Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "Agricuture"
85.9K views | +20 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

« On peut réduire fortement la quantité de pesticides. J'ai réussi ! »

« On peut réduire fortement la quantité de pesticides. J'ai réussi ! » | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le véritable déclic a lieu en 2005, quand l’agriculteur se retrouve confronté à des problèmes de résistances en tous genres. « Je n’arrivais plus à me débarrasser du vulpin, une mauvaise herbe qui envahissait mes parcelles de blé. Je dépensais jusqu’à 100 € de désherbant par hectare, sans arriver à en venir à bout, se souvient-il. Je ne pouvais plus continuer comme ça. » Il rejoint un groupe de travail sur les méthodes alternatives aux pesticides, animé par l’ingénieur agronome Bertrand Omon de la chambre d’agriculture de l’Eure. La vingtaine d’agriculteurs qui y participent échangent sur leurs difficultés, écoutent les conseils en agronomie de chercheurs et d’ingénieurs agronomes.

Le groupe étudie des principes d’agronomie comme alternatives aux produits phytosanitaires. Ce qui a conduit par exemple Antoine Lambert a repousser la date de semis du blé pour limiter le désherbage. « Les graines de ’mauvaise herbe’, qu’on appelle une adventice, sont présentes dans la terre. Quand on travaille le sol, on les met en condition de germer, indique-t-il. Or, chaque plante a sa période optimale de levée ; pour le vulpin, c’est à la fin de l’été. L’idée, c’est donc de travailler le sol et de semer le blé le plus tard possible, à l’automne, pour être en décalage avec la période optimale de levée du vulpin. » Il observe que cela permet aussi de limiter le recours aux insecticides, puisque les attaques de pucerons sont plus fortes quand on sème dans la chaleur

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les apiculteurs ont le bourdon

Les apiculteurs  ont le bourdon | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Une quarantaine de membres du collectif des apiculteurs d'Ariège était rassemblée, hier après-midi, devant la préfecture, pour rencontrer des représentants du ministère de l'Agriculture. L'entrevue devait permettre de revenir sur les études menées après la mortalité importante d'abeilles l'hiver dernier et de préparer l'avenir. Mais les apiculteurs ne sont guère optimistes.

«Notre sentiment est très mitigé.» Après environ trois heures de discussions avec des représentants du ministère de l'Agriculture ce lundi après-midi, les apiculteurs professionnels ariégeois n'ont pas franchement le moral. Fortement impactés, l'hiver dernier, par une importante mortalité dans leurs ruches, ils espéraient, alors qu'une nouvelle période de froid approche, avoir des nouvelles rassurantes. Notamment concernant les études menées au printemps 2014 destinées à déterminer la cause de cette surmortalité.

Mais le bilan de ces examens n'est pas à la hauteur de leurs espérances. «Les analyses ont bien montré la présence de molécules venant de produits phytosanitaires et vétérinaires. Mais rien ne permet de conclure à une origine unifactorielle. En gros, il n'y a rien de probant, même si cela nous incite à penser que nous avons raison quand nous disons que les abeilles sont mortes après avoir été en contact avec ces produits», explique Céline Henk, membre du collectif des apiculteurs d'Ariège, qui rassemble les quarante à cinquante apiculteurs professionnels du département.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Près d'un tiers des abeilles ont été décimées l'hiver dernier | Prune PERROMAT | États-Unis

Près d'un tiers des abeilles ont été décimées l'hiver dernier | Prune PERROMAT | États-Unis | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Près d'un tiers des colonies d'abeilles aux États-Unis ont été décimées au cours de l'hiver 2012/2013, une surmortalité aussi préoccupante pour la pollinisation des plantes à fleurs qu'inexpliquée, selon les experts.

Publiée quelques jours après un rapport du ministère américain de l'Agriculture (USDA) et de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) qui pointaient déjà la disparition croissante de la population d'abeilles aux États-Unis, une étude a confirmé mardi les inquiétudes des experts.

 

Selon cette enquête, menée par l'USDA et des associations professionnelles, les colonies d'abeilles ont décliné de 31,1% durant l'hiver dernier.

 

C'est 42% de plus que l'hiver précédent, lorsque 21,9% d'entre elles avaient disparu.

 

«Les abeilles ne peuvent pas attendre»


«C'est alarmant, à la fois pour les apiculteurs et pour répondre à nos besoins de pollinisation», poursuit-il. «Les prix pour polliniser les cultures ont plus que doublé, le prix des abeilles est en nette augmentation, mais si on ne peut pas en fournir, les récoltes vont en pâtir, se réduire et faire monter les prix de la nourriture, affectant au final notre nutrition et la chaîne alimentaire».

 

La Californie, l'État le plus gourmand en abeilles, est le plus touché par ces pertes. Pour sa seule production d'amandes, cet État de l'ouest des États-Unis a besoin de 1,5 et 1,7 millions de colonies, soit 60% des abeilles élevées dans le pays.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les OGM, bientôt subventionnés au nom de la lutte contre le ... - Basta !

Les OGM, bientôt subventionnés au nom de la lutte contre le ... - Basta ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

Basta !
Les OGM, bientôt subventionnés au nom de la lutte contre le ...
Basta !
Une firme californienne a mis au point des plantes OGM capables de limiter ces émissions de gaz. Le procédé vient d'être homologué par l'Onu.

 

Pour se justifier, Arcadia met en avant l’impact majeur de l’agriculture sur les émissions de gaz à effet de serre. Les engrais industriels contenant de l’azote génèrent du protoxyde d’azote lorsqu’ils sont épandus dans les champs. Le protoxyde d’azote est un gaz à effet de serre 275 fois plus puissant que le dioxyde de carbone, avec une durée de vie de 120 ans. Ce gaz, principalement émis par l’agriculture, provient « essentiellement de la transformation des produits azotés (engrais, résidus de récolte…) dans les sols agricoles » explique l’Inra, l’Institut national de recherche agricole. Les semences OGM d’Arcadia Bioscience sont donc supposées réduire l’usage d’engrais azotés.

