La Nouvelle Économie 2.0
7.4K views | +5 today
Follow
 
Scooped by Thierry Curty
onto La Nouvelle Économie 2.0
Scoop.it!

Les plus grandes fortunes se jouent de l'ISF : faut-il supprimer cet impôt ?

Les plus grandes fortunes se jouent de l'ISF : faut-il supprimer cet impôt ? | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
2ème fortune de France, Liliane Bettencourt a payé zéro euro d'ISF en 2015. Le signe qu'il faut abandonner cet impôt ? Sondage.
Thierry Curty's insight:
Rappelons que l'ISF ne rapporte que 5 milliards et qu'il est le moins inéquitable des impôts. 

La solution n'est surtout pas de l'abolir, ce qui serait contraire à l'évolution de la société, en allant dans le mauvais sens, mais de le travailler un peu en le rendant inconditionnel, sur une base de taux plus faible et une assiette beaucoup plus large reposant sur l'intégralité du patrimoine au-dessus d'un seuil de déclenchement. 

Exemple : un seuil de déclenchement à 250'000€ de patrimoine avec un taux à 1.5‰ et tout le patrimoine est pris en compte, absolument tout : la fortune, les biens, tout, éventuellement au forfait pour les plus grosses fortunes. Liliane Bettencourt dispose d'une fortune d'environ 40 milliards? >> Un forfait de 60 millions, payé chaque année, sans tenir compte des autres versements, point barre, révisé tous les dix ans ou sur demande de l'une ou l'autre partie en cas de changement. 

Pour le commun des mortels, qui possède un pavillon familial en banlieue, avec un scooter pour le petit, des meubles, quelques oeuvres d'art, un carnet d'épargne, une assurance-vie, une voiture pour MOnsieur et une pour Madame pour une somme totale de 450'000€ > 300€ (450'000 - 250'000 x 1.5‰).

Le riche moyen, qui possède pour 25 millions, d'immobilier, de voitures, d'oeuvres d'art, de placements, etc...etc...  > 37'125€ (même calcul : 25'000'000 - 250'000 x 1.5‰). 

Question réglée, plus de bouclier fiscal, plus d'optimisation fiscale, plus de niche fiscale avec les oeuvres d'art, etc... 
more...
No comment yet.
La Nouvelle Économie 2.0
La première révolution industrielle, de la vapeur, a fait du paysan inculte un ouvrier. La seconde révolution industrielle, du pétrole, a fait de l'ouvrier un citoyen. La troisième révolution industrielle, du numérique, fera de ce citoyen que le paysan devenu ouvrier est aujourd'hui, un acteur du développement sociétal au travers de l'intelligence collective.  Une nouvelle économie, contributive, émerge l'économie du futur. <a href="http://soyons-AMI.fr" rel="nofollow">http://soyons-AMI.fr</a>
Curated by Thierry Curty
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

L'Italie au secours de deux banques vénitiennes pour 10 milliards d'euros

L'Italie au secours de deux banques vénitiennes pour 10 milliards d'euros | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Le gouvernement italien s'apprête à sauver deux banques vénitiennes au bord de la faillite grâce à l'aide du groupe bancaire Intesa Sanpaolo et à un investissement public d'environ 10 milliards d'euros. L'État italien s'est déjà engagé à nationaliser la banque Monte Dei Paschi.
Thierry Curty's insight:
L'ancienne économie dans toute sa splendeur, l'un des scandales du siècle à l'époque. On aura attendu vingt ans, le temps que les choses se tassent, pour refiler l'eau du bain aux italiens pendant que le Vatican conserve le bébé. 

Monte dei Paschi était l'un des principaux acteurs qui était à l'origine du trafic de devises via la Suisse à l'initiative de la Banque du Vatican à la fin des années 90, gouvernée par Paul Marcinkus. Nommé à sa tête par sa Sainteté le Pape, dit "le Parrain" Jean-Paul II au lieu d'être livré à la justice comme la Banque d'Italie le demandait. Un trafic organisé via la Loge P2 (la fameuse loge où on trouvait des membres de la Curie, de la Mafia, Pinochet et d'autres), avec Michele Sindona, Roberto Calvi et Licio Gelli en Suisse, portant sur 100 milliards de dollars...

 ...Et maintenant c'est le public qui paie le trafic du Vatican.

