ADN des Réseaux Sociaux
2.0K views | +4 today
Follow
ADN des Réseaux Sociaux
Le Blog du Social Media et des Réseaux Sociaux : http://www.adn-reseaux-sociaux.fr/
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

8 raisons d’avoir un blog plutôt que d’être présent sur les réseaux sociaux

8 raisons d’avoir un blog plutôt que d’être présent sur les réseaux sociaux | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Vous démarrez une nouvelle entreprise et vous avez déjà planché sur votre stratégie marketing ? Très bien. Mais vous vous interrogez encore sur les moyens à adopter qui auront un effet certain sur votre entreprise: vous tergiversez encore entre blogging et médias sociaux. Laissez-moi vous dire ceci : vous n’êtes pas le seul…

Des milliers d’entrepreneurs comme vous expérimentent ce dilemme au quotidien. Néanmoins, de vous à eux, c’est votre jour de chance aujourd’hui, car vous aurez la réponse à la question au fil de cet article.

Avec l’émergence de médias sociaux, il est parfois tentant de vouloir s’enregistrer sur toutes les plateformes disponibles, surtout quand on démarre son entreprise. Et lorsqu’on débute son périple numérique, la grande question est de savoir s’il faut avoir un blog ou au contraire aller s’afficher sur les réseaux sociaux.

En parlant du blog justement, vous avez surement dû entendre certaines rumeurs disant qu’il n’est plus aussi efficace, qu’il y a trop de concurrence, et que le nouvel eldorado actuellement ce sont les réseaux sociaux. Il est normal que vous soyez embarrassé. Il faut bien l’avouer : se faire influencer quand on ne possède pas la bonne information devient un jeu facile. C’est aussi ça le côté obscur d’Internet.

Cependant, je vais vous dire la vérité : démarrer le blog de votre entreprise sera certainement l’une des meilleures choses que vous ferez pour votre business. Pourquoi ?

Regardez plutôt ces statistiques de HUBSPOT, leader mondial des solutions de marketing automatisé :

Une entreprise qui a un blog actif reçoit en moyenne 67 % de plus de leads qu’une entreprise qui ne blogue pas ;
Une entreprise qui blogue régulièrement a 13 fois plus de chances d’avoir un retour sur investissement positif ;
70 % des consommateurs découvrent une compagnie grâce à son contenu plutôt que grâce à sa publicité.

Au regard de ces chiffres éclairants, pas besoin d’avoir un bac + 17 pour comprendre tous les avantages que procure le blog. Les entreprises qui l’utilisent constatent une progression de leur chiffre d’affaires, mais il y a plus.

Je vais vous donner huit bonnes raisons pour lesquelles vous devez avoir un blog au lieu d’aller sur les réseaux sociaux.


1 - Votre blog vous appartient
Avec votre blog, vous êtes chez vous, c’est votre bébé. Contrairement aux réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, votre blog est votre propriété, vous en êtes le maître. Pas de risque qu’un beau matin, vous voyez votre compte bloqué. Qui l’a déjà expérimenté lève son petit doigt.


2 - Votre audience est à vous
Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs sont la propriété de la plateforme. Vous n’êtes qu’un opportuniste qui vient grignoter sur le dos de la plateforme, et elle le sait bien. C’est pourquoi du jour au lendemain, vous pouvez voir votre compte banni et vos visiteurs envolés.

3 - Vous pouvez capturer les contacts de vos visiteurs
Sur votre blog, vous pouvez recueillir les contacts de vos visiteurs. Des outils de capture d’email, de nom et de numéro de téléphone existent pour vous faciliter la tâche. Vous pouvez les mettre où vous voulez. En revanche, sur Facebook par exemple, vous avez des contraintes sur la manière de l’utiliser, car le réseau fait tout pour retenir les utilisateurs sur sa plateforme.


4 - Il sert à démontrer votre expertise
Sur votre blog, vous allez créer du contenu super pertinent et utile, du contenu qui va résoudre les problèmes de votre audience. Plus vous produirez du contenu de haute qualité, plus vous serez vu comme un spécialiste, comme un expert. Et comme les experts sont toujours recherchés et bien rémunérés, vous comprenez toute l’importance d’avoir un blog.


5 - Il améliore le référencement
En rédigeant des contenus optimisés sur un nombre de mots-clés, les visiteurs pourront facilement vous retrouver lors de leur recherche dans les moteurs de recherche. Sur les réseaux sociaux, ce n’est pourtant pas le cas, car vous avez des contraintes en matière de publication.


6 - Il vous apporte plus de trafic vers votre site corporate
Plus vous créez du contenu optimisé, plus de visiteurs viendront sur votre blog, et cela va les pousser à visiter votre site web pour voir ce qu’il y a d’important d’autre pour eux. C’est aussi simple que ça.


7 - Vous pouvez y vendre vos produits ou services
Sur votre blog, que vous ayez un produit numérique ou physique, vous avez la possibilité de le vendre sans rien demander à personne. D’ailleurs, les possibilités sont énormes en termes d’outils nécessaires pour atteindre cet objectif. Que vous ayez un ebook, un plugin, un guide pratique ou que vous souhaitiez proposer des prestations, votre blog vous permettra de le faire selon votre guise.

Envie de vendre de la publicité ? Ah que oui. Mettez-la à l’emplacement qui vous arrange, même au sein des articles. Que dire de Facebook qui vous empêche même parfois d’afficher vos propres publicités payées avec votre argent ?


8 - Il est évolutif à votre guise
Au fil du temps et du succès rencontré, votre blog peut rencontrer des limitations. Bonne nouvelle, vous pouvez le faire évoluer en même temps que votre business. Y a-t-il une fonction qui manque ? Un développeur vous le livrera en quelques jours.


9 - Il est hautement personnalisable
Vous pouvez personnaliser votre blog comme vous le voulez. Vous souhaitez le parer des couleurs de votre marque ? Cela est faisable et avec une facilité déconcertante. Sur les réseaux sociaux en revanche, vous n’êtes qu’un locataire qui a des devoirs et rarement des droits.


10 - Il vous procure un sentiment de fierté, d’accomplissement
Quand vous avez un blog dont vous avez bâti l’audience de 0 à 2000 visiteurs par mois, vous avez une sacrée joie qui vous parcoure le corps. Vous savez que vous avez accompli quelque chose qui mérite satisfaction. Cela est d’autant plus réjouissant que cela est dû à vos efforts incessants.


En conclusion

Posséder un blog est l’une des meilleures décisions que vous pouvez prendre pour votre business. Il apporte trafic et prospects, démontre votre expertise, et fidélise votre audience. D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Néanmoins, les réseaux sociaux ne doivent pas être rejetés, car ils permettent d’aller conquérir de nouvelles audiences, d’engager les gens là où ils se trouvent et passent le plus de temps, et de maximiser l’exposition de votre marque.

Mon conseil final sur votre lancement sur le web est donc le suivant : créez votre blog et vos profils sociaux, mais concentrez-vous davantage sur votre blog. Vous verrez les bénéfices vous donner le sourire.

Et vous, quelle est votre expérience dans le blogging ? Avez-vous constaté une amélioration de votre activité ?

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Les 5 points communs des meilleures pages LinkedIn

Les 5 points communs des meilleures pages LinkedIn | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
LinkedIn est le réseau social incontournable pour toutes les entreprises ayant une problématique de recrutement et/ou de génération de prospects professionnels.

Celui-ci propose un espace réservé aux sociétés nommé la page « Entreprise », sur laquelle il sera possible de publier du contenu de la même manière qu’une page Facebook par exemple.

Alors, comment bien l’animer et quels contenus proposer sur cette page ?
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Comment transformer un client en ambassadeur ?

Comment transformer un client en ambassadeur ? | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Il y a quelques années, les marques n’avaient qu’une idée en tête, être facilement visibles et identifiables auprès de leurs clients. Les choses ont radicalement changé avec l’essor des réseaux sociaux, les consommateurs veulent communiquer avec les marques, peu importe le lieu ou le canal utilisé.

Une étude Novius indiquait qu’en 2015 les Français passent en moyenne 1h50 sur les réseaux sociaux tous les jours et environ 2h20 devant leur écran télé. Un sondage Opinionway pour Trusted Shops souligne également qu’Internet faisait partie intégrante de l’acte d’achat car 91% des Français qui lisent les retours d’expérience postés sur Internet. Preuve qu’Internet est devenu aussi important que les médias traditionnels pour toucher les consommateurs.

Cependant, cette multitude d’outils peut être dangereuse (messages pas pertinents, hors sujets, diffusés via le mauvais canal, etc) et donc susciter moins d’intérêt pour le public. C’est la raison pour laquelle, selon Forrester, les publicitaires américains ont investi près de 9,7 milliards de dollars en 2015, dans le marketing social car, le plus important n’est pas de savoir communiquer, mais de savoir qui vous écoute… Voici donc quelques conseils pour faire d’un client, un ‘ambassadeur’ dévoué !

Murmurer à l’oreille de ses clients…

On le sait, il n’y a rien de mieux qu’un client satisfait pour parler et recommander des produits, des services, des offres etc. En effet, près de 83% des consommateurs indiquent avoir plus confiance en l’avis de leurs amis et famille, et aucune publicité n’est aussi efficace.

