculture au Congo | Scoop.it
#Coopérativisme, agriculture familiale et territoire : analyse de cas de coopératives au #Brésil et en France | Recma http://t.co/wxdsqUeBgZ
more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Le projet riz pluvial brise la « fatalité » à Tialgo

Le projet riz pluvial brise la « fatalité » à Tialgo | Agriculture au Congo | Scoop.it

Aménagé sur une superficie estimée à 20 hectares, repartis en casiers entre 320 bénéficiaires dont 197 femmes et 123 hommes, le site a un rendement prévisionnel de 300 kg par hectare soit 60 tonnes sur toute l’étendue du champ. Désormais, dans le village tous les espoirs se fondent sur ce lopin de terre édifiée pour l’épanouissement d’une population de 7045 habitants. A en croire le coordonateur, les producteurs ont respecté les techniques agricoles que les spécialistes du Ministère de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (MASA) leurs ont dispensé. Foi de ce dernier, c’est ce qui explique le rendement « satisfaisant » de l’espace. Le Secrétaire général (SG) de la province du Sanguié, Adama Béré, représentant la gouverneure de la région du Centre-Ouest a affirmé que le projet riz pluvial couvre toute la province, avec des mesures d’accompagnement qui permettent aux producteurs de mener à bien leurs travaux. Partant de là ,il a indiqué que le projet a mis à la disposition des promoteurs des intrants agricoles (engrais NPK, urée), du matériel d’aménagements (brouettes pics à gaze, pelles), de la semence, le tout endossé à un fonds de roulement d’un montant de 1 810 000. Afin d’être plus visible, les producteurs se sont organisés en associations ou en groupements, ce qui favorise leur encadrement. Pour répondre au mieux aux aspirations du projet, le SG a invité les producteurs à recycler la paille du riz récolté pour en faire de la fumure organique pour compléter, sinon remplacer la dotation d’engrais chimique dont ils bénéficient. Pour les producteurs, le projet est la fierté de tout le village. 

more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

L'assurance agricole climatique au Brésil

L'assurance agricole climatique au Brésil | Agriculture au Congo | Scoop.it
Le Brésil a instauré deux nouveaux programmes d'assurance, correspondants à la dualité de son agriculture, familiale et commerciale. Cette étude en dresse les grandes lignes et analyse ce modèle encore en construction.
more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Sénégal: Du "pain composé" pour réduire la consommation de blé

Sénégal: Du "pain composé" pour réduire la consommation de blé | Agriculture au Congo | Scoop.it
Ces nouveaux types de pain ont été mis au point pour réduire la dépendance en matière d'importation de blé et favoriser une meilleure nutrition.
more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Le Nigeria élabore un riz ‘à rendement élevé résistant à la sécheresse' - SciDev.Net Afrique Sub-Saharienne

Le Nigeria élabore un riz ‘à rendement élevé résistant à la sécheresse' - SciDev.Net Afrique Sub-Saharienne | Agriculture au Congo | Scoop.it

Des chercheurs nigérians ont mis au point trois nouvelles variétés de riz pour stimuler les rendements et les revenus des agriculteurs locaux.

Le Nigeria est doté de terres fertiles et jouit de conditions qui pourraient permettre une production de riz suffisante pour nourrir tout le pays et même laisser un excédent à exporter.

more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

[Agronomie] Des pionniers de l’agroalimentaire en Afrique francophone

[Agronomie] Des pionniers de l’agroalimentaire en Afrique francophone | Agriculture au Congo | Scoop.it

À la tête de multinationales ou de PME, ces pionniers sont des précurseurs de l'industrialisation des filières agricoles africaines. Leur credo: transformer sur place les aliments produits localement. Nos précurseurs de l'agroalimentaire en Afrique francophone sont-ils fous ou visionnaires?

