Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "pesticides"
83.7K views | +0 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Hémorragie des abeilles : le cri d'alarme des apiculteurs

Hémorragie des abeilles : le cri d'alarme des apiculteurs | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

SURMORTALITÉ.

La fédération Française des Apiculteurs Professionnels (FFAP) a dressé mercredi 6 novembre 2013 un état des lieux dramatique de la situation des abeilles, dont la surmortalité continue d'augmenter, épinglant les pesticides comme l'une des causes majeures de leur disparition, lors de leur Assemblée générale annuelle dans la Drôme.

 

"Il y a véritable urgence à stopper l’hémorragie des abeilles, notre métier est menacé, nous connaissons des exploitations où la mortalité a augmenté de 50% d'un hiver à l'autre", a souligné à l'AFP Yvan Goutequillet, porte-parole national de la FFAP et apiculteur en Auvergne.

La profession estime que le taux de mortalité des abeilles est passé de 5% dans les années 1990 à 30% aujourd’hui.

 

La profession estime que le taux de mortalité des abeilles est passé de 5% dans les années 1990 à 30% aujourd’hui.
Bee Api?'s insight:

Fédération Française des Apiculteurs Professionnels :

http://www.apipro-ffap.net/

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Monsanto se met au bio, Le Foll s'inquiète de ses intentions

Monsanto se met au bio, Le Foll s'inquiète de ses intentions | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
De plus en plus d'agriculteurs ont recours à des produits naturels, dits de biocontrôle, pour réduire l'usage de produits chimiques. Ce qui aiguise l'appétit de Monsanto.

 

Les grands de l'agrochimie comme Monsanto s'intéressent de plus en plus aux solutions de "lutte biologique" dans les champs, sous le regard inquiet du ministre de l'Agriculture qui veut préserver le savoir-faire français dans ce domaine.

 

Pour réduire l'usage de produits chimiques (pesticides, herbicides, fongicides) et doper les productions végétales, de plus en plus d'agriculteurs ont recours à des produits naturels dits de biocontrôle. Loin du purin d'orties, il s'agit de solutions difficiles à produire à grande échelle comme des insectes (les coccinelles mangent les pucerons, le trichogramme lutte contre la pyrale du maïs...), des champignons, bactéries ou phéromones.

L'américain Monsanto place ses pions...
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : L'alerte du Pr Séralini

Pesticides : L'alerte du Pr Séralini | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

"Le professeur Séralini et son équipe viennent de sortir une nouvelle étude sur les pesticides. Les tests qu'ils ont réalisés démontreraient la toxicité des pesticides  mis en vente et utilisés dans l'agriculture intensive sur la santé humaine."

"Nous avons étendu les travaux que nous avons faits avec le Roundup et montré que les produits tels qu'ils étaient vendus aux jardiniers, aux agriculteurs, étaient de 2 à 1.000 fois plus toxiques que les principes actifs qui sont les seuls à être testés in vivo à moyen et long terme", a-t-il déclaré jeudi à l'AFP.

Avant mise sur le marché, seuls les effets de la substance active sont évalués et non ceux des produits commercialisés auxquels ont été ajoutés des adjuvants.

"Il y a méprise sur la réelle toxicité des pesticides", a insisté le professeur Séralini, précisant qu'il y a toxicité "quand les cellules commencent à se suicider" au contact du produit et "qu'elles meurent en quantités beaucoup plus significatives que les cellules contrôles".

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Mortalité des abeilles : c’est l’hécatombe dans les ruches des Pyrénées-Orientales

Mortalité des abeilles : c’est l’hécatombe dans les ruches des Pyrénées-Orientales | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Mais que se passe-t-il donc dans certains ruchers des Pyrénées-Orientales ? Les apiculteurs, très inquiets, soupçonnent une intoxication.

C’est un lourd et inquiétant état des lieux que dressent conjointement le Groupement de défense sanitaire apicole des Pyrénées-Orientales (GDSA) et l’Union syndicale apicole du Roussillon (USAR) : "Depuis les premiers froids du mois de novembre, les abeilles meurent en masse devant les ruches ou disparaissent au fil des jours. Sur les ruchers impactés, c’est partout le même scénario avec une poignée d’abeilles et la reine au milieu. Les provisions sont excellentes, mais c’est le silence qui l’emporte".

Aucune maladie n'a été détectée

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Rescooped by Bee Api? from Agriculture et planète
Scoop.it!

Maria Spivak: Pourquoi les abeilles disparaissent | Video on TED.com

Les abeilles ont prospéré pendant 50 millions d'années, chaque colonie de 40 à 50 000 individus coordonnée dans une harmonie incroyable. Alors pourquoi les colonies ont-elles commencé à mourir en masse il y a sept ans ?