Michele Sindona, conseiller financier du Vatican meurt mystérieusement empoisonné dans sa prison alors qu'il avait promis des révélations. https://fr.wikipedia.org/wiki/Michele_Sindona

Roberto Calvi, "le banquier de dieu", président de la Banque Ambrosiano, le pivot de toute l'affaire, articulée entre la Banque du Vatican et Monte dei Paschi et une société établie en Suisse et co-dirigée par lui et Licio Gelli, retrouvé mort pendu sous un pont à Londres après une cavale passant par la mafia yougoslave, digne des meilleurs romans policiers. Il avait des interactions avec les contras nicaraguyens (Loge P2, Pinochet, vous y êtes?), le financement de Solidarnosc (Jean-Paul II, Karol Wojtzyla, était polonais) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Roberto_Calvi

Licio Gelli, fondateur de la Loge P2, mort paisiblement chez lui avec tout un tas de beaux titres, dont celui de Comte, après une vie rocambolesque, y compris sa fuite de la prison Suisse de Champ-Dollon : https://fr.wikipedia.org/wiki/Licio_Gelli  et http://www.tdg.ch/geneve/licio-gelli-mort-97-ans-s-evade-champdollon/story/18636176

Une histoire policière incroyable, avec des ramifications qui vont très très loin, tellement loin que tout le monde a décidé de tout planquer sous le tapis et mené l'Etat à tranquillement tout organiser pour tout repeindre après le massacre plutôt que nettoyer les murs. 

Je vous conseiller de lire les liens que je vous donne là, ça va vous faire votre journée... 


more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Les renouvelables devraient monopoliser 72% des investissements de production électrique d'ici 2040

Les renouvelables devraient monopoliser 72% des investissements de production électrique d'ici 2040 | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Les coûts du solaire et de l'éolien devraient accélérer leur baisse au niveau mondial. D'ici 2040, le photovoltaïque enregistrera une baisse des coûts de 66% et l'éolien terrestre de 47%. Les renouvelables devraient ainsi attirer 72% des 10.20
Thierry Curty's insight:
Et ça dans le cadre de l'économie collaborative, de manière à ce que tout un chacun percoive les fruits de ses investissements, ce qui constitue un transfert du revenu du salaire, vers la contribution au travers de l'intelligence collective, l'ère du capitalisme cognitif. 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Pourquoi Amazon rachète les supermarchés préférés des « bobos » américains

Pourquoi Amazon rachète les supermarchés préférés des « bobos » américains | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Amazon fait la plus grosse acquisition de son histoire en rachetant l'américain Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars. Une enseigne haut de gamme spécialisée dans les produits bio qui compte 460 points de vente.
Thierry Curty's insight:
Amazon devient quasiment un trust ! L'entreprise bouffe tout, les éditeurs, les petits commerces, les grandes surfaces, le commerce en ligne, les serveurs, la livraison par drone...

A ce train-là, Jeff Bezos devrait être première fortune mondiale l'an prochain, au détriment du tissu économique de chaque nation où l’entreprise sévit. La nouvelle économie dans ce qu'elle a de plus gore. 


more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Les Actions du projet BEPS (fiscalité des multinationales) - OCDE

Lutter contre l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices est une priorité des gouvernements à travers le monde. En 2013, l'OCDE et les pays du G20, qui ont travaillé ensemble sur un pied d'égalité, ont adopté un plan d'actions en 15 points pour lutter contre l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices.
Thierry Curty's insight:
Les bénéfices doivent être taxés là où ils sont réalisés, reste à déterminer dans quelles conditions. 

De ne pas taxer les bénéfices est non seulement une perte de richesse énorme pour les pays victimes et plus ils sont riches et plus ils sont victimes, comme la France, mais c'est également une concurrence déloyale vis-à-vis du tissu économique national. Donc non seulement les multinationales pompent la richesse, mais en plus elles détruisent ce qui permet de la créer, un cercle vicieux qui ne saurait évidemment durer. 

