Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "Syndrôme d'effonfrement des colonies"
88.6K views | +32 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Une nouvelle étude confirme le rôle des pesticides dans la mortalité des abeilles | Slate

Une nouvelle étude confirme le rôle des pesticides dans la mortalité des abeilles | Slate | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Si certains en doutaient encore, cette nouvelle étude viendra peut-être les convaincre: la mortalité accrue des abeilles serait bel et bien liée à l’utilisation de pesticides, et plus particulièrement de néonicotinoïdes. Le site Io9 rapporte les résultats d’une expérience menée par le biologiste Chensheng Lu, de l’université d’Harvard, publiés dans le Bulletin of insectology.

 

Depuis plusieurs années, les abeilles, principales pollinisatrices des végétaux dans le monde, souffrent de ce que les scientifiques appellent le CCD (Colony Collapse Disorder), ou en français, syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles. Pour résumer, de plus en plus de ruches se vident d’années en années: soit les abeilles y meurent, soit elles n’y retournent pas après l’hiver.

 

Les pesticides sont mis en cause par certaines études scientifiques. Chensheng Lu vient donc renforcer une fois de plus cette thèse. Le biologiste a suivi 18 colonies d’abeilles entre octobre 2012 et avril 2013. Douze d’entre elles ont été traitées avec des néonicotinoïdes, les six autres ont servi d’échantillon de contrôle.

 

A l’arrivée de l’hiver, toutes les ruches ont eu tendance à se vider, en raison du froid. Mais en janvier, l’échantillon test a vu son nombre d'abeilles augmenter, tandis que les deux autres groupes ont continué de perdre en population.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides et hécatombe des abeilles - Libertalia

Pesticides et hécatombe des abeilles - Libertalia | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Parasites, virus et maladies fongiques constituent des dangers non négligeables pour les abeilles.

 

Toutefois les pesticides systémiques dits de nouvelle génération qui sont largement utilisés dans la monoculture d'échelle, constituent indiscutablement la plus importante source de mortalité. Même à des doses infinitésimales, ces produits chimiques insidieusement toxiques provoquent l'hécatombe chez les pollinisateurs.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La pollinisation par les abeilles donnerait de meilleures fraises - Excite France

La pollinisation par les abeilles donnerait de meilleures fraises - Excite France | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La pollinisation des fraises par les abeilles produit des fruits plus gros, plus rouges et plus fermes, selon une étude récente.

Elle tend à démontrer que les bénéfices économiques liés aux abeilles sont encore sous-estimés.

Les travaux, coordonnés par Björn Klatt de l'université de Goettingen en Allemagne, ont comparé des fraises issues de la pollinisation par les abeilles, par le vent et par autopollinisation.

 

L'expérience a montré que les fruits qui avaient été pollinisés par les abeilles avaient un poids supérieur, moins de malformations, une couleur plus rouge et étaient plus fermes, cette dernière caractéristique allongeant la durée de vie des fruits sur les étals.

 

Les fraises pollinisées par les abeilles pesaient en moyenne 11% de plus que celles l'ayant été grâce au vent et 30% de plus que celles ayant été auto-pollinisées, selon les travaux publiés dans la revue britannique Proceedings of the Royal society B

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des chercheurs équipent des milliers d’abeilles… avec des capteurs

Des chercheurs équipent des milliers d’abeilles… avec des capteurs | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Plus de 5.000 capteurs ont été placés sur des abeilles en Australie. C’est la première fois qu’autant d’abeilles sont relâchées dans la nature avec ce système de surveillance. Ces petits outils ne mesurent que 2,5 x 2,5 mm et ont été placés sur leur dos. Une équipe du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) enregistre en continu leur position et espère être en mesure de construire un modèle tridimensionnel du déplacement des insectes dans leur environnement. « Les abeilles sont des insectes sociaux qui retournent au même point et fonctionnent sur un calendrier très prévisible. Tout changement dans leur comportement indique un changement dans leur environnement », explique Paulo de Souza, directeur de l’étude.

