EXPLORATION
135.7K views | +6 today
Follow
 
Scoop.it!

D'où vient le poisson d'Avril ?

Gaël Pollès, journaliste et fondateur de Pratiks décrypte nos traditions et croyances.

L'origine du premier avril est controversée, la légende la plus connue raconte que l'année commençait à l'origine le premier avril. En 1564, le roi Charles décide que l'année commencera désormais le premier janvier ! Cependant les gens n'acceptent pas tout ce suite cette décision et continuent de s'offrir des étrennes, les petits cadeaux de début d'année, le premier avril. Au fur et à mesure les gens s'habituèrent et ceux qui continuaient de fêter de fêter le nouvel an en avril furent la cible des farceurs qui leurs offraient des faux cadeaux.

more...
No comment yet.
EXPLORATION
Découverte du monde tous azimuts sans tabous • « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas nécessairement à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux »  • Propulsé par http://activeast.free.fr
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scoop.it!

Informations via le réseau Activeast

Informations via le réseau Activeast | EXPLORATION | Scoop.it

Vous êtes sur la page EXPLORATION de @L'Esprit Du Moment

Une branche du réseau Activeast
En complément, la page de recherche ActivEast NEWS

 

 

Recherches typiques: #11septembre #afrique #alimentation #artivisme  #banques #big brother #cancer #chemtrails #cia #civilisations #colonialisme #conditionnement #conscience #contrôle mental #crope circles #démocratie #dieudonné #documents #écologie #éducation #énergie libre #eschatologie #eugénisme #europe #franc-maçonnerie #histoire  #idéologie #illuminati #interview #israël #juifs #marion sigaut #mondialisme #nouvel ordre mondial #ovnis #pédocriminalité #pétrole #philosophie #projet camelot #pyramides #religions #révélations #santé #satanisme #sexe #sionisme #sites intéressants #sociétés secrètes #soral #spiritualité #terrorismes #totalitarisme #univers #usa #vaccination #viande (...)


Quelques #sites intéressants francophones à explorer:
 ActivEast, A la recherche des vérités perduesBarruel, Blueman, Bibliothèque De Combat, BistroBarBlogBouddhanar, BTLV, Clap36, CROM, Connaissances Sans Frontières, Dossiers secrets, EdenSagaHenry Makow, Inexpliqué en débat, Internet Archive, Introcrate, Jeanne Burgermister, ldi5, Le Bonnet des PatriotesL'Échelle de Jacob, LeLibreTS, Les Chroniques De Rorschach, Matricien, Méridien-zéro, Miroir urobore, Moryason, ChezMutien, MystèresDuMonde, NémesisTV, NouvelOrdreMondial, Novapolis, Planète Révélations, Projet Camelot, On Nous Cache Tout, OpenyoureyesPlein Feux, RustyjamesSecrete baseSimon Lapointe, SuperResistence  Syti, WakeUpProject, Dissidosphere (...) Pour des sites d'actualités c'est ici

 

Censure & liens morts: La censure est quotidienne, il arrive donc que beaucoup de liens proposés soient morts; merci de les signaler √ Tout ce qui est diffusé ici est enregistré en local, bien à l'abri. Certaines vidéos sont aussi re-uploadées sur rutube ou sur internet Archive. (Vous pouvez laisser un message pour récupérer un fichier vidéo francophone qui ne serait plus accessible sur Internet). Texte: La dure tâche d’archiviste

 

Lectures généralistes & alternatives

 

L'Esprit Du Moment's insight:

Sites du réseau:L'Amer Dessous des CartesActiveast AntibanqueSans AmbiguïtésAlternative AutonomieGlobalChangeF∴M∴ exposée

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Naftali Bennett, ministre israélien, à propos de la colonisation de la Palestine : "Tout est dans la Bible"

Naftali Bennett, ex-homme d’affaires et millionnaire israélien, est ministre de l’Éducation et ministre de la Diaspora dans le gouvernement Netanyahou IV. Il dirige le parti politique nationaliste et sioniste religieux situé à l’extrême droite du spectre politique israélien Le Foyer juif, ainsi que le mouvement pro-colonies My Israël. Invité par la chaîne de télévision satellitaire qatarienne Al Jazeera pour débattre à propos du processus israélien de colonisation, Naftali Bennett a parfaitement assumé sa vision théocratique du monde moderne.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Voici comment la CIA a planifié le chaos syrien dès 1983

Voici comment la CIA a planifié le chaos syrien dès 1983 | EXPLORATION | Scoop.it

"Les think tanks américains prennent très au sérieux l’idée de faire tomber Bachar Al-assad par tous les moyens possibles. Rappelons que beaucoup d’entre eux s’inspirent désormais d’une stratégie mise en place par la CIA en 1983, en pleine guerre entre l’Iran et l’Irak, pour faire tomber Hafez al-Assad, le père de Bachar Al-assad

Si vous pensez que la guerre en Syrie date d’il y a seulement six ans, alors vous vous trompez certainement. La révolution a en effet commencé en 2011, mais le plan de guerre avait été élaboré il y a plus de deux décennies par la CIA, service de renseignement américain. Et un document de la CIA rédigé en 1983 le confirme.

Dans un document rédigé le 14 septembre 1983, l’ex agent de la CIA, Graham Fuller, avait insisté sur l’importance de la Syrie pour les intérêts américains au Proche et au Moyen-Orient. Dans ce document, l’agent de la CIA avait déjà élaboré un plan bien déterminé pour abattre le régime syrien, à l’époque dirigée par Hafez Assad, père de Bachar al-Assad.

Graham Fuller écrivait : « les Etats-Unis devraient sérieusement faire monter la pression sur Assad en menant secrètement des attaques militaires simultanées contre la Syrie à partir de trois pays hostiles à la Syrie : l’Irak, Israël et la Turquie ». Dans son plan, l’ex agent de la CIA avait justifié le choix de chacun des trois pays cités.

Graham Fuller estimait en effet que l’Irak pourrait mener des frappes aériennes contre la Syrie avec l’unique but d’ouvrir le gazoduc. Israël pourrait, pendant ce temps, faire monter la pression au niveau de la frontière avec le Liban sans pour autant chercher à déclencher une guerre. La Turquie, quant à elle, pourrait mener des frappes aériennes contre des camps terroristes dans le nord de la Syrie.

Dans le document, l’ex agent de la CIA ajoute : « face à trois fronts agressifs, Assad pourrait probablement être obligé d’abandonner sa politique qui consiste à fermer le gazoduc. Une telle concession pourrait soulager la pression économique qui pèse sur l’Irak et ainsi pousser l’Iran à mettre fin à la guerre »." (...)

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Syrie : israël reconnaît avoir soigné 2 600 terroristes : c'est limpide, non ?

Syrie : israël reconnaît avoir soigné 2 600 terroristes : c'est limpide, non ? | EXPLORATION | Scoop.it
L’armée israélienne a reconnu avoir soigné depuis 2013 quelques 2 600 terroristes syriens.

Selon la chaîne Russia Today, l’armée israélienne a écrit sur son site internet que l’unité des services médicaux de l’armée avait soigné 2600 terroristes takfiristes blessés lors de la guerre.

Selon elle, les blessés ont été transférés vers la frontière, où un dispositif de secours d’urgence a immédiatement été mis en place, puis ils étaient transférés vers les hôpitaux.

L’armée israélienne n’a fait aucune allusion à l’identité des blessés, mais les responsables du régime, dont le Premier ministre Benyamin Netanyahu, leur avaient déjà rendu visite.

En effet, l’armée israélienne utilise des éléments armés déployés dans le Golan comme des mercenaires pour protéger les frontières de la Palestine occupée, et soigner leurs blessés.

