Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "AESA"
66.8K views | +57 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Journée mondiale de mobilisation contre Monsanto

Journée mondiale de mobilisation contre Monsanto | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

OGM - Pour la première fois, à l'initiative d'associations américaines, une journée mondiale de mobilisation contre la société Monsanto est organisée. Cette initiative est non seulement bienvenue, elle est devenue indispensable dans la mesure où seule la société civile, coordonnée au niveau international, est en capacité de s'opposer à la conquête du monde que Monsanto a engagé.

Le poids des lobbys à l'échelle de la planète, et bien évidemment à l'échelle européenne et nationale, est devenu un chancre démocratique. La plupart des décisions ne sont plus prises aujourd'hui dans l'intérêt général, mais sous la pression de lobbys qui ont acquis le pouvoir non seulement d'influencer les décideurs mais encore de se substituer en réalité à eux.

Le combat contre les lobbys est devenu la principale urgence démocratique et économique dans la mesure où non seulement ces multinationales sont devenues plus puissantes que les Etats puisqu'il leur impose la loi, mais encore où les effets à court, moyen et long terme sur les biens publics et la santé humaine sont délétères.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - ETATS-UNIS – La littérature scientifique sous l’influence de l’industrie des OGM

Inf'OGM - ETATS-UNIS – La littérature scientifique sous l’influence de l’industrie des OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Septembre 2012, Gilles-Eric Séralini et son équipe publient dans le journal Food and Chemical Toxicology (FCT) une étude de deux ans qui met en doute l’innocuité sanitaire du maïs NK603 et de l’herbicide associé, le Roundup.


Cette étude a engendré une tempête internationale et une campagne de dénigrement avait été orchestrée par le Science Media Center [1] afin que le journal se rétracte. Parmi les scientifiques les plus virulents dans cette campagne, nombreux avaient des liens très étroits avec l’industrie des OGM. 


Finalement, le journal Food and Chemical Toxicology a maintenu la publication.


Mais, quelques mois après, au début de l’année 2013, le Comité de rédaction de ce journal a intégré un nouvel « éditeur associé pour les biotechnologies », un certain Richard E. Goodman. Il s’agit d’un nouveau poste, au sein de la revue, qui semble avoir été créé spécialement pour Goodman.


Or ce professeur à l’Université du Nebraska en charge des recherches sur les allergies alimentaires a travaillé pour l’entreprise Monsanto entre 1997 et 2004. Il a publié en 2004 une étude (Goodman and Leach, 2004) qui affirmait que les OGM ne provoquaient aucun problème d’allergie.


Et dans un autre article publié en 2011, Goodman s’est positionner en faveur d’un allègement des « exigences » officielles en matière d’évaluation allergologique.


Par ailleurs, Goodman a travaillé de façon continue avec l’organisation de lobby de l’agro-alimentaire, l’International Life Science Institute (ILSI) dont un certain nombre de membres siègent au sein de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA).


L’ILSI développe et réussit à introduire dans les législations des méthodes d’évaluation extrêmement favorables à l’industrie.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
SVT-Suger's curator insight, March 24, 7:52 AM

L’article a été écrit en mai 2013, par Christophe Noisette, le rédacteur en chef et webmaster de l'association info OGM. Sa mission est de donner des informations critiques indépendantes et public sur les OGM et la biotechnologie et depuis 2013 sur les semences. Christophe Noisette a pour but de démontrer la corruption de la littérature scientifique par les industriels OGM, en utilisant des faits et des arguments rationnels. Il avance ainsi que la revue "Food and Chemical Toxicology" (qui a publié l'article de Séralini) a engagé Richard E. Goodman au début de l'année 2013, et quelques mois après l'article était retiré. Or, on apprend que Goodman a travaillé chez Monsanto (une puissante industrie des OGM). Monsanto aurait donc un contrôle sur les articles de la revue FCT et pourrait choisir son intérêt plutôt que la vérité des articles. [Laury & Sonya]

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Suicide en Alsace d'un faucheur volontaire d'OGM - Reporterre

Suicide en Alsace d'un faucheur volontaire d'OGM - Reporterre | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La Confédération paysanne d’Alsace et les Amis de la Confédération paysanne tiennent à honorer la mémoire de Pierre Azelvandre.