Développées en collaboration avec l’université des sciences de la forêt et de l’agriculture de Ningxia (Chine), ces semences génétiquement modifiées ont déjà été testées en plein champs en Chine. La firme a signé des accords avec Monsanto pour une exploitation de cette technologie sur le colza (2005), avec DuPont sur le maïs (2008), avec Vilmorin sur le blé (2009), avec United State Sugar Corporation sur la canne à sucre (2012) et avec SESVanderHave sur la betterave à sucre. Les premières semences sont attendues pour 2016, annonce l’entreprise.

Une technique de greenwashing ?

Monsanto, DuPont, Vilmorin, les plus grandes firmes semencières sont sur les rangs. Et ce n’est pas un hasard selon Christophe Noisette de l’association Inf’OGM qui relève que « les variétés utilisant la technologie NUE sont des variétés hybrides génétiquement modifiées nécessitant de nombreux pesticides ». L’association Attac France dénonce de son côté une décision qui « cherche à redorer le blason et étendre l’usage des OGM sous couvert de lutte contre le changement climatique, tout en offrant de nouveaux échappatoires à des industriels et pays du Nord qui refusent de réduire leurs propres émissions ».

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bee Api? from Mes passions natures
Scoop.it!

Des pesticides dans nos assiettes

Des pesticides dans nos assiettes | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Et si la mort mystérieuse des abeilles était un signal d’alarme? Les études se multiplient qui mettent en cause un type d’insecticide, les néonicotinoïdes, fabriqués notamment par la firme suisse Syngenta.Ce sont de puissants neurotoxiques, 5000 à 10000 fois plus nocifs pour les insectes que le DDT. Ils se transmettent dans la chaîne alimentaire, donc dans notre nourriture, sans que l’on connaisse leurs effets à long terme sur la santé humaine. Une chose est sûre: ils n’affectent pas que les abeilles, mais toute la biodiversité. 

Depuis une vingtaine d’années, les d’abeilles meurent à un rythme annuel de 20% à 30%, en Suisse comme ailleurs. Une surmortalité inquiétante, ces insectes jouant un rôle essentiel dans la pollinisation des plantes. Et si cette mort mystérieuse était un signal d’alarme ? Les études se multiplient qui désignent un type d’insecticide, les néonicotinoïdes, comme une cause importante de ce phénomène.

 

5000 à 10000 fois plus nocifs pour les abeilles que le DDT, les néonicotinoïdes sont de puissants neurotoxiques. Ils se transmettent dans la chaîne alimentaire et ils n’affectent pas que les abeilles, mais toute la biodiversité. Ces produits sont fabriqués par les géants de l’agrochimie, comme la firme suisse Syngenta, Bayer ou BASF. Ils représentent le tiers du marché mondial des insecticides, soit des ventes annuelles de l’ordre de cinq milliards de dollars. De gros intérêts sont en jeu.


Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Québec-Bonne nouvelle en ce qui concerne la pollinisation des cannebergières.

Québec-Bonne nouvelle en ce qui concerne la pollinisation des cannebergières. | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La culture des canneberges prend de l’expansion au Québec et la demande d’abeilles pour sa pollinisation est en hausse. Comme la fleur de la canneberge a un faible taux d’autofécondation, l’activité des pollinisateurs est indispensable pour une bonne mise à fruit. Avec un très grand nombre de butineuses par colonie, l’abeille demeure le pollinisateur le plus économique. Toutefois, certains apiculteurs mentionnent que les colonies d’abeilles utilisées pour la pollinisation des canneberges subissent un dépérissement, si bien que certains d’entre eux renoncent à louer des ruches pour cette culture.

Afin de vérifier si la pollinisation des canneberges entraîne réellement un dépérissement des colonies d’abeilles et, le cas échéant, si un nourrissage d’appoint permettrait de le contrer, M. Georges Martin, du CRSAD, et ses collaborateurs ont étudié, dans une cannebergière, des groupes d’abeilles qu’ils ont nourries ou non de sirop de saccharose (sucre de table), d’un supplément de pollen ou d’une combinaison de ces deux types d’aliments.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Corinne Lepage déplore la décision de l’évaluation au rabais des risques des OGM

Corinne Lepage déplore la décision de l’évaluation au rabais des risques des OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le 25 février, les Etats membres ont adopté un Règlement sur l’évaluation des risques des OGM qui impose seulement des études de toxicité à court-terme (90 jours) et qui, malgré quelques avancées, exempterait un grand nombre d’OGM d’une évaluation poussée au nom du « principe d’équivalence en substance ».

 

Mme Corinne Lepage déplore fortement cette décision en faveur d’une évaluation au rabais des risques des OGM. Elle déclare à ce propos : « Après toutes ces années de débat, il est scandaleux que la France ait permis l’adoption d’une évaluation des risques des OGM au rabais. Ce vote de la France est en complète contradiction avec les engagements du gouvernement d’améliorer l’évaluation des risques, et je n’ose croire qu’il soit destiné à apaiser les Etats-Unis en vue des négociations sur l’accord de libre-échange UE-USA. »

 

 

Les Etats membres de l'Union européenne (UE) ont décidé d'imposer l'obligation d'études de toxicité sur quatre-vingt dix jours pour toute demande d'importation et de commercialisation d'organismes génétiquement modifiés (OGM) destinés à l'alimentation humaine ou animale. Ce vote, intervenu lundi 25 février, a été confirmé mardi par plusieurs sources européennes.

 

 

more...
No comment yet.