Ces ‘ambassadeurs’ doivent être bichonnés ! Le plus difficile est donc de faire grandir ce cercle de privilégiés en attirant et fidélisant de nouveaux. Si une entreprise a déjà une communauté, cela est un excellent point pour commencer. Mais on le sait, transformer un client lambda, en ‘fan’ est un long processus.

Simplifier l’expérience client

70% des décisions d’achat des consommateurs sont influencées par les articles lus en ligne et 71% des décisions d’achat débutent par une recherche Google. Ainsi, il est primordial d’avoir un bon référencement sur les moteurs de recherche. Et dans ce cas, il ne s’agit pas seulement du site web, mais également de l’ensemble des réseaux sociaux de l’entreprise.

En effet, quand un consommateur fait se renseigne sur un produit et/ou une offre, il y a de fortes chances qu’il aille sur les réseaux sociaux de la marque. Ces derniers doivent donc être régulièrement mises à jour, avoir une rubrique FAQ, etc. Autant de détails qui font des communautés de vrais atouts stratégiques.

Renforcer la place de la communauté

Nul besoin de préciser qu’il faille avoir un site e-commerce optimisé, ergonomique et complet. Mais en plus de cela, il peut être utile d’y intégrer ses différentes plateformes sociales. Les commentaires, classements et autres avis des clients, peuvent ainsi guider et accompagner un consommateur indécis car on le sait, quand un client est dans un processus d’achat, il se tournera vers d’autres consommateurs pour confirmer son choix.

Faire de sa communauté son SAV

L’achat n’est que le premier pas d’un long processus. En effet, il ne s’agit pas uniquement de vendre un produit et/ou un service, encore faut-il accompagner le client dans sa découverte du dit produit. Cette phase est primordiale pour transformer une vente unique, en achats répétés. Une communauté est donc une source d’information précieuse car elle permet de mettre en avant des informations utiles telles que des tutoriaux, des FAQ, des modes d’emploi, etc.

Et ensuite ?

Les clients ont toujours des questions quant au fonctionnement du produit (par exemple, il est cassé ; comment et/ou le réparer ; etc) ou tout simplement pour partager leurs idées d’amélioration. Pour l’entreprise, c’est l’occasion pour renforcer les liens entre ses fans car, si elle se doit de répondre à certaines questions, d’autres peuvent très bien trouver des réponses auprès d’autres utilisateurs. Et c’est là que se trouve le véritable pouvoir de la communauté…

Savoir identifier un ambassadeur

En principe, si une entreprise a plus ou moins suivi les étapes précédentes, elle aura développé une communauté de passionnés. Elle pourra donc identifier ceux qui feraient de parfaits ambassadeurs, prêts à en parler autant que nécessaire. Ils sont souvent les premiers à vanter les bienfaits d’un produit, à répondre aux interrogations des autres, et beaucoup ne se rendent souvent pas compte de leur importance stratégique.

Ces clients "fans" doivent être récompensés de leur investissement, soit en leur proposant des réductions ou encore à leur demandant leurs avis sur un nouveau produit. Cela renforcera leur engagement et leur sentiment d’appartenance à une véritable communauté. Autant d’attentions qui vont les toucher et entretenir ainsi leur enthousiasme !
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Infographie : comment déceler le sujet qui fait mouche ? - BtoBMarketers.fr

Infographie : comment déceler le sujet qui fait mouche ? - BtoBMarketers.fr | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Les infographies sont de plus en plus utilisées par les marketeurs dans leur stratégie de content marketing.
Mais dans un contexte d’infobésité, où le nombre de contenus publiés sur internet ne cesse d’augmenter, comment émerger et faire en sorte que les infographies soient vues, lues et partagées ?

On ne le dira jamais assez, une image vaut 1 000 mots. Les infographies ont le vent en poupe et sont de plus en plus utilisées par les marketeurs B2B.

Les infographies sont un excellent moyen pour afficher sont expertise, augmenter le trafic du site web et être bien référencé par Google.

SlideGenius donne des conseils utiles pour trouver les sujets qui pourront intéresser votre cible et notamment :

Faites des recherches sur internet sur les sujets tendance,
Evitez de faire la promotion de vos produits,
Utilisez Google Search pour connaître les mots clés utilisés par les internautes,
Consultez les réseaux sociaux pour connaître les sujets tendance.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Social media : Les erreurs à éviter - BtoBMarketers.fr

Social media : Les erreurs à éviter - BtoBMarketers.fr | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Les marketeurs n’hésitent plus à utiliser les réseaux sociaux pour augmenter la notoriété de leur entreprise et créer de l’engagement avec leurs clients.
Mais pour réussir, il faut respecter certaines règles.

En voici le résumé présenté dans cette infographie : les 15 erreurs à ne pas commettre

L’autopromotion : évitez de ne parler que de votre entreprise et de vos produits. Diffusez du contenu qui intéresse votre audience avant tout et non pas uniquement du contenu promotionnel.
Antisocial : Partagez avec votre communauté ce que vous avez lu sur la toile. N’hésitez pas à retweeter, liker et entrez en conversation avec les personnes qui vous suivent.
Manque de sérieux et d’investissement,
L’inconstance : Pour être visible sur la toile, vous devez investir les réseaux sociaux de façon régulière,
Ignorer vos followers et ne pas rentrer en conversation avec eux, ne pas répondre à leurs questions,
L’automatisation à outrance : laissez au contraire une place importante à l’humain,
Pas d’analyse de vos résultats,
Pas de design,
Oublier l’actualité,
Oublier l’humain : n’hésitez pas au contraire à parler des personnes qui travaillent dans votre organisation,
Diffuser toujours les mêmes contenus : variez au contraire vos contenus pour ne pas lasser votre audience,
Ne pas avoir de stratégie,
Diffuser du contenu sans valeur ajoutée : au contraire vos contenus doivent apporter des réponses aux problèmes des personnes qui vous lisent,
Etre laxiste : soyez et restez professionnel,
Ne pas prendre les réseaux sociaux au sérieux : les réseaux sociaux ne sont pas un effet de mode! vous devez former vos équipes et intégrer les réseaux dans votre stratégie globale.

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Facebook, Twitter, Instagram et les autres : ce qu'il faut savoir sur les réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Instagram et les autres : ce qu'il faut savoir sur les réseaux sociaux | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Nombre de membres, temps de connexion, thématiques des échanges, profils des utilisateurs... Bridge Communication condense, dans son infographie publiée le 7 mars 2016, les informations à connaitre sur les 6 principaux réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Google+, Intagram, Pinterest et Linkedin.

L'agence Bridge Communication a publié, le 7 mars 2016, une infographie reprenant les chiffres des principaux réseaux sociaux en ce début d'année. L'occasion de faire le point sur les particularités et les usages de chacun.
Facebook

C'est le réseau social numéro un dans 128 pays des 137 étudiés. Il possède le plus grand nombre d'utilisateurs, soit 1,490 milliards d'internautes.

Chaque jour, plus de 10 milliards de messages y sont échangés, et 4,75 milliards de publications y sont postées, pour 1,8 millions de likes par minute.

Les utilisateurs y passent 6h45 chaque mois et 48% des 18-34 ans s'y connectent dès leur réveil.

Coté entreprises, 50 millions de pages fan existent mais 70% sont considérées comme inactives.
Twitter

Twitter c'est 307 millions d'actifs mensuels, dont 2,3 millions en France, principalement sur mobile (80%), et 170 minutes passées par mois en moyenne.

Les principaux utilisateurs sont des hommes (55%), de moins de 35 ans (61%), cadre supérieur (19%) qui vivent en Ile-de-France (33%).

Et pour augmenter sa visibilité, mieux vaut insérer une photo dans son tweet : celui-ci sera partagé deux fois plus.
Google+

Avec ses 359 millions d'actifs mensuels et un temps passé de 6 minutes 47 par mois, Google+ n'est pas le plus fédérateur des réseaux sociaux.

Néanmoins, il présente deux avantages pour les entreprises : la possibilité d'intégrer une Google Map (1 million de sites) et la connaissance des statistiques via Analytics (15 millions de sites).
Instagram

Avec 300 millions d'actifs mensuels (dont 30% aux Etats-Unis), 30 milliards de photos ont déjà été partagées sur Instagram. Chaque jour, 70 millions de nouvelles y sont postées, générant 2,5 milliards de " j'aime ".

46% des utilisateurs suivent des marques et 70% des membres français se connectent une fois par jour au réseau.
Pinterest

L'utilisateur type de Pinterest est une femme (85%) de 25 à 34 ans (30%).

Chaque mois, les 100 millions de membres consacrent 16 minutes à ce réseau social, avec des thématiques de publications qui varient selon les jours de la semaine : le fitness le lundi, la hightech le mardi, les citations le mercredi, la mode le jeudi, l'humour le vendredi, le voyage le samedi, et la gastronomie le dimanche.
LinkedIn

C'est, pour le plus grand réseau social professionnel du monde. Linkedin compte 380 millions de membres dans le monde et 10 millions en France. Ils y 17 minutes par mois, principalement sur mobile (27%).

