Actualité Economi...
Follow
Find
23.4K views | +24 today
 
Scooped by Vincent Drouet
onto Actualité Economique en Normandie
Scoop.it!

Le fabricant de palettes PGS ouvre une unité de production aux Emirats Arabes Unis - Merezo Normandie

Le fabricant de palettes PGS ouvre une unité de production aux Emirats Arabes Unis - Merezo Normandie | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it
La société PALETTES GESTION SERVICES (PGS), basée à Saint-Etienne-du-Rouvray et spécialisée dans la production de palettes logistiques, va ouvrir un nouveau centre de production, d'une capacité de 5 000 palettes à l'année avec un effectif de 40 salariés. Le centre de production est installé aux Emirats Arabes Unis, sur le port de Ras Al Khaïmah. Les clients cibles sont les entreprises locales, et certains clients français déjà installés au Moyen-Orient. Jean-Louis LOUVEL, le pdg de PGS, devrait implanté une autre unité hors Europe.  PGS réalise un C.A. de 166 M euros en 2013 et emploie près de 1 000 salariés. 
more...
No comment yet.

From around the web

Actualité Economique en Normandie
Relayer les informations économiques pertinentes dans la région du Camembert et du Neufchâtel !!
Curated by Vincent Drouet
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Selon l'Insee, le chômage en baisse en Haute-Normandie au second trimestre 2014 - 76Actu

Selon l'Insee, le chômage en baisse en Haute-Normandie au second trimestre 2014 - 76Actu | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it
Le chômage a reculé de 0,4 point au second trimestre 2014, par rapport à la même période en 2013. Une baisse plus importante qu'à l'échelle nationale (- 0,2 point). Détails.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Les emplois de service en progression en Haute-Normandie - Paris Normandie

Et si le pays retrouvait de la croissance économique grâce à ses régions ? C’est la conclusion d’une étude réalisée à partir des indicateurs Acoss-Urssaf pour le salon « Parcours de France » qui a lieu la semaine prochaine en Ile-de-France. Selon cette enquête, c’est en province que ça se passe ! Car c’est bien le dynamisme des territoires qui est porteur pour la France. Et qui mérite donc d’être encouragé quand les indicateurs restent bloqués au rouge... « Lors de la dernière période d’expansion, les régions ont créé 80 % des emplois du pays ; en période de crise, observent les auteurs, elles en détruisent l’essentiel ».

LES SERVICES CRÉATEURS D’EMPLOIS

Mais dans le tableau, toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne. Depuis 2009 par exemple, Midi-Pyrénées, l’Aquitaine, Rhône-Alpes et les Pays de la Loire créent plus d’emplois qu’elles n’en perdent. Exemple en Midi-Pyrénées ou l’emploi salarié a connu une progression de 2,8 % de 2009 à 2014, soit un gain net de 20 811 emplois. La Haute-Normandie referme la marche des vingt-deux régions avec des pertes nettes de 5,1 % (26 648 emplois) sur la période 2009-2014, juste devant la Lorraine (- 5,2 %, soit 28 623 emplois perdus). Il faut dire qu’aux cours des cinq dernières années, la région a été confrontée à d’importantes difficultés économiques, que ce soit dans les grandes entreprises (Renault, Petroplus...) ou dans les PME souvent liées aux grands donneurs d’ordres.

Voilà pour la face la plus sombre. Car l’étude pour « Parcours de France » révèle aussi - et surtout - les secteurs les plus porteurs. Ainsi apprend-on que la Haute-Normandie fait partie des régions qui ont créé le plus d’emplois ces cinq dernières années dans le domaine du soutien aux entreprises (services juridiques, comptables, conseils...). En cinq ans, la région aurait également gagné 362 emplois (+ 4 %) dans le domaine de l’ingénierie et des études, 646 (+ 4 %) pour l’action sociale sans hébergement, 1 646 (+ 15 %) pour l’hébergement médico-social et social, ainsi que 781 (+ 6 %) dans la restauration. Soit un total de 3 313 pour les secteurs qui ont le plus gagné d’emplois en cinq ans. La Basse-Normandie, elle, est à 3 760 emplois gagnés dans ces secteurs-là, en y ajoutant cependant l’informatique où la région voisine a gagné 319 emplois alors que la Haute-Normandie en a perdu une soixantaine.