Pierre a été un des pionniers en Alsace à défendre la vie sous toutes ses formes contre la volonté humaine d’intervenir dans ses différents processus sans en mesurer la complexité, la globalité et la dangerosité.

 

Dans les années quatre-vingt, il fut un ardent formateur d’éducation populaire sur la réalité des organismes génétiquement modifiés.

Puis, dans les années quatre-vingt-dix, il contribua à ce que les mairies puissent informer les citoyens des parcelles où sont cultivés les organismes génétiquement modifiés.

 

Il introduisit, seul, un recours devant la cour de justice européenne, qui lui donna raison en 2007 en rendant obligatoire la publication de la situation des parcelles OGM. Mais cette décision ne changea rien. Il décida alors, en 2009, de détruire les plants de vigne de l’INRA de Colmar, s’inscrivant dans un large courant citoyen pour un débat sur les OG.M. Son geste fut repris l’année suivante par 60 Faucheurs venant des quatre coins de France.

Les pressions sur les éveilleurs de conscience qui posent des actes de désobéissance civile sont très fortes.

 

Pierre s’inscrivait dans un mouvement de refus des OGM de plus en plus large.Il n’a plus supporté ces pressions, ce qui l’a conduit à mettre fin à ses jours.

 

Il rejoint ceux qui ont mis toute leur énergie dans la défense de la vie, aux dépens de leur propre vie, parmi lesquels Vital Michalon contre l’énergie nucléaire à Malville, ou Jean-Luc Tournaire contre la vaccination obligatoire contre la fièvre catarrhale ovine.

 

Que les cultures d’OGM soient abandonnées serait le plus bel hommage qui pourrait lui être rendu.

La Confédération paysanne d’’Alsace
Les Amis de la Confédération paysanne
Les Faucheurs Volontaires
L’association Kerna ùn Sohma
Le comité de soutien des Faucheurs de Colmar

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Selon un rapport, le maïs OGM contiendrait des produits toxiques pour la santé

Selon un rapport, le maïs OGM contiendrait des produits toxiques pour la santé | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Selon les analyses menées sur différents plants naturels et OGM, la compagnie spécialisée dans l'amélioration de la production de maïs a ainsi découvert dans les plants modifiés un taux de 60 partie par million (ppm) de chlorure, 200 ppm de formaldéhyde et 13 ppm de glyphosate. Or, ce dernier représente aujourd'hui l'herbicide le plus utilisé au monde et est normalement soumis à des réglementations fixées par l'United States Environmental Protection Agency (FDA). Des substances toxiques et moins d'éléments essentiels Reprise par le site RT.com, Honeycutt explique que le taux de glyphosate présent dans l'eau ne doit actuellement pas dépasser 0,7 ppm. Néanmoins, selon elle, des études ont montré que certains animaux exposés à des taux supérieurs à 0,1 ppm présentaient des dommages au niveau organique. "Le glyphosate est un fort chélateur de phosphate organique qui immobilise les minéraux chargés positivement comme le manganèse, le cobalt, le fer, le zinc et le cuivre", a expliqué le Dr Don Huber dans une autre étude récemment dévoilée avant d'ajouter que ces éléments sont "essentiels aux fonctions physiologiques normales chez les plantes et les animaux". "Le glyphosate retire les nutriments vitaux des organismes vivants et le maïs OGM en est recouvert", souligne Honeycutt. Mais ceci ne serait pas la seule différence entre les plants modifiés et naturels, selon celle qui milite pour que la présence d'OGM soit mentionnée dans les produits. En effet, citant le rapport, elle note également que les bienfaits nutritionnels du maïs naturel seraient perdus après que le plant a été modifié. Ainsi, les plants naturels testés contenaient 437 fois plus de calcium, 56 fois plus de magnésium et 7 fois plus de manganèse que les plants OGM. "Ceci montre que l'affirmation qu'il n'y a aucune différence entre le maïs OGM et le maïs non-OGM est fausse", explique Zen Honeycutt, notant que les déficits en calcium, magnésium et manganèse peuvent conduire à des maladies comme l'ostéoporose.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/organisme-g%e9n%e9tiquement-modifi%e9/selon-un-rapport-le-mais-ogm-contiendrait-des-produits-toxiques-pour-la-sante_art29268.html

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'exportation du miel vietnamien autorisée sur le marché européen - Vietnam+

L'exportation du miel vietnamien autorisée sur le marché européen - Vietnam+ | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Commission européenne (CE) a officiellement approuvé le plan soumis par le Vietnam relatif au contrôle des substances et des résidus dans le miel et autorisé l'importation de ce produit dans son marché.