Chaque seconde, deux nouveaux membres le rejoignent, dont la plupart (79%) ont plus de 34 ans.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Twitter et le « social commerce » : reculer pour mieux sauter ?

Twitter et le « social commerce » : reculer pour mieux sauter ? | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Twitter arrêterait le développement de son bouton « Acheter » au profit d’initiatives plus porteuses sur le court terme, notamment dans la publicité ciblée.

Twitter aurait suspendu le développement de son bouton « Buy », qui permet de réaliser des achats sans quitter le réseau social.

À en croire BuzzFeed, ce projet entrepris sous l’ère Dick Costolo n’est pas mis au rancart, mais il ne constitue plus une priorité.

Les ressources qui lui étaient dédiées auraient été réattribuées à d’autres initiatives jugées plus porteuses, notamment dans le service client… et la publicité, dans l’optique de dégager des revenus à plus court terme face à la pression des investisseurs.

Ces réallocations d’effectifs se seraient véritablement concrétisées en octobre dernier, à l’heure où Twitter se séparait d’environ 8 % de sa masse salariale.

La réorganisation se poursuit aujourd’hui encore. Ainsi Nathan Hubbard, directeur au commerce et aux médias (en remplacement, sur ce poste, de Katie Stanton, dont le départ a été annoncé en janvier) quittera-t-il le navire le mois prochain.

Lui succédera le dénommé Ali Jafari. Actuellement à la tête de l’entité Amplify (publicité vidéo), il prendra également la direction du business development, à la place de Jana Messerschmidt, elle aussi sur le départ.

En regroupant ces différentes activités sous la coupe d’un même responsable, Twitter cherche à offrir un point de contact unique pour ses partenaires.

L’accent sera notamment mis sur la solution « Dynamic Product Ads », qui permet de cibler les tweets sponsorisés en fonction de l’historique de navigation des internautes sur les sites Web des marques. Ce format génère des taux de clics et de conversion presque deux fois supérieurs à celui des tweets sponsorisés « classiques », d’après les derniers résultats financiers communiqués par la société de Jack Dorsey.

On peut se demander dans quelle mesure l’abandon du bouton « Acheter » impactera Stripe, qui fournit la technologie sous-jacente, baptisée Relay et permettant aux commerçants de vendre directement dans des applications ou sur des réseaux sociaux.

Le spécialiste du paiement électronique assure à Re/code être « satisfait » de la trajectoire du produit et évoque un « pari sur le long terme », aux côtés de marques comme Macy’s, Best Buy et Adidas.

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

5 conseils pour organiser efficacement sa veille - Blog freelance

5 conseils pour organiser efficacement sa veille - Blog freelance | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Une veille efficace vous aide à améliorer vos opérations marketing, vos articles de blog, votre image et vos performances commerciales.

Alors, comment être sûr de recevoir toutes les informations en temps réel et de ne manquer aucun buzz crucial ? Codeur vous livre aujourd’hui 5 conseils pour surveiller efficacement votre marché !

1 – Adopter des outils efficaces

Gardez à l’esprit qu’une veille exhaustive repose sur l’usage d’outils performants. Ainsi, après avoir défini vos axes de veille (informationnel, concurrentiel, technologique, en e-réputation…), il va falloir trouver des outils qui vous aident à recenser les meilleures sources et surtout qu’ils soient capables de vous délivrer les informations de manière efficace.

Bien entendu, le choix des outils de veille va dépendre de vos objectifs et de vos besoins.

Avec la solution Pocket, vous pouvez, par exemple, sélectionner des articles à mettre de côté pour les consulter à vos heures creuses. C’est idéal pour la veille sectorielle… Mais il existe d’autres outils qui vous envoient des alertes en temps réel sur des mots-clés, qui s’avèrent plus adaptés à la surveillance de votre e-réputation.

Vous trouverez aussi des outils qui affichent une veille depuis des sites de référence choisis par leurs soins et d’autres où c’est à vous d’uploader vos sources. Le format peut changer également d’une plateforme à une autre. Chez certains outils, cela ressemble à un « journal », notamment créés par les utilisateurs (Flipboard, Paper.li, Scoop.it…) et d’autres affichent les articles sous forme de listes (Netvibes, Feedly…).


2 – Sélectionner minutieusement les sources

Si l’usage d’outils performants est nécessaire pour réussir votre veille, le choix de vos sources l’est encore plus.

Pour chaque type de veille, il vous appartient de recenser un maximum de sites internet et blogs de référence. Cela peut très bien être de grands medias généralistes ou spécialisés, que des blogs tenus par vos concurrents, des influenceurs de votre secteur ou des entreprises complémentaires à la vôtre.

Vous devez aussi penser aux alertes sur des mots-clés pertinents. Évidemment, pour la veille sur votre image, ce seront les termes de votre raison sociale, de votre marque ou votre nom si vous êtes indépendant.

Pour la surveillance du marché, alors les mots-clés concernant votre domaine d’activité et toutes les catégories inhérentes au secteur.


3 – Classer les sources

Après la sélection de vos sources, pensez à les hiérarchiser pour bien organiser votre veille. Cette technique vous aide à vous concentrer uniquement sur les informations les plus importantes.

Comment faire ? Il suffit de classer vos différentes sources selon vos objectifs de veille, les thématiques liées à votre activité… Mais vous pouvez aussi le faire en fonction de vos clients ou des sujets liés à leurs centres d’intérêt.


4 – Prévoir un temps de veille quotidien

Le temps de veille doit être bien calibré pour éviter « l’infobésité » ! Mais aussi la perte de productivité. De ce fait, vous devez déterminer un temps fixe pour effectuer la veille au quotidien et une plage horaire spécifique : le matin en arrivant, en revenant de la pause déjeuner, dans le train du retour, etc.

Et si vous n’avez pas de temps libre, confiez cette mission à un freelance ! Il sera en mesure de vous alerter en cas de réaction sur votre entreprise ou de la publication d’une information de grande importance.


5 – Créer une synthèse mensuelle

Même si vous faites en sorte de lutter contre l’infobésité, vous allez tout de même recevoir de nombreuses données. Pour faire un tri dans les informations concernant l’évolution de votre secteur, il est pertinent de sauvegarder les articles importants au fur et à mesure de leur diffusion, pour en faire une synthèse chaque fin de mois.

Cela vous permettra de dégager des tendances, de trouver l’inspiration pour vos articles du mois suivant ou d’anticiper des évolutions dans les attentes des consommateurs.

Sachez que la remise mensuelle d’un reporting peut aussi être prise en charge par un freelance si vous n’avez pas le temps de vous y mettre !

N’hésitez pas à déposer votre projet pour trouver un freelance gratuitement.

Et vous, comment organisez-vous votre veille ? Partagez vos conseils en commentaires !

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Spaces : Le nouveau réseau social de Google

Spaces : Le nouveau réseau social de Google | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Contre toute-attente, Google vient de lancer Spaces, un nouveau réseau social accessible via l'application éponyme sur mobile et via le Web également
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

▶ Que Publier sur Twitter pour 2x plus de Retweets

▶ Que Publier sur Twitter pour 2x plus de Retweets | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Que publier sur Twitter ? Que tweeter sur Twitter ? Que poster sur Twitter ? Quelles publications sur Twitter pour plus de retweets et d’engagement ? Ormis la sélection de tweets « Pendant votre absence » affichée lorsque vous ne vous ne êtes par connecté à votre compte depuis un certains temps, Twitter n’a pas intégré d’algorithme comme sur Facebook pour déterminer si un tweet doit être diffusé ou non dans la Timeline d’un utilisateur. Pour autant, ne pas chercher à créer de l’engagement revient à se passer du potentiel viral de la plateforme.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Infographie : la recette du succès sur Twitter ! - Blog freelance

Infographie : la recette du succès sur Twitter ! - Blog freelance | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Après des années à analyser les comportements sur Twitter et les pratiques qui plaisent aux internautes, Hubspot et Social Bro ont élaboré une infographie reprenant les ingrédients nécessaires à la réussite sur ce réseau social.

Découvrez aujourd'hui une synthèse surprenante de cette recette scientifique. N’hésitez pas à consulter également les 18 bonnes pratiques pour gérer une compte Twitter.

L’utilisation de Twitter par les entreprises

Pour les entreprises qui souhaitent se lancer sur le site de micro-blogging, la première question à se poser concerne l’intérêt de Twitter pour leur business. D’après les observations d’Hubspot et Social Bro, la gestion de son image de marque et l’acquisition de leads sont les deux raisons principales d’une présence sur Twitter.

L’infographie montre aussi que les entreprises investissent directement dans la publicité sur le site de micro-blogging, pour atteindre plus rapidement leurs objectifs. En effet, 57% d’entre elles ont doublé leurs dépenses sur Twitter sur ces 2 dernières années.

Mais est-ce que le retour sur investissement est positif ? Oui ! Les comptes qui utilisent les tweets sponsorisés ont en moyenne 13 fois plus de followers que leurs concurrents qui ne le font pas.
La formule du tweet parfait

L’infographie se concentre également sur la manière de construire son tweet pour qu’il suscite un maximum d’engagement auprès des followers. Hubspot et Social Bro ont ainsi constaté que 34% des publications contenant une image sont partagés.