Le projet BEPS met sur pied cette entente internationale visant à l'établissement de nouvelles règles fiscales adaptées à la révolution numérique qui fait que désormais les multinationales n'ont plus à être implantées physiquement sur le territoire pour pomper la richesse. Grâce à internet, elles peuvent directement piocher dans le portefeuille des internautes comme un pêcheur qui tendrait sa canne directement dans la besace du pêcheur sur l'autre rive. Au point que même lorsque le fisc taxe la multinationale, tel que Google a vécu un redressement de la part du fisc français et la Cour de Justice Européenne annule la taxation : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/06/14/pour-le-rapporteur-public-google-n-a-pas-a-subir-de-redressement-fiscal-en-france_5144444_1653578.html

« Google France n’a pas bénéficié de la présence d’un établissement stable en France, tant au regard de la retenue à la source que de l’impôt sur les sociétés ou de la TVA » 

Voilà qui est lourd de sens... 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

La France qui paie au black

La France qui paie au black | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Pour éviter les charges et les impôts, les Français continuent de traiter une bonne partie de leurs affaires en espèces. Mais cela risque de ne pas durer. , Pour lutter contre la fraude, le travail au
Thierry Curty's insight:
C'est ridicule, ça n'empêchera pas le black. D'autres monnaies sont possibles. Si il n'y a plus de black en Euros, eh bien on utilisera une autre monnaie, le Yuan, par exemple. Très rapidement des réseaux d'individus acceptant la monnaie alternative se constitueront et voilà tout. 

 L'Etat, de son côté, n'encaissera rien de plus, parce qu'une bonne part des travaux payés au black sont réalisés PARCE QUE ils peuvent être réalisés au black. Entre l'utilisation d'une monnaie alternative et ceux qui ne feront plus les travaux parce que trop chers, ça ne va rien augmenter du tout. 

D'autant que si les travaux qui sont faits au black le sont officiellement, la facture est plus chère, donc le pouvoir d'achat du commanditaire diminue et donc il dépense moins ailleurs. L'Etat encaisse plus sur les travaux, mais il encaisse moins chez le boulanger.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Multinationales: les pratiques fiscales vont être mieux encadrées

Multinationales: les pratiques fiscales vont être mieux encadrées | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Quelque 70 pays ont signé une nouvelle convention, qui a pour but de lutter contre l'optimisation fiscale des multinationales.
Thierry Curty's insight:
C'est un progrès, mais je ne suis pas certain que ça suffise, tout simplement parce que les fiscalistes vont trouver des parades pour que le bénéfice ne soit pas réalisé directement dans le pays. 

Mais attendons de voir, c'est une belle avancée, ne jetons pas bébé avec l'eau du bain. L'objectif n'est pas non plus de lancer une nouvelle chasse aux sorcières. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

La preuve qu'Amazon s'impose comme le fossoyeur du commerce traditionnel

La preuve qu'Amazon s'impose comme le fossoyeur du commerce traditionnel | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
En 2016, les défaillances de grandes entreprises dans le commerce de détail ont crû de 66% au niveau mondial. Un phénomène inquiétant qui s'explique par une concurrence accrue du commerce en ligne.
Thierry Curty's insight:
Le commerce est appelé à évoluer, le problème, c'est la situation d'oligopole qui se dégage. Et encore, en Occident Amazon bouffe tout, mais c'est un nain à côté du chinois Ali Baba, qui représente modestement un chiffre de transactions 6x plus élevé, compromettant le petit commerce dans le monde entier. 

Quand j'ai besoin d'une batterie pour mon PC, pourquoi la payer 60€ sur un site français avec un délai d'attente de trois semaines parce qu'il la commande en Chine où je peux l'avoir pour 17€ ? 

De fait, Aliexpress, le site de détail de Ali Baba, compromet l'existence du site de petit commerce français. 

D'un autre côté, ces sites sont des galeries marchandes virtuelles. Si votre boutique dans la rue ne marche plus, installez-vous sur Amazon ou Aliexpress... 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Nouvelle contrainte pour les auto-entrepreneurs, le logiciel obligatoire

Nouvelle contrainte pour les auto-entrepreneurs, le logiciel obligatoire | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Au 1er janvier 2018, la loi obligera les auto-entrepreneurs à abandonner Word ou Excel au profit d'un logiciel de gestion certifié anti-fraude. Seuls ceux tenant encore toute leur gestion à la main sur papier en seraient exemptés.
Thierry Curty's insight:
Un cousin d'un ministre a pris des intérêts dans Sage ou EBP ?