Il est à noter qu’un nombre de hauts dirigeants des groupes armés opposés au gouvernement syrien s’étaient déjà rendus dans la ville occupée de Qods.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

La « révolution » syrienne qui n’existait pas…

La « révolution » syrienne qui n’existait pas… | EXPLORATION | Scoop.it

"Nous reproduisons le document honnête et fascinant du journaliste Stephen Gowans. Il synthétise ce que nous avons exposé dès 2011 par d’innombrables témoignages et articles. Et contredit les fake news répandues sur la guerre en Syrie, durant 6 ans, par l’ensemble des médias traditionnels et autres charlatans de la « révolution syrienne« . [Silvia Cattori]

Apparemment, la Gauche américaine doit encore comprendre que Washington n’essaie pas de renverser les néolibéraux. Si le président syrien Bachar al-Assad était un dévot du Consensus de Washington – comme Eric Draitser, de CounterPunch, semble le croire – le gouvernement des États-Unis n’aurait pas appelé depuis 2003 Assad à la démission. Il ne superviserait pas non plus la guerre de guérilla islamiste contre son gouvernement ; il le protégerait.

Il y a un shibboleth [en hébreu, un signe de reconnaissance verbal, selon Wikipedia, NdT]] dans certains cercles, voulant, comme Eric Draitser l’a écrit dans un article récent de CounterPunch, que le soulèvement en Syrie « a commencé en réponse à la politique néolibérale et à la brutalité du gouvernement » et que « le contenu révolutionnaire du camp révolutionnaire en Syrie a été marginalisé par un méli-mélo de djihadistes financés par les Saoudiens et les Qataris ». Cette théorie semble, pour autant que je le sache, être basée sur un argument par assertion, pas sur une preuve.

Une revue des articles de presse dans les semaines précédant et suivant immédiatement le déclenchement des émeutes à Daraa à la mi-mars 2011 – généralement considérées comme le début de l’insurrection – n’indique pas que la Syrie était prise d’une fièvre révolutionnaire, ni anti-libérale ou autre. Au contraire, les journalistes du magazine Time et du New York Times parlaient d’un gouvernement jouissant d’un large soutien, de critiques concédant qu’Assad était populaire et de Syriens manifestant peu d’intérêt à protester. En même temps, ils décrivaient les troubles comme une série d’émeutes impliquant des centaines, et non des milliers ou des dizaines de milliers de personnes, guidées par un agenda largement islamiste et présentant un caractère violent." (...)

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Big Brother aujourd’hui – La conférence de Lucien Cerise (Septembre 2016)

"À l’invitation d’E&R Île-de-France, Lucien Cerise donnait une conférence le 11 septembre 2016 au Théâtre de la Main d’Or, sur le thème "Big Brother aujourd’hui""

more...
No comment yet.
Scoop.it!

La désespérante uniformité de la presse suisse

La désespérante uniformité de la presse suisse | EXPLORATION | Scoop.it

"Ils disent tous la même chose. Ils vomissent sur Trump, sur Poutine, sur Erdogan, ils ont encensé Mme Clinton, Obama. Ils soutiennent les gentils Kurdes sur la place des Nations, comme ils ont embrassé, jusqu’à l’étreinte, la cause albanaise, dans les années 1990. Ils n’en peuvent plus de défendre l’Union européenne, Mme Merkel, et maintenant Macron, figuré comme l’ultime rempart avant la Bête immonde.

Ils disent tous la même chose. Depuis deux décennies, ils ont défendu la libre circulation des personnes, en Suisse. Ils ont sanctifié le flux, diabolisé la frontière, ridiculisé comme des arriérés les partisans des nations. Aujourd’hui, le vent tourne, alors ils commencent à se convertir. Ils avaient vingt ans pour le faire, ne l’ont jamais fait. Quand vous écriviez contre la libre circulation, il y a cinq ans, dix ans, comme je l’ai toujours fait, ils vous traitaient de nostalgique, de xénophobe.

Ils disent tous la même chose. Depuis plus d’un quart de siècle, ils conspuent l’UDC. Ils ont combattu férocement l’initiative du 9 février 2014, sur l’immigration de masse, ils ont perdu, ils ont multiplié la hargne pour empêcher à tout prix son application. Ils ont réussi : ce que le Parlement nous propose n’est qu’une soupe, un brouet.

Ils disent tous la même chose. Ils adorent le Pape François, si gentil, si moderne, dans la douce tiédeur de son aggiornamento. Ils s’agrippent et s’accrochent à la démocratie représentative, exècrent la démocratie directe, n’ont qu’un mot à la bouche : « populiste ».

Ils disent tous la même chose. A commencer par les « humoristes », qui n’ont jamais été autant les suppôts du pouvoir, de l’ordre en place. Eux qui devraient exalter les vertus maléfiques de la Marge, les voilà tueurs du premier venu des marginaux. Niveleurs. Régulateurs. Géomètres du bémol. Laissez-moi rire.

Ils disent tous la même chose. Ceux qui meurent, ceux qui survivent. Rescapés, miraculés, ils ne tirent nulle leçon des naufrages. Ils répètent. Ils distillent leurs incantations. Ils prient. Ils ne sont plus dans le discours, mais dans la liturgie. Et leurs syllabes, comme fumée de sacrifice, s’épanchent et se répandent. Elles conquièrent, lentement, inexorablement, leur droit imprescriptible à la disparition."

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Michel Collon : « 80% des informations diffusées par les grands médias écrits ou audiovisuels sont du « copier-coller »

Michel Collon : « 80% des informations diffusées par les grands médias écrits ou audiovisuels sont du « copier-coller » | EXPLORATION | Scoop.it

"« 80% des informations diffusées par les grands médias écrits ou audiovisuels sont du « copier-coller ». À partir de quelles sources ? 1. Les services de presse de l’Otan. 2. Différents think tanks, surtout US. Ces deux sources produisent quotidiennement des articles quasiment prêts et qui ne coûtent rien. 3. Bon marché aussi, le rewriting paraphrase des articles déjà parus dans des médias « de référence » (New York Times, Le Monde). Ce triple copié – collé permet à des médias qui se font concurrence d’économiser sur des frais importants : envoyés spéciaux sur le terrain, travaux de recherche, recoupement et vérification des infos… Résultat : grâce à un système de relais locaux plus ou moins ouvertement affiliés à des think tanks d’Outre-Atlantique ou pro-Washington, nos médias européens sont devenus les principaux canaux de transmission de campagnes de propagande made in USA. […] Tout en croyant recevoir une info pluraliste, nous nous retrouvons abreuvés par la même source unique. »

– Michel Collon, Je suis ou je ne suis pas Charlie ?, Investig’Action, 2015, pp. 236-237."

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Bernard-Henri Levy : ce fidèle ami du mufti des égorgeurs d’enfants en Algérie

Bernard-Henri Levy : ce fidèle ami du mufti des égorgeurs d’enfants en Algérie | EXPLORATION | Scoop.it

"Une photo rare montrant le héraut du sionisme international, Bernard-Henri Levy, posant avec un maître à penser du terrorisme islamiste, l’Egyptien Abou Hamza Al-Misry, en Afghanistan, circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Nous connaissions les équipées de BHL à travers le monde musulman, depuis sa première rencontre avec le shah Massoud, qui s’était allié avec les «moudjahidine» afghans pour combattre l’armée russe, avant d’être assassiné, mais nous ne savions pas qu’il entretenait des liens aussi étroits avec les chefs terroristes qui constituaient alors l’ossature même d’Al-Qaïda en Afghanistan et dont faisait partie Abou Hamza Al-Misry.

Ce dernier, de son vrai nom Mustafa Kamel Mustafa, s’était longtemps réfugié en Grande-Bretagne en y officiant légalement comme imam, avant d’être extradé en 2014 aux Etats-Unis où il a été incarcéré pour incitation à la violence et constitution d’une organisation terroriste. Il était notamment réputé pour ses fatwas autorisant les actes terroristes commis par les GIA en Algérie et qu’il disait recevoir des monarchies du Golfe. Il constituait avec Abou Qatada, récemment expulsé d’Angleterre vers son pays, la Jordanie, l’idéologie du djihadisme en Occident.