Comprendre le déplacement des abeilles permettra à l’équipe d’améliorer le rendement de la pollinisation des abeilles et leur productivité dans les fermes australiennes. Ces insectes ont en effet un rôle essentiel dans l’agriculture. Le CSIRO a montré que dans la productivité de féveroles par exemple, la pollinisation des abeilles pouvait augmenter la productivité de 17 %. À l’échelle mondiale, un tiers de la nourriture que nous consommons repose sur la pollinisation, mais aujourd’hui les abeilles disparaissent, il y a donc urgence.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Insecticides : ils modifient l'expression des gènes des abeilles

Insecticides : ils modifient l'expression des gènes des abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L'équipe de Nottingham a contaminé des larves d'une ruche à l’imidaclopride. Ils ont ensuite comparé l'expression de leurs gènes (RNA expression analysis, analyse de l'expression d'ARN) et leur profil lipidique (Lipid profiling) à d'autres larves, d'une ruche saine, située à 150 m d'eux. © Kamila Derecka et al., Plos One

Les larves d’abeilles exposées à l’insecticide ont besoin d’intensifier l’activité de leurs gènes impliqués dans la dégradation des toxines pour se développer. Par ailleurs, les gènes qui interviennent dans la régulation de l’énergie, essentielle au bon fonctionnement de la cellule, sont endommagés. Ces modifications génétiques réduisent souvent la durée de vie des insectes, et atténuent considérablement les chances de survie des larves.

Développement des larves modifié par l’imidaclopride

Sur une période de 15 jours, les chercheurs ont contaminé des larves directement dans les ruches, en leur injectant du sirop concentré à faible dose (2 µg/L) d’imidaclopride. Ils ont ensuite mesuré les niveaux de transcription, c'est-à-dire le nombre de molécules d’ARN transcrites depuis l’ADN. Plus le nombre de molécules d’ARN transcrites est grand, plus le gène s’exprime. Les chercheurs ont donc pu comparer les niveaux de transcription des larves contaminées à ceux des larves saines d'une ruche située à seulement 150 m. Ils ont aussi établi des profils lipidiques par chromatographie en phase liquide couplée à de la spectrométrie de masse.

« Bien que les larves puissent encore grandir et se développer en présence de l'imidaclopride, la stabilité du processus de développement semble être compromise, explique Reinhard Stöger. Si les abeilles sont soumises à des contraintes supplémentaires telles que les ravageurs, les maladies et le mauvais temps, le taux d'échec du développement augmente sérieusement. »

Si l’imidaclopride n’est peut-être pas directement mortel, il est clairement un facteur aggravant dans le déclin des abeilles domestiques, et probablement des insectes butineurs en général.

 

Ces butineurs contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs. De plus, par leur travail, elles apportent une participation annuelle de 22 milliards d'euros à l'agriculture européenne. Ces insectes sont donc vitaux pour la préservation de nos écosystèmes

Bee Api?'s insight:

Photographie Stephen Criscolo

 


more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pourquoi Monsanto a décroché un « Nobel de l'alimentation » - Terra eco

Pourquoi Monsanto a décroché un « Nobel de l'alimentation » - Terra eco | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Consécration pour les partisans des OGM : l’une des têtes pensantes de Monsanto, Robert T. Fraley, a reçu le 17 juin dernier, le World Food Prize (Prix mondial de l’alimentation) 2013.

 

Ce prix, décerné par la fondation éponyme, récompense « les individus qui contribuent à améliorer la qualité, la quantité et la disponibilité de nourriture présente dans le monde ».

 

Le vice-président du semencier américain partagera donc la coquette somme de 250 000 dollars (191 000 euros) avec deux autres figures historiques de la recherche sur les semences transgéniques : le spécialiste belge des biotechnologies Marc Van Montagu, et la chercheuse et membre fondatrice de Syngenta, Mary-Dell Chilton, également lauréats.

 

Pour l’image plus que pour l’enveloppe, les trois chercheurs ont de quoi se réjouir. Bien qu’il soit délivré par une simple fondation, le World Food Prize, auto-surnommé « prix Nobel de l’alimentation et de l’agriculture » a fini par s’imposer comme tel.

 

Si bien qu’aujourd’hui, le New York Times parle d’ « Oscar de l’agriculture » et le trophée est remis en grande pompe dans l’enceinte du Département d’Etat américain, l’équivalent de notre ministère des Affaires étrangères, par le secrétaire d’Etat lui-même.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

A quoi ressembleraient nos supermarchés sans les abeilles ?

A quoi ressembleraient nos supermarchés sans les abeilles ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Comme souvent, une seule photo peut être plus parlante que de longs rapports. Dans une communication efficace, la chaîne de supermarchés américaine Whole Foods, spécialisée dans le bio et l’équitable, a imaginé à quoi ressembleraient nos étals si les abeilles venaient à s’éteindre. L'un de ses magasins, situé à Providence (Rhode Island), a temporairement enlevé tous les produits venant de plantes pollinisées par des abeilles et autres insectes pollinisateurs. Résultat : 237 des 453 produits proposés à l'accoutumée, soit 52 % des récoltes, ont disparu. Parmi eux : les pommes, oignons, carottes, citrons, brocolis, avocats ou encore concombres.