Je me demande si tout ce petit monde politique a bien saisi la notion de nouvelle économie avec ses implications ?  
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Comment l'économie mondiale est tombée dans la "stagnation séculaire"

Comment l'économie mondiale est tombée dans la "stagnation séculaire" | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Ce n'est pas tant la grande récession de 2008 qui a provoqué le phénomèn
Thierry Curty's insight:
J'ai le sentiment qu'il contribue à ce que l'économie se voile la face. La stagnation séculaire a commencé depuis des décennies. Le monde attend la transition sociétale de la révolution digitale, l'inscription de l'économie dans le XXIème siècle. Tous les acteurs économiques savent bien que le système actuel n'est plus compatible avec la révolution numérique or rien n'est fait pour y entrer et donc le pessimisme est de mise puisque, par nature, l'économie n'aura plus d'avenir tant qu'elle restera là où elle est. 

 L'emploi, c'est terminé, le XXIème siècle, c'est celui de l'intelligence collective et l'oligarchie au pouvoir fait tout pour maintenir ses prérogatives et faire en sorte que l'individu reste un esclave soumis à un employeur jusqu'à emmener le monde dans le mur et ce aussi bien sciemment pour certains que par aveuglement pour d'autres. 

Et pour les acteurs économiques cette situation est intolérable puisqu'elle prive l'économie mondiale de la croissance reposant sur l'innovation du capital cognitif de l'intelligence collective dont elle aura besoin pour fonctionner au XXIème siècle. 

 Tant que nous en serons encore à la négation de cette réalité, la croissance ne pourra pas repartir puisque les investissements sont voués à l'échec et donc, à terme, l'économie au crash.

Le monde a besoin d'une nouvelle économie, que les acteurs de l'ancienne lui refusent, tout simplement. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Facebook, Google, Apple... : comment les géants de la tech gagnent-ils de l'argent ?

Facebook, Google, Apple... : comment les géants de la tech gagnent-ils de l'argent ? | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Apple, Alphabet, Amazon, Microsoft et Facebook gagnent de l'argent : ce n'est pas nouveau. Mais avec quoi en gagnent-ils ? Une infographie résume tout.
Thierry Curty's insight:
Autrement dit, dès que vous vous connectez quelque part, vous rapportez à ces entreprises. 

Une part de cet argent vous revient de droit, elle représente votre contribution directe à la nouvelle économie de la révolution digitale.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Crowdfunding - International Development Informatics / Constitution de la base de donnée des investisseurs.

Crowdfunding - International Development Informatics / Constitution de la base de donnée des investisseurs. | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Levée de fonds de l'IDI dans le cadre du Parc des Technologies et de l'Innovation de KRIBI (PATIK)
Thierry Curty's insight:
Si vous avez un petit goût pour le risque qui pourrait s'avérer porteur, cette première étape d'un peu plus de 20M de FCFA est susceptible d'ouvrir par la suite sur un investissement global de 18 Milliards de FCFA. Le potentiel est considérable, surtout en prenant en considération les externalités potentielles, dont le développement du numérique et de l'énergie pour répondre aux besoins du futur technopole. 

La situation politique est relativement stable dans la zone depuis plusieurs années et d'une manière générale, un projet de ce genre est typiquement ce qu'il faut à la région pour se stabiliser. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Quelles entreprises Emmanuel Macron pourrait-il privatiser ?

Quelles entreprises Emmanuel Macron pourrait-il privatiser ? | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Alors que l’Etat français affiche un endettement élevé, Emmanuel Macron pourrait lancer un train de privatisations, notamment dans les secteurs jugés les moins stratégiques. , Avec la récente élection
Thierry Curty's insight:
Pour ma part, je suis toujours assez dubitatif sur les privatisations. Lionel Jospin avait été celui qui avait privatisé le plus (210 milliards), ce qui fait que sous sa mandature la dette avait sensiblement reculé. Le bilan aujourd'hui est qu'il manque désormais plusieurs milliards de rentrées de dividendes à l'Etat et que ça n'a pas empêché l'endettement de monter. 

C'est comme quand on vend les machines de l'entreprise qui servent le moins parce qu'elle est dans la merde, après, elle n'a plus les machines... mais elle n'est pas sortie de la merde pour autant. Pour moi, c'est juste une marche descendue de plus. 

