Neuf Français sur dix estiment qu'il est difficile pour les victimes de faire valoir leurs droits. Comment alors limiter les risques ?