 

En réalité, un tiers de notre nourriture dépend des abeilles, rappelle l'enseigne de distribution. "Les pollinisateurs naturels sont un maillon essentiel de notre chaîne alimentaire. Plus de 85 % des espèces végétales de la terre, dont beaucoup composent les aliments les plus nutritionnels de notre alimentation, exigent des pollinisateurs pour exister. Pourtant, nous continuons à assister à un déclin alarmant de ces populations, regrette Eric Mader, directeur adjoint de la Xerces Society, une ONG qui protège les abeilles. Notre organisation travaille avec des agriculteurs pour les aider à recréer un habitat sauvage et adopter des pratiques moins intensives en pesticides. Ces stratégies simples peuvent faire pencher la balance en faveur de retour des abeilles."

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La pression grandit sur les pesticides, impliqués dans des maladies ... - La Parisienne

La pression grandit sur les pesticides, impliqués dans des maladies ... - La Parisienne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Vendredi, les trois ministres de la Santé, de l'Agriculture et de l'Ecologie ont réagi prudemment en indiquant avoir saisi l'Anses (agence de sécurité sanitaire) pour évaluer "l'impact de ces nouvelles données sur les autorisations nationales existantes".

 

Au niveau européen, ils transmettront "ces nouveaux éléments" en vue de la réévaluation des substances actives autorisées au niveau communautaire".

"Un règlement européen, qui se met actuellement en place, va nous obliger à revoir toutes les molécules, comme par le passé", fait remarquer Jean-Charles Bocquet, le directeur général de l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP, fabricants).

 

"La science évolue" et "il est important de faire évoluer les autorisations lorsque cela est nécessaire", reconnaît le représentant des professionnels pour qui le rapport de l'Inserm ne contient pas "de révélations nouvelles de nature dramatique".

 

"Pas toujours utilisés comme il faut"


"Les molécules les plus souvent citées sont des molécules anciennes, qui ont déjà disparu du marché", avance-t-il, précisant que "sur les 1.000 molécules présentes au début des années 80, il en reste 250".

 

Tout en étant interdites, certaines substances très persistantes comme le DDT ou le chrlordécone, continuent d'être détectées dans la nature.

"Pour les molécules encore sur le marché, les conditions d'emploi ont été réduites, les formulations ont été changées, si bien que les risques annoncés existent mais sont gérés", assure-t-il.

 

L'UIPP reconnaît toutefois que des progrès doivent être faits sur les conditions d'utilisation. "Historiquement des produits apportaient des solutions un peu miraculeuses, on ne les a pas toujours recommandés comme il fallait et les agriculteurs ne les ont pas toujours utilisés comme il faut", selon M. Bocquet.

 

Un rapport parlementaire d'octobre 2012 ("Pesticides: vers le risque zéro") affirmait que les dangers et risques des pesticides pour la santé étaient "sous-évalués" et que les protections n'étaient "pas à la hauteur des dangers".

 

Mais selon Paul François, céréalier dans les Charentes et président de Phyto-victimes, "les recommandations d'utilisation sont inapplicables, sauf à travailler en tenue de cosmonaute, et les fabricants le savent".

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Quand Londres défend à tort des produits tueurs d'abeilles

Quand Londres défend à tort des produits tueurs d'abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Tenter de démontrer que les insecticides n'ont pas d'effets sur les insectes peut conduire à d'inattendus tête-à-queue. L'agence de sécurité sanitaire et environnementale britannique, la Food and Environment Research Agency (FERA), vient de l'apprendre à ses dépens : elle a reçu un cuisant camouflet de la part de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui a publié, le 5 juin, une sévère critique de l'une de ses études.

A l'été 2012, la FERA avait mené une expérience en plein champ sur plusieurs colonies de bourdons, certaines placées à proximité d'un champ de colza non traité, d'autres mises devant un champ traité au clothianidine (Poncho), d'autres encore devant un champ traité à l'imidaclopride (Gaucho). Elle avait conclu qu'il n'existait aucune différence significative entre les trois groupes de bourdons. Des résultats rendus publics en mars, mais jamais publiés dans une revue scientifique.