 Lorsqu'on dit que l'Etat est mauvais actionnaire, c'est vrai. Mais dans ce cas, il faudrait que l'Etat monte des structures indépendantes pour être actionnaires à sa place. Mais de renoncer comme ça aux retombées de l'actionnariat ne me semble pas pertinent. Bien au contraire, je pense que l'Etat devrait investir plus dans ses entreprises, non pas dans l'objectif d'une "main-mise", comme la nationalisation du secteur financier ou automobile, sans interventionnisme politique, mais bien dans un esprit de pur investissement, comme n'importe quel investisseur. 

 En plus, c'est bon pour l'égalité, parce que lorsque l'Etat investit de l'argent public, il redistribue de la création de richesse dans les entreprises qui font vivre le peuple de France. Donc bon, il y a certainement des choses à liquider, mais je reste assez fermement contre les privatisations à tout va. 

Si le problème pour les plus libéraux c'est l'interventionnisme de l'Etat, ce que je comprends tout-à-fait, ce n'est qu'une question de forme, pas de fond. En tant qu'entité publique, l'Etat est aussi une personne morale.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Où vont les profits des multinationales ?

Où vont les profits des multinationales ? | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Questions à Laurence Nayman, économiste, CEPII
Thierry Curty's insight:
Tout n'est pas récupérable, l'optimisation fiscale est quelque chose de normal, évidemment. Mais le problème d'aujourd'hui c'est l'inadaptation du système fiscal qui date de la révolution industrielle. Lorsque le système fiscal a été instauré, les entreprises devaient s'installer physiquement sur le territoire et des villes entières travaillaient pour une industrie ou une autre. De fait, même si les bénéfices étaient exportés sur un territoire plus favorable, ça revenait à partager la richesse, les uns vivaient du travail que créait l'industrie, les autres des bénéfices qu'elle engendrait. 

Aujourd'hui, avec la révolution numérique, les multinationales n'ont plus besoin d'être véritablement implantées, elles sont plutôt comme un pêcheur qui tend sa ligne directement dans la besace du pêcheur sur l'autre rive pour lui voler ses prises. Elles captent la richesse sur un territoire, sans rien y produire et vont ensuite protéger leur argent là où on les acceptera et comme les sommes sont gigantesques, elles peuvent même se permettre de mettre les Etats en concurrence. 

Ce qu'il faut, c'est adapter la politique fiscale et exiger des entreprises des réserves libératoires à concurrence du remplissement d'une déclaration d'impôts, typiquement 30% sur les services et 5% sur le commerce. Si l'entreprise veut récupérer cette réserve, elle doit remplir une déclaration fiscale, sans quoi la somme devient exigible. 

Et on pourrait même utiliser cette réserve comme incitation à l'investissement, par exemple en la libérant en échange d'un investissement sur le territoire ou un territoire partenaire.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Pourquoi j’ai dépensé 325 euros pour acheter 1 éther, la nouvelle monnaie virtuelle

Pourquoi j’ai dépensé 325 euros pour acheter 1 éther, la nouvelle monnaie virtuelle | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Depuis le début de l’année, la cryptomonnaie d'Ethereum a vu son cours augmenter de 3 000 %, atteignant un taux de change de 325 euros pour u
Thierry Curty's insight:
La blockchain semble devenir en elle-même la valeur, il se pourrait qu'elle aille jusqu'à abolir la notion même de monnaie au sens où nous la connaissons, y compris les cryptomonnaies, c'est assez fou. Aujourd'hui, que vous payiez en Bitcoin ou une autre cryptomonnaie ou en devise courante, c'est pareil, vous avez une monnaie, couverte par un certificat. On valorise la monnaie, on la protège par le certificat. 

...Là on valorise directement le certificat qui du coup devient lui-même sa propre monnaie qui se suffit à elle-même, comme dans la vie si au lieu d'utiliser la monnaie pour un paiement vous utilisiez des Bons du Tresor américains ou des actions d'une entreprise quelconque. 