Le plus frappant dans cette conjonction révélée aujourd’hui est que, à cette époque, Bernard-Henri Levy se faisait en Algérie le chantre de la lutte contre l’obscurantisme islamiste. On se souvient de sa visite à Alger en 1997 en compagnie d’un autre philosophe qui, lui aussi, a tourné casaque depuis : André Glucksmann, où il louait ouvertement et courageusement le combat des démocrates et de l’armée algérienne contre le terrorisme, au point où ils se sont attirés les foudres des cercles anti-algériens et notamment de l’Internationale socialiste qui les montrait comme des adeptes d’un «régime militaire» affublé de tous les qualificatifs et accusé d’avoir «confisqué la volonté populaire». C’était le début de la pernicieuse campagne du «qui tue qui ?» qui a longtemps permis aux groupes armés de bénéficier de la couverture politique de certaines capitales occidentales.

Avec du recul, et en voyant tout ce qu’il a entrepris depuis le déclenchement des insurrections armées dans le monde arabe en 2011, on comprend mieux le double jeu de ce pyromane et sa grossière manipulation qui lui permet non seulement de cacher son jeu, mais surtout d’être présent sur le front au bon moment comme pour s’assurer du bon déroulement du processus de destruction. On l’a vu en Afghanistan, puis en ex-Yougoslavie, en Libye, aujourd’hui au Kurdistan et à Mossoul."

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Rothschild révèle le rôle décisif que sa famille a joué dans la Déclaration Balfour et la création d’israël [Vidéo]

Rothschild révèle le rôle décisif que sa famille a joué dans la Déclaration Balfour et la création d’israël [Vidéo] | EXPLORATION | Scoop.it

"Le Times of Israel rapporte que lord Jacob Rothschild a récemment révélé de nouveaux détails sur le rôle décisif qu’ont joué des membres de sa famille pour obtenir la Déclaration Balfour, qui a « ouvert la voie à la création d’Israël ».

L’octogénaire Rothschild est le chef actuel de la famille de banquiers et un supporter déterminé d’Israël.

La Déclaration Balfour (voir le texte ci-dessous) est une lettre écrite en 1917 par le ministre des Affaires étrangères britannique, lord Balfour, adressée à lord Rothschild, un des dirigeants sionistes de Grande Bretagne à l’époque et l’oncle du lord Rothschild actuel.

Le Times of Israel rapporte qu’au cours d’une interview télévisée, Rothschild a révélé pour la première fois le rôle joué par sa cousine Dorothy de Rothschild. Il a décrit Dorothy, qui était alors adolescente [« in her teens »] comme « fervente partisane d’Israël » et dit « Ce qu’elle a fait a été décisivement important ».

Rothschild dit que Dorothy a mis en rapport le leader sioniste Chaim Weizmann avec l’establishment britannique. Dorothy « a dit à Weizmann comment s’y intégrer, comment s’insérer dans la vie de l’establishment, ce qu’il a appris très vite ».

Rothschild dit encore que la manière dont ils se sont procurés la Déclaration a été extraordinaire. « Ce fut une incroyable opération d’opportunisme. »

« [Weizmann] arrive à voir Balfour, » raconte Rothschild, « et incroyablement, il persuade Lord Balfour, et Lloyd George, le Premier ministre, et la plupart des ministres, qu’on devrait permettre à cette idée d’un foyer national pour les juifs de se concrétiser. Je veux dire, c’est si… si incroyable. »

Lord Rothschild était interviewé par l’ancien ambassadeur d’Israël au Royaume Uni, Daniel Taub, à l’occasion du Projet Centenaire Balfour. L’interview s’est déroulée à Waddeston Manor, dans le Buckinghamshire, un manoir dont la famille Rothschild a fait don à la nation en 1957 et où la Déclaration est conservée.

Selon l’ambassadeur Taub, la Déclaration a « changé le cours de l’histoire pour le Moyen-Orient ».

Selon l’article du Times, Rothschild a dit que sa famille, à l’époque, était divisée sur la question d’Israël, notant que certains de ses membres « ne pensaient pas que c’était une bonne chose que ce foyer national soit établi là ».

Les lettres de Dorothy sont elles aussi conservées à Waddeston. Elles révèlent ses transactions ultérieures avec divers leaders sionistes et ce qu’elle pensait de l’organisation de la Conférence Sioniste, toujours selon le Times.

Rothschild dit que la Déclaration a été remaniée cinq fois, avant qu’une version définitive soit publiée le 2 nombre 2017.

Alison Weir rapporte, dans son livre Against Our Better Judgment: The Hidden History of How the U.S. Was Used to Create Israel [En dépit du bon sens : Comment à l’insu de tous, les États-Unis ont été utilisés pour créer Israël], que des brouillons de la Déclaration ont fait la navette entre les sionistes d’Angleterre et des États-Unis, avant que le document n’ait trouvé sa forme finale. Son principal rédacteur fut le sioniste clandestin Leopold Amery.

Le livre de Weir relate et prouve que la principale incitation offerte aux dirigeants britanniques pour leur faire accepter de publier la Déclaration Balfour fut l’assurance donnée par les sionistes qu’ils feraient entrer les États-Unis dans la Ière guerre mondiale aux côtés de la Grande Bretagne, si les Britanniques s’engageaient à favoriser la colonisation sioniste de la Palestine." (...)

L'Esprit Du Moment's insight:
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Pourquoi le "3ème Temple" ? Que va-t-il engendrer ? Par Jacob Cohen

more...
No comment yet.
Scoop.it!

« Ouvrons les archives sur le meurtre de Thomas Sankara »

« Ouvrons les archives sur le meurtre de Thomas Sankara » | EXPLORATION | Scoop.it

"Le chercheur au King’s College, Vincent Hiribarren, raconte son casse-tête pour accéder aux archives françaises sur l’assassinat de l’ex-chef d’Etat burkinabé.

Le président du Burkina Faso, Thomas Sankara, et son homologue français, Francois Mitterrand, à l’aéroport de Ouagadougou, le 17 novembre 1986.
Thomas Sankara a été assassiné le 15 octobre 1987. Presque trente ans plus tard, l’identité de son meurtrier est toujours inconnue. En tuant Sankara, le ou les coupables ont cherché à étouffer les idées d’un homme devenu une figure emblématique de la révolution en Afrique. Les suspects ne manquent pas : Blaise Compaoré, des mercenaires du Liberia, des Libyens, des Ivoiriens ou encore des Français. Au Burkina Faso, une enquête a déjà été ouverte et des personnes inculpées. Par ailleurs, François Yaméogo, un juge d’instruction burkinabé, a lancé une commission rogatoire pour demander la levée du « secret défense » en France.
Un secret bien gardé par la France

La France pourrait bien avoir sa part de responsabilité dans cet assassinat. Après tout, les relations entre François Mitterrand et Thomas Sankara étaient tendues depuis le voyage présidentiel français au Burkina Faso en novembre 1986. La question de la dette semblait en particulier se trouver au centre des divergences entre les deux dirigeants. Le discours de Sankara à Addis-Abeba trois mois avant sa mort révélait au grand jour les divergences entre l’ancien colonisateur et le Burkina Faso sur ce point précis. Cependant, les pistes parfois contradictoires se heurtent à la difficulté d’obtenir des sources crédibles sur cet assassinat qui a transformé le Che Guevara africain en un martyr de la lutte anticoloniale." (...)
--------------------

Connexe : Thomas Sankara, le résistant

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Politique de l’histoire: La France amnésique au passé réglementé ou comment retrouver l’histoire de France

Politique de l’histoire: La France amnésique au passé réglementé ou comment retrouver l’histoire de France | EXPLORATION | Scoop.it

(Partie 3) “ “Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.”