Dans d’autres domaines d’activité, la région parvient également à tirer son épingle du jeu. Comme dans le secteur des conseils de gestion (+ 821 emplois en cinq ans, soit une progression de 20 %), ou encore la production et la distribution d’énergie (+ 524 emplois, soit une hausse de 10 %).

Qu’en sera-t-il dans les années futures ? L’éolien offshore, avec la construction des usines Areva et l’implantation des parcs au large des côtes, doit générer quelques milliers d’emplois. Autre levier, celui du tourisme. « Ce sont des emplois non-délocalisables », aime par exemple à répéter le président de la région Haute-Normandie. Quant à l’industrie, elle retrouve un peu le sourire, notamment dans l’automobile avec la montée en charge des utilitaires chez Renault à Sandouville et dans l’usine de moteurs à Cléon. Demeure un point noir quand même : la construction.

ST. S.

s.siret@presse-normande.com

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

RDV des tendances 2014 : Impression 3D et réalité virtuelle en démonstration - CCI NORMANDIE

RDV des tendances 2014 : Impression 3D et réalité virtuelle en démonstration - CCI NORMANDIE | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Face à des technologies numériques qui donnent souvent le sentiment que tout va très vite et vis-à-vis desquelles il est parfois difficile de faire le tri, nous vous proposons une revue des tendances clefs pour vous aider à y voir plus clair et pouvoir ainsi anticiper leur mise en œuvre au sein de votre entreprise.


Au programme de la soirée

Objets connectés un consommateur
« multi branché ! »Les premières applications professionnelles des dronesL’Enseignement professionnel
en ligne (MOOC)Les différents usages professionnels
de la 4GLe stockage en ligne des
données d’entreprise

Des démonstrations

Impression 3DLunettes de réalité virtuelle


Vincent Drouet's insight:

http://www.polenormand.fr/les-tendances-numeriques-2014.date.714.html

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

La Normandie teste la silver économie - Ouest France Entreprises

La Normandie teste la silver économie - Ouest France Entreprises | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Un colloque régional sur l'économie du vieillissement et ses perspectives s'est tenu à Deauville, vendredi. Entretien avec Luc Broussy, conseiller général du Val d'Oise et auteur du rapport sur l'adaptation de la société au vieillissement

Qui sont les seniors de demain ?

En 2050, les personnes de plus de 80 ans seront 3 millions en France. Nous sommes face à un phénomène jamais connu jusqu'ici. Contrairement aux générations précédentes, ces personnes très âgées ne sont pas dépendantes. Elles veulent vivre chez elles, avoir accès à la culture, à une vie sociale... La question est donc de savoir comment la société va s'y adapter, créer les conditions de leur autonomie.

Qu'est-ce que la silver économie et comment la Basse-Normandie s'est-elle retrouvée pilote en la matière ?

L'an passé, il y a eu une impulsion nationale pour créer une économie du vieillissement, la silver économie. Imaginer ce terme a permis de donner corps à un phénomène qui se développait pourtant déjà. L'État a dressé un cahier des charges qu'il incombe maintenant aux territoires de mettre en place. Et la Basse-Normandie, par le biais de son président Laurent Beauvais, s'est portée candidate pour expérimenter cela.....


more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Un médiateur pour règler les conflits des entreprises en Haute-Normandie - 76actu

Un médiateur pour règler les conflits des entreprises en Haute-Normandie - 76actu | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Médiateur national des relations inter-entreprises depuis novembre 2012, Pierre Pelouzet est venu à Rouen jeudi 1er octobre 2014 rencontrer le préfet de la région Haute-Normandie, Pierre-Henry Maccioni, pour évoquer le dispositif d’aides aux entreprises, lorsqu’elles rencontrent des difficultés avec leurs clients ou fournisseurs....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

15 000 emplois promis par le Medef Haute-Normandie - Tendance Ouest Rouen

15 000 emplois promis par le Medef Haute-Normandie - Tendance Ouest Rouen | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Après le million d'emplois promis par le patron du Medef Pierre Gattaz sous conditions de réformes fiscales et réglementaires, c'est au tour du Medef régional de décliner les embauches possibles dans la région. Explications.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Réunification de la Normandie : ce qu'en pense le maire de Caen - 76actu

Réunification de la Normandie : ce qu'en pense le maire de Caen - 76actu | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Dans une tribune en date du 18 septembre 2014, Joël Bruneau, maire de Caen, plaide pour une Normandie réunifiée, un véritable défi à relever pour réformer le territoire :

Trente ans après les lois de décentralisation, nos collectivités locales sont à un tournant de leur histoire. Pour la première fois, elles sont confrontées à un double défi. Un défi budgétaire, autrement dit préparer l’avenir dans un contexte financier d’une dureté sans précédent. Un défi territorial, à savoir réformer notre millefeuille tout en maintenant un service de qualité aux habitants. La tâche est grande mais elle en est d’autant plus passionnante.