Via Piotr Zut
more...
Bernadette Cassel's comment, January 14, 2014 5:49 AM
Il se pourrait, Christian... Entendu parler de ça déjà... Et ici on voit bien la courbe, pour nous : http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=879
Christian Allié's comment, January 14, 2014 6:58 AM
Merci Bernadette, redoutable rappel !
Avenir Adn Agri's curator insight, February 16, 2014 2:56 AM

Il est important de s'y intéresser et de participer à la protection et au développement des abeilles sur notre planète terre. Elles sont l'essence même de la pollinisation, berceau de notre alimentation !

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : la fin du rêve Monsanto en Inde ?

OGM : la fin du rêve Monsanto en Inde ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Dans l’ouest de l’Inde, l’État du Maharashtra a interdit à Mahyco, la filiale indienne du géant Monsanto, de vendre les graines de son coton OGM. Cette décision est un revers pour la multinationale américaine et pourrait avoir des conséquences importantes en Inde. Ici, plus de 90% des cotonniers recourent aux semences OGM. Plus grave, le ministre de l’Agriculture a dressé un lien entre les suicides de fermiers ruinés et l’usage de semences génétiquement modifiées.

Nous sommes partis dans le cœur agricole de l’Inde. L’état du Maharashtra est depuis dix ans le laboratoire de Monsanto en Inde. Au moment de la récolte du coton, les champs brillent de fleurs blanches, les usines croulent sous une neige de coton. Mais derrière cette abondance, nous avons été frappés par le désespoir des paysans. Surendettés par l’achat d'engrais et de pesticides, certains ne voient d’autre issue que le suicide. Ces dernières années, plus de 10 000 paysans ont mis fin à leur vie, en général en avalant les pesticides qui devaient les sortir de la misère.

 

Si les graines de Monsanto-Mahyco ont permis les premières années d’augmenter les rendements, les parasites ont fini par développer des résistances. Surtout, les petits cotonniers indiens n’étaient pas préparés à la transition OGM : 80% des champs du Maharashtra sont touchés par la sécheresse alors que le coton OGM requiert des systèmes d’irrigation complexes.

 

Notre reportage raconte l’histoire d’un échec, d’une deuxième "révolution verte" qui n’est jamais arrivée. C’est aussi l’histoire d’un pays, deuxième producteur mondial de coton après la Chine, d’abord acquis à la cause OGM, mais qui commence aujourd’hui à contester le rêve Monsanto.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

A quoi ressembleraient nos supermarchés sans les abeilles ?

A quoi ressembleraient nos supermarchés sans les abeilles ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Comme souvent, une seule photo peut être plus parlante que de longs rapports. Dans une communication efficace, la chaîne de supermarchés américaine Whole Foods, spécialisée dans le bio et l’équitable, a imaginé à quoi ressembleraient nos étals si les abeilles venaient à s’éteindre. L'un de ses magasins, situé à Providence (Rhode Island), a temporairement enlevé tous les produits venant de plantes pollinisées par des abeilles et autres insectes pollinisateurs. Résultat : 237 des 453 produits proposés à l'accoutumée, soit 52 % des récoltes, ont disparu. Parmi eux : les pommes, oignons, carottes, citrons, brocolis, avocats ou encore concombres.

 

En réalité, un tiers de notre nourriture dépend des abeilles, rappelle l'enseigne de distribution. "Les pollinisateurs naturels sont un maillon essentiel de notre chaîne alimentaire. Plus de 85 % des espèces végétales de la terre, dont beaucoup composent les aliments les plus nutritionnels de notre alimentation, exigent des pollinisateurs pour exister. Pourtant, nous continuons à assister à un déclin alarmant de ces populations, regrette Eric Mader, directeur adjoint de la Xerces Society, une ONG qui protège les abeilles. Notre organisation travaille avec des agriculteurs pour les aider à recréer un habitat sauvage et adopter des pratiques moins intensives en pesticides. Ces stratégies simples peuvent faire pencher la balance en faveur de retour des abeilles."

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides: le gouvernement pour une réévaluation des autorisations - Le Nouvel Observateur

Pesticides: le gouvernement pour une réévaluation des autorisations - Le Nouvel Observateur | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

PARIS (AFP) - Les ministres en charge de la Santé, de l'Ecologie et de l'Agriculture se sont dits favorables vendredi à une réévaluation des autorisations de commercialisation des pesticides, accusés par une étude d'être impliqués dans certaines maladies graves.

 

Dans un communiqué commun, les trois ministres indiquent que "ces nouveaux éléments seront transmis sans délais aux autorités européennes afin qu'ils puissent être pris en compte dans la réévaluation des substances actives autorisées au niveau communautaire".

 

Ils annoncent aussi avoir saisi l'Anses (agence nationale de sécurité sanitaire) "afin qu'elle évalue l'impact de ces nouvelles données sur les autorisations nationales existantes".