 

~ Professeur Ze’ev Herzog, chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999~

 

“Que les historiens ‘hautement acclamés’ respectent les lois d’airain qui conditionnent la ‘liberté de leur atelier’: qu’ils dialoguent moins avec les prélats, les ministres, les ‘hommes d’affaires’ qu’avec les archives, accessibles à tous, dans le ‘silence’ et vérifiables par tous, et leurs stylos ou leurs ordinateurs ; que, libérés de la tutelle de l’argent ‘extérieur’ des missions privées ou publiques, ils réclament des financements universitaires pour générer des recherches dont ils auront l’initiative, la maîtrisxe et les instruments archivistes. Dégagés du soupçon de complaisance ou de dépendance à l’égard des puissants, ils n’en seront que meilleurs experts de la ‘société’ dite “civile’. Quant aux jeunes chercheurs, il est urgent que, soustraits à la norme des desiderata des bailleurs de fonds et ainsi mis en mesure de tenir la tête droite, ils puissent aider l’histoire contemporaine française à retrouver la voie de l’indépendance.”

~ Annie Lacroix-Riz, professeure émérite d’histoire contemporaine, Université de Paris VII, “L’histoire contemporaine sous influence”, 2004 ~

  

La France pays au passé amnésique et réglementé

 

Présentation, extraits et analyse du livre de Jean-Paul Demoule*:

“On a retrouvé l’histoire de France”, Robert Laffont, 2012 et Folio “Histoire”, 2013

 

par Résistance 71

 Février 2017

 

1ère partie

2ème partie

3ème partie

 

(*) Archéologue, professeur emeritus d’archéologie à l’université de Paris I-Sorbonne. Ancien président de l’Institut Nationale de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) de sa création en 2002 à 2008.

Les textes historiques et l’archéologie moderne confirment ce que nous disait déjà Pierre Kropotkine à la fin du XIXème siècle, à savoir que le Moyen-Age fut également une “révolution politique” sous la forme de l’émancipation de certains gros bourgs (villes) s’émancipant de la domination des seigneurs et de l’autorité royale, elle-même restreinte à quelques fiefs autours des terres du roi et à quelques alliances au poids plus qu’aléatoire, c’est ainsi que poursuit Demoule:

l’apparition d’une bourgeoisie tirant sa richesse du contrôle de l’artisanat et des échanges va changer la donne. Les bourgeois (leur nom signifie simplement à l’origine “habitants du bourg” ou d’une ville) souhaitent s’émanciper de l’égide des seigneurs locaux, laïques ou ecclésiastiques, qui ont pris de plus en plus d’importance avec l’affaiblissement progressif du pouvoir royal à partir du démantèlement de l’empire de Charlemagne. Artisans et commerçants exigent de participer au pouvoir politique, obtiennent par écrit des libertés et font de leurs villes des communes.” Ce que Kropotkine appela les “communes médiévales du XIème au XIVème siècle”, c’est à dire des fédérations de communes comme celles unies dans la fameuse ligue hanséatique et d’autres qui ont fait la gloire des grandes cités médiévales comme Laon, Reims, Bruges, Francfort, Gênes, Lvov et Novgorod.

Ainsi, ces nouveaux bourgeois ont leur conseil municipal, leur garde civique, leurs lois, à la différence des campagnes environnantes ; ils se jurent aussi mutuellement aide et protection. […] Curieusement, une rupture aussi fondamentale et qui détermine tout le destin futur de nos sociétés, est fort peu mis en relief dans l’histoire officielle de France et de l’Europe.

[…] C’est donc une autre vision du Moyen- Age qu’il faut maintenant avoir, débarrassée de ses mythes, positifs (Clovis) ou négatifs (“on n’est plus au Moyen-Age !”) et de ses amnésies (les Francs germaniques, les communautés juives). Non plus une “longue nuit barbare” entre la brillante Antiquité et la plus brillante encore Renaissance, mais une période d’un millénaire marquée aussi bien par une révolution industrielle et technique que par une évolution des mentalités. Le christianisme s’y met certes en place, mais de manière lente et variée. Elle voit aussi avec l’autonomie progressive des villes communales les premières revendications de libertés politiques depuis la fin des démocraties grecques et de la République romaine, autonomie inscrite dans le sol de ces villes et dans leur dynamisme économique. L’archéologie a joué un rôle fondamental pour ces révisions historiques. Si les textes se font de plus en plus abondants à partir de la Renaissance, l’étude de la culture matérielle à travers l’archéologie reste essentielle et ce jusqu’à nos jours.

 

La seconde partie du livre de Jean-Paul Demoule est consacrée aux leçons enseignées par l’archéologie et il insiste sur une des fonctions essentielles de l’archéologie: la dénonciation des faussaires du passé et ceux-ci sont légions. Ainsi du “saint suaire” de Turin expertisé comme remontant au XIVème siècle en passant par les facéties affabulatoires de l’archéologue japonais Fujimura et le faux total de la “première preuve archéologique de l’existence du christ” en 2002 avec l’arrestation du faussaire israélien Oded Golan,

 

Demoule nous dit que:

“… L’archéologie biblique où se combinent intérêt financier et intérêt idéologique, est sans aucun doute celle qui concentre le plus grand nombre de faux, on peut encore citer la tablette gravée sur pierre dite de “Joachaz”, qui évoque la réparation du grand temple de Salomon, conformément à un passage de la bible.

 

De fait, l’histoire officielle de la France, celle que nos élites politiques et intellectuelles veulent mettre en avant a dû s’accommoder de trois grandes défaites successives:

La première est celle des Gaulois face aux Romains. Nos ‘ancêtres les Gaulois’ sont avant tout des vaincus, qui plus est, décrits par leur vainqueur comme des barbares. […] Vercingétorix a été hissé au rang de figure christique, avec ses cheveux blonds mi-longs, à l’instar des représentations modernes de Jésus… Enfin l’idée que les Gaulois ont été ‘civilisés’ par les Romains est finalement une ultime consolation. A quelque chose malheur est bon.

A ce titre, il est effarant de constater que ce qu’on nous répète à longueur de bouquin d’histoire scolaire insipide au sujet de “nos ancêtres les Gaulois”, ne couvre en fait que la toute fin d’une civilisation qui a essaimé en Europe du Danube à l’Irlande pendant plus de 800 ans !.. Le problème de l’establishment est le suivant: reconnaître la splendeur de la civilisation celtique, gauloise, ne peut aller de pair qu’avec la reconnaissance du fait que la société a pu fonctionner pendant tous ces siècles sous une alternance d’égalitarisme et d’aristocratie, jamais chapeautée par une quelconque forme d’État ou de centralisation. Or, il est impératif de maintenir le côté “barbare sympathique” de nos ancêtres avant de continuer la légitmité du fondement de l’État moderne: le droit romain.

 

C’est pourquoi les livres scolaires d’histoire couvrent la Gaule pré-romaine et la conquête de la Gaule par César au pas de charge en une ou deux pages lapidaires, pour enchaîner sur ce qui légitime le marasme sociétal actuel: la société colonisée gallo-romaine, marquée et infusée du droit romain puis du christianisme. C’est sur la combinaison des deux doctrines qu’est fondée l’histoire officielle de la France, occultant à dessein la véritable originalité et efficacité tant politique qu’économique de “nos ancêtres les Gaulois”.

Mais les Gallo-Romains ont à leur tours été vaincus:" (...)

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Le plan Coudenhove-Kalergi est-il en marche pour diluer l'identité ethnique des européens ?