Concernant l’URL, il est nécessaire de la placer au milieu du tweet : cela augmente de 26% les chances d’être retweeté !

Les hashtags sont très populaires sur Twitter et ce n’est pas l’infographie qui nous démontre le contraire. L’insertion d’un mot dièse dans votre publication accroît les partages de 33%. Quant au nombre d’hashtags, un seul semble largement suffisant, puisque l’étude prouve qu’un unique mot-clé offre 69% de chances supplémentaires d’être partagé, par rapport à un tweet en contenant 2.

Pour la longueur des hashtags, il est assez étonnant de constater que les mots de 11 caractères ou plus attirent 117% de retweets supplémentaires. Contrairement à votre tweet, ne cherchez pas forcément à faire court dans vos hashtags !

Pour trouver des hashtags, découvrez nos outils Twitter.
L’impact des « Direct Messages »

Plusieurs entreprises envoient régulièrement des DM (messages privés) à tous leurs followers pour promouvoir un nouveau service, un livre blanc, un événement ou encore la sortie d’un produit. Cette pratique, souvent jugée assez déplaisante, récolte pourtant un taux de clics très élevé : 300% de plus que lors d’une campagne emailing classique.

Conclusion

Cette infographie démontre que Twitter possède un grand potentiel en termes de gestion d’e-réputation et d’acquisition de prospects.

Cependant, pour que le réseau social aide les entreprises à remplir leurs objectifs, elles ne doivent pas hésiter à intégrer les Twitter Ads dans leur budget marketing ! Par ailleurs, pour augmenter leur impact et leur notoriété, elles doivent être en mesure de créer une publication parfaite, avec le bon hashtag, le lien placé au meilleur endroit et l’image qui saura se différencier dans le fil d’actualité de ses abonnés.

Pour garantir le succès de votre entreprise sur Twitter, pensez à faire appel à un Community Manager freelance. Il sera en mesure de vous proposer une ligne éditoriale adaptée à votre cible, de définir un budget pertinent et de gérer au quotidien vos abonnés.

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

6 outils pour gérer votre réputation et commentaires clients sur les réseaux sociaux - Blog freelance

6 outils pour gérer votre réputation et commentaires clients sur les réseaux sociaux - Blog freelance | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

De nombreux outils facilitent la vie des Community Managers et chefs d’entreprise qui souhaitent être informés en temps réel des publications qui les concernent… et les traiter immédiatement.

Codeur vous présente les 6 outils les plus complets du marché pour gérer vos réseaux sociaux.

miniature-article
Hootsuite

Lancé en 2008, Hootsuite s’est rapidement imposé comme un outil incontournable dans la gestion des réseaux sociaux. Il permet à ses utilisateurs de classer les comptes social media en onglets, puis en colonnes, afin de faciliter la consultation de son fil d’actualité, de ses notifications, de ses posts programmés et de sa veille.

Via une seule et même interface, il est possible de gérer plusieurs réseaux sociaux et d’identifier immédiatement les nouvelles mentions. Des alertes peuvent aussi être envoyées par email ou via des pop-ups sur le bureau.

Cependant, concernant la veille, il ne balaie que les réseaux sociaux pris en charge (Facebook, Twitter, Linkedin, Google +, Instagram et YouTube). Pour une surveillance plus complète du web, il faudra opter pour les outils ci-dessous.
Agorapulse

Solution très complète, Agorapulse permet de gérer plusieurs pages et profils depuis une même interface. Vous pouvez programmer des contenus, répondre aux commentaires et surveiller la concurrence depuis le même tableau de bord.

Compatible avec Twitter, Facebook et Instagram, Agorapulse offre aussi un large éventail d’applications pour organiser des concours, lancer des opérations spéciales ou simplement dynamiser sa communauté.

Enfin, l’outil se dote de fonctions analytiques performantes qui vous permettent d’affiner constamment votre stratégie, vos actions et vos publications.
Mention

Outil de surveillance assez complet, Mention permet de paramétrer des alertes pour surveiller son e-réputation, ainsi que la concurrence. Via un tableau de bord intuitif, il est possible de visualiser les retombées de sa marque sur internet et de réagir en direct pour répondre à un commentaire, partager un article ou archiver un post.

Mention offre aussi des statistiques détaillées sur vos alertes, afin de faciliter l’analyse de votre réputation sur le web, mais aussi celle de vos concurrents. Vous y trouverez des pistes pour améliorer votre notoriété et amplifier votre impact sur les réseaux sociaux.
Sprout Social

Pour mieux gérer ses comptes Facebook (profil et page), Twitter et Linkedin (profil et page aussi), Sprout Social s’avère très utile. Vous avez la possibilité de rédiger et planifier directement vos statuts dans son interface, puis d’observer en direct les interactions avec votre communauté.

Doté d’un puissant outil analytique, Sprout Social offre de nombreux renseignements sur le profil des abonnés de chaque réseau social. Ces dernières aident les entreprises à mieux cibler leurs publications. Il offre même un comparatif des différentes pages pour que vous puissiez vérifier la plateforme la plus performante et améliorer vos efforts sur les autres.

C’est l’outil parfait pour ne manquer aucune notification et gérer Facebook, Twitter et Linkedin sur une seule et même interface.
Rignite

Le slogan de l’outil est « transformer votre activité sociale en un business mesurable ». Cela résume assez bien les fonctionnalités complètes de Rignite qui permettent de créer un calendrier éditorial pour Facebook, Twitter, Linkedin et Google Plus.

Quant à la partie analytique, elle supporte ces 4 réseaux sociaux, ainsi que les comptes Instagram et YouTube de l’entreprise. L’outil vous aide à mesurer pleinement les retombées de vos campagnes et à prendre les mesures adéquates pour améliorer votre présence en ligne, acquérir plus de leads et fidéliser votre communauté.
Sendible

Sendible est un outil réservé aux moyennes et grandes entreprises. Parmi ses utilisateurs les plus connus, vous trouverez The Telegraph, Forbes, Mashable ou encore la BBC.

Son objectif est de faire gagner du temps aux sociétés qui disposent de nombreux comptes sur les réseaux sociaux en leur permettant de gérer Facebook, Twitter, Google Plus, Pinterest, Linkedin et leur(s) blog(s) de manière simultanée.

Sendible présente aussi diverses options pour veiller sur son e-réputation, surveiller les concurrents, analyser sa stratégie et trouver des solutions pour constamment améliorer son image.

Un outil incontournable pour les entreprises qui ont de gros besoins en termes de management social media.

Et vous, quels sont les outils que vous utilisez ?

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Chiffres des utilisateurs des réseaux sociaux en France et dans le monde en 2016

Chiffres des utilisateurs des réseaux sociaux en France et dans le monde en 2016 | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Chiffres des utilisateurs des réseaux sociaux en France et dans le monde

Le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux a explosé ces dernières années, que ce soit en France ou dans le monde entier. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette croissance importante : augmentation des débits Internet, notamment sur téléphone mobile (3G, 4G, etc.), diminution du coût des ordinateurs et des smartphones, amélioration des plateformes et des applications sociales, etc.

Aujourd’hui, plus que le nombre, c’est surtout la diversité des réseaux sociaux qui modifie le paysage culturel sur Internet. Un réseau social pour discuter avec vos amis en France ou dans le monde ? Téléchargez WhatsApp ! En manque d’inspiration sur la mode ou pour vos voyages ? Épinglez sur Pinterest ! Vous êtes plutôt sur Internet pour entretenir votre réseau professionnel ? LinkedIn ou Viadeo est fait pour vous.

Combien de personnes utilisent vraiment les réseaux sociaux en France et dans le monde en 2016 ?

Revenons à nos moutons. Si nous avons décidé de rédiger cet article, c’est en particulier pour faire un état des lieux de l’utilisation des principaux réseaux sociaux en France et dans le monde en 2016 : combien de personnes utilisent activement, soit au moins une fois par mois, Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat, YouTube, Google+, Pinterest, WhatsApp et Viadeo ?

Trouver, vérifier et mettre à jour les chiffres du nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux est un travail long et fastidieux, que nous avons débuté depuis 2013. Chaque chiffre sur le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux est soigneusement sélectionné et vérifié par nos équipes, afin de vous proposer les meilleures sources disponibles sur Internet.

C’est pourquoi, nous nous appuyons sur les données des cabinets d’études réputés comme Médiamétrie ou ComScore, ainsi que sur les chiffres officiels publiés par chaque réseau social, délivrés chaque trimestre, pour ceux cotés en Bourse (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram et WhatsApp).

Cliquez pour demander des renseignements

Découvrez en image le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux en 2016 !

