Des apiculteurs du monde entier se donnent rendez-vous à Québec - LaPresse.ca | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Québec) Quelque 400 apiculteurs du monde entier essaimeront jusqu'à Québec cette semaine à l'occasion d'un symposium international qui traitera d'élevage et de sélection des abeilles mellifères, ainsi que des pathologies qui les touchent.Les abeilles nous donnent du miel, ce qui est déjà beaucoup. Mais c'est le rôle qu'elles jouent en agriculture qui leur confère leur grande valeur, puisqu'elles sont indispensables à la pollinisation d'un grand nombre de cultures. Dans ce contexte, savoir en prendre soin constitue un enjeu majeur.

 

Organisée par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ), la rencontre Apimondia 2012 se déroulera du 16 au 18 novembre à l'hôtel Château Laurier.

 

(...)

 

Les abeilles et l'agriculture

 

La population urbaine imagine mal le chemin que parcourent les ruches dans un été, et l'importance qu'elles revêtent pour les agriculteurs, qui les louent lors des périodes de fertilisation pour améliorer leurs rendements.

 

Au Québec, ce sont les bleuetières qui sont les plus grosses utilisatrices de ce service.

 

En 2011, elles ont loué plus de 20 000 colonies pour un montant de près de 2,4 millions $ selon l'Institut de la statistique du Québec. Ce montant n'est rien toutefois en regard de ce qu'elles rapportent. Selon Giovenazzo, on a déjà estimé qu'elles contribuent pour la moitié de la production de bleuets qui se chiffre à 80 millions $ annuellement.

 

«C'est pas compliqué, quand y a pas d'abeilles, c'est pas bleu», dit-il.

 

Une ruche peut se louer 120 $ pour deux semaines et chaque producteur peut en louer des centaines, «mais ils n'ont pas peur de payer», dit-il.