Actualités - Monde Arabe
14 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Tuniçoise
Scoop.it!

Enseignement en dialecte au Maroc

Enseignement en dialecte au Maroc | Actualités - Monde Arabe | Scoop.it
Articles de presse, tribunes, émissions de télévision : depuis le mois d’octobre, l’enseignement en dialecte est régulièrement abordé par les médias marocains. La fondation Zakoura-Éducation a relancé en octobre dernier un débat récurrent entre partisans de l’enseignement en arabe standard et tenants d’une « modernisation » résolue qui tienne mieux compte de la situation linguistique du Maroc. Ce sont des recommandations rendues publiques à la suite d’un colloque organisé les 4 et 5 octobre 2013 par la (...)
Tuniçoise's insight:

Futur débat en #Tunisie ? 

more...
No comment yet.
Rescooped by Tuniçoise from Infos en français
Scoop.it!

Face aux islamistes - Idées - France Culture #Tunisie #Egypte

Face aux islamistes - Idées - France Culture #Tunisie #Egypte | Actualités - Monde Arabe | Scoop.it

Via Juan Carlos Hernandez
more...
Juan Carlos Hernandez's curator insight, October 18, 2013 6:59 PM

Face aux islamistes - Idées - France Culture #Tunisie #Egypte

audio 58 mn

Depuis la fin de 2010, la légitimité des pouvoirs a été mise à mal dans bien des pays arabes.

Des manifestations de masse ont voulu se défaire de la violence d’Etat. Depuis, des sociétés, comme en Tunisie et en Egypte, subissent l’épreuve d’un pouvoir islamiste, émanant de la sphère internationale des Frères Musulmans. Il y a la crainte de passer de la dictature à la théocratie. Mais ces sociétés résistent en usant de transgressions symboliques.Comme la norme islamique semble hantée par la question du féminin, ce sont les femmes qui ont poussé le plus loin ces actes transgresseurs qui sont en train de transformer les sociétés arabes.

La figure défiante d’Antigone est en train d’émerger à l’horizon de l’arabité. Cela se manifeste notamment à travers la mise à nu rendue par deux fois publique dans l’espace virtuel des réseaux sociaux. L’effet de ces transgressions est considérable dans une société gouvernée par une norme dont le désir est non seulement de couvrir intégralement les femmes mais de les cacher, de les soustraire de la cité. Cet acte provocateur et stimulant a été souverainement assumé par deux fois : en octobre 2011 par la jeune Egyptienne Aliaa Magda Elmahdy qui a publié sur son blog son portrait nu en pied ; et l’hiver 2013 par l’ex-femen tunisienne Amina Sboui qui a fait circulé sur Facebook son portrait poitrine nue, arborant à même la peau l’inscription en arabe : « Mon corps m’appartient, il n’engage l’honneur de personne ».

On ne peut imaginer plus grand défi lancé contre une loi encore profondément marquée par le patriarcat qui instaure son hégémonie en invoquant le commandement divin.