Nous vous présentons donc notre infographie sur le nombre d’utilisateurs des principaux réseaux sociaux en France et dans le monde en 2016, basée sur les chiffres récoltés depuis 2013.
Chiffres des utilisateurs des réseaux sociaux en France et dans le monde en 2016

Cette infographie peut être librement reprise et diffusée, sans modification et avec la mention ©Agence Tiz, en faisant un lien vers cet article.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

7 astuces incroyablement simples pour trouver des clients B2B avec LinkedIn

7 astuces incroyablement simples pour trouver des clients B2B avec LinkedIn | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
LinkedIn est considéré comme un acteur incontournable en tant que réseau social professionnel en France. Pourtant, encore trop de marketeurs le négligent en tant qu’outil marketing alors qu’il peut être un formidable générateur de trafic, voire un outil pour cibler et identifier des prospects…

Pour mieux utiliser LinkedIn, il suffit de quelques astuces simples afin de gagner de la visibilité et obtenir le relais de ses meilleurs contenus…
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

11 idées pour augmenter l'engagement sur Instagram

11 idées pour augmenter l'engagement sur Instagram | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Rien ne sert de courir après le nombre de followers dans Instagram quand peu de gens aiment et commentent vos photos. L’algorithme d’Instagram a été lancé, chose qui va fort probablement limiter la visibilité d’un certain nombre de comptes. Cet algorithme c’est aussi une belle occasion de gagner en visibilité, mais pour ça il faut produire un travail de qualité, comme toujours, et créer plus d’engagement : mentions J’aime, commentaires et mentions.

Voici 11 idées pour vous aider à gagner plus de J’aime, plus de commentaires et plus de mentions. Alors, certes, il va falloir consacrer plus de temps dans votre compte.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Les 9 Réseaux Sociaux à Prendre en Compte en 2016

Les 9 Réseaux Sociaux à Prendre en Compte en 2016 | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Quels sont les réseaux sociaux majeurs en 2016 ? Quels réseaux sociaux choisir pour votre entreprise ?

1. Facebook : plus que jamais d’attaque

Malgré une concurrence féroce entre marques et la baisse du reach qui en découle, le plus grand réseau social du monde a en ligne de mire les 2 milliards d’utilisateurs actifs et continue d’innover pour conforter sa place d’intermédiaire entre utilisateurs et entreprises avec :

1. La diffusion des publicités Facebook au-delà de Facebook sur les sites et applications partenaires du Facebook Audience Network, y compris en ciblant les personnes non-inscrites au réseau social.
2. L’intégration d’Instagram dans le réseau publicitaire de Facebook
3. L’accès à de nouveaux formats de publicité (Lead Ads, Product Ads, Publicités de sensibilisation locale…)
4. L’arrivée de nouveaux types de publication (contenus riches avec Facebook Canvas, les diaporamas, la vidéo en live..)
5. Le rachat d’Oculus Rift et les progrès dans la réalité virtuelle comme futur du social
6. Les boutons « Buy » et les nouvelles boutiques Facebook du côté de l’ecommerce
7. Le lancement de nouvelles applications Facebook conçues pour un usage en particulier (Hello, Moments, Work Chat…)
8. Le développement de Facebook Messenger pour les entreprises et l’arrivée des chatbots pour automatiser la relation client
9. Le test de Facebook at Work la plateforme de travail collaboratif pour les entreprises
10. Le rachat de Whatsapp pour compléter son écosystème

Améliorer votre stratégie Facebook en 2016 : largement mise à l’honneur par Facebook sur le Newsfeed des utilisateurs et à travers ses vidéos recommandées, la vidéo au sens large (vidéos natives, vidéo en direct et vidéo 360) est encore sous-exploitée par les marques.


2. Instagram : l’âge de raison

Les marques connaissent sur Instagram une érosion régulière de la portée de ses publications et de la croissance des abonnés par compte depuis 2016. Instagram est arrivé à maturité et suit désormais le chemin tracé par Facebook en intégrant un algorithme pour déterminer les contenus pertinents devant apparaître dans le fil photo des utilisateurs. Pour autant, Instagram est en bonne position dans la bataille du mobile et de l’attention :

1. Instagram est – derrière Facebook – le réseau social le plus utilisé chez les 18-34 et sur lequel ces derniers passent le plus de temps à égalité avec Snapchat selon l’étude Internet Trends 2016.
2. L’intégration de la publicité Instagram dans la plateforme Facebook rend les possibilités de ciblage quasi infinies.
3. L’arrivée régulière de nouveaux formats de publication (vidéos de 60 secondes, carrousels…) et d’applications mobiles spécialisées (vidéos accélérées ou en slow-motion, collages…) ont permis jusqu’à maintenant de suivre les usages.


Améliorer votre stratégie Instagram en 2016 : testez la publicité sur Instagram en complément de vos campagnes classiques. Les boutons de call-to-action dans les publications sponsorisées permettent désormais de générer du trafic hors d’Instagram.


3. Snapchat : vous n’avez encore rien vu

Malgré une interface relativement complexe, Snapchat explose de mois en mois auprès des jeunes mais pas seulement. 8 milliards de vidéos étaient vues chaque jour sur Snapchat (chiffres février 2016) grâce vidéos produites par les utilisateurs mais également par les marques. Et le meilleur est à venir :

1. Snapchat devient une porte d’entrée pour consommer des contenus avec l’onglet « Discover » ouvert aux grands médias.
2. Les publicités 3V verticales, courtes, intégrées à des contenus de qualité sont taillées pour le mobile et vont faire du bruit
3. Les « lentilles » et « filtres sponsorisés » font potentiellement de chaque utilisateur le vecteur de votre marque
4. Snapchat intègre en continu de nouvelles manières de faire interagir ses utilisateurs (réalité augmentée, stickers 3D, selfies 3D…)

Améliorer votre stratégie Snapchat en 2016 : utilisez les Stories pour communiquer auprès de vos contacts avec des messages visibles 24 heures. Partagez sur Snapchat ce qui n’a pas vocation à durer, une idée spontanée, une réflexion, un moment à partager, un évènement unique… Jouez le jeu du cross-channel en invitant à réagir sur Twitter, Facebook ou Instagram.


4. Periscope : la révolution du live à la portée de tous

Periscope ne réunit que quelques dizaines de millions d’utilisateurs actifs chaque mois mais grandit vite. Il lui aura fallu moins d’un an et un rachat par Twitter pour révolutionner les usages dans la vidéo en transformant n’importe quel mobile ou tablette en dispositif capable de retransmettre en direct. Periscope résistera-t-il aux assauts de Facebook dans la vidéo en livestreaming ?

Améliorer votre stratégie Periscope en 2016 : Periscope est adapté pour couvrir un évènement en direct, montrer les coulisses (de votre entreprise ou d’un event), pour des séances de questions / réponses, des tutoriels en live, un lancement de produit, une promotion spéciale, une interview, partager une réflexion, des connaissances, interagir avec votre audience. Periscope dispose d’un système abonnements / abonnés comme sur Twitter ou Youtube, plus vous diffusez, plus vous réunirez d’audience à chaque fois.


5. Youtube : la vidéo, nouveau Graal pour les marques

Selon une étude de Cisco, 69% du flux d’information sur Internet sera lié à la vidéo en 2017 et 82% en 2020. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs, Youtube est en position favorable pour continuer à jouer un rôle mais devra faire attention à la remontée irrésistible de Facebook dans la vidéo et à un Snapchat devenu en l’espace de quelques mois un acteur incontournable. Youtube reste malgré tout le 2nd moteur de recherche du monde derrière Google et peut compter sur :

1. Une intégration de ses vidéos dans les résultats de recherche de Google
2. Le lancement de nouveaux formats de publicités (Bumper ads, Shopping ads permettant d’afficher un produit sur une vidéo…)
3. Des innovations pour rester dans la course (qualité 4K, cartes sur les vidéos, vidéos 360 degrés et 3D, réalité virtuelle, livestreaming, vidéos en direct et en 360…)

Améliorer votre stratégie Youtube en 2016 : focalisez-vous sur des vidéos avec un potentiel en terme de référencement (vidéos tutoriels) ou un potentiel en terme de partages (vidéos utilisant un levier émotionnel : surprise, rire, colère, tristesse…)


6. Twitter : la Garde meurt mais ne se rend pas

Bien qu’en panne de croissance auprès du grand public, Twitter n’en reste pas moins la plateforme d’excellence pour prendre la parole, travailler son image et sa relation avec ses clients. De fait, journalistes, experts, politiciens, dirigeants, influenceurs sont sur Twitter et leurs propos sont régulièrement repris dans les médias.

Twitter n’a pas dit son dernier mot avec :

1. La mise en place progressive d’algorithmes de pertinence dans le classement des tweets favorisera mécaniquement la publicité
2. De nouveaux formats de publicité pour les marques (cartes Twitter, sondages Twitter, conversational ads, carrousels…)
3. L’arrivée régulière d’outils pour les médias (Curator…) ou les célébrités (Twitter Camera, Twitter Q&A…)
4. Le rachat d’applications pour complémenter son écosystème (dernièrement Vine et Periscope)

Améliorer votre stratégie Twitter en 2016 : Utilisez des images ou de la vidéo, intégrez des statistiques à vos tweets, ajoutez des hashtags et ne mettez pas de liens quand ce n’est pas nécessaire. Ces techniques génèrent respectivement en moyenne 35%, 28%, 18%, 16% et 25% de retweets en plus en moyenne.