 

Le gouvernement britannique les a pourtant mis en avant avec force, pour contester la récente proposition de la Commission européenne d'interdire, pour deux ans et pour certains usages, ces insecticides, dits "néonicotinoïdes", mis en cause dans le déclin des abeilles. Bruxelles a donc saisi l'EFSA pour avis.

 

Celui-ci est tombé comme un couperet. L'agence européenne liste vingt pages de griefs : manque de détails sur les niveaux d'exposition, lacunes méthodologiques graves, "incohérences" et "affirmations contradictoires sur les objectifs de l'étude", etc.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Mortalité des abeilles : l'EFSA maintient son avis sur la responsabilité des pesticides néonicotinoïdes - bioaddict

Mortalité des abeilles : l'EFSA maintient son avis sur la responsabilité des pesticides néonicotinoïdes - bioaddict | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les fabricants de pesticides n'ont pas encore digéré l'avis de l'Agence Européenne de Sécurité Alimentaire publié en janvier 2013 et qui pointait la responsabilité de trois familles de pesticides néonicotinoïdes dans la mortalité des abeilles, l'imidaclopride (Gaucho, Coboy 350, Confidor, Provado), la clothianidine (Poncho , Elado, Modesto, Smaragd) et le thiaméthoxame ( Cruiser, Actara) très utilisés en Europe dans l'agriculture.

 

De nouvelles études visant à démontrer à l'Efsa qu'elle s'est trompée dans son évaluation sont donc régulièrement lancées.

Les lobbyes de la chimie ne désarment pas pour défendre les pesticides aux dépends des abeilles.

 

L'Efsa pour l'instant tient bon. C'est une bonne nouvelle alors même que ce mercredi 5 juin était la Journée Mondiale de l'Environnement. Reste à espérer que la Commission Européenne tienne très vite compte de cet avis.

 

Mais pour l'instant elle s'en fout...

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OPINION : "Epandages aériens de pesticides , un scandale sanitaire ... - Infos Chalon.com

OPINION : "Epandages aériens de pesticides , un scandale sanitaire ... - Infos Chalon.com | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

    EPANDAGES AERIENS DE PESTICIDES :
                UN SCANDALE SANITAIRE

  La quantité de pesticides épandue sur nos vignes devrait battre tous les records cette année.

 

Trois applications obligatoires supplémentaires de pesticides sont en effet imposées en 2013 aux professionnels du département, en juin et juillet.

 

Après avoir fermé la porte à toute négociation avec certains d'entre eux, qui souhaitaient proposer des alternatives, dans le cadre de la lutte contre la flavescence dorée, voici maintenant que le préfet a autorisé, de surcroît, par arrêtés (1) des dérogations à l'interdiction des épandages aériens dans notre département dans le cadre de la lutte contre l'oïdium et le mildiou.

 

Les dérogations sont à sens unique : tous les motifs sont bons pour satisfaire le lobby des marchands de poison, quand bien même l'efficacité de la méthode serait contestée.


Malgré le plan Ecophyto et l’objectif affiché de réduire les pesticides de 50% en dix ans, l'utilisation de ces derniers ne cesse d’augmenter ( +3% en 2010/2011), la France étant déjà championne du monde dans ce domaine !

 

Alors que leurs graves conséquences sanitaires sur les professionnels et la population riveraine sont maintenant connues (2) ces épandages toujours plus nombreux, aériens ou pas, vont aggraver la situation.

 

Les maires et les apiculteurs seront-ils avertis à chaque passage pour pouvoir réagir à temps, distribuer des consignes sanitaires aux riverains ?

 

Les épandages aériens seront-ils stoppés lorsque le vent dépassera 19 km/h, comme le veut la loi ?

 

On peut en douter.
 

 

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Abeilles empoisonnées: les apiculteurs se mobilisent | Charles Côté | Pollution

Abeilles empoisonnées: les apiculteurs se mobilisent | Charles Côté | Pollution | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les apiculteurs du Québec demandent le bannissement des néonicotinoïdes, une classe de pesticides nuisibles aux abeilles. Ils ont adopté une résolution en ce sens la semaine dernière.

La Fédération des apiculteurs a adressé cette demande à l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), l'organisme fédéral de surveillance des pesticides.

«L'utilisation actuelle des néonicotinoïdes en grandes cultures est nocive pour les pollinisateurs, crée des problèmes environnementaux dont l'importance outrepasse largement les éventuels bénéfices», affirme la fédération dans sa résolution.

«Nous avons écrit à l'ARLA et nous serons en contact avec nos collègues de l'Ontario à ce sujet», a affirmé Jean-Pierre Chapleau, porte-parole de la Fédération des apiculteurs du Québec.
(...)