 

Jeudi, l'Inserm a publié une synthèse de travaux affirmant que les pesticides, majoritairement utilisés dans l'agriculture, mais que l'on retrouve partout dans l'environnement (air, poussières, denrées alimentaires, etc.) sont impliqués dans des pathologies graves comme des cancers ou la maladie de Parkinson.

 

Les expositions aux pesticides (herbicides, insecticides et fongicides) pendant la grossesse et la petite enfance semblent particulièrement à risque, note cette "expertise collective" de l'institut qui dresse une synthèse des connaissances sur ces substances représentées par près de 100 familles chimiques (organophosphorés, organochlorés, carbamates, pyréthrinoïdes, triazines...).

 

L'implication des pesticides dans des problèmes de fertilité en milieu professionnel est également évoquée.

 

Le retrait du marché ne suffit pas toujours à résoudre les problèmes. Ainsi, certains pesticides, comme les organochlorés, persistent pendant des années dans l'environnement et se retrouvent dans la chaîne alimentaire, rappelle le document.

 

Les auteurs préconisent de donner accès à la composition intégrale des pesticides commercialisés, actuellement protégée par le secret industriel.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : médecins et riverains du Limousin se mobilisent - allodocteurs

Pesticides : médecins et riverains du Limousin se mobilisent - allodocteurs | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Victime de son succès, le pommier du Limousin s'est multiplié au point de se rapprocher de plus en plus des habitations. Une proximité qui dérange de plus en plus les riverains du fait de l'utilisation massive des pesticides. Des associations de riverains espèrent donc trouver une solution avec les agriculteurs pour pouvoir à nouveau profiter de l'air extérieur, en espérant trouver un écho chez les agriculteurs qui sont les premières victimes des pesticides.

 

Les pesticides : une bombe à retardement


Les riverains ne sont d'ailleurs pas les seuls à s'interroger sur les effets des pesticides sur la santé. De nombreux médecins commencent aussi à se mobiliser comme le Dr Anne-Marie Soulie, médecin généraliste dans le Limousin. Pour elle, les pesticides sont une bombe à retardement. "On a vu augmenter les pathologies dégénératives comme Parkinson, un certain nombre de démences, un certain nombre de problématiques neurologiques dégénératives... On a aussi vu augmenter les cancers et des pathologies qui correspondent à des effets secondaires connus des pesticides (…) Mais nous n'avons pas ni la compétence, ni la possibilité de dire s'il y a une relation de cause à effet".

 

La difficulté d'établir un lien direct entre une maladie et les produits phytosanitaires épandus dans les vergers est un problème auquel se confrontent tous ceux qui luttent contre les pesticides.

 

Réduire l'usage des pesticides : une utopie ?


Malgré de nombreuses mobilisations, la France continue de battre des records d'utilisation de pesticides. Face à ce constat, le Dr Pierre-Michel Périnaud a décidé de lancer une pétition afin de sensibiliser ses collègues médecins. "Le puzzle a une image qui représente assez bien la situation, c'est-à-dire qu'on ne sait pas tout mais nous disposons tout de même d'éléments du puzzle assez nets, et malgré cela rien ne se passe, il n'y a pas de baisse de l'utilisation des pesticides. Même si tous les liens ne sont pas prouvés, on a un tableau général de maladies cancéreuses, neurologiques et de troubles de la fertilité qui augmente".

 

157 médecins du Limousin ont déjà signé cette pétition. Ils réclament une réduction de moitié de l'usage des pesticides d'ici 2020 et s'inquiètent des conséquences s'ils ne sont pas écoutés à temps.

 

Un plan national décidé lors du Grenelle de l'environnement a par ailleurs fixé comme objectif de réduire l'utilisation des pesticides de moitié d'ici 2018. Mais pour l'instant, cet objectif est loin d'être atteint.

 

Selon un rapport sénatorial du 10 octobre 2012 (PDF), l'usage de ces produits a même augmenté...

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Retrait des pesticides néonicotinoïdes : une mesure urgente ! - Basta !

Retrait des pesticides néonicotinoïdes : une mesure urgente ! - Basta ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le retrait du marché des insecticides « néonicotinoïdes », qui contribuent à la surmortalité des abeilles, risquent de prendre du temps. En attendant, les plantes mutées, contenant un pesticide, gagnent du terrain, et les mesures mises en place par le ministère de l’Agriculture pour soutenir la filière apicole semblent bien maigres.

 

Des membres de la Confédération paysanne critiquent « des pouvoirs plus soucieux des intérêts privés des multinationales de l’agrochimie et des semences que de l’intérêt général ».

 

La proposition de suspension de 3 insecticides néonicotinoïdes présentée par la Commission Européenne arrive dans un contexte de crise importante pour la profession apicole et pour les consommateurs.

 

Elle concerne une interdiction temporaire (sauf