7. Linkedin + Pulse + Slideshare + Lynda = ❤

Linkedin a bien négocié son virage en devenant une plateforme de publication de contenus afin dépasser la simple base de données qu’il était auparavant.

1. Avec l’acquisition de Pulse (application d’actualité) Slideshare (partage de diaporamas en ligne), et Lynda (formation et tutoriels en ligne), Linkedin s’est positionné dans le partage d’information et de connaissances pour les entreprises.
2. Linkedin a su adresser spécifiquement les besoins de chacun de ses utilisateurs – marketeurs, commerciaux, salariés, chercheurs d’emploi, chasseurs de tête – en sortant des fonctionnalités et applications adaptées à chaque usage (Linkedin Recruiter, Sales Navigator…)

Améliorer votre stratégie Linkedin en 2016 : Relayez vos actualités sur votre profil et votre page entreprise, sensibilisez vos employés pour relayer de manière organisée (l’application Linkedin Elevate a été conçue pour vous faciliter cette tâche), utilisez la fonctionnalité « Articles » pour publier de longs articles directement sur Linkedin. Enfin, intégrez vos équipes commerciales à la réflexion quant à la stratégie à mettre en place sur Linkedin.


8. Pinterest : la marketplace sociale

« 75% des 50 milliards d’épingles sont liées à une marque. Soit parce qu’une marque a publié un de ses produits, soit parce qu’un utilisateur a épinglé un produit d’une marque » selon Michael Akkerman, directeur marketing de Pinterest. Pinterest reste encore relativement confidentiel (100 millions d’utilisateurs actifs) mais réserve de (bonnes) surprises :

1. Son programme de publicité est désormais en phase de rodage et devrait s’amplifier dans les mois qui viennent
2. Pinterest s’efforce de séduire les marques (exemple : les Product Pins permettent désormais de publier des photos de vos produits tout en mettant à jour automatiquement le nom du produit, son prix, sa disponibilité… selon les changements effectués sur votre ecommerce)

Améliorer votre stratégie Pinterest en 2016 : essayez les épingles sponsorisées afin de tester les performances en terme de ventes. Favorisez également les épingles « inspirationnelles » autour de thématiques qui ont déjà fait leur preuve (beauté, santé, luxe, art, nature…). En B2B, les infographies fonctionnent le mieux.


9. Google+ : It’s complicated

Google+ est l’enfant mal aimé des réseaux sociaux. Pas franchement une ville fantôme comme certains aimeraient le faire croire mais trop en retard sur Facebook pour espérer jouer un rôle majeur. Pour autant, Google n’a pas lâché Google+ :

1. Google+ est désormais essentiellement scindé en 3 usages avec chacun leurs apps : Stream pour l’activité de vos amis, Photos pour le stockage et l’organisation de vos photos dans le cloud, Hangouts pour chatter, appeler, partager.
2. Google sort régulièrement de nouvelles fonctionnalités : « Collections » pour la curation de contenus, « Communautés » pour créer des groupes, Create pour structurer les créateurs de contenus sur le réseau social…

Améliorer votre stratégie Google+ en 2016 : Difficile aujourd’hui de baser toute sa stratégie sur Google+. Pour autant, les performances sont loin d’être mauvaises. Personnellement, je l’utilise pour construire une communauté complémentaire de Facebook et Twitter. Au cas où les règles changent encore sur ces deux réseaux sociaux. Ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier.


Les réseaux sociaux qui ont leur carte à jouer

Dans les réseaux sociaux qui pourraient réussir à s’imposer :

1. Tumblr : un réseau social important mais dont la croissance ralentit. Le succès de Tumblr dépendra de la capacité de Yahoo a réussir son passage sur mobile en poussant ses fonctionnalités de messagerie instantanée, de vidéo et les GIFs.

2. Medium : Medium s’est fait une place parmi les créateurs de contenus mais reste encore trop anglophone. Cependant, une fonctionnalité intéressante : les « Lettres » qui permettent d’envoyer un email à tous vos abonnés lorsque vous publiez une Story sur Medium.

3. Peach : Peach est une application mobile développée par le créateur de Vine et permettant de discuter avec vos amis et partager des contenus. Une fonctionnalité intéressante : des codes permettent d’activer des actions spéciales. Exemple : draw permet de dessiner, gif de trouver une animation. Si l’application continue sa croissance, on pourrait imaginer des usages intéressants comme le fait de commander un produit avec un mot-clé..

4. Blab : Blab.im est une alternative intéressante à Periscope ou Hangouts et permet de réunir plusieurs personnes en webcam live pour une discussion, un débat, une interview. Tout en étant suivi par une audience.

Il existe bien entendu des dizaines d’autres médias sociaux. Suivre la hype des réseaux sociaux n’est pas forcément le plus judicieux : soyez là où sont vos clients. Quels réseaux sociaux utilisez-vous ? Lesquels vous tentent ? Quels réseaux sociaux vont exploser selon vous ?

A vous de jouer. Faites-moi part de vos prédictions, de vos performances et de vos retours d’expérience dans les commentaires.

Si vous souhaitez être accompagné pour améliorer le référencement de votre site, réservez votre entretien de découverte.

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Social media : Les erreurs à éviter - BtoBMarketers.fr

Social media : Les erreurs à éviter - BtoBMarketers.fr | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Les marketeurs n’hésitent plus à utiliser les réseaux sociaux pour augmenter la notoriété de leur entreprise et créer de l’engagement avec leurs clients. Mais pour réussir, il faut respecter certaines règles. InKlyo, cours en ligne d’écriture a résumé dans cette infographie les 15 erreurs à ne pas commettre

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Les professionnels du social media veillent sur MakeMeStats

Les professionnels du social media veillent sur MakeMeStats | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
PLUS DE 4000 PROFESSIONNELS DU SOCIAL MEDIA VEILLENT ENSEMBLE SUR #MAKEMESTATS !

Avec plus de 4000 membres actifs sur sa plateforme, MakeMeStats développe aujourd’hui la plus grande communauté collaborative de community managers et de professionnels du social media tournée vers la veille et le partage de connaissances.

Lancée en Mars 2015, MakeMeStats est la solution inédite Made In France de Veille & d’Analytics social media. Première base de données collaborative sur le Social Media Marketing en France, elle est aujourd’hui la seule plateforme à pouvoir corréler la performance statistique d’une marque avec l’expérience utilisateur (action de Social Media Marketing) proposée par celle-ci à ses clients. Expérience utilisateur bien trop éphémère sur les réseaux sociaux pour être benchmarkée correctement jusqu’à présent.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

8 raisons d’avoir un blog plutôt que d’être présent sur les réseaux sociaux

8 raisons d’avoir un blog plutôt que d’être présent sur les réseaux sociaux | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Vous démarrez une nouvelle entreprise et vous avez déjà planché sur votre stratégie marketing ? Très bien. Mais vous vous interrogez encore sur les moyens à adopter qui auront un effet certain sur votre entreprise: vous tergiversez encore entre blogging et médias sociaux. Laissez-moi vous dire ceci : vous n’êtes pas le seul…

Des milliers d’entrepreneurs comme vous expérimentent ce dilemme au quotidien. Néanmoins, de vous à eux, c’est votre jour de chance aujourd’hui, car vous aurez la réponse à la question au fil de cet article.

Avec l’émergence de médias sociaux, il est parfois tentant de vouloir s’enregistrer sur toutes les plateformes disponibles, surtout quand on démarre son entreprise. Et lorsqu’on débute son périple numérique, la grande question est de savoir s’il faut avoir un blog ou au contraire aller s’afficher sur les réseaux sociaux.

En parlant du blog justement, vous avez surement dû entendre certaines rumeurs disant qu’il n’est plus aussi efficace, qu’il y a trop de concurrence, et que le nouvel eldorado actuellement ce sont les réseaux sociaux. Il est normal que vous soyez embarrassé. Il faut bien l’avouer : se faire influencer quand on ne possède pas la bonne information devient un jeu facile. C’est aussi ça le côté obscur d’Internet.

Cependant, je vais vous dire la vérité : démarrer le blog de votre entreprise sera certainement l’une des meilleures choses que vous ferez pour votre business. Pourquoi ?

Regardez plutôt ces statistiques de HUBSPOT, leader mondial des solutions de marketing automatisé :

Une entreprise qui a un blog actif reçoit en moyenne 67 % de plus de leads qu’une entreprise qui ne blogue pas ;
Une entreprise qui blogue régulièrement a 13 fois plus de chances d’avoir un retour sur investissement positif ;
70 % des consommateurs découvrent une compagnie grâce à son contenu plutôt que grâce à sa publicité.

Au regard de ces chiffres éclairants, pas besoin d’avoir un bac + 17 pour comprendre tous les avantages que procure le blog. Les entreprises qui l’utilisent constatent une progression de leur chiffre d’affaires, mais il y a plus.

Je vais vous donner huit bonnes raisons pour lesquelles vous devez avoir un blog au lieu d’aller sur les réseaux sociaux.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Social media : The perfect check list - BtoBMarketers.fr

Social media : The perfect check list - BtoBMarketers.fr | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Vous souhaitez augmenter votre présence sur les réseaux sociaux pour développer votre visibilité sur la toile ?
Cette check list est faite pour vous !