Cette information a été communiquée lundi par le Département du marché européen relevant du ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce.

Outre le Vietnam, sont concernés d'autres pays où les Etats membres de l'UE sont autorisées à importer certains animaux et produits d'origine animale : Bosnie-Herzégovine pour volaille, lait, oeufs et miel, Japon pour bovins, et Moldavie pour volaille, produits aquacoles et oeufs.

Ces derniers temps, les exportateurs de miel vietnamiens ont rencontré des difficultés à pénétrer les marchés américain et européen, en raison de critères de sécurité alimentaire non remplis. -AVI

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Communiqué de Presse - Abeilles/Pesticides: Les Etats membres doivent impérativement adopter le moratoire proposé

Communiqué de Presse - Abeilles/Pesticides: Les Etats membres doivent impérativement adopter le moratoire proposé | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

« A deux jours du vote, les nouvelles ne sont pas bonnes!

 

Nous apprenons la préparation d’un projet alternatif qui contiendrait de plus larges dérogations, retarderait et hypothèquerait même le retrait du marché européen des trois produits dont la toxicité pour les abeilles avait été démontrée par l’AESA en janvier dernier. Ses auteurs – l’Allemagne, la Hongrie, la Lituanie, l’Autriche, l’Espagne et la République tchèque – jugeraient «disproportionné» d’interdire toutes les utilisations de ces insecticides sur des plantes qui attirent les abeilles.

 

Il est inacceptable que de telles substances demeurent sur le marché alors que l’EFSA confirme désormais que l’utilisation de ces molécules sur les cultures attractives pour les abeilles est dangereuse. Il est même affligeant de voir certains Etats remettre en cause jusqu’à l’évaluation scientifique des agences européennes afin de retarder l’échéance d’une décision. »

 

« La proposition de la Commission européenne a recueilli de nombreux soutiens de la part de parlementaires européens, des associations apicoles et de protection de l’environnement ainsi que de la société civile (2). Nous ne pouvons pas accepter que des Etats membres outrepassent l’immense soutien exprimé par plusieurs millions d’Européens et condamnent définitivement les abeilles.

 

J’appelle les représentants des Etats membres à voter jeudi de façon responsable pour répondre sans tarder aux attentes des citoyens et des professionnels du secteur », conclut la députée européenne.

 

(1) Rapport de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments sur les néonicotinoïdes: http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/130116.htm

Rapport de l’Agence Européenne de l’Environnement – Late Lessons 2: http://www.eea.europa.eu/publications/late-lessons-2

 

(2) A l’initiative des Verts/ALE, un courrier signés par 90 parlementaires européens a été adressé au Commissaire Borg demandant un ban complet sur les néonicotinoides. Le courrier en anglais peut être trouvé sous le lien suivant http://www.greens-efa.eu/total-ban-on-the-use-of-neonicotinoid-insecticides-needed-9097.htm1

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'Europe vient-elle d'ouvrir la porte à des dizaines d'OGM ? - Santé publique - Basta !

L'Europe vient-elle d'ouvrir la porte à des dizaines d'OGM ? - Santé publique - Basta ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Un nouveau règlement européen censé renforcer les évaluations sanitaires des plantes génétiquement modifiées (PGM) vient d’être voté, le 25 février. Il a été adopté à la majorité qualifiée par les représentants des 27 gouvernements de l’Union européenne, réunis au sein du Comité permanent de la chaîne alimentaire.

 

Ce règlement « comporte une part d’amélioration », reconnait l’association Inf’Ogm. Les demandeurs d’autorisations commerciales devront désormais fournir des analyses de toxicologie (jusque-là non obligatoires), et conduire des analyses basées sur des statistiques suffisantes. Les études de toxicité devront également être menées sur 90 jours, contre 17 auparavant.

Ce nouveau règlement devrait rassurer le consommateur.