5000 ruches décimées

L'an dernier, en Ontario, 5000 ruches ont été décimées au printemps et des analyses ont permis de constater que les abeilles étaient contaminées aux néonicotinoïdes. Le phénomène ne semble pas s'être reproduit cette année.

Cependant, les apiculteurs craignent aussi une toxicité chronique de ces produits, au-delà de la période des semis. Ils contestent aussi l'efficacité des substances à augmenter les rendements des cultures.

 

Les «néonics» ne sont qu'une des nombreuses menaces qui pèsent sur les abeilles, dont dépend plus du tiers de la production alimentaire mondiale.

 

De son côté, l'industrie agrochimique nie la nocivité de ses produits pour les abeilles, mais travaille en même temps à des solutions pour diminuer la production de poussière au moment des semis.

 

Les principaux fabricants de néoniconinoïdes sont Syngenta et Bayer.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

ROBOTIQUE • Maya le drone

ROBOTIQUE • Maya le drone | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

TOUJOURS PLUS DEBILE!!!!

Leur microdrone Robobee vole comme un petit avion téléguidé. Mais, pour l’instant, il ne distingue pas les fleurs de différentes espèces et ne sait pas comment collecter le pollen.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Vennetier Michel - Guide technique débroussaillement réglementaire et apiculture - Aryana Libris

Vennetier Michel - Guide technique débroussaillement réglementaire et apiculture - Aryana Libris | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L’apiculture est une filière économique à part entière, pourvoyeuse d’emplois en milieu rural.

De plus, les abeilles jouent un rôle clé économique et écologique. Pour ces raisons, les contraintes de l’apiculture doivent être, mieux que par le passé, prises en compte dans la gestion forestière. Or, suite aux feux de 2003 et à l’application plus stricte des débroussaillements

réglementaires, les apiculteurs provençaux avaient constaté une augmentation significative des débroussaillements dans les zones forestières exploitées par leurs ruchers, avec des conséquences qu’ils jugeaient néfastes pour l’exercice de leur profession et pour leur production.

Il leur était cependant impossible d’estimer les pertes occasionnées et notamment de quantifier la baisse de potentiel mellifère des milieux concernés.

Indépendamment de son impact qui restait à étudier, le débroussaillement s’ajoutait aux nombreuses causes qui contribuent à l’effondrement des populations d’abeilles à travers le monde en général, et en France en particulier : produits chimiques, grandes cultures monospécifiques, changements d’occupation du sol, maladies émergentes, nouveaux prédateurs, changement climatique.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La récolte de miel en France est au plus bas en 2013

La récolte de miel en France est au plus bas en 2013 | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La France n'est plus autosuffisante en miel, loin de là. Seules 15 000 tonnes ont été produites en 2013 dans l'Hexagone, soit la récolte la plus faible jamais connue, rapporte RTL mardi 11 février. En vingt ans, elle a diminué de moitié.

 

A l'origine de cette chute de la production, l'hécatombe dans les ruches françaises, précise la radio. La faute aux grandes cultures, qui privent les abeilles d'un butinage équilibré, mais aussi aux parasites et aux pesticides, dans le viseur des apiculteurs.

 

Les professionnels réclament au gouvernement d'aller plus vite sur le plan de réduction des pesticides, explique la station. Décidé lors du Grenelle de l'environnement il y a six ans, il ne sera appliqué qu'en 2018. D'ici là, la France devra se contenter de miel importé d'Europe, d'Argentine et surtout de Chine, sans garantie de qualité, selon RTL.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : L'alerte du Pr Séralini

Pesticides : L'alerte du Pr Séralini | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

"Le professeur Séralini et son équipe viennent de sortir une nouvelle étude sur les pesticides. Les tests qu'ils ont réalisés démontreraient la toxicité des pesticides  mis en vente et utilisés dans l'agriculture intensive sur la santé humaine."

"Nous avons étendu les travaux que nous avons faits avec le Roundup et montré que les produits tels qu'ils étaient vendus aux jardiniers, aux agriculteurs, étaient de 2 à 1.000 fois plus toxiques que les principes actifs qui sont les seuls à être testés in vivo à moyen et long terme", a-t-il déclaré jeudi à l'AFP.

Avant mise sur le marché, seuls les effets de la substance active sont évalués et non ceux des produits commercialisés auxquels ont été ajoutés des adjuvants.