Quelles plateformes choisir et pour quoi faire ? Que poster et comment l’afficher ? Quelle est la meilleure heure pour diffuser vos publications ?

L’agence My Clever Agency a réalisé une infographie regroupant les principaux réseaux sociaux.
De LinkedIn, YouTube, Facebook, Twitter, Pinterest, Google+, Instagram, Vine et Tumblr, tout ce que vous devez savoir et mettre en place pour créer le post parfait.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à épingler cette infographie !
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

18 bonnes pratiques pour gérer un compte Twitter

18 bonnes pratiques pour gérer un compte Twitter | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Comment gérer votre compte professionnel sur Twitter ? Si vous souhaitez développer votre visibilité et votre trafic sur le site de micro-blogging, alors vous devrez suivre quelques règles. Ces dernières sont l’assurance de recruter des followers qualifiés, de les conserver et de gérer parfaitement votre e-réputation !
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Facebook étend ses publicités aux non-membres sur tout le Web

Facebook étend ses publicités aux non-membres sur tout le Web | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
Facebook vient de décider d’étendre et amplifier ses publicités, via sa plateforme Audience Network, et donc en dehors de Facebook, afin de toucher désormais tous les internautes qui n’ont pas de compte Facebook ou ne sont pas connectés à leurs comptes.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Social media en B2B : potentiel et facteurs clés de succès ? - BtoBMarketers.fr

Social media en B2B : potentiel et facteurs clés de succès ? - BtoBMarketers.fr | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it
L’utilisation des réseaux sociaux en B2B comme tactique pour générer des contacts qualifiés n’est plus à démontrer ; 54 % des marketeurs B2B qui les utilisent en sont témoins.
Mais quel est leur réel potentiel et comment assurer leur succès ?

C’est ce que présente l’infographie réalisée par Real Business Rescue. Une infographie riche en enseignements, à lire et à relire:

Les réseaux sociaux répondent à plusieurs objectifs, à la fois différents et complémentaires :

Réduire/optimiser les dépenses de marketing,
Augmenter les ventes,
Développer des partenariats,
Se positionner comme leader d’opinion,
Améliorer le classement sur les moteurs de recherche,
Générer des contacts qualifiés,
Connaître son marché,
Développer la fidélité des clients,
Augmenter le trafic sur le site web,
Augmenter la visibilité de la marque.

Avant de choisir les réseaux sociaux sur lesquels vous souhaitez opérer, il est primordial de connaître vos objectifs.
Cette première phase terminée, vous pouvez vous lancer.
Pour réussir sur les réseaux sociaux vous devez aussi :

Mesurer et quantifier vos activités en social media,
Vous focaliser sur les réseaux sociaux qui performent le mieux et sont les plus adaptés à votre activité,
Former et faire monter en compétence vos collaborateurs en charge des activités sur le social media,
Partager et adapter vos contenus en fonction des différentes plateformes de social media,
Faire de la publicité sur le social media.
more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Comment contrôler son image sur les réseaux sociaux? - Dossier : Département Marketing

Comment contrôler son image sur les réseaux sociaux? - Dossier : Département Marketing | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Que ce soit pour sélectionner les meilleurs profils ou se faire une idée d'un candidat avant un entretien, les recruteurs scrutent les réseaux sociaux. Il est donc primordial pour toute personne à la recherche d'un emploi de savoir gérer son e-réputation selon le cabinet de recrutement Robert Half.

Robert Half, cabinet de recrutement international, livre ici ses principales recommandations pour contrôler son image sur Internet et être attractif aux yeux des recruteurs.
Analyser son e-réputation

La première chose à faire lorsque l'on souhaite gérer son image numérique est de faire un état des lieux (ou des dégâts) de son activité sur la Toile. Taper simplement son prénom et son nom dans la barre de recherche Google peut se révéler parfois surprenant. Il est également possible d'avoir recours à des logiciels gratuits, qui analysent la présence d'une personne sur tous les réseaux sociaux, font un bilan et donnent des conseils personnalisés.
Veiller au contenu

Une fois la phase d'analyse effectuée, place à l'action. Le meilleur moyen pour ne pas se retrouver un jour embarrassé par certaines publications est de les supprimer ou, au minimum, d'en limiter l'accès et les paramètres de confidentialité. D'une manière générale, il faut que les candidats aient conscience que rien ne disparaît vraiment sur Internet. Adopter un comportement responsable vis-à-vis de la diffusion de contenu sur les réseaux sociaux reste la meilleure des solutions pour passer haut la main un potentiel examen à la loupe.
Utiliser les réseaux sociaux à son avantage

Les réseaux sociaux sont un outil que les candidats doivent utiliser dans leur propre intérêt en vue d'un recrutement. En effet, posséder des comptes sur les réseaux sociaux professionnels tels que Viadeo, LinkedIn ou des applications du type Kudoz, créer un blog à son nom traitant d'une expertise ou encore partager sur Twitter des actualités pertinentes sont autant d'initiatives qui amélioreront le référencement d'un profil et lui donnent de la crédibilité face au recruteur.
...et les erreurs à ne pas commettre

Ne pas harmoniser ses CV: c'est une erreur fréquente chez les candidats qui sont présents sur différents réseaux sociaux professionnels. Ainsi, il arrive que pour le même candidat, deux CV publiés ne soient pas tout à fait identiques, l'un est parfois dépouillé d'une expérience significative, par exemple. Ce manque de cohérence pourrait se transformer en handicap lors de l'entretien si le recruteur aborde ce sujet avec le candidat.

Publier du contenu inapproprié: il est judicieux de séparer vie professionnelle et personnelle sur les réseaux sociaux. La création de listes ou de groupes sur Facebook, par exemple, permet de s'adresser à différents publics (famille, amis proches, collègues) en évitant que ses photos de vacances soient visibles par tous.

Critiquer son emploi: une autre erreur à absolument éviter est de critiquer son emploi actuel ou son dernier emploi. Très mal vu des recruteurs, ce manque de retenue pourrait sérieusement affecter la décision dans un processus de recrutement.

Avoir une orthographe douteuse: cela peut paraître évident mais un recruteur attache de l'importance à l'orthographe et à la syntaxe des contenus sur les réseaux sociaux. Une mauvaise orthographe peut totalement décrédibiliser une candidature. ll faut toujours garder en tête qu'une publication peut être vue par un potentiel recruteur et soigner à chaque fois ses écrits, y compris sur Internet.

Il convient de garder à l'esprit que les réseaux sociaux font désormais partie du processus de recrutement. Il est nécessaire de contrôler et de mettre à jour régulièrement ses informations sur ces plateformes et de ne pas sous-estimer l'importance de l'e-réputation, plus encore lors d'une recherche d'emploi.

L'expert: Olivier Gélis, directeur général de Robert Half France.

more...
No comment yet.
Scooped by Aleksandra Noir'ô
Scoop.it!

Les 7 raisons pour lesquelles votre communication sur Facebook va se planter

Les 7 raisons pour lesquelles votre communication sur Facebook va se planter | ADN des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Au même titre que Google, Facebook est devenu un carrefour obligatoire dans la voie de la réussite d'une stratégie digitale sur le web. Néanmoins, si le SEM se caractérise par une simplicité et une facilité d'exécution, cela l'est beaucoup moins vrai pour le premier réseau social.

Précédemment, nous avons vu :

Pourquoi votre site internet va t-il se planter ?
Les 6 raisons pour lesquelles votre campagne SEM va se planter

Pour continuer cette série, nous allons aborder la thématique des réseaux sociaux. Nous allons mettre une emphase particulière sur Facebook. Car oui, Facebook est bien le réseau social où il faut être.

Grâce à son audience. C'est de très loin le premier réseau social en France. C'est un carrefour obligatoire même si certains autres réseaux comme Snapchat, se développent vite. Par exemple, Snapchat possède une audience particulière qui pourrait vous intéresser au plus haut point.
Grâce à ses outils. Aucun autre réseau social ne propose une telle richesse d'outils pour diffuser des messages. Il y a des outils payants et gratuits qui vous permettent d'animer votre communauté.
Grâce à sa forme multimédia. Facebook vous permet de jouer aussi bien avec le texte, la vidéo ou les images.

Et quelle entreprise n'a pas sa page Facebook de nos jours ? Facebook représente un canal de communication qui est intéressant pour toutes les entreprises. Quel que soit votre secteur d'activité, il est possible de communiquer par ce biais.

Pourtant, il est rare de voir les entreprises communiquer avec efficacité sur ce support. Nous allons passer en revue les différents problèmes rencontrés. Alors pourquoi votre communication sur Facebook va t'elle se planter ?

1 - Parce qu'il n'y a pas d'histoire à raconter !

Bien souvent, le premier réflexe d'une entreprise est de vouloir relayer ses informations. Nul doute que de vouloir parler de soi, c'est une bonne idée. Sauf qu'à ne parler que de vous, vous n'intéressez personne. Facebook est un lieu de connexion principalement privé. Les internautes cherchent de la distraction. Des informations utiles. Mais pas un énième communiqué de presse déguisé pour entendre que vous êtes formidable.