Le maire UMP de Caen (il a battu, en mars, le député PS Philippe Duron, ancien président de la Région Basse-Normandie) et président de l’Agglomération Caen la mer, est déterminé à jouer un rôle dans cette nouvelle réforme. Il se déclare en faveur d’ « une agglomération qui corresponde à son bassin de vie et qui ait la taille suffisante pour porter des projets ambitieux au bénéfice de tous et pas seulement de la ville centre, en transformant la communauté d’agglomération en communauté urbaine. » Joël Bruneau refuse les stratégies personnelles et plaide pour un travail collectif, indiquant qu’il faut adopter « une position constructive qui consiste à nous prendre enfin en main et être force de proposition pour la Normandie toute entière »......

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

L’aéroport de Rouen bientôt fermé ? - France 3 Haute-Normandie

L’aéroport de Rouen bientôt fermé ? - France 3 Haute-Normandie | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it
La CREA a décidé de ne pas reconduire le contrat qui les lie avec une société privée qui gère depuis 2010 l’aéroport de Rouen Vallée de Seine. Leur engagement prend fin en 2016, le temps de réfléchir sur l'avenir du site Rouen Boos fortement concurrencé par celui de Deauville.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

L'entrepreneuriat féminin encouragé en Haute-Normandie - Tendance Ouest Rouen

Le Conseil Régional, la Préfecture de Haute-Normandie, la Caisse d'Epargne Normandie et la Caisse des dépôts régionale ont signé ce mardi 2 septembre une charte pour promouvoir l'entrepreneuriat féminin.

Alors que seulement 30 % des entreprises créées le sont par des femmes, en France comme dans la région, (un chiffre en stagnation depuis 40 ans), les quatre partenaires se mobilisent pour tenter d'atteindre le cap des 40 % d'ici 2017.

La charte signée doit permettre de mieux informer les acteurs de l'entrepreneuriat féminin en Normandie en déclinant le baromètre des femmes entrepreneures au niveau régional ; de valoriser les initiatives prises en faveur de l'entrepreneuriat féminin et de communiquer sur les atouts de la création d'entreprises ; de faciliter l'accès au financement des femmes via le Fonds de garantie à l'initiative des femmes.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Dieppe Eolien offshore : deux années d'études pour GDF-Suez au large du Tréport - lesinformationsdieppoises.fr

Dieppe Eolien offshore : deux années d'études pour GDF-Suez au large du Tréport - lesinformationsdieppoises.fr | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Après l’attribution du champ éolien par l’Etat au consortium mené par GDF-Suez, l’entreprise se lance dans une nouvelle phase nommée « levée de risques ».

Le projet de champ éolien offshore au large du Tréport entre dans une nouvelle phase. Après son attribution le 7 mai dernier par l’Etat au consortium mené par GDF-Suez, le projet s’engage dans la « levée des risques ».

Une série d’études va être réalisée pendant deux ans afin d’affiner la connaissance du site marin. Le consortium, regroupé dans une entreprise locale baptisée « Les éoliennes en mer Dieppe-Le Tréport », s’engage également à poursuivre la concertation avec les acteurs locaux.

 ....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Une pépinière pour entrepreneurs culturels au Havre - DrakkarOnline

Une pépinière pour entrepreneurs culturels au Havre - DrakkarOnline | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Créée par l’association Papa’s Production qui exploite le Tetris, lieu de création et de spectacle labellisé « SMAC » (Scène de Musiques Actuelles), la pépinière vise à favoriser la création d’entreprises culturelles et à créer une « émulation collective » sur un site où sont déjà installées une quarantaine d’associations culturelles et d’ateliers d’artistes.