Ce qui se passe et qui pourrait donc potentiellement se produire dans l'avenir est assez fou, imaginez, la disparition de la monnaie. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Les banques françaises redoutent les effets de nouvelles mesures de régulation

Les banques françaises redoutent les effets de nouvelles mesures de régulation | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Après des mois d'interruption, les négociations autour de la régulation bancaire ont repris à Bâle, en Suisse. Et les banques tricolores font tout pour éviter de nouvelles règles pénalisantes. 
Thierry Curty's insight:
C'est une question purement culturelle. Traditionnellement les banques françaises sont plus protectionnistes de l'acheteur. Elles se montrent plus frileuse à prêter, il faut leur démontrer que l'on pourra payer sur le long terme, le prêt étant basé sur ce le revenu. Ailleurs, le prêt est garanti par le bien. Si vous ne payez pas... on vous le reprend, on le met aux enchères, si le crédit n'a pas été couvert, vous avez toujours le solde du crédit sur le dos, mais plus la maison. 

Les banques craignent qu'on ne leur impose le système libéral, tout en sachant que la justice française est plus empathique envers les victimes du crédit qu'ailleurs. Hors de question en Allemagne, en Suisse ou aux USA d'aller au tribunal parce que vous estimez que votre banque aurait pu faire un effort. En France, vous pouvez même aller à la commission de surendettement qui cherchera un moyen de préserver le capital en vous évitant la faillite, quitte à ce que la banque perde ses gains. 

Les deux modèles se défendent, le plus libéral donnant plus de chances d'accéder à la propriété. Le modèle français étant plus rassurant. 

Toujours, il leur est demandé plus que ce que les gens s'imaginent, contraintes d'un côté à augmenter leurs fonds propres, tout en devant réorienter le crédit vers l'économie réelle, moins rentable que la spéculation financière. On les accuse de tous les maux, il n'empêche que c'est un peu le grand nettoyage quand même. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Prêts toxiques d'une filiale de la BNP : neuf ans après, la dette de milliers d'emprunteurs explose

Prêts toxiques d'une filiale de la BNP : neuf ans après, la dette de milliers d'emprunteurs explose | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Le prêt immobilier Helvet Immo, au taux d’intérêt très avantageux mais indexé sur le franc suisse, a permis à une filiale de la BNP d’enrôler les emprunteurs dans une dette interminable.
Thierry Curty's insight:
No comment...  
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Les gendarmes bancaire et financier surveillent le boom du crowdfunding

Les gendarmes bancaire et financier surveillent le boom du crowdfunding | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Depuis 2014, les plateformes de financement participatif sont soumis au contrôle de l’ACPR, le régulateur bancaire, ou de l’AMF, l
Thierry Curty's insight:
J'aime bien lire ce genre de choses : 

"des présentations de projet ne respectant par les normes réglementaires"

De quoi je me mêle, franchement ? Il est temps de mettre au pas l'ACPR et l'AMF, que ces organismes soient sous contrôle du public et non pas le contraire. 

Ce sont des instruments de pouvoir obsolètes à l'ère de la révolution numérique. Ces organismes agissent sans consulter personne, selon des normes établies au fil du temps par ceux qui contrôlent le marché pour le préserver à leur usage. 

C'est clairement au public de décider de ce qui est "réglementaire" de ce qui ne l'est pas. Un dossier, on le présente comme on veut, il n'y a pas à respecter une quelconque norme. Et si quelqu'un veut investir dans un projet, c'est lui que ça regarde évidemment. 

Il faut bien comprendre que de "protéger" le public, de le materner, revient à l'empêcher d'accéder à ce puissant marché, à se libérer des chaînes du système socio-économique obsolète et à le maintenir dans sa condition. Et tout est conçu pour ça. Si vous voulez investir plus que X, il faut être "investisseur professionnel", faute de quoi vous vous contenterez de mettre votre argent à la banque, là où il ne rapporte pas. 

Tout ça doit passer aux oubliettes et doit être reconstruit au gré des problèmes rencontrés et selon les nouveaux paradigmes qui ne tournent plus désormais autour du système de financement qui prévalait au XXème siècle. 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Pourquoi vous devez absolument vous intéresser à la blockchain

Pourquoi vous devez absolument vous intéresser à la blockchain | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Cette technologie, à l'origine du bitcoin, peut être déclinée pour toutes sortes d'usage et provoquer une révolution industrielle totale comme internet en son temps, à en croire les experts de BFM Business.
Thierry Curty's insight:
TOUT sera concerné par la Blockchain. Elle va mettre fin par exemple à la pyramide de crédit qui fait que "les banques créent l'argent à partir de rien". Elle va certifier les dates de péremption sur les paquets de bouffe ou les labels de production agricole. Elle servira d'unités de compte pour les produits d'épargne ou d'investissement ou encore l'assurance-vie. 

