Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "DDT"
66.9K views | +30 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La pression grandit sur les pesticides, impliqués dans des maladies ... - La Parisienne

La pression grandit sur les pesticides, impliqués dans des maladies ... - La Parisienne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Vendredi, les trois ministres de la Santé, de l'Agriculture et de l'Ecologie ont réagi prudemment en indiquant avoir saisi l'Anses (agence de sécurité sanitaire) pour évaluer "l'impact de ces nouvelles données sur les autorisations nationales existantes".

 

Au niveau européen, ils transmettront "ces nouveaux éléments" en vue de la réévaluation des substances actives autorisées au niveau communautaire".

"Un règlement européen, qui se met actuellement en place, va nous obliger à revoir toutes les molécules, comme par le passé", fait remarquer Jean-Charles Bocquet, le directeur général de l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP, fabricants).

 

"La science évolue" et "il est important de faire évoluer les autorisations lorsque cela est nécessaire", reconnaît le représentant des professionnels pour qui le rapport de l'Inserm ne contient pas "de révélations nouvelles de nature dramatique".

 

"Pas toujours utilisés comme il faut"


"Les molécules les plus souvent citées sont des molécules anciennes, qui ont déjà disparu du marché", avance-t-il, précisant que "sur les 1.000 molécules présentes au début des années 80, il en reste 250".

 

Tout en étant interdites, certaines substances très persistantes comme le DDT ou le chrlordécone, continuent d'être détectées dans la nature.

"Pour les molécules encore sur le marché, les conditions d'emploi ont été réduites, les formulations ont été changées, si bien que les risques annoncés existent mais sont gérés", assure-t-il.

 

L'UIPP reconnaît toutefois que des progrès doivent être faits sur les conditions d'utilisation. "Historiquement des produits apportaient des solutions un peu miraculeuses, on ne les a pas toujours recommandés comme il fallait et les agriculteurs ne les ont pas toujours utilisés comme il faut", selon M. Bocquet.

 

Un rapport parlementaire d'octobre 2012 ("Pesticides: vers le risque zéro") affirmait que les dangers et risques des pesticides pour la santé étaient "sous-évalués" et que les protections n'étaient "pas à la hauteur des dangers".

 

Mais selon Paul François, céréalier dans les Charentes et président de Phyto-victimes, "les recommandations d'utilisation sont inapplicables, sauf à travailler en tenue de cosmonaute, et les fabricants le savent".

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Nature alerte: 28/11/2012...Russie, les décharges de pesticides indésirables des années 1970 se révèlent plus dangereuses que les déchets nucléaires

Nature alerte: 28/11/2012...Russie, les décharges de pesticides indésirables des années 1970 se révèlent plus dangereuses que les déchets nucléaires | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

J'AIME MA PLANETE....

Des produits chimiques mal stockés, en particulier du DDT, sont devenu un risque majeur de pollution dans la région "l'oblast de Tomsk", en Sibérie.

En effet dans les années 1970, lorsque personne ne vivait encore dans cette région, les autorités locales ont pensé que le Tegul'det était un endroit idéal pour enterrer des pesticides indésirables en l’occurrence du DDT. Le DDT a été produit en grande quantité en ex URSS dans les années 1950 et 60, jusqu'à ce qu'une prise de conscience croissante des risques a conduit à leur interdiction par les autorités du pays.


Dés lors, l'énorme stock qui s'était accumulé dans tout le pays devait être enterré, cette solution semblait être la moins chère et la plus facile à exécuter. La grandeur de la Sibérie était l'endroit idéal. La région de Tomsk Oblast seule (316.000 km ⊃2;) est presque aussi grande que l'ensemble de l'Allemagne réunie. La forêt, avec ses tourbières et ses réserves de pétrole, était très peu peuplée.

Depuis, le temps a passé et plusieurs familles sont installés près du monticule dit de Tegul'det où sont enterrés ces énormes stock de DDT dangereux.

C'était un endroit facile d’accès prés d'une rivière et non loin d'un village . Les nouveaux arrivants ont construit de petites maisons en bois avec des toits de tôle ondulée, chacune avec son terrain attenant pour y cultiver des pommes de terre et des choux.

C'est alors que les ennuis ont commencé. Les habitants ont commencé à se plaindre de maux de tête et de maladie mystérieuses. Quelque chose devait être fait de toute urgence. Ainsi, les autorités locales ont recouvert la décharge d'une couche de sable plus épaisse sur les pesticides déjà enterrés. Les jardins potagers ont été déplacés plus loin.


Les résidents ont depuis cessé de se plaindre, mais nous devons admettre que la terre et la rivière sont complétement contaminés », affirme Piotr Chernogrivov, chef du Parti vert dans l'oblast de Tomsk.

Tegul'det est loin d'être un cas isolé. Partout dans l'ex-Union soviétique, près de 250.000 tonnes de pesticides et de produits chimiques agricoles ont été stockés dans des entrepôts délabrés. Depuis la chute de l'ex URSS les autorités ont perdu les archives des traitement des déchets, et aujourd'hui personne ne sait exactement où ce trouve tout ces déchets toxiques .

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Chine: vers une agriculture sans pesticides - Notre-Planete.Info

Chine: vers une agriculture sans pesticides - Notre-Planete.Info | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

CHINE OU LES DDT SONT TOUJOURS EMPLOYES....

Dang Jiuru, 70 ans, rêvait d'envoyer son petit-fils à l'université, mais jusqu'à récemment, cette ambition semblait irréalisable. Le verger de pommiers qu'il possède dans le comté de Luoshuan, dans la province du Shaanxi, ne lui rapportait tout simplement pas assez. Mais deux ans à peine après s'être résigné à ne plus utiliser de pesticides toxiques à base de DDT, les fonds qu'il met de côté pour les études de son petit-fils grossissent presque aussi vite que ses pommes.


« Si vous m'aviez demandé de renoncer aux pesticides il y a quelques années, je me serais contenté de sourire et j'aurais continué à en asperger mes arbres, explique-t-il. Je croyais que je ne pouvais pas me permettre d'arrêter et que je n'avais pas d'autre moyen de préserver mon revenu, alors qu'en réalité, c'était tout le contraire. »



Avec la mise sur pied de trois projets pilotes et de cours donnés par des experts nationaux et internationaux, Dang fait partie des 100 000 agriculteurs, provenant de trois provinces différentes, qui reçoivent chaque année une formation pour adapter leurs techniques agricoles aux conventions internationales et aux normes commerciales. Ce projet conjoint, qui s'étale sur quatre ans, a été lancé par le PNUD et le ministère de la Protection de l'environnement chinois. Avec un financement de six millions de dollars fourni par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), le projet aide également les agriculteurs à ne plus dépendre de ce qu'on appelle les « polluants organiques persistants », dont fait partie le DDT et qui entraînent de sérieuses complications médicales en cas de contact avec la peau.



LISEZ TOUT EN CLIQUANT L'IMAGE, SI-SI, HOP!!!!

 

 

Bee Api?'s insight:

BON A SAVOIR

http://www.youtube.com/watch?v=arv_MPpiOEI

more...
No comment yet.