"Il y a méprise sur la réelle toxicité des pesticides", a insisté le professeur Séralini, précisant qu'il y a toxicité "quand les cellules commencent à se suicider" au contact du produit et "qu'elles meurent en quantités beaucoup plus significatives que les cellules contrôles".

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Jacob Green - The March - Fuck Monsanto!

« Clause de sauvegarde infondée » (AGPM, FNPSMS, UFS)

 

L'AGPM (Association générale des producteurs de maïs ), la FNPSMS (Fédération nationale de la production de semences de maïs et de sorgho) et l'UFS (Union française des semenciers) prennent acte des attendus de l'audience du Conseil d'Etat du 5 juillet 2013 concernant la culture du maïs Mon 810 et attendent désormais le délibéré qui devrait être rendu ces prochaines semaines.

 

Faisant suite à la nouvelle clause de sauvegarde prise par le ministère de l'Agriculture en mars 2012 à l'encontre du maïs OGM Mon 810, des organisations des filières du maïs et des semencières ainsi que deux sociétés d'exploitations agricoles avaient engagé une procédure devant le Conseil d'Etat pour contester cet arrêté.

 

« Le rapporteur public a d'abord conclu à la recevabilité du recours contre l'arrêté ministériel, précise la filière. Il a ensuite considéré une erreur manifeste d'appréciation du ministère de l'Agriculture dans la mesure où rien ne justifiait une interdiction, au regard de la réglementation applicable, et que l'existence d'un risque et d'une urgence à agir n'ont aucunement été démontrés. »


http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/mais-ogm-mon-810-clause-de-sauvegarde-infondee-agpm-fnpsms-ufs-74822.html#SDYJQQVZc7HK77p2.99

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides et abeilles L'Efsa prépare une nouvelle évaluation - La France Agricole

Pesticides et abeilles L'Efsa prépare une nouvelle évaluation - La France Agricole | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

A la demande de la Commission, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) finalise actuellement un nouveau document d'orientation au sujet des risques potentiels de l'utilisation des pesticides sur les abeilles communes, les bourdons et les abeilles solitaires.

 

Ce dernier, à la différence des précédents, considère les risques liés à l'exposition chronique ou répétée à ces produits ainsi que les risques potentiels pour les larves. Il propose aussi un système d'évaluation pour les bourdons et les abeilles solitaires et une nouvelle méthode permettant d'estimer si le préjudice potentiel pour les abeilles est acceptable.

 

Cette méthode prend en compte quatre types d'expositions : les retombées de pulvérisations et les particules de poussières, la consommation de pollen, celle de nectar et celle d'eau.

 

Elle considère aussi l'exposition aux métabolites des pesticides présents dans le pollen et le nectar. Le risque est ensuite quantifié avec les objectifs de protection spécifiques (OPS) et la série d'« attributs protégés » qui leur sont associés, c'est-à-dire la survie et le développement des colonies, la santé des larves, le comportement des abeilles, l'abondance d'abeilles et la capacité de reproduction.

 

Il en a été déduit que le risque est considéré comme non acceptable quand la taille d'une colonie décline de plus de 7 % suite à une exposition aux pesticides.

 

Disposant de peu de données à propos des bourdons et des abeilles solitaires, les systèmes d'évaluation pour ces espèces sont basés sur des données utilisées pour les abeilles communes, puis ajustés.

 

Un modèle de système d'évaluation des risques concernant l'exposition à des doses sub-létales de pesticides a aussi été développé mais il doit être approfondi car il reste des incohérences entre les tests en laboratoire et la réalité.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : le règlement sur l'évaluation sanitaire et environnementale enfin publié- Actu-environnement.

OGM : le règlement sur l'évaluation sanitaire et environnementale enfin publié- Actu-environnement. | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le règlement d'exécution visant à renforcer l'évaluation des risques avant autorisation de mise sur le marché des OGM destinés à l'alimentation humaine et animale a été publié le 8 juin au Journal officiel de l'Union européenne.

 

Ce texte prévoit "la réalisation d'une évaluation scientifique des risques que la denrée alimentaire ou l'aliment pour animaux génétiquement modifiés peuvent faire peser sur la santé humaine et la santé animale et, le cas échéant, sur l'environnement". Il fixe notamment l'obligation de réaliser des études de toxicité à court terme (90 jours), par administration orale de l'aliment à des rongeurs.

 

Ce texte répond ainsi à la demande, faite par les Etats membres à l'unanimité en 2008, de renforcer l'évaluation sanitaire et environnementale des OGM. Jusque-là, seules des lignes directrices de l'agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) encadraient les évaluations des OGM.