 

A l’origine, la réflexion menée sur la reconversion des anciens espaces de bureaux, soit 180 m2 libérés par l’équipe de Papa’s Production désormais installée au Tétris et mis à disposition par la Ville du Havre propriétaire des lieux. Elle avait abouti à un constat : l’absence sur le territoire de « réels écosystèmes favorisant l’émergence d’artistes locaux », via notamment ces professions satellites aux artistes tels que labels, managers, organisateurs de tournées, communicants liés à l’environnement culturel.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

La start-up C..Texdev primée pour ses applications - Ouest France Entreprises

La start-up C..Texdev primée pour ses applications - Ouest France Entreprises | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

C..Texdev développe des applis pour aider les personnes atteintes de troubles du langage. La société a remporté un prix et est sélectionnée pour un autre aux USA. 

La success story se poursuit pour l'entreprise caennaise C..Texdev. Après une levée de fonds de 210 000 € en juin, la start-up a remporté début juillet le trophée de la e-santé dans la catégorie autonomie et maintien à domicile. Chaque été, depuis huit ans, l'université de la e-santé rassemble à Castres plus de 500 acteurs du secteur santé et innovation, pour débattre de l'utilisation des nouvelles technologies dans le domaine médical.

« Le dossier a été porté par Eléonore Deseine, notre chargée de communication. Nous avons reçu une récompense de 2 000 € pour CommunicoTool Advance. Destinée aux adultes souffrant de troubles permanents du langage, cette application pour tablette leur fournira une solution decommunication, avec une intelligence artificielle évolutive »,explique Frédéric Guibet, cofondateur de C..Texdev avec Émilien Dessartre.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Jimini’s, la start-up qui fait manger des insectes à l’apéro - Les Echos

Jimini’s, la start-up qui fait manger des insectes à l’apéro - Les Echos | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it
La gamme d’insectes à grignoter Jimini’s est commercialisée dans une cinquantaine de  points de vente en France. Elle arrive bientôt en Grande-Bretagne et en Espagne.

Difficile d’innover sur le marché de l’alimentation en France ? Qu’à cela ne tienne, la start-up Jimini’s veut prouver le contraire en introduisant … des insectes à consommer à l’apéritif. La gamme comprend cinq références de criquets et de petits vers déshydratés, « prêts à manger, assaisonnés et croustillants ». De petites bêtes parfaites pour ouvrir l’appétit. Une bizarrerie qui a peu de chance de percer ? Pas si sûr. D’après Clément Scellier, cofondateur de l’entreprise avec Bastien Rabastens, «notre étude de marché a montré qu’il existe certes des craintes mais aussi une vraie curiosité pour ce type d’aliments ».

Financé grâce au crowdfunding

Le succès de la campagne de crowdfunding sur la plateforme Reservoir Funds semble lui donner raison. 11.000 euros ont été levés en 2 mois directement auprès d’un public séduit par le projet iconoclaste. De l’argent qui a servi à acheter les machines nécessaires à la transformation des produits et à rémunérer l’équipe de stagiaires entourant les deux fondateurs. La production a démarré fin 2013 dans un atelier situé près d’Evreux (27). Tous les insectes proviennent d’élevages situés en Europe......


En savoir plus sur http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/idees-de-business/jimini-s-la-start-up-qui-fait-manger-des-insectes-a-l-apero-100752.php?Zxctccv5sK2ohWPR.99

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Rouen [Vidéos] SNCF : des trains neufs, en Haute-Normandie, dès 2015

Rouen [Vidéos] SNCF : des trains neufs, en Haute-Normandie, dès 2015 | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Guillaume Pépy (président de la SNCF), Jacques Rapoport (président de Réseau ferré de France) et Nicolas Mayer-Rossignol (président du Conseil régional de Haute-Normandie), ont signé, jeudi 16 octobre 2014, la convention des Trains express régionaux (TER). La région s’est engagée à hauteur de 56 millions par an, pendant cinq ans, pour ses TER mis en œuvre par la SNCF. Avec quelques nouveautés....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Fusion des Normandie : les Ceser à marche forcée - Paris Normandie

Fusion des Normandie : les Ceser à marche forcée - Paris Normandie | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it
La Haute et la Basse-Normandie ont commandé un diagnostic sur les similitudes et les divergences
des grandes politiques régionales. Il faut faire vite car la fusion des deux régions, d’ici à 2016, c’est demain !

Ils devront rendre leur copie... le plus rapidement possible, sans sacrifier la précision ni le degré d’analyse des observations recueillies. Gérard Lissot est le président du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) de Haute-Normandie, à qui la Région a commandé une étude sur les points de convergence et les ajustements possibles des grandes politiques régionales menées en Haute et en Basse-Normandie.