 

Mais dans un communiqué commun, plusieurs organisations syndicales et écologistes s’insurgent contre ce qu’elles nomment une « supercherie » : ces « améliorations » s’appliqueront seulement aux demandes d’autorisations déposées six mois après l’adoption de ce règlement. Quid des 93 dossiers en attente, dont 27 demandes d’autorisation de culture de PGM sur le sol européen  ? « Ces OGM seront "évalués" suivant les protocoles les plus laxistes qui ont permis l’autorisation systématique de l’écrasante majorité des OGM examinés jusqu’à ce jour par les comités d’experts européens », écrivent les organisations.

 

La Commission européenne et l’Autorité européenne de sécurité des aliments avaient reconnu que « l’évaluation des risques telle que conduite jusqu’à maintenant [était] insuffisante », souligne Inf’Ogm. C’est pourtant sur la base de ces anciens critères d’évaluation que pourraient être autorisées plusieurs plantes génétiquement modifiées en Europe.

 

Les organisations signataires du communiqué dénoncent un « recul scandaleux qui va contre l’intérêt général ». Elles attendent du gouvernement français qu’il indique comment il compte s’opposer à cette dérive. Et insistent sur le fait que 27 nouveaux OGM pourraient bientôt envahir les champs.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Qui connaît les Plantes mutées, ces OGM qui ne disent pas leur nom ...

Qui connaît les Plantes mutées, ces OGM qui ne disent pas leur nom ... | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Leur existence n’a jamais été aussi bien expliquée que dans l’article de Christophe Guyon, publié dans le numéro 144 de Rebelle-Santé en avril 2012.

Ci-joint l’article complet :

 

Les plantes mutées, d’un point de vue scientifique, sont bel et bien des organismes génétiquement modifiés. Pourtant les technologies utilisées pour manipuler leurs gènes ne sont pas soumises à la réglementation sur les OGM. Résultat : les plantes mutées échappent aux études, à l’étiquetage, et se retrouvent dans nos assiettes sans que nous puissions les repérer.

Depuis l’apparition des OGM (organismes génétiquement modifiés) dans l’agriculture, la situation était relativement simple. Il y avait d’un côté les plantes conventionnelles et de l’autre les plantes génétiquement modifiées. Depuis peu, on découvre qu’à l’intérieur de ces OGM, il existe un groupe de variétés végétales qui avancent masquées : les plantes mutées. En quelques années elles se sont retrouvées dans notre assiette sans que personne ne s’en rende compte. La raison à cela : elles échappent à la réglementation des OGM alors qu’elles font bien partie de ces organismes génétiquement modifiés.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Découverte d'un gène viral mortel dissimulé dans des céréales OGM commercialisées

Découverte d'un gène viral mortel dissimulé dans des céréales OGM commercialisées | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Quelques mois seulement après qu'une étude aujourd'hui célèbre ait découvert que le maïs NK603 génétiquement modifié de Monsanto entraîne de sérieux dommages et des tumeurs sur les mammifères, un article publié par l'Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (AESA) a mis au jour que la plupart des OGM d'usage commercial actuels contiennent un gène viral dissimulé qui semble dangereux à consommer par les humains.

Cet important article met en lumière le fait que 54 caractères OGM sur 86 actuellement approuvés pour utilisation, ou en gros 63 %, contiennent un étrange gène viral nommé ''gène VI'', qui, selon les recherches, altère la fonction normale des céréales. 

Cette altération est présente dans une majorité d'OGM largement cultivés et commercialisés aujourd'hui, dont les maïs NK603 et MON810, ainsi que les graines de soja Roundup-Ready, tous produits par Monsanto. Et les chercheurs ont découvert que ce gène mutant peut induire des changements accidentels dans le phénotype, qui peut entraîner des mutations physiques et biochimiques graves dans les organismes. 

''Au cours de l'analyse d'identification d'allergènes potentiels dans les céréales OGM, l'AESA a découvert tardivement que la séquence de régulation génétique habituelle des OGM commerciaux encode aussi un fragment important du gène viral'', explique Independant Science News (ISN) à propos de la découverte.

TOUT L'ARTICLE SOUS LE MON810, CLIC!

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM: Séralini publie une liste de soutien de 193 scientifiques internationaux

OGM: Séralini publie une liste de soutien de 193 scientifiques internationaux | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

AFP - L'organisme de recherche sur les OGM dont le professeur Gilles-Eric Séralini est un membre-clé, le Criigen, a publié vendredi dans un communiqué une liste d'environ 190 noms de "scientifiques internationaux" de "33 pays" qui "apportent leur soutien" à l'étude controversée du chercheur.