Voir sur le sujet Hervé Ryssen sur la Dissolution de l'identité nationale https://youtu.be/Yvv0VCGwwgQ
Voir le député Européen Nick Griffin dénoncant en mars 2014 le projet de génocide contre les Européens conçu par Coudenhove-Kalergi et appliqué par les instances européistes: youtube.com/watch?v=I5qljkUzzIY
Voir aussi sur le sujet Séquences filmées des "tsunamis migratoires" déferlant sur l'Europe et le plan Coudenhove-Kalergi: https://vimeo.com/145592742
Bien qu’aucun livre d’histoire ne mentionne Kalergi, ses idées sont les principes directeurs de l’Union Européenne. La croyance que les peuples européens devraient être mélangés avec les africains et les asiatiques, pour détruire notre identité et créer une seule race métissée, est la base de toutes les politiques communautaires ayant pour but de défendre les minorités. Non pour des raisons humanitaires, mais à cause de directives édictées par ce régime impitoyable qui organise le plus grand génocide de l’Histoire. Le prix européen Coudenhove-Kalergi est remis tous les deux ans aux européens qui ont excellé dans la promotion de ce plan criminel.
Parmi ceux à qui a été remis ce prix on trouve Angela Merkel et Herman Van Rompuy.
L’incitation au génocide est aussi la base des demandes constantes de l’ONU, qui demande que soient accueillis des millions d’immigrants pour remédier à la faible natalité en Europe. Comme le dit un rapport publié en janvier 2000 dans “classement de population”, une revue de l’ONU à New York, sous le titre “Immigration de remplacement: une solution contre le déclin et le vieillissement de la population”, “l’Europe aura besoin avant 2025 de 159 millions d’immigrés.”
LIRE: gaelle.hautetfort.com/archive/2014/11/13/le-plan-coudenhove-kalergi-le-genocide-des-peuples-d-europe.html
Enfin et pour conclure il faut savoir que l'histoire de l'Union Paneuropéenne nommé aussi "le Nouvel Ordre Européen"est étroitement liée au nom de son fondateur le comte Richard Nikolaus Eijiro von Coudenhove-Kalergi mort le 27 juillet 1972 à Schruns en Autriche et de son successeur en qualité de Président International (jusqu'à 2004) l'archiduc Otto de Habsbourg-Lorraine né en 1912 et mort en 2011 à l'âge de 98 ans qui était le fils aîné de Charles 1er dernier empereur d'Autriche-Hongrie.
C'est en effet en 1922 que Coudenhove-Kalergi (fils du diplomate autrichien Heinrich Comte Coudenhove-Kalergi) qu'il formule la vision d'une Europe unifiée, politiquement économiquement socialement et militairement...
Pour la petite histoire Richard de Coudenhove-Kalergi était un aristocrate "internationaliste" connaissant 16 langues.
En définitive le "Plan Kalergi" doit renforcer la suprématie des "élites" en métissant les populations en Europe, un peu comme il s'est fait en Amérique du sud (et ailleurs...) où les indigènes de diverses cultures, ont perdu de cette façon leurs identités pour se retrouver sous la coupe d'une élite espagnole qui elle, ne se mélange pas...
En un mot "tout un programme !"...En effet pourquoi y aurait-il un "Prix européen Kalergi" décerné depuis les plus hauts sommets de Bruxelles ,et remis comme un Nobel, à Angela Merkel ou à Herbert Von Rompuy, si son programme n'était pas d'actualité et en plein devenir...?
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Farida Belghoul face à Libération

L'intégralité de la première interview donnée par Farida Belghoul à un média mainstream depuis le début de la JRE (Journée de retrait de l'Ecole).
more...
No comment yet.
Scoop.it!

ADBK : "Rudy Reichstadt - kapo juif rémunéré par le sionisme international"

La cible d'aujourd'hui, c'est un individu que vous connaissez déjà. Le juif Rudy Reichstadt, l'apprenti gourou de l'anticomplotisme "mérdiatique", et gros kapo de chambrée du site politburo, Conspiracy Watch. Nous allons tirer, non pas une, mais deux bonnes cartouches sur ce cas social. La première, ce sera le décryptage de l'article d'un torche cul très connu, faisant l'apologie de ce sale petit collabo professionnel. Et la seconde, dévoiler l'identité de son mécène.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

"En Mauritanie, les filles esclaves de 9 ans sont violées par le maître, ses fils, son chauffeur ou son hôte de passage"

"En Mauritanie, les filles esclaves de 9 ans sont violées par le maître, ses fils, son chauffeur ou son hôte de passage" | EXPLORATION | Scoop.it

"Descendant d'esclaves, Biram Dah Abeid lutte pour son abolition en Mauritanie à travers ses témoignages. Le candidat à la présidentielle dénonce "la chose la plus abjecte qui existe": "Le fait d’appartenir totalement à son maître est inimaginable. Dès l’âge de 8-9 ans, les filles ont déjà toutes été violées plusieurs fois par le maître, ses fils, son chauffeur et son hôte de passage." Biram Dah Abeid était l'Invité du samedi de LaLibre.be le 23 février 2017.

A la demande de plusieurs associations défendant les Droits de l'Homme, LaLibre.be propose cet article à tous ses lecteurs en accès libre.

Contexte

“La Libre” a rencontré Biram Dah Abeid, descendant d’esclaves qui lutte contre ce système toléré en Mauritanie, lors du Sommet de Genève sur les Droits de l’homme. Ce sommet offre l’opportunité à de nombreuses victimes d’atteintes aux droits de l’homme d’être entendues par la communauté internationale et d’ainsi transmettre la détresse de populations torturées, meurtries ou oubliées. Notre journal vous proposera plusieurs autres rencontres avec des figures emblématiques, parmi lesquelles l’ancien président des Maldives (Mohamed Nasheed), une ancienne esclave sexuelle de Daech (Shirin) ou encore un ex-banquier du régime nord-coréen.

Bio Express

Naissance. Biram Dah Abeid est né le 12 janvier 1965 (52 ans) à Rosso (Mauritanie). Originaire de la caste des Haratins, soit des Maures noirs esclaves par descendance, son père est un esclave affranchi par son maître.

Mouvement. Figure emblématique de la luttre contre l’esclavagisme, il fonde l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) en 2008. Il a été emprisonné à plusieurs reprises et fait l’objet de menaces de mort par des radicaux islamistes (fatwas).

Reconnaissance. En 2013, Biram Dah Abeid a reçu le prestigieux Prix des droits de l’homme des Nations unies. Ce Mauritanien tente de sensibiliser la société civile et les élus belges et occidentaux sur “le danger qui couve dans la sous-région du Sahel à partir de la crise” dans son pays natal.

Présidentielle. Il se présente par surprise et à la dernière minute à l’élection présidentielle mauritanienne de 2014 et obtient officiellement 8.67% des voix, un résultat que conteste l’intéressé qui accuse le pouvoir d’avoir manipulé le scrutin.

Statistiques. Selon les ONG, 4 à 20% de la population mauritanienne serait réduite à l’esclavage, soit des centaines de milliers de personnes.

Entretien

Vous menez votre combat abolitionniste en mémoire de vos ancêtres esclaves ?

Il faut le dénoncer, l’esclavage est la chose la plus abjecte qui existe. Le fait d’appartenir totalement à son maître est inimaginable, inconcevable. Etant petit-fils d’esclaves, cela me paraît normal de m’engager dans cette lutte, d’autant que je vis dans un environnement où je vois les esclaves maltraités et où je les vois trimer. J’ai fait la promesse à mon père de me battre pour l’abolition à tout moment et quoi qu’il en soit.

Votre grand-mère paternelle était esclave. Pourquoi l’esclavagisme par descendance ne s’est-il pas appliqué à votre père comme cela est le cas habituellement ?

Mon père, qui devait être esclave, a été affranchi par hasard alors qu’il n’était encore qu’un fœtus dans le ventre de sa mère. Pendant cette grossesse, son maître était fort malade. Les marabouts ont prescrit au maître malade de faire un acte de charité et de bienveillance envers Dieu pour guérir, tout en lui précisant que le meilleur acte était d’affranchir un esclave. Au lieu d’affranchir ma grand-mère, qui avait les bras dans la farine et travaillait depuis longtemps et efficacement dans la famille, il a décidé d’affranchir son fœtus. Mon père est ainsi né libre. Le code d’esclavage mauritanien inclut les fœtus des femmes esclaves tout comme tout ce qui peut s’apparenter à la moindre propriété privée. Absolument rien n’appartient à un esclave." (...)