C'est aussi une bonne idée de se servir de cet outil pour faire une curation. Mais là encore, vous serez noyés dans l'océan des pages qui proposent le "meilleur" du web. Et rien ne peut battre buzzfeed sur ce terrain. La raison d'être de votre page Facebook n'est pas de donner une information. Mais de communiquer sur la raison d'être de votre société.


Il faut développer la préférence de marque. Créer de l'affect et de l’émotionnel. Nous sommes à une époque où le consommateur est sur-informé. Il n'a pas besoin de vous pour avoir des infos sur vos produits. Il faut parler des produits mais pas que ....


En ayant un discours seulement tourné vers la vente, vous n'aurez que peu d'engagement. Et justement, c'est le nerf de la guerre sur Facebook. L'engagement. Regardez quelques pages de grandes sociétés qui ont des centaines de milliers de fans.

On peut voir parfois des posts avec des taux d'engagement inférieurs à 1%. Est-ce très utile ? Votre message n'a d'intérêt que pour les interactions suscitées chez vos fans. Une communication sur Facebook doit être imaginée par le prisme du cercle d'or de Simon Sinek. En savoir plus. Votre page Facebook doit relayer la raison d'être de votre société. Elle doit être une extension de l'ADN de votre société. Pourquoi votre société aide/telle des entreprises ou des internautes ? Quelle est la mission supérieure de votre société ? Le pourquoi doit conduire votre communication sur Facebook.
Comment ? Qu'est-ce que votre entreprise met en oeuvre pour arriver à la résolution du problème.

Quoi ? Ce sont simplement vos produits et vos services.

Et si vous avez besoin de vous convaincre, je vous propose de regarder les pages que vous avez aimé. Combien d'entre elles proposent vraiment un contenu qui est susceptible de vous intéresser ? Et si vous avez peu de moyens, alors faites peu mais faites le bien. Plutôt que de vouloir poster des news régulièrement, concentrez vos efforts sur quelques semaines. Quelques jours.

Attention, je ne dis pas que vous ne pouvez pas communiquer sur vos produits ou parler de vous. Simplement faites le avec soin et parcimonie. Quand un message publicitaire est noyé dans le contenu, c'est bien. Quand c'est le contenu qui est noyé dans la publicité, c'est moins bien.


2 - Parce que Facebook est un mode de communication horizontal (et non vertical) !

Un mode de communication vertical, c’est l’idée que le consommateur ne peut pas répondre. Un mode horizontal, le client est à votre niveau et il peut échanger avec vous.
C'est une erreur que je constate régulièrement. Les entreprises souhaitent continuer à faire comme avant. Envoyer des messages vers leurs clients. Sauf que les clients ont les moyens de vous répondre par le biais de vos propres communications. Les publicités sur Facebook donnent l'opportunité de mettre des commentaires. Avez-vous déjà vu un utilisateur mécontent utilisant ce moyen ?

On ne communique pas seulement sur Facebook. On dialogue avec des utilisateurs. N'oubliez pas que Facebook est aussi un moyen pour les consommateurs de vous atteindre. De vous envoyer des messages. Si vous ne répondez pas ou si vous ne prêtez pas attention à ce qu'ils disent, cela est contre productif. Alors oui, c'est un effet collatéral des réseaux sociaux. De nombreuses personnes les prennent pour des services clients. Et plus votre produit ou votre société est exposé et plus les messages affluent. Sachant que la patience des utilisateurs (mécontents) est souvent limitée, mieux vaut l'anticiper.

C'est le revers de l'engagement positif porté par les likes. Les internautes peuvent aussi faire part de leur mécontentent. Et pour nombre d'entre eux, ils ne se privent pas.


3 - Parce qu'un stagiaire fera l'affaire !

Je sais que c'est un point douloureux que l'on n'aime pas aborder. La question du budget. Il y a trois types de ressources à prévoir :

Créatif. La création du contenu. Composer une histoire intéressante demande du temps et de la réflexion. Et bien entendu, si vous pouvez faire appel à une agence ou à des personnes spécialisées sur le sujet, c'est mieux. La partie graphique reste aussi un point important qui est sous estimé.
Monétaire. Il faut un budget pour développer la visibilité. Vous n'êtes pas sans savoir que le reach baisse de plus en plus. Il faut prévoir un budget pour améliorer la portée de vos communications. Une page facebook, sans mise en place de plan de visibilité, c’est comme un site web sans trafic. Après, vous avez plusieurs manières d'envisager vos messages. Auprès de vos fans. Auprès de l'audience de votre site web en retargeting. Auprès des audiences similaires. Bref, la panoplie des actions possibles est très large. Il vous reste à penser votre contenu en fonction de vos cibles et des leviers à votre disposition.
Organisationnel. Comme je l'ai déjà évoqué, Facebook peut vite générer des flux importants de message. C'est surtout vrai si vous êtes un produit grand public. Il est donc important de bien prévenir ce point en ayant un staff suffisant et préparé. Faites des bibles internes de réponses aux questions. Cette bible se nourrit et se construit au fur et à mesure du temps. Attention néanmoins à ne pas répondre comme des robots. Facebook, ce sont des humains qui s'adressent à d'autres humains. Donc les messages copiés collés à répétition, c'est bien. Mais prévoyez un petit peu de personnalisation.

4 - Parce qu'à la fin de la journée, seul le like compte !

Certaines personnes tirent une grande fierté du nombre de like de leurs pages Facebook. Ils ont raison car c'est bien. Mais ce n'est pas la seule dimension. Il faut aussi mesurer l'engagement. Mais là encore, l’engagement n’est pas un critère suffisant. Ce trafic doit aussi être qualifié. Il doit être objectivé.
Vous faites ces actions avec un but. Conduire du trafic sur votre site web ? Créer du trafic physique en boutique ? Faire connaître vos produits ? Vendre des services ? Bref, quelque chose contribuant significativement à la croissance de votre chiffre d'affaires. Car oui, les likes et les share, c'est bien. Mais cela n'augmente pas votre chiffre d'affaires pas directement vos revenus.

La communication sur Facebook est un mix qui vous permet de faire du branding et des offres. Il est important de trouver le bon équilibre entre la communication de marque (le branding que vous faites sur votre entreprise et vos offres) et les offres commerciales qui ont une contribution objective à la bonne croissance de votre société.


5 - Parce que vous travaillez sur un ordinateur, vous pensez ordinateur !

Oui, à titre personnel, nous travaillons sur un ordinateur. Personne ne travaille directement sur un smartphone. Pourtant, nos modes d'utilisation se reportent de plus en plus sur le mobile. C'est déjà le cas avec Facebook.
Comme pour un site web, il faut déjà penser mobile. Ce n'est pas chose évidente de composer sur un device pour un autre.

Néanmoins, on peut dire que Facebook nous aide dans cette voie. Il existe des formats qui ne sont disponibles que sur mobiles.


6 - Parce que vous n'êtes pas crédible !

Il n'est pas rare de voir des sociétés s'emparer de grands sujets de société. C'est très bien car une société s'inscrit dans un contexte social. Néanmoins, il faut s'assurer que sa prise de parole est crédible et pertinente. Par exemple, certaines sociétés s'emparent de l'écologie dans leurs communications. Mais sans avoir a minima une démarche éco-responsable, ce n'est pas sérieux.

Il faut savoir avoir une prise de parole crédible. Cette crédibilité repose sur le pourquoi de votre société mais aussi ses différentes actions.


7 - Parce que vous avez plein de choses à dire !

Il est toujours amusant de regarder des personnes surfer sur Facebook. Avez-vous remarqué que leur temps d'attention sur une publication est de quelques secondes (voire moins) ? Dans le meilleur des cas. Vous devez penser vos contenus sur une plateforme où le zapping est le mode de consommation. Ne faites pas des médias où il faut réfléchir pendant 10 minutes pour comprendre. Ne faites pas des textes à rallonge. (Ou alors utilisez Instant Articles). Bref, Facebook, c'est un lieu de l'immédiateté. Il faut penser vos contenus sur ce format.
En résumé, pour réussir sa campagne sur Facebook

Si vous voulez avoir une chance de réussir sur Facebook, vous devez :

Penser utilisateur. Comment il se connecte ? Qu'est-ce qui peut l'intéresser ? Quelle la légitimité de ma parole sur un sujet ? Un contenu intéressant dans un format inadéquat à la consommation de l'utilisateur ne sert à rien.
Penser organisation. Une communication horizontale génère du feedback. Cela doit vous servir à améliorer des process ou des services défaillants. Mais il faut structurer votre entreprise pour recevoir ces retours. Les traiter avec réactivité et posivitisme. Il est important de les prendre en compte pour aider votre organisation à s’améliorer. Au même titre que le NPS par exemple, votre page Facebook est un indicateur de votre niveau de satisfaction client.
Penser pertinent. Comme je le disais, Facebook est un lieu de "divertissement privé" principalement. A ce titre, il est important de produire un contenu de qualité qui correspond à leurs attentes. Et sur la forme et sur le fond.

more...
No comment yet.