Au cours des années 2000, les campagnes toulousaines ont été le théâtre d'une mobilisation d'envergure contre un projet d'aéroport. Cet évènement est ici utilisé comme un prisme d'observation pour analyser les transformations démographiques et sociales en cours dans ces espaces ruraux mobilisés. Une attention particulière est accordée aux profils des opposants, collectifs et individuels, élus et associatifs. Si ce mouvement a initié des proximités et des formes de sociabilités originales, il révèle surtout la prégnance de fortes tensions et fractures locales, au sein d'espaces certes en reprise démographique mais où le vivre ensemble reste largement à construire.


Via Géographie de la ville en guerre