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Coup de théâtre à la CPI - Fatou Bensouda avoue le complot contre Gbagbo

Coup de théâtre à la CPI - Fatou Bensouda avoue le complot contre Gbagbo | EXPLORATION | Scoop.it

"Coup de théatre CPI – Fatou Bensouda avoue le complot contre Gbagbo et accuse la France: »Il n’y a rien de sérieux contre Gbagbo ». »Je subis les pressions de la France ». »Je ne peux rien y faire ». Révélations d’un journal sud-africain et de la journaliste Shannon Ebrahim.
http://www.iol.co.za/capetimes/gbagbo-why-iccs-impartiality-is-questione

‪Les Confidences de Bensouda: « IL N’Y A RIEN DE SÉRIEUX CONTRE GBAGBO, C’EST JUSTE UNE PRESSION POLITIQUE VENANT DE LA FRANCE ET JE NE PEUX RIEN FAIRE »

La CPI s’est discréditée lorsque les pays comme la France, craignant la perte de leur emprise sur les économies de l’Afrique de l’Ouest, la manipulent.
Je me suis récemment retrouvée assise dans un café en plein air à Kigali, dans la capitale du Rwanda, sirotant du vin sud-africain en ressassant les problèmes du continent. Mon compagnon de déjeuner est un haut fonctionnaire de la MONUSCO, la force de l’ONU pour le maintien de la paix dans l’Est de la RDC. Il a passé la plus grande partie de sa carrière en mission de maintien de la paix en Afrique centrale. Après avoir combattu le viol quotidien des femmes dans le Kivu pendant des années et ayant réalisé l’incapacité de l’ONU à mettre fin à ce fléau, mon collègue de l’ONU s’est donné la mission de faire en sorte que les auteurs de violations des droits de l’Homme sur le continent répondent de leurs crimes.
Mais nous savions tous les deux que dans quelques jours le Sommet de l’UA rallierait ses États membres à prendre des mesures concrètes pour se retirer de la Cour Pénale Internationale (CPI). C’est ce qui s’est exactement passé le 30 Janvier par la voix du président kényan Uhuru Kenyatta, lui-même visé par la CPI, qui engagea la bataille. Bien que mon collègue de l’ONU et moi déplorons le contournement de la justice par la CPI, nous restons convaincus du fait que cette institution ayant ainsi perdu sa crédibilité, les Africains n’ont plus foi en sa capacité de rendre justice de façon impartiale.

Il ne s’agit pas seulement de ce que seuls les Africains sont ciblés par cette institution, mais aussi du fait que les grandes puissances, la France en particulier, ont sérieusement réussi à manipuler la CPI et à l’utiliser pour leurs propres intérêts stratégiques sur le continent.
L’ouverture à la Haye du procès de l’ancien président Ivoirien, Laurent Gbagbo, le mois dernier, après cinq ans d’incarcération, a mis à nu cette manipulation de la CPI par la France. Mon collègue de l’ONU et moi avons discuté de toute la manigance que la France avait mise en place dans le but de neutraliser Gbagbo qui est pourtant venu au pouvoir par des élections démocratiques en 2000, mais qui a cherché à réduire le contrôle de la France sur son ancienne colonie. Gbagbo est ainsi devenu la plus grande menace pour la domination de la France, non seulement sur la Côte-d’Ivoire, mais sur toute la région, étant donné que sa lutte pour le délitement de l’emprise des sociétés françaises sur l’économie de son pays pourrait faire tâche d’huile dans toute la sous région ouest africaine.

La France aurait planifié cinq coups contre Gbagbo qui ont tous échoué. Elle a finalement procédé par le bombardement de sa résidence présidentielle en utilisant les forces spéciales françaises qui ont par la suite capturé le président, sa femme et son fils pour les remettre à «leur homme», Alassane Ouattara; soutenu par les rebelles qui sont formés et armés par la France. L’ancien président français Nicolas Sarkozy aurait fait pression pour que Gbagbo soit transféré à La Haye en 2011. Pendant cinq ans, les procureurs de la CPI enquêtent sur les accusations portées contre lui. Certains éléments de preuve retenus contre lui par l’accusation dans les audiences préliminaires ont été prouvés fabriqués donc irrecevables. Une des vidéos diffusées et tenues comme preuves des massacres perpétrés par ses partisans serait en réalité une scène filmée d’un homme brulé vif au Kenya. Mon compagnon de déjeuner m’a informée qu’il n’est de secret pour personne que George Soros, un important bailleur de fonds de la CPI, est un ami proche de Ouattara et que la France a financé en grande partie les enquêtes de la CPI contre Gbagbo.

Un candidat à la présidence de la République centrafricaine, Pascal Bida Koyagbele, m’a dit qu’il avait rencontré le procureur en chef de la CPI, Fatou Bensouda en octobre de l’année dernière lors d’un dîner de remise de prix aux Pays-Bas, cérémonie au cours de laquelle Pascal Bida lui-même recevait le prix de leadership africain. A cette occasion donc, M. Koyagbele a demandé à Fatou Bensouda son avis sur le cas Gbagbo. Selon Koyagblele toujours, elle a donné la réponse suivante :
«Koyagbele soutient que Bensouda avait sollicité le soutien de la France pour sa nomination comme procureur en chef de la CPI.»

La raison de la nécessité pour la France de neutraliser la force politique qu’est Gbagbo est qu’il était déterminé à défaire l’emprise de la France sur la banque, l’assurance, le transport, le commerce de cacao et sur la politique de l’énergie en Côte-d’Ivoire. Durant le court laps de temps de son régime, il avait invité des entreprises d’autres pays à participer aux appels d’offres pour les projets du gouvernement. Gbagbo était dépassé par les coûts très élevés des projets exécutés par les entreprises françaises. Par exemple, pour la construction d’un pont, les français demandaient 200 milliards de francs Cfa. Gbagbo s’est donc détourné des Français au profit des chinois qui ne demandaient que 60 milliards de francs Cfa et ceci en 2002.

Plus important encore, jusqu’à ce jour, la France maintient son pacte colonial avec ses anciennes colonies. Selon les termes de ce pacte, le Trésor français a le contrôle de leur monnaie, des réserves de capitaux et des politiques commerciales et d’investissement. Selon l’accord entre la France et ses anciennes colonies sur la création du franc CFA, les banques centrales de ses anciennes colonies sont obligées de garder 80 pour cent de leurs réserves de change dans un compte d’opérations tenue au trésor français. Cela a rendu impossible pour ces pays africains la mise en place de leurs propres politiques monétaires.

Le défi que Gbagbo a opposé à cette situation d’esclavage a été en fait le plus grand défi qu’a connu la domination française dans cette région depuis la période post coloniale. Son incarcération à La Haye est donc une solution de dernier recours, quand tous les autres moyens pour le neutraliser ont échoué.

Telle est la mission assignée à la CPI dans la dispensation de la justice en ce qui concerne le cas Gbagbo."
----------------------------

Connexe : Les Dessous d’une (France) Afrique toujours colonisée

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Thinkerview : subversion sous contrôle sioniste ? C'est de moins l'avis de Panamza

Thinkerview : subversion sous contrôle sioniste ? C'est de moins l'avis de Panamza | EXPLORATION | Scoop.it

"Qui se cache derrière la chaîne Youtube Thinkerview? Un "hacker" pro-israélien de Reopen911. Révélations.

C'est la petite chaîne Youtube qui monte : fondée en 2012 et dotée aujourd’hui de 38 000 abonnés, Thinkerview produit et diffuse des interviews habilement réalisées de différentes personnalités commentant l'actualité politique, géopolitique, médiatique, scientifique ou économique.

N'affichant aucun patronyme sur son site, Thinkerview se présente simplement comme "un groupe indépendant issu d'internet, très différent de la plupart des think-tanks qui sont inféodés à des partis politiques ou des intérêts privés."

Adoptant la posture narrative d'un rebelle hors-système, l'interviewer -qui prétend représenter "la communauté des hackers"– n'apparaît jamais à l'image.

Après enquête, Panamza est en mesure de révéler que l'individu –surnommé "Sky"– était, de 2008 à 2015, un membre actif de Reopen911, association qui demande une nouvelle enquête sur les attentats du 11-Septembre.