Quels sont les contours de votre mission ?

Gérard Lissot. « Il s’agit, même s’il est nécessaire de rappeler qu’à ce jour, la loi sur la réforme territoriale reste un projet incertain dans son contenu et dans ses contours, de comparer les grandes politiques régionales et de trouver, lorsque c’est possible, des zones de convergence. C’est, en même temps, de faire un état des lieux des coopérations existantes. Nous travaillons d’ailleurs avec nos collègues de Basse-Normandie, qui ont été saisis de la même mission ».

Avez-vous déjà dégagé des éléments de convergence forts ?

« Non. Nous n’en sommes pas là. Mais cet état des lieux nous permet de constater — et ce n’est pas une surprise — qu’une myriades d’acteurs sollicitent, voire même dépendent des financements des conseils régionaux : il s’agit d’entreprises, d’associations, d’observatoires, mais aussi de particuliers à travers des dispositifs comme le chèque énergie, la carte Région, les tarifications spécifiques TER, l’accompagnement des demandeurs d’emploi... Et la liste n’est pas exhaustive. Nous nous efforçons de comparer ces dispositifs, dont l’avenir dépendra de la mise en œuvre d’une stratégie harmonisée entre ce que seront les deux ex-conseils régionaux en 2016 ».

Avez-vous noté des différences de traitement ?

« Bien sûr, les compétences sont identiques et les dispositifs mis en œuvre globalement similaires. Mais les critères d’éligibilité au soutien régional diffèrent. C’est le cas, par exemple, en matière de recherche, de formation professionnelle et de développement économique. Ainsi, dans ce domaine, on constate que la Haute-Normandie a une action très basée sur l’accompagnement des grandes filières, alors que la Basse-Normandie a adopté une approche différente ».

Vous ferez des propositions d’harmonisation ?

« Bien sûr, nous ferons ces propositions. Mais c’est aux politiques qu’il appartiendra de trancher. Et de trancher vite : 2016, c’est demain ».

Il y a donc urgence...

« Et elle est d’autant plus criante que beaucoup de nos voisins ne fusionnent pas. C’est ainsi le cas de l’Ile-de-France, du Centre, de la Bretagne, des Pays de Loire, qui poursuivront les actions engagées au même rythme. Il faudra également tenir compte des lenteurs possibles générées par la mise en place de nouvelles équipes, quelle que soit la couleur politique de la future assemblée régionale ».

Quelle était, pour la fusion, la position du Ceser ?

« Nous avons toujours préconisé la mise en œuvre d’un certain nombre de coopérations. Il y a déjà eu des travaux, d’ailleurs, entre les deux Ceser et l’on peut dire que le projet de fusion ne nous prend pas de court ! »

Quel avenir pour les deux Ceser dans une Normandie unifiée ?

« Aujourd’hui on ne le sait pas, parce que la loi n’a pas encore prévu quel serait le nouveau cadre institutionnel retenu. Nous sommes nommés dans des conditions et avec une périodicité différentes des conseils régionaux : nous avons été mis en place il y a un an, pour un mandat de six ans. Notre position est donc que nous irions plutôt vers une fusion des deux Ceser ».

PROPOS RECUEILLIS
PAR FRANCK BOITELLE

f.boitelle@presse-normande.com

Vincent Drouet's insight:

Pour rappel :

Décembre 2005 :

COOPÉRATION OU FUSION ENTRE LA HAUTE ET LA BASSE-NORMANDIE : Avantages et inconvénients d’une évolution des limites
administratives et de coopérations renforcées

 http://www.ceser-basse-normandie.fr/images/stories/CESR/fichiers/espace_elus/etudes/2005/cooperation_fusion_hbn.pdf

 

http://www.drakkaronline.com/IMG/pdf/Synthese_Etude__Fusion.pdf

ÉVALUATION DES EFFETS D’UNE FUSION DE LA RÉGION HAUTE-NORMANDIE ET DE LA RÉGION BASSE-NORMANDIE - Mai 2008

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

L’Insa de Rouen crée une nouvelle formation « Performance Industrielle et Innovation »

L’Insa de Rouen crée une nouvelle formation « Performance Industrielle et Innovation » | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

L’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Rouen, qui fêtera ses 30 années d’existence en 2015, accueille pour cette nouvelle rentrée universitaire un peu plus de 1.800 étudiants-es ; qu’ils soient élèves ingénieurs-es (1.644), étudiants-es de master (47) ou encore doctorants-es (124).