 Ce qui arrive est phénoménal. 

 Internet raccourcit les éloignements des gens en jetant une passerelle infranchissable praticable par tous.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Le trafic internet en France dominé par les géants américains de la tech

Le trafic internet en France dominé par les géants américains de la tech | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Près de 60% du trafic internet fin 2016 avait pour origine Google, Netflix, Facebook, Akamai et Apple, Canal+ faisant exception à la 5e place de ce classement. Avec en pointe, selon un rapport de l'Arcep, le streaming, la navigation web et le téléchargement.
Thierry Curty's insight:
Pile-poil ceux qui ne paient pas d'impôts... et qui ne sont pas de l'économie collaborative, c'est de la bonne grosse économie du XXème siècle qui exploite les technologies du XXIème pour pomper la richesse. 

Pour rectifier un peu le tir et adapter notre fiscalité au XXIème siècle, je propose depuis longtemps une réserve obligatoire, libératoire, de 5% sur le chiffre d'affaires du e-commerce et 30% sur les services, à concurrence du remplissement d'une déclaration d'impôt en bonne et due forme, afin de documenter le parcours d'optimisation fiscale et donc de permettre au fisc d'encaisser ce qui lui est dû. Libre aux entreprises de décider si elles veulent récupérer ces réserves, les abandonner... ou abandonner le marché. 

Mais ce pompage systématique nous tue à petit feu. Il détruit notre tissu économique sans contrepartie authentique. Le fait que Google nous permette de trouver la réponse à notre question n'est pas une contrepartie, c'est juste le moyen de Google pour pomper notre richesse. Et ce alors que chaque recherche lui rapporte bon an mal an plusieurs centimes. De même, que Facebook nous permette d'avoir notre profil n'est pas non plus une contrepartie, c'est juste le moyen de pomper notre richesse. Et quand on surfe sur FB, c'est 13$ de l'heure qu'on envoie dans les poches de l'entreprise, qui n'a en tout et pour tout payé que quelques centaines de milliers d'euros sur les milliards de chiffre d'affaires en 2015. 

Il est donc urgent d'adapter notre fiscalité. 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Avec la Blockchain et la cryptomonnaie, la fin des impôts ?

Avec la Blockchain et la cryptomonnaie, la fin des impôts ? | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
"Contrepoints pose la question de savoir si la blockchain va favoriser la fraude fiscale. Et, pour ma part, j'escompte (sans jeu de mot) bien que ce soit le cas, j'espère vivement que cette absurdité qu'est l'impôt sur le revenu disparaisse purement et simplement."
Thierry Curty's insight:
Mon dernier article sur la disparition de l'absurde et douloureux impôt sur le revenu, cause de tant et tant de souffrances et de tourments pour notre société alors qu'il ne représente pas même le quart des rentrées fiscales de l'Etat. 

 Avec, à la clé, une vraie proposition alternative et parfaitement incontournable qui mettrait fin à toute fraude fiscale.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Cryptomonnaie : La marchandisation généralisée de la monnaie est en route

Cryptomonnaie : La marchandisation généralisée de la monnaie est en route | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
"...avec la cryptomonnaie et "la disparition du cash" (en réalité, le cash ne disparaîtra jamais, juste le cash en devise officielle, à la rigueur, mais il sera remplacé par d'autres monnaies, précisément), Pascal Ordonneau avertit de la marchandisation totale de la monnaie."
Thierry Curty's insight:
La marchandisation totale de la monnaie est en route.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

L’Europe condamne Facebook à une amende de 110 millions d’euros

L’Europe condamne Facebook à une amende de 110 millions d’euros | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Les GAFA ne sont pas au dessus des lois. Jeudi 18 mai, la Commission Européenne a condamné Facebook à payer une amende record de 110 millions d’euros. Un montant jugé "à la fois proportionn
Thierry Curty's insight:
Là, on comprend clairement que l'Europe n'a pas encore pleinement saisi les implications de la nouvelle économie. Facebook est capitalisé 140 milliards. Le fait même de sanctionner l'entreprise seulement 110 millions est de nature à rassurer les investisseurs. 