Ces personnes ont "témoigné de leur soutien à l'étude en envoyant une lettre souvent très argumentée, soit au Criigen, soit directement à la revue scientifique qui a publié l'étude" sur le maïs NK603 et le RoundUp, affirme l'organisme, dont l'eurodéputée Corinne Lepage est présidente d'honneur.

 

En pièce jointe du communiqué envoyé par mail, le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (Criigen) publie un document intitulé "soutien au Pr Séralini: 193 signataires de 33 pays" suivi d'une liste de noms et de centres de recherche.

 

Ces "soutiens" s'ajoutent, écrit le Criigen dans son communiqué, à celui de 140 scientifiques de France, en faisant allusion au texte publié par lemonde.fr intitulé "Science et conscience". L'AFP a relevé trois noms en commun.

 

"Les signataires du texte" publié par lemonde.fr "dont j'ai été l'initiateur mais dont plusieurs paragraphes ne sont pas de moi, désavouent une certaine manière de traiter Séralini.

 

Une minorité de signataires pense que l'étude prouve la toxicité du NK603. Mais tous pensent que la non toxicité des OGM n'est pas prouvée et que les méthodes d'autorisation de mise sur le marché doivent être changées", a nuancé Pierre-Henri Gouyon, professeur au Muséum national d'histoire naturelle à Paris, interrogé par l'AFP.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

UE - L'AESA et l'industrie : des relations incestueuses renouvelées - Inf'OGM

UE - L'AESA et l'industrie : des relations incestueuses renouvelées - Inf'OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Suite à la démission de Hubert Deluyker de son poste de Directeur de la Stratégie scientifique, l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) a nommé à Juliane Kleiner pour le remplacer. Cette dernière travaille à l’AESA depuis mars 2004.


Mais surtout, elle est connue pour avoir travaillé pendant sept ans à l’International Life Sciences Institute (ILSI), une organisation du lobby de l’agro-industrie. Elle y était responsable de la gestion scientifique et en charge du programme sur la sécurité alimentaire. Quant à M. Deluyker, il devenu le conseiller scientifique du Directeur exécutif.


José Bové, euro-député, avait déjà dénoncé une collusion entre l’AESA et l’ILSI. Inf’OGM écrivait alors : « L’influence de l’ILSI est réelle dans le dossier OGM au sein de l’AESA.


En effet, dans l’avis rendu par ce comité à propos du maïs MON 89034 x 1507 x NK603 (mis au point par Monsanto et DOW Agrosciences), on peut lire que ’’la composition du maïs MON 89034 correspond à la variation naturelle telle que reportée dans la littérature et dans la base de données ILSI CropComposition’’ ». Un autre conflit d’intérêt entre l’AESA et l’ILSI avait été dénoncé par le Corporate Europe Observatory (CEO).

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'évaluation des risques sanitaires des OGM dirigée par un pro OGM !

L'évaluation des risques sanitaires des OGM dirigée par un pro OGM ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

GRACE : un programme d’évaluation sanitaire des OGM sous influence ?  par Eric MEUNIER,  de l’association inf’ogm.

Le 1er juin 2012 démarrait, dans le plus grand secret, le programme « d’évaluation des risques liés aux OGM et communication des preuves », GRACE (Gmo Risk Assessment and Communication of Evidence).

 

Ce programme est pourtant d’une importance notoire : il pourrait amener à définir l’évaluation sanitaire des OGM à conduire à partir de 2016. Le règlement consacré à cette évaluation, fraîchement adopté le 25 février 2013, fait d’ailleurs directement référence à ce programme et aux conclusions attendues fin 2015. Comprendre ses objectifs, son organisation et ses moyens de travail est donc fondamental pour comprendre ce que pourrait être l’évaluation des OGM dans les années à venir, une évaluation qui se passerait des analyses de toxicologie.

(....)

Un scientifique pro-OGM à la tête de GRACE

Parmi les membres identifiés, certains sont déjà bien connus, à l’instar du coordinateur général du projet GRACE lui-même, Joachim Schiemann.

 

Ce scientifique allemand, ancien membre du groupe OGM de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) entre 2003 et 2009, travaille pour l’institut Julius Kühn en Allemagne. L’Observatoire européen des entreprises (CEO) a, dans un rapport [7], rendu publiques les activités passées de ce scientifique et fait apparaître des liens étroits avec des industries de biotechnologie.