 

Ce nouveau règlement entrera en vigueur le 28 juin. Cependant, le texte prévoit des dispositions transitoires: "Jusqu'au 8 décembre 2013, les demandes relevant du champ d'application du présent règlement peuvent être introduites en application du règlement n°641/2004 dans sa version en vigueur le 8 juin 2013".

 

Il ne s'appliquera donc pas aux demandes d'autorisation déjà déposées, ni à celles déposées avant décembre 2013. De nombreux OGM pourraient donc être autorisés d'ici là sans passer au crible de cette nouvelle évaluation sanitaire et environnementale…

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
Rosy Dubourdieu's comment, June 27, 2013 3:02 PM
non seulement on attend 5 ans pour que ce réglement rentre en vigueur mais en plus il ne concerne pas les demandes faites avant décembre 2013 on se fout de tout ,what else?
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

CNRS - La video du vendredi - Documentaire scientifique

CNRS - La video du vendredi - Documentaire scientifique | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Quel est le prix des abeilles ?


D’année en année, la diminution du nombre d’abeilles compromet sérieusement la pollinisation et donc la production agricole. Ce service que nous rend la nature a donc un impact économique considérable. Jean Michel Salles, économiste de l’environnement au Laboratoire montpelliérain d'économie théorique et appliquée, s’intéresse aux risques du déclin de la pollinisation sur la production agricole. Cette perte est évaluée en valeur économique. Le chercheur s'interroge sur les conséquences de cette menace, sur les consommateurs.


Réalisation : Sophie Bensadoun – Production : CNRS Images
Pour insérer cette vidéo du vendredi sur votre site, copiez-collez le code ci-dessous :

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les abeilles se cachent pour mourir.....

On les trouve, errantes, comme si elles partaient butiner à "pattes", jamais ne reviennent.
Elles meurent comme ça, par centaines, en continu, à quelques mètres de leurs ruches. On ne les trouve pas forcément, les oiseaux, les lézards et les fourmis finissent le "sale boulot"...
Apiculteurs, observez vos ruches et signalez à vos GDS quand vous observez le phénomène.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Plantes OGM : maintenant les insectes leur résistent

Plantes OGM : maintenant les insectes leur résistent | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Il existe de plus en plus de cas d'insectes résistant à la protéine Bt de plantes génétiquement modifiées pour être protégées contre leurs attaques, une résistance qui varie en fonction des pratiques agricoles, affirme une étude publiée ce lundi.

 

Des cas observés aux Etats-Unis, en Inde et en Afrique du Sud

Sur les 13 types de ravageurs étudiés, cinq espèces étaient devenues résistantes en 2011, contre une seule en 2005. Le ravageur est considéré comme résistant lorsque plus de 50% des insectes d'un champ ont développé cette résistance. Sur les cinq insectes résistants, trois s'attaquent aux champs de coton et deux aux cultures de maïs.

Trois des cinq cas de résistance ont été recensés aux Etats-Unis, qui abritent la moitié des surfaces d'OGM produisant la protéine Bt, les deux autres en Afrique du Sud et en Inde. Un autre cas de résistance a été repéré aux Etats-Unis mais moins de 50% des insectes du champ étaient devenus résistants.

Dans ce contexte, les scientifiques ont aussi démontré que le délai de survenue de la résistance variait de manière significative en fonction des pratiques agricoles. Dans le pire des cas, les signes de résistance sont apparus au bout de deux ou trois ans, alors que dans d'autres cas les plantes OGM étaient toujours efficaces contre les ravageurs 15 ans plus tard.

Moins de risques quand des zones sans OGM sont aménagées

La différence vient de la pratique ou pas de «zones refuges», soit des parcelles de plants non OGM plantés à côté de champs OGM. Cette configuration réduit la probabilité que deux insectes résistants se reproduisent en transmettant chacun le gêne de la protéine Bt. Pour qu'un insecte naisse résistant, il faut que ses deux parents lui transmettent le gêne de la protéine.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - UE – Le faux retrait de Monsanto du marché européen des OGM

Inf'OGM - UE – Le faux retrait de Monsanto du marché européen des OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Dans une interview accordée au journal Investigative Reporting Denmark, Brandon Mitchener, responsable de Monsanto pour les relations publiques en Europe et au Moyen-Orient, annonce que dans l’Union européenne, Monsanto va « se concentrer entièrement sur les cultures hybrides, conventionnelles, normales. Et c’est tout ce que nous vendrons, sauf en Espagne et au Portugal où les cultures GM sont acceptées ».