Les effectifs sont stables par rapport à l’année dernière mais la proportion d’étudiantes continue de croitre de manière régulière dans ces filières réputées masculines, avec un public féminin qui représente maintenant 40% des effectifs de première année.

Cette année, l’INSA Rouen propose une nouvelle formation (la 9ème) en apprentissage, intitulée : « Performance Industrielle et Innovation » en convention avec le CESI et labellisée InnovENT-E, avec une première promotion composée de 13 apprentis-es, embauchés pour la plupart dans des PME.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Ligne rapide entre Paris et la Normandie : la concertation démarre - 76actu

Ligne rapide entre Paris et la Normandie : la concertation démarre - 76actu | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Le comité pour lancer la concertation sur le projet de ligne rapide nouvelle Paris-Normandie s'est réuni pour la première fois, le 29 septembre 2014, à Rouen.

Un nouveau pas vient d’être franchi dans la réalisation de la ligne de trains nouvelle Paris-Normandie. Le préfet de la région Haute-Normandie, Pierre-Henry Maccioni, a présidé le premier comité territorial (Coter) à Rouen, mardi 29 septembre 2014. Ce comité est destiné à préparer les travaux....

Dans onze ans : jusqu’à 30 minutes de trajet en moins ?


more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Haute-Normandie : l'intérim rebondit depuis début 2014 - France 3 HN

Haute-Normandie : l'intérim rebondit depuis début 2014 - France 3 HN | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

L’emploi intérimaire a progressé de 7,1% sur les huit premiers mois de 2014, indique Prism’Emploi, le groupement d’employeurs du travail intérimaire en Haute-Normandie....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Gestion financière : la Haute-Normandie 2e meilleure région - Tendance Ouest Rouen

Gestion financière : la Haute-Normandie 2e meilleure région - Tendance Ouest Rouen | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

A l'approche du vote des orientations budgétaires, le Conseil Régional affiche une bonne santé financière, avec une faible dette et une forte capacité de désendettement. D'après la Région, la Haute-Normandie serait la 2e région la mieux gérée de France.

 

Selon la Région, la dette est passée de 358 à 238 millions d'euros entre 1998 et le 1er janvier 2014. La dette pourrait même baisser à 222 millions d'euros d'ici la fin de l'année.

Quant à la capacité de désendettement - soit le nombre d'années nécessaires pour rembourser intégralement le capital de la dette si la collectivité y consacre toute son épargne brute - elle est passée de 2,6 ans à 9 mois sur la même période. Pour comparaison, la moyenne nationale des Conseils régionaux est de 3,8 ans. Ce qui ferait de la Haute-Normandie la 2e région la mieux gérée de France sur 22.

Plus concrètement, la dette régionale équivaut à 129,61 € par habitant, contre 309,74 € à l'échelle nationale.

Pour le président de la Région Nicolas Mayer-Rossignol, ces nouvelles osnt la preuve"qu'ambition rime avec bonne gestion. Chaque euro public doit être un euro utile. La Région est plus que jamais un partenaire fiable et demeure le premier investisseur public normand.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Déplacement officiel en Chine des Pdts Région HN et Rouen Métropole - Drakkaronline

Du 15 au 19 septembre prochains, les Présidents de la Région Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, et de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez, conduisent une délégation en déplacement officiel en Chine.

“La Normandie est pleine de savoir-faire ; à nous de le faire savoir" soulignent, Nicolas Mayer-Rossignol et Frédéric Sanchez. « C’est le rôle des élus que de défendre et promouvoir notre territoire, accompagner nos entreprises à l’export, susciter des investissements étrangers, développer le tourisme, les partenariats dans l’enseignement supérieur et la recherche. Notre territoire est attractif, à nous de le valoriser."

Les deux collectivités partagent la conviction que relever avec succès le pari de l’attractivité rend nécessaire une politique volontariste d’ouverture à l’international. C’est en ce sens que dès 2010, le résident de la Métropole Laurent Fabius a noué un partenariat stratégique avec la Municipalité autonome de Tianjin. Cette ville-province de 13 millions d’habitants, qui est aussi le port de Pékin (avec la Zone économique spéciale de Binhai) partage avec la Métropole Rouen Normandie la caractéristique de se situer à l’ouverture maritime de la capitale.......