 

Ainsi, en 2007-2008, il a travaillé au sein d’un groupe de l’ILSI, une organisation regroupant la plupart des entreprises agro-industrielles actives sur le dossier OGM. 

 

Il a également été membre d’un groupe de travail monté entre autres par l’Association européenne des bioindustries (EuropaBio).

 

Enfin, il est membre de l’Initiative pour la Recherche Publique et sa Gestion (PRRI), une structure décrite par Corporate Europe Organisation (CEO) comme « un groupe de pression financé par l’industrie qui fait campagne pour affaiblir la législation sur la biosécurité ».

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - UE - OGM : premier avis non positif de l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA)

Inf'OGM - UE - OGM : premier avis non positif de l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), dans son son avis final sur le maïs 98140 de Pioneer rendu public le 16 avril 2013, conclut que son panel OGM ne peut « conclure sur la sécurité du maïs 98140 [...] eu égard aux impacts potentiels sur la santé humaine et animale ». Cette absence d’avis positif de l’AESA sur une demande d’autorisation est la première du genre ! Quatre années plus tôt, le 5 février 2009, le comité d’experts français (l’Anses) avait déjà fait valoir une impossibilité de se prononcer sur la sécurité sanitaire de ce maïs.

TOUT L'ARTICLE SOUS L'IMAGE

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Washington juge la réglementation européenne sur les OGM "lourde"

Washington juge la réglementation européenne sur les OGM "lourde" | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les restrictions conduisent notamment à des "retards" dans l'approbation de nouveaux produits OGM au niveau politique "en dépit d'avis positifs de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)", assure le Bureau au commerce extérieur américain (USTR) dans un rapport sur les mesures sanitaires dans le monde. L'USTR critique également "les exigences inapplicables" concernant la traçabilité d'OGM dans les aliments et les règles "lourdes" et "inutiles" en place dans certains pays européens pour éviter la contamination de champs agricoles par des OGM.

 

"Des gouvernements étrangers continuent d'imposer des mesures discriminatoires ou inutiles sur les exportations agricoles américaines", a estimé le représentant au commerce extérieur américain par intérim Demetrios Marantis lors d'une conférence téléphonique. "Ces barrières affectent les agriculteurs américains (...) mais elles privent également les consommateurs dans le monde de produits agricoles américains sûrs et de grande qualité", a-t-il ajouté.

 

Les Etats-Unis et l'Union européenne sont sur le point de lancer des négociations visant à créer une vaste zone de libre-échange mais les discussions risquent notamment d'achopper sur la question des cultures et des produits OGM. Autorisés aux Etats-Unis, ils sont strictement réglementés en Europe où seule la mise en culture de deux semences génétiquement modifiées est autorisée. Huit pays, dont laFrance et l'Allemagne, ont toutefois adopté des clauses de sauvegarde pour en refuser la culture sur leur territoire. Paris a par ailleurs déjà fait savoir que le futur accord de libre-échange avec les Etats-Unis ne devraient pas porter sur les cultures OGM.

 

 

Bee Api?'s insight:

BEN VOYONS!!!!

more...
CARI asbl's curator insight, April 16, 2013 7:29 AM

Tiens? ça vous étonne?

Bee Api?'s comment, April 17, 2013 5:28 PM
;o))
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

De nouveaux OGM bientôt autorisés à cause d’une réglementation européenne pleine de lacunes | Confédération Paysanne

De nouveaux OGM bientôt autorisés à cause d’une réglementation européenne pleine de lacunes | Confédération Paysanne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

19.03.2013 Le 25 février 2013, les états membres de l'Union européenne ont adopté un règlement régissant l'évaluation des risques sanitaires des OGM. Ce règlement, non encore publié au Journal Officiel européen, ouvre la porte à la délivrance d'autorisation pour des plantes génétiquement modifiées, notamment pour la culture. Les eurodéputés ont encore la possibilité de faire reculer la Commission et les états membres !

Un règlement proposé par la Commission européenne et adopté le 25 février 2013 par les états membres, introduit un progrès sur un point : une étude de toxicologie 90 jours sur rongeurs sera obligatoire pour tous les OGM à un transgène.