Comme nous allons le voir, cette annonce ne doit pas être lue comme un retrait de l’entreprise du marché des OGM en Europe.


Après la mobilisation mondiale du 25 mai contre Monsanto qui a rassemblé plus de deux millions de personnes, l’entreprise joue en effet la carte de la communication qui, en étant mal comprise, pourrait laisser croire à son retrait effectif du marché.


Or, cette annonce n’aura concrètement aucune conséquence pratique quant aux demandes d’autorisation ou en disponibilité de semences GM en Europe.

Cela ne change donc rien à la présence de Monsanto sur ce marché.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides et abeilles : Encore une conclusion hâtive sur les semences- EurActiv France

Pesticides et abeilles : Encore une conclusion hâtive sur les  semences- EurActiv France | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

BEN VOYONS!!!!

Suite au rapport de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) publié le 27 mai sur l’impact potentiel du Fipronil sur les abeilles, l’UIPP alerte contre toute conclusion hâtive sur le lien entre pesticides et mortalité des abeilles. Jean-Charles Bocquet, Directeur général de l’UIPP : « ce rapport est le 4 ème de l’EFSA dont l’évaluation des risques liés à la technique de protection de semences est basée sur des critères non publiés et donc non validés, conduisant de fait à des différences de données avec les études réglementaires menées par les industriels.

 

Cette différence crée une confusion scientifique inappropriée sur un sujet aussi crucial ». Dès lors, l’UIPP en appelle à une approche proportionnée concernant les traitements de semences.

 

Elle propose d’une part que la Commission oriente les États membres vers des suivis au champ, organisés à grande échelle, afin de confirmer les résultats déjà obtenus et d’autre part que soient généralisées les mesures de gestion de risques spécifiques à chaque culture.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

[Altermonde-sans-frontières] Comment le gouvernement s’assoit sur le ventre des abeilles

[Altermonde-sans-frontières] Comment le gouvernement s’assoit sur le ventre des abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Par Fabrice Nicolino

Les abeilles, assurent par la pollinisation le tiers de l’alimentation humaine, mais elles meurent par milliards. L’Europe fait un geste contre les pesticides qui les butent, et Charlie raconte les coulisses.


Résumons, car cette histoire en a bien besoin. La semaine passée, la Commission Européenne a décidé de suspendre pendant deux ans l’usage de trois pesticides, ou plutôt de trois matières actives entrant dans leur composition : l’imidaclopride, la clothianidine et le thiaméthoxame.


La grande folie, c’est qu’on sait depuis quinze ans que ces charmants personnages butent les abeilles par milliards. Ces abeilles qui garantissent, par la pollinisation, environ un tiers de l’alimentation humaine.

Résumons donc. En 1991, les chimistes du groupe Bayer touchent le gros lot. Leur nouvelle invention pour liquider les insectes dans les champs industriels de tournesol ou de maïs est dite systémique. En appliquant sur la semence le petit nouveau, on « protège » la plantule puis la totalité de la plante, via la sève. Le truc s’appelle imidaclopride et sera commercialisé sous le nom de Gaucho. De 1994 à 1997, les apiculteurs voient crever leurs abeilles par milliards, mais chut. L’hécatombe devient telle qu’en janvier 1999, Jean Glavany, ministre socialo de l’Agriculture, suspend l’utilisation du Gaucho pendant un an, sur le seul tournesol. Mais ce n’est qu’une gentille farce.


En janvier 2002, une main très inspirée, au ministère, donne un coup de tampon sur l’Autorisation de mise sur le marché (AMM) du Gaucho. Cette dernière est prolongée de dix ans, malgré la mort des abeilles. Alors arrive le petit juge Ripoll, saisi par une plainte d’un syndicat d’apiculteurs. Le voilà qui perquisitionne l’une des citadelles les mieux protégées du ministère de l’Agriculture, la Direction générale de l’alimentation (DGAL). Il tombe sur la directrice, Catherine Geslain-Lanéelle, qui l’envoie chier direct. Elle lui refuse communication des documents ayant permis l’Autorisation de mise sur le marché. Bien qu’ayant frôlé la garde-à-vue, la Catherine tient bon, et le juge repart la queue basse. Ripoll sera muté peu après à Papeete, là où le lagon est si bleu.

LA SUITE SOUS L'IMAGE, DELECTABLE!!!! CLIC!!!

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.