Une sanction dissuasive, pour Facebook, ce serait 2 milliards. Mais comme ils ne se rendent tout simplement pas compte... 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

En 2010, deux pizzas coûtaient 10 000 bitcoins, soit 20 millions de dollars aujourd'hui

En 2010, deux pizzas coûtaient 10 000 bitcoins, soit 20 millions de dollars aujourd'hui | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Lundi 22 mai, on fêtait le "Bitcoin Pizza Day" – ce jour où, il y a sept ans, le développeur américain Laszlo Hanyecz a réalisé le premier achat grâce
Thierry Curty's insight:
C'est curieux cette impression d'avoir loupé le coche... 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

Pourquoi l'ombre d'Amazon plane sur le business des pharmacies

Pourquoi l'ombre d'Amazon plane sur le business des pharmacies | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Aux États-Unis, Amazon réfléchit à se lancer dans la vente en ligne de médicaments sur prescription. Un marché régulé partout dans le monde. En France, seuls les médicaments sans prescription sont autorisés à la vente en ligne sous de strictes conditions.
Thierry Curty's insight:
Ca fait longtemps que j'en parle et que je dis que les médicaments seront bientôt vendus en ligne. Mais ils ne seront pas "distribués en ligne", ils seront délivrés en ligne comme dans une officine. 

 Les pharmacies sont aujourd'hui un système non seulement très coûteux, mais parfaitement obsolète. Elles n'ont plus aucune réelle utilité, ce ne sont plus que des épiceries à médicaments. 25% du prix des médicaments ne servent qu'à financer des infrastructures sans aucune utilité réelle. 

 Les pharmacies sont une invention récente, qui date de l'apparition de la pharmacologie, au XIXème siècle. A cette époque, les pharmaciens produisaient leurs propres médicaments. Bien des médicaments existent encore aujourd'hui sur le marché qui sont du fait de l'invention d'un pharmacien dans son officine (d'où le terme "d'officine" pour décrire un vulgaire magasin). Puisque ce n'est plus le cas aujourd'hui, elles n'ont plus de raison d'être, tout simplement. 

 Donc sauf à trouver de nouvelles raison d'être aux pharmacies, elles ne peuvent que disparaître au profit de systèmes en ligne. Dans les villes on pourrait imaginer que les pharmacies deviennent des supermarchés, comme aux USA, où elles vendent des jouets, accompagnés de conseils en puériculture, de l'alimentation bio, avec du conseil diététique, etc. Mais ça n'aurait aucun attrait en campagne. 

 Dans les campagnes, les pharmacies ont une utilité différente, elles constituent un réseau social et elles pourraient servir dans l'avenir non seulement à réaliser les vaccinations, ce qui soulagera les médecins dans les déserts médicaux, mais également à fournir la prescription par des cabines de soins gérées par des médecins en ligne rémunérés par la fédération des pharmaciens ou des groupements de pharmacies. Ainsi, pour le petit bobo, on va directement chez son pharmacien, la cabine de soin, avec un médecin en ligne, établit le diagnostic et soit elle nous envoie chez le médecin, soit elle établit directement la prescription électronique qu'on va chercher au comptoir et on s'en va. 

 Ainsi, on maintient le tissu social par le maintien des pharmacies, on résout, en tous cas partiellement, le problème des déserts médicaux, on engendre des économies considérables sur la distribution de médicaments qui n'ont plus à supporter seuls les coûts infrastructurels en créant de nouvelles missions aux pharmaciens pour lesquelles ils ont les compétences et en faisant que la grosse part de délivrance se fait en ligne, avec un pharmacien en ligne, par videoconférence.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Curty
Scoop.it!

La phobie du vol d’idée de startup, ça se soigne

La phobie du vol d’idée de startup, ça se soigne | La Nouvelle Économie 2.0 | Scoop.it
Comment en finir une fois pour toutes avec cette phobie qui ne sert à rien.
Thierry Curty's insight:
En un mot comme en cent, au lieu de dilapider votre ressource pour protéger l'idée, lancez-vous... 

Je sais, c'est facile à dire, j'ai tellement peur de parler de mes idées.... pourtant dieu sait qu'elles gagneraient à être connues. 
more...
No comment yet.