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

[Exclusif] SpreadButton lève 900 000 euros et veut sortir de l'adolescence - FrenchWeb.fr

[Exclusif] SpreadButton lève 900 000 euros et veut sortir de l'adolescence - FrenchWeb.fr | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Ça bouge question marketing digital du côté de Rouen. La start-up SpreadButton – installée au Petit Quevilly – vient de boucler son deuxième tour de table: 900 000 euros levés auprès de Go Capital, de la Banque publique d’investissement (BPI) et d’un business angel. La société avait déjà levé 300 000 euros en novembre 2012 auprès de Go Capital et de deux business angels. Elle entend marcher dans les pas du spécialiste français de la gestion de campagnes cross-canal Néolane, acquis en juin 2013 par Adobe pour 460 millions d’euros. 

En savoir plus sur http://frenchweb.fr/exclusif-spreadbutton-leve-900-000-euros-et-veut-sortir-de-ladolescence/164398#ogP8wkVwJcWMz5eb.99

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

Rouen : La start-up PlugMed a gagné le prix du concours mondial d’innovation

Rouen : La start-up PlugMed a gagné le prix du concours mondial d’innovation | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

Lundi 4 août à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupery, un rein prévu pour une greffe est resté bloqué vingt minutes. La faute au coursier dépêché par l’hôpital destinataire, qui a outrageusement sous-estimé l’urgence. Par chance, l’organe n’a pas souffert du retard. Et sans doute a-t-il sauvé une vie.

Avant la greffe, il y a, pour les insuffisants rénaux, la dialyse. Dans ce domaine, une société rouennaise, PlugMed, vient de se distinguer en remportant le concours mondial d’innovation 2030, catégorie « silver économie ». À la clé, 200 000 €, pour commencer (lire ci-dessous).

Une prise au niveau du crâne

Le Dr Pierre Sabin figurait parmi les sept lauréats du concours reçus le 23 juillet par François Hollande à l’Élysée. Le président et cofondateur de PlugMed en 2010 nous accueille à Rouen dans son bureau de Seine Biopolis, la pépinière de la Crea où incubent des entreprises de biotechnologies. PlugMed a tout de la start-up ordinaire. Un open space occupé par des ingénieurs concentrés sur leurs écrans avec, ici un baby-foot hors d’âge (« pour la déco »), là une peluche Angry Birds...

Le projet primé, baptisé Geroneph (contraction de gérontologie et néphrologie), mené en collaboration avec des néphrologues et des chirurgiens cardiovasculaires, vise à développer des connecteurs, tant pour la dialyse péritonéale que l’hémodialyse. Pour apurer le sang, la première technique consiste à injecter un liquide dans le péritoine, au niveau de l’abdomen ; la seconde, à véhiculer le sang vers un « rein artificiel », à l’extérieur du corps. « Les deux prises fonctionnent selon le même concept d’ostéointégration », explique l’inventeur. À savoir un connecteur percutané fixé dans l’épaisseur de la boîte crânienne, et qui présente la particularité de ne pas s’infecter. « Parce que personne n’est obèse au-dessus des oreilles », révèle Pierre Sabin, 66 ans, médecin retraité du CHU. Ce chirurgien maxillo-facial est l’un des pionniers français des implants dentaires et extra-oraux (oreilles, nez...), auteur d’une vingtaine de brevets dont plusieurs ont été commercialisés.

Risque infectieux quasi nul

Parmi les 40 000 patients qui arrivent en dialyse en France, un sur deux a plus de 65 ans. Or, poursuit le spécialiste, « avec l’âge, les vaisseaux fragilisés supportent difficilement la pratique d’une fistule artérioveineuse pour augmenter le débit sanguin. S’il n’y a pas d’accès veineux possible, on place un cathéter au niveau du thorax. Des jeunes aussi, peuvent avoir les veines abîmées. » Autant de sources de complications.

Geroneph est donc la promesse d’une « amélioration notable de la qualité de vie du malade : plus besoin de pansements, plus vraiment de restriction de douches pour les personnes équipées de cathéters ». Surtout, « le risque infectieux, la péritonite pour la dialyse péritonéale, ou la septicémie en cas d’hémodialyse, se trouve réduit à l’aléa thérapeutique ».

Geroneph, encore au stade du développement, est un concept déjà éprouvé. Il est dérivé du connecteur mis au point par Pierre Sabin pour alimenter en électricité les pompes implantées chez les insuffisants cardiaques.