Dans leur difficile combat pour la transformation locale, ces défricheurs ont dû faire face aux plus grands obstacles: des infrastructures défaillantes, un foncier peu sûr, des filières agricoles mal organisées, sans parler de la concurrence des produits finis importés plus ou moins frauduleusement. Mais tous se sont posé les mêmes questions: pourquoi la Côte d'Ivoire importe-t-elle chaque année 1 million de tonnes de riz alors qu'elle pourrait le cultiver sur son sol? Pourquoi ne pas récolter et transformer sur place ce qui peut l'être?

more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

MTN Congo soutient la foire agro-pastorale de Brazzaville

MTN Congo soutient la foire agro-pastorale de Brazzaville | Agriculture au Congo | Scoop.it

Les éleveurs et exploitants agricoles congolais organisent du 16 au 20 décembre prochains, dans le jardin du Palais des Congrès à Brazzaville, la Première Edition de la Foire de «Développement agro-pastoral» dénommée DEVAGRO. C’est à l’initiative de la société de téléphonie mobile, MTN Congo, notamment sa Fondation, en partenariat avec "Le Fonds de Soutien à l'Agriculture" et la société « Bio Agro Services ». Cette foire vise à promouvoir les efforts de la production nationale et contribuer à la sécurité alimentaire des Congolais

more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Brazzaville: sauvegarder le commerce de détail à l’étalage

Brazzaville: sauvegarder le commerce de détail à l’étalage | Agriculture au Congo | Scoop.it
Selon une enquête menée par l’ACI, il ressort que le commerce de détail et le secteur informel sont dominés et maîtrisés par les sujets étrangers
more...
No comment yet.
Rescooped by Slm Bbk from Histoire de la Fin de la Croissance
Scoop.it!

CONGO: des milliers d’hectares mis à la disposition de la population en prévision de la crise alimentaire mondiale

CONGO: des milliers d’hectares mis à la disposition de la population  en prévision de la crise alimentaire mondiale | Agriculture au Congo | Scoop.it

Depuis quelques mois, le prix des denrées alimentaires sur le marché mondial prend de l’ascenseur. Les produits de première nécessité, tels que : le riz, le blé, le mais se font de plus en plus rare. Cette situation inquiète l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.


Ainsi, une nouvelle crise alimentaire se profile de façon quasi irrémédiable. Il faut agir vite !


Kinshasa, le 6 septembre 2012 (COM)-Selon l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), cette situation a des répercussions inquiétantes en Afrique et En Asie. Les pays en voie de développement risquent de connaître des émeutes de la faim à grande échelle. En 2008, une dizaine de personnes sont mortes de la faim en Haïti.


La crise financière mondiale, la désertification du sol et la démographie mondiale galopante sont parmi les causes de la crise alimentaire qui frappe l’humanité à ce jour


Suite à cette crise qui se profile, les ménages des pays en voie de développement consacrent plus de 6O % de leur revenu à l’alimentation, contrairement aux ménages de pays développés qui ne déboursent que 20 %. Les pays dits « pauvres » rencontrent d’énormes difficultés, pour faire face à cette flambée des prix.


Pour résoudre cette crise alimentaire, il faut une volonté politique et économique de la part des multinationaux. Des changements de pratiques agricoles sont également indispensables, ce qui semble très loin de la réalité aujourd’hui. Malgré les efforts de la FAO pour trouver une issue à cette crise, certains pays restent frileux sur la mise en œuvre des actions qui y mettraient un terme, et de façon durable.


Tout est mis en œuvre par le Fao, pour enrayer la psychose d’une éventuelle crise alimentaire. José Graziano da Silva, Directeur Général de la FAO a affirmé lors d’un point de presse tenu à Rome que, l’indice FAO de prix alimentaires avoisinait les 213 points en Août 2012, par rapport aux 238 points en 2011. Selon lui, ces chiffres sont rassurants mais il invite la communauté internationale à rester vigilante.


Faisant partie de l’humanité, la RD Congo n’échappera pas à cette crise.

 

Cependant avec à sa tête un gouvernement responsable et vigilant, l’équipe MATATA met tout en œuvre pour faire face à cette crise en inscrivant l’agriculture parmi les priorités de leur action.

 

Ainsi, des milliers d’hectares sont mis à la disposition de la population par le gouvernement congolais, pour relancer le secteur agro pastoral, afin d’assurer la sécurité alimentaire de la population congolaise.