Mais, par une discrète disposition, ce règlement ne concernera aucune des PGM* dont la demande d'autorisation est soit en cours, soit sera déposée dans les six mois. En effet, il est clairement stipulé que tous les dossiers de demande d'autorisation déjà déposés ne seront pas concernés par ce règlement.

Actuellement, selon la Commission européenne, sept dossiers pour l'importation et neuf pour la culture ne demandent plus qu'à être soumis au vote des états membres ou de la Commission européenne pour être autorisés, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) ayant déjà rendu une opinion. En incluant les dossiers non encore évalués par l'AESA mais déjà dans les tuyaux, ce sont une soixantaine de dossiers, dont 26 pour la culture, qui sont concernés par cette disposition les exemptant de toute évaluation réelle.

Les Etats membres se sont prononcés en faveur de la validation du règlement sur l'évaluation tel qu'il est (notamment du fait du vote de la France qui a été décisif). Le règlement sera donc définitivement adopté d'ici la fin du mois, ouvrant ainsi la porte aux cultures d'OGM en France (dont le MON810).

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - Brevet unitaire européen : quels impacts sur les semences ?

Inf'OGM - Brevet unitaire européen : quels impacts sur les semences ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Actuellement, l’Union européenne prétend simplifier son système de propriété intellectuelle en instaurant un brevet unitaire européen (BUE). Mais derrière cette simplification se profile, de fait, une restriction d’accès aux semences pour les agriculteurs, à l’image de ce qui se fait en France. Entre les brevets sur les gènes, sur les procédés d’obtention et le certificat d’obtention végétale (COV), ce BUE apparaît plus comme une nouvelle arme dans la guerre que se livrent les entreprises semencières que comme une protection du droit des agriculteurs.


Bee Api?'s insight:

Tout l'article sous le sigle!!!

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : les gouvernements européens jouent au pompier pyromane - News Press (Communiqué de presse)

OGM : les gouvernements européens jouent au pompier pyromane - News Press (Communiqué de presse) | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les représentants des 27 gouvernements de l'Union Européenne réunis, le 25 février 2013 au sein du Comité Permanent de la Chaîne Alimentaire, ont décidé d'ouvrir brutalement le marché européen à 66 nouveaux OGM. 27 d'entre eux pourront aussi envahir les champs.

Aujourd'hui, les industriels qui veulent commercialiser des OGM, décident eux-mêmes des protocoles d'évaluation sanitaires de leur produit. Face à l'inquiétude des consommateurs et citoyens constatant que de plus en plus de nouveaux produits technologiques atterrissent dans leur assiette et dans les champs sans aucune évaluation sérieuse, l'Europe a suspendu ses procédures d'autorisation dans l'attente de la définition de protocoles officiels. Le règlement adopté le 25 février rend évaluation toxicologique enfin obligatoire. Cette décision devrait rassurer les consommateurs constatant qu'elle ne l'était pas jusqu'à présent !

Mais nos gouvernements ont décidé que ces nouvelles règles ne s'appliqueront pas aux 93 dossiers actuellement en attente. Ces OGM seront donc "évalués" suivant les protocoles les plus laxistes qui ont permis l'autorisation systématique de l'écrasante majorité des OGM examinés jusqu'à ce jour par les comités d'experts européens.

Il semblerait que le gouvernement français ait accepté cette supercherie. Les organisations soussignées dénoncent ce recul scandaleux qui va contre l'intérêt général. Suite à la succession des scandales qui ébranlent la confiance des consommateurs dans la sécurité sanitaire des produits industriels introduits dans les champs et les assiettes, elles attendent du gouvernement français qu'il indique rapidement comment il compte s'opposer à sa mise en application.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - UE – Une cinquantaine de nouveaux OGM autorisés à partir du 25 février ?

Inf'OGM - UE – Une cinquantaine de nouveaux OGM autorisés à partir du 25 février ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Depuis 2012, les États membres discutent avec la Commission européenne d’un règlement qui établira juridiquement la procédure d’évaluation des risques sanitaires des plantes génétiquement modifiées (PGM) avant autorisation. Le lundi 25 février, les États membres, dont la France, discuteront d’une nouvelle version de ce règlement, présentée par la Commission européenne [1]. L’ordre du jour annoncé prévoit la possibilité que ce règlement soit voté, ouvrant ainsi la porte aux autorisations de PGM en attente.