« Porte d’accès vers le corps humain, le connecteur percutané ostéointégré devrait donner naissance à d’autres dispositifs innovants », souligne PlugMed. Après l’électricité et les fluides, pourquoi pas l’implant de puces permettant d’actionner, par exemple, des commandes à distance ? Une idée parmi d’autres applications de nature à changer le quotidien de millions de malades.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

En Normandie, le marché immobilier commence à offrir de réelles opportunités - Le Monde

En Normandie, le marché immobilier commence à offrir de réelles opportunités - Le Monde | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

« Les prix sont revenus sur les niveaux de 2007. Je ne perçois pas de redémarrage de l'activité, les tarifs et les volumes restent orientés à la baisse,déclare Eric Maurice, président de la Fnaim Basse-Normandie et gérant de la société Clickhome à Caen. Jusqu'à 200 000 euros, le marché est encore actif, mais entre 250 000 euros et 450 000 euros, il y a très peu d'acheteurs. » 


D'après le dernier baromètre des notaires bretons et normands, les prix, qui ont progressé de 31,7 % en dix ans, enregistrent en Normandie une baisse de 19,7 % sur cinq ans et de 3,6 % sur un an. Des chiffres qui masquent des réalités très différentes. Dans le Cotentin, à plus de trois heures de la capitale, le marché est dominé par les futurs retraités, qui préfèrent généralement patienterplutôt que négocier, estimant à juste titre que le temps joue en leur faveur.....

 
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

La Haute-Normandie, région où il fait bon vivre en France ? - 76actu

La Haute-Normandie, région où il fait bon vivre en France ? - 76actu | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it

La France des 13 régions de François Hollande n'a pas vu le jour, que l'OCDE a passé au crible la carte actuelle de l'Hexagone, et déterminé les lieux où il faisait le mieux vivre.

L’OCDE (Organisation de coopération et de développements économiques) a lancé sur son site du mieux-vivre une enquête menée dans 362 régions du monde. Le classement s’appuie sur huit critères tels que les revenus, l’emploi, la santé, l’éducation, et donne une note, de 1 à 10.
« Fait-il doux de vivre dans l’Hexagone ? », demandent nos confrères de toute-la-franchise.com, qui ont épluché les résultats des investigations de l’OCDE menées dans 34 pays, en se concentrant sur les actuelle régions françaises, « en pleine ébullition » (lire, en cliquant ici, vos réactions sur la réunification de la Normandie).....

4ème : Bretagne

10ème : Basse Normandie

18ème : Haute Normandie....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Drouet
Scoop.it!

E-commerce : ADS (Rakuten), investit 30 millions € en Normandie -DrakkarOnline

E-commerce : ADS (Rakuten), investit 30 millions € en Normandie -DrakkarOnline | Actualité Economique en Normandie | Scoop.it
C’est au parc d’activités du Long-Buisson, sur le territoire du Grand Evreux Agglomération, que l’entreprise ADS souhaite implanter une nouvelle plate-forme logistique. Filiale du groupe Rakuten, plus grand site de commerce en ligne du Japon, ADS vient de faire l’acquisition de nouveaux terrains. Livraison prévue dans 18 mois…

C’est officiel : depuis la semaine dernière, l’entreprise ADS (Alpha Direct Services), filiale du groupe japonais Rakuten, est propriétaire d’une parcelle d’un peu plus de 81 000 m⊃2; sur le parc d’activités du Long-Buisson, à Évreux. Un terrain qui doit permettre à l’entreprise d’implanter de nouveaux locaux où l’automatisation aura une place particulière en vue d’intensifier ses activités de e-commerce.

Si le nom d’ADS n’est pas forcement connu du grand public, il s’agit toutefois d’un acteur majeur de la vente en ligne. Créée en 2002, ADS est avant tout un logisticien qui intervient pour le compte des professionnels de la vente à distance et de la vente par internet. L’entreprise a ensuite été rachetée en 2012 par le groupe japonais Rakuten (déjà propriétaire de PriceMinister). Aujourd’hui, avec plus d’un million de références, elle expédie en moyenne 150 000 colis/jour et génère un chiffre d’affaires de plus de 70 millions d’euros avec des clients aussi connus que Sarenza, Lacoste, l’Occitane ou encore Bayard et Hachette.......

more...
No comment yet.