Particularité de Sky (alias "Looping le fou" sur Facebook) : sur le forum de Reopen911, l'homme faisait partie du groupe qui mettait en avant la thèse (issue des milieux neoconservateurs américains) de l'implication de l'Arabie saoudite.

À l'inverse, ses alliés et lui-même écartaient systématiquement la piste israélienne : par exemple, quand Thierry Meyssan commenca à évoquer timidement (dans les années 2009/2010) une "complicité" éventuelle d'Israël dans la genèse et l'édification du "mythe" du 11-Septembre, Sky intervenait pour le qualifier de "con antisémite" qui se vautre "dans la lie iranienne".

Illustration de cette volonté -désormais manifeste chez Thinkerview- de toujours passer sous silence toute mention désobligeante au régime colonial et ségrégationniste de Tel Aviv : quand Sky s'entretient avec le reporter Paul Moreira sur le Moyen-Orient, le tandem réussit le tour de force de ne jamais parler de l'influence israélienne dans la région." (...)

(Suite de l'article pour les abonnés)

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Des psychologues lancent un avertissement : Ne laissez pas vos enfants regarder PEPPA PIG

Des psychologues lancent un avertissement : Ne laissez pas vos enfants regarder PEPPA PIG | EXPLORATION | Scoop.it

"Des experts de l’Université de Harvard ont réalisé une étude dont les résultats sont assez surprenants : Les scientifiques découvrent que Peppa Pig est l’une des principales causes du mauvais comportement chez les enfants qui le regardent.

Ce film d’animation a connu un large succès. Il y a beaucoup de jouets, t-shirts, et bien d’autres choses à l’effigie de ce personnage.

Selon les experts, il existe une preuve irréfutable basée sur des expériences qui démontre la mauvaise influence de ce personnage sur les petits.

En effet, un nombre croissant de parents sont très mécontents du contenu mal approprié de la série.
Beaucoup se plaignent et déclarent que leurs fils et filles ont commencé à copier le comportement «méchant» du petit porc et son jeune frère, George. Certains parents interdisent même le programme parce que leurs enfants se conduisent mal en adoptant les gestes du petit Pig.

Un père très mécontent de la façon dont son fils de quatre ans joue dans des «flaques boueuses» sur son chemin à l’école en copiant le passe-temps favori de Peppa.

D’autres ont indiqué que leurs enfants avaient commencé à crier «gâteau au chocolat» lors du petit déjeuner, toujours en copiant George Pig. Une mère a écrit sur le site parental Mums net que sont fils dit «beurk» à chaque fois qu’elle lui donne des légumes et ne veut manger que des gâteau au chocolat.

En se concentrant un peu sur les traits de caractère du petit cochon on s’aperçoit facilement que :

Il souffre du syndrome de supériorité;
Il a un comportement déplacé;
Il impose ses idées indépendamment de l’opinion des autres;
Il est impoli;
Il aime en outrance la compétition sans vouloir perdre;
Il est intolérant;
Il est irrespectueux
Il est envieux;
Il est arrogant;
Il est trop fier.

Le Dr Aric Sigman, psycholgue, déclare que les parents étaient naïfs s’ils pensent que les dessins animés n’avaient pas d’influence sur le comportement des plus petits.
Il rajoute que ces dernières années, il y avait eu une «augmentation significative» chez les enfants de comportements bizarres, comme à titre d’exemples : Contradiction, malice, questionnement outre mesure, agressivité et manque de respect. Toutes ces défaillances comportementales ont été copiées à partir de dessins animés.
D’après la même source, 80 % du développent du cerveau de l’enfant se réalise lors des trois premières années. Si il passe trop de temps à regarder la télévision, il adoptera sans le vouloir le comportement de ses héros de bandes dessinés.
Le rôle des parents devient primordial concernant le choix des programmes à visionner et surtout dans la diversification des activités pour éviter que l’enfant vive dans un monde imaginaire."

more...
No comment yet.
Scoop.it!

L'escroquerie Macron en 45 minutes

Ayant pour tentative de mettre en évidence les méfaits du candidat Emmanuel Macron, cette vidéo, composée d'extraits de politiciens lors de leurs passages télévisés, de leur chaine YouTube, de reportages, relève plus d'un TROLL que d'une analyse objective bien que certains propos soient bien factuels. Elle n'a pas la prétention de tout dire sur le personnage, assume son format et son parti pris. Par ailleurs, le court métrage tente de donner la parole à tout bord politique, y compris ceux qui sont minoritaires...

INTRODUCTION
00:00 Insulte des ouvriers de GAD d’illettrés
00:37 Intervention de Pierre Jovanovic
01:02 Mépris des syndicalistes
02:32 Réponses des citoyens
03:25 bis
03:59 Analyse de François Asselineau

QUI EST MACRON ?
05:59 Présentation du personnage, pistonnage de Jacques Attali
07:40 Les "marcheurs" de Macron
08:34 Le directeur de Rothschild s'exprime
09:27 Clip de lancement bidon

QUELQUES BILANS DE SON TRAVAIL
13:06 L'affaire Alstom
17:23 Danielle Simonnet parrainer Macron ?
18:40 Olivier Besancenot sur les entrepreneurs
20:30 Macron sur les heures supplémentaires
20:48 Explication de la loi Macron
22:57 Jean-Luc Mélenchon dénonce l'uberisation
23:33 Affirmation de la position de Macron sur la loi Travail

STRATEGIES D'ALLIANCES
24:16 avec François Bayrou, épaulée par Daniel Cohn-Bendit

POLEMIQUE SUR LA COLONISATION
27:20 Intervention de Florian Philippot
28:03 Intervention de François Fillon et Rama Yade
28:48 Clarification de Macron sur ses propos

UNE MARIONNETTE DU SYSTÈME ?
29:29 Définition du système selon Marine le Pen
31:00 Henri Guaino sur la médiatisation de Macron
31:38 Fréderic Lordon et François Asselineau sur les sondages
33:03 Alain Soral et le candidat du système
33:47 Jean-Luc Mélenchon sur l'appartenance politique de Macron
34:42 Le financement de Bercy
37:12 Analyse de Nicolas Dupont-Aignan

39:05 Les meetings truqués et la Team Ambiance
L'Esprit Du Moment's insight:

Connexe :

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Etienne Chouard répond aux questions des internautes

Nicolas Clément pour Le-Message.org avec le Cercle des Volontaires, a pu interviewer Etienne Chouard et lui poser des questions que les internautes avaient préparées à son intention.

On y parle d'Assemblée Constituante et de Tirage au Sort, bien sûr, mais également d'éducation alternative (Montessori, Summerhill School), de création monétaire publique et privée, de l'abstention, des élections présidentielles et des programmes de deux candidats en particulier : Jean-Luc Mélenchon et François Asselineau...

Sont également abordés le rôle de la Police et de l'Armée, les médias, le Décodex du Monde... Etienne Chouard termine en nous prodiguant de nombreux conseils de lecture, avec une dédicace toute particulière aux éditions Yves Michel.