Les autorisations de PGM à la culture ont été de fait suspendues depuis décembre 2008 par la Commission européenne (à l’exception de l’autorisation donnée pour la pomme de terre Amflora de Bayer après pressions de l’entreprise [3]) jusqu’à l’adoption de nouvelles lignes directrices censées améliorer l’évaluation des risques sanitaires. A ce jour, une soixantaine de dossiers de demande d’autorisation sont en attente, dont 27 pour la culture. Les autres dossiers concernent l’importation.
Si, après plusieurs mois de discussions, la Commission européenne a finalement établi le caractère obligatoire pour les entreprises de conduire des analyses de toxicologie [4], cette obligation ne s’appliquera qu’aux PGM dont la demande d’autorisation aura été déposée six mois après l’adoption de ce règlement. Tous les dossiers aujourd’hui en attente ainsi que ceux qui auront été déposés d’ici l’adoption du règlement ne seront donc pas concernés. Un paradoxe important puisque, en proposant ce règlement qui contient certaines améliorations, tant la Commission européenne que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) reconnaissent que l’évaluation des risques telle que conduite jusqu’à maintenant est insuffisante. Mais cette évaluation insuffisante continuerait donc de présider aux dossiers en cours.

Bee Api?'s insight:

ET ON CONTINUE A NOUS PRENDRE POUR DES BUSES, PARDON POUR LES BUSES....

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

UE – Trois avis de l'AESA sur les maïs MON810 et Bt11 - Inf'OGM

UE – Trois avis de l'AESA sur les maïs MON810 et Bt11 - Inf'OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
L’AESA préconise des mesures pour limiter l’impact des maïs GM sur les insectes non cibles

Avec ces deux avis complémentaires, l’AESA précise les mesures à prendre pour limiter la mortalité possible d’insectes non cibles exposés au pollen des maïs Bt11 et MON810.

 

En effet, les larves de certains lépidoptères (papillons) non ciblés par les protéines insecticides Cry1Ab produites par ces deux maïs GM, peuvent malgré tout être tuées par la protéine contenue dans le pollen issu de ces maïs, transporté sur des plantes hébergeant ces larves.

 

Dès lors, l’AESA reconnaît que des mesures doivent être prises pour limiter cet impact. Ainsi, des distances d’isolement des cultures de maïs MON810 ou Bt11 par rapport à des zones où se trouvent les larves devraient être instaurées.

 

Dans la même logique, l’AESA recommande que les entreprises améliorent leur plan de surveillance post-commercialisation pour prendre en compte ce problème.

 

Cependant, l’AESA reste, dans ces deux avis, comme elle l’était déjà dans celui complémentaire sur le TC1507, vigilante à ne pas acter l’existence d’un impact négatif concret qui permettrait de justifier l’interdiction de la mise en culture des deux maïs.

 

Ainsi, l’AESA conclut qu’il revient « aux gestionnaires du risque [les autorités nationales et/ou la Commission européenne] de choisir des mesures de réduction et de gestion des risques », pour gérer ce problème, tout en précisant que ces mesures devront « être proportionnées au niveau identifié de risque ».

 

Cet avis illustre bien, encore une fois, la séparation des tâches : les experts se prononcent sur l’existence d’un risque, les politiques (après avoir en théorie consulté la société) sur l’acceptabilité de ce risque...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - L’AESA a dix ans... et l’évaluation des OGM est toujours aussi scandaleuse (vidéo)

Inf'OGM - L’AESA a dix ans... et l’évaluation des OGM est toujours aussi scandaleuse (vidéo) | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale, sous la houlette du député écologiste Noël Mamère, sept associations et syndicats français [1], se sont réunis le 12 novembre 2012, pour tirer un bilan du 10° anniversaire de l’Autorité européenne de Sécurité des Aliments (AESA).

 

Un bien triste anniversaire selon ces structures, qui mettent en avant tous les défauts de l’évaluation à la fois des OGM et des pesticides : manque de transparence, conflit d’intérêt, étude toxicologique selon le bon vouloir des pétitionnaires, ou encore difficulté pour mettre en place une contre expertise indépendante...

 

Voici, avec ces deux premières vidéos, les réactions de Frédéric Jacquemart de FNE (et président d’Inf’OGM) et de Patrick de Kochko, du réseau semences paysannes (RSP)...

more...
No comment yet.