Le groupe nucléaire français Areva a reconnu l'existence d'attaques répétées de son SI depuis deux ans. Coup dur pour l'image de sa sécurité nucléaire...