L'interview sur Facebook :
https://www.facebook.com/le.message.o...
------------------------------

[Liste des questions avec timeline]

0,00,12 : Introduction
0,00,30 : Q1 : J'aimerais savoir, ne le connaissant pas très bien, s'il a l'intention de mener une action pour renverser l'oligarchie en place, étant donné que nos "élus" ne partiront pas d'eux-mêmes. En gros, se sent-il meneur de mouvement ou se contente-t-il d'implanter des idées ?
0,02,43 : Q2 : A quel moment et par quel moyen, il estimera que la masse critique de gens informés est atteinte (pour qu'un changement advienne) ?
0,04,04 : Q3 : Que pense-t-il du système scolaire qui consiste à passer de la hachette au taille crayon la moindre petite branche qui ne voudrait pas pousser droit ?
0,10,48 : Q4 : Est-il libertaire ?
0,16,28 : Q5 : Pense-t-il qu'un tirage au sort des élus est compatible avec des médias de masse dirigés par des monopoles non démocratiques ? Que pense-t-il de la place des lobbys dans les consultations et expertises sur lesquelles les décisionnaires s'appuient ? Que faudrait-il pour lui pour que des décisions démocratiques ne soient pas sous influence ? (Compilées)
0,20,18 : Q6 : Dans la mesure où il faut au moins que des modalités de vote soient fixées pour prendre une décision collective, quels sont - s'il y en a - les principes fondamentaux de la démocratie, ceux qui encadreraient l'écriture des tout premiers articles d'une constitution ?
0,26,26 : Q7 : N'est-il pas préférable de travailler seul sur quelques articles avant de faire un atelier ?
0,36,08 : Q8 : Dans la mesure où il défend une politique de non professionnels, pense-t-il que c'est également une nécessité que la justice, la police soit non professionnelles ?
0,43,25 : Q9 : Le franc CFA est-ce une grosse escroquerie française à l'échelle de l'état ? Aucun de nos gouvernants n'en parle, pourquoi ? Est-ce un sujet tabou ?
1,04,24 : Q10 : Encourages-tu l'abstentionnisme qui s'organise en ce moment ? Et considères-tu que cette démarche sera efficace ou alors qu'elle n'aura aucun impact positif ? Que penses-tu des Bureaux d'Abstention ?
1,11,50 : Q11 : Que pense-t-il de Mélenchon et des idées qu'il lui reprend en partie? Pense-t-il que c'est utile à la cause ou néfaste qu'un personnage comme lui (faisant partie intégrante du système) la reprenne ?
1,19,41 : Q12 : J'ai une seule et unique question qui me paraît très importante à l'approche des présidentielles afin que lui et Jean-Luc Mélenchon puissent débattre ensemble dans une émission télé ou tout autre moyen médiatique.
1,23,11 : Q13 : Êtes-vous pour un retour à la monarchie ?
1,26,15 : Q14 : Que penses-t-il du Décodex ?
1,36,32 : Q15 : Dans l'ordre chronologique idéal, pensez-vous qu'il faille prioritairement changer de constitution puis sortir de l'UE ou l'inverse ?
1,38,32 : Conseils de lectures
1,47,43 : Q16 : Vas-tu écrire un livre ?
1,51,20 : Conclusion
------------------------------

[Livres]

Georg Friedrich Knapp - Théorie étatique de la monnaie
Joseph Tchundjang Pouemi - Monnaie, servitude, liberté : la répression monétaire de l’Afrique
Nicolas Agbohou - Le Franc CFA et l'Euro contre Afrique
James C. Scott - Zomia ou l’art de ne pas être gouverné
Michelle Zancarini-Fournel - Les luttes et les rêves
Denis Dupré - Camp planétaire
Joseph E. Stiglitz - L'euro, Comment la monnaie unique menace l'avenir de l'Europe
Joseph Mornet - Psychothérapie institutionnelle


[Quelques références]

L’association Les Citoyens Constituants : http://www.lescitoyensconstituants.org/

Pedagogie Freinet : https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9...

Vidéo sur l'école de Summerhill : https://www.youtube.com/watch?v=1Hz3c...

Plus d'infos sur :
http://le-message.org/
http://lavraiedemocratie.fr/

Les Gentils Virus
Site : http://gentilsvirus.org/
Wiki : http://wiki.gentilsvirus.org/
Réseau Social : http://ggouv.fr/

more...
No comment yet.
Scoop.it!

L’Autre Terre des Dieux, les 20 premières minutes du documentaire

"Résumé :
« Sommes-nous seuls dans l’univers ? Et si les réponses n’étaient pas au-dessus de nos têtes, mais sous nos pieds ? » L'Autre Terre des Dieux est le premier film documentaire qui ouvre les portes des mystères de la Roumanie. Une enquête exclusive au plus profond des Carpates, terres de mystères et de phénomènes inexpliqués. Tunnels menant au centre de la Terre, ovnis, forêt hantée, pierres vivantes, trésors légendaires, excavations de squelettes gigantesques, civilisations encore inconnues...
Toutes ces découvertes pourraient remettre en question notre chronologie et nos véritables origines. Un voyage intrigant et initiatique sur une légendaire terre des dieux demeurée jusque là inexplorée.

À propos :
L’Autre Terre des Dieux, est le premier film documentaire de Deïmian.
Il aborde les découvertes archéologiques faites ces dernières décennies en Roumanie pour lesquelles peu d’informations ont filtré. On parle de tablettes antérieures à la civilisation Sumérienne et d’artéfacts candidats à remettre en question notre chronologie. Mais au-delà de ces découvertes pour le moins extraordinaires, l’Autre Terre des Dieux part sur les traces de peuplades de géants qui, dans les anciens temps, auraient foulé les terres de ce pays mythique et énigmatique.

Disponible à la commande en DVD et VOD : http://lesavoirdesanciens.shop/fr/8_deimian"

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Le désastre de la troisième république - De Bismarck à la Grande Guerre

La république clôture notre histoire et détruit tout ce qui représente la France dans sa réalité historique culturelle et religieuse, bref dans tout ce que touche chaque Français.
Bismarck ne le savait que trop bien et en avait surtout conscience, comme l’Angleterre, qu’un retour à la Monarchie en France serait désastreux pour l’Empire Allemand, mais au combien fortifiant pour la France.
Et c’est un ennemi juré de la France qui fit cette analyse, qui nous l’espérons, fera réfléchir plus d’un républicain sincère, s’il en reste !
Et c’est cette république voulu par Bismarck qui, 40 ans après la défaite de 1871, prendra la responsabilité de diriger la guerre la plus atroce face à l’Allemagne. Pourtant, peu avant le déclenchement de la Guerre de 14-18 la faiblesse du régime républicain se faisait déjà cruellement ressentir. Un député socialiste et franc-maçon, Marcel Sembat, rédigea un pamphlet : « Faites un roi, sinon faites la paix ». A travers ce pamphlet rédigé en 1911, Marcel Sembat expliquait combien le régime républicain était trop faible et instable, mais aussi source de divisions et donc incapable de pouvoir gérer efficacement une guerre. Il disait : « Aller à la guerre sous des Jules Faure, des Poincaré des Barthou, des Trochu, des Gambetta, des Clemenceau ? Nous serions encore condamnés à cela ? Comment osez-vous, trop connus, vous qui, en paix, n’êtes déjà que des conducteurs assez médiocres, vous proposer pour chefs de guerre ? Retirez-vous, vous puez la défaite ». Manifestement il ne fut pas entendu et c’est au nom de la Liberté et des Droits de l’Homme que le français de 1914 avait perdu sa liberté d’aller ou de ne pas aller à la guerre, liberté qui fut pourtant acquise durant des siècles sous la Monarchie. La république su alimenter durant ces 40 ans un esprit revanchard associé à un patriotisme révolutionnaire particulièrement désastreux. Raymond Poincaré, dans son message aux Assemblées du 4 août 1914, proclamera l’Union sacrée entre tous les français. Le but étant de faire disparaître les nombreuses divisions existantes entre les français, divisions politiques, syndicales, religieuses…etc. Afin de renforcer le gouvernement républicain dans sa gestion du conflit. Mais cette union sacrée ne fut qu’un leurre car le gouvernement républicain profitera bel et bien du conflit pour continuer à se débarrasser de ses adversaires politiques, à savoir les Catholiques, les Royalistes et les Nationalistes. Ces derniers malheureusement agiront avec confiance et refuseront de profiter du conflit pour abattre la république. Jean de Viguerie écrivait à ce sujet dans « Les deux Patries » :
« Car les curés doivent subir le sort commun : ils doivent tuer eux aussi, et être tués. Mais le but est surtout d’en faire tuer le plus possible. Avec le plus grand nombre possible de leurs fidèles. L’intention est avouée. Les politiciens ne s’en cachent pas. « La jeunesse catholique, aurait déclaré l’un d’eux, nous l’enterrerons dans les tranchées. » »
Jean de Viguerie – Les deux Patries – Editions DMM - p195
L'Esprit Du Moment's insight:
more...
No comment yet.