Eljiv K.Ndamuso


Via Damoclès
more...
No comment yet.
Rescooped by Slm Bbk from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Accroître les investissements publics dans l’agriculture en Afrique

Accroître les investissements publics dans l’agriculture en Afrique | Agriculture au Congo | Scoop.it
Comment augmenter la productivité agricole de l'Afrique et les investissements publics dans un secteur qui emploie jusqu’à 70 % de la population du continent?

Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Slm Bbk from Revue de presse "Afrique"
Scoop.it!

La Guinée prévoit une production nationale de 2 millions de tonnes de riz au terme de la saison en cours - Ecofin

La Guinée prévoit une production nationale de 2 millions de tonnes de riz au terme de la saison en cours - Ecofin | Agriculture au Congo | Scoop.it
La Guinée veut maintenir le cap amorcé lors de la...

Via Anna Gueye
more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Un inventeur au service de l'arrosage au Congo

Un inventeur au service de l'arrosage au Congo | Agriculture au Congo | Scoop.it

D’abord la problématique. Dans le domaine de l’agriculture, l’eau est un enjeu majeur. Trop d’eau, c’est catastrophique pour les cultures. Pas assez d’eau l’est tout autant. Comment déterminer un juste milieu, telle est la question. Aujourd’hui, nous allons à la rencontre d’un inventeur au service de l’eau. Après des études en France, Ramel Ntondélé est rentré chez lui au Congo et il a fondé un bureau d’études dénommé Elednot. Puis il a conçu un système à base d’un logiciel et une sonde sans fil permettant de mesurer la quantité d’eau dans le sol. Cette sonde est placée en profondeur dans le sol juste au pied de la plante pour recueillir et mesurer en temps réel l’eau disponible pour les végétaux. Cela évite les risques d’assèchement ou d’excès d’eau. Le responsable de l’arrosage sait quand, combien et où arroser.

more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

La vigne à la conquête de l'Afrique - RFI

La vigne à la conquête de l'Afrique - RFI | Agriculture au Congo | Scoop.it

Planter de la vigne sous ces latitudes, où l'hiver n'existe pas, revient de fait à résoudre un casse-tête climatique. « Notre problème a été de mettre au point une technique de "déstress" de la plante pour déclencher la période de reproduction, qui intervient au printemps, en Europe,explique ainsi Dominique Auroy. Pour ce faire, il faut que nous générions un stress organisé à l'ensemble des pieds en même temps. Cela consiste à faire une taille très particulière, très importante, qui agresse la vigne. Dès qu'on arrête de couper, elle repart (…) . Et on passe immédiatement, d'un coup de sécateur, de l'automne au printemps. »

 

L'entrepreneur ne désespère pas de voir se former une concurrence au niveau local. « Sur notre domaine, les gens sont devenus viticulteurs sans difficulté (…) Nous avons proposé aux autorités de faire venir des étudiants de l'école agricole de Franceville (…) Si on peut avoir un jour une association des viticulteurs du Gabon, je m'en réjouirai. »

Après tout, conclut-il, un brin lyrique : « La vigne est une liane, et la liane est originaire d'Afrique. Donc nous ne faisons que réintroduire des cépages, après quelques millénaires. »

more...
No comment yet.
Scooped by Slm Bbk
Scoop.it!

Agriculture en Afrique de l'ouest : pénurie d'engrais

Agriculture en Afrique de l'ouest : pénurie d'engrais | Agriculture au Congo | Scoop.it

Selon les spécialistes, l'agriculture africaine de façon générale et celle des Etats de l'Afrique de l'ouest en particulier, souffre d'une faible utilisation de l'engrais par les producteurs dans les champs. Cette lacune tient à plusieurs facteurs au nombre desquels, les experts ont cité l'accès limité au crédit et au financement des producteurs, les opérations portuaires inefficientes et au coût très élevé, les poids sous-optimalisés des sacs, la faiblesse des réseaux de distribution et de revendeurs des produits agricoles. Pire, les producteurs des Etats d'Afrique de l'ouest utilisent en moyenne une dizaine de kilo d'engrais, voire moins par hectare, contre une moyenne mondiale de 107 kg/hectare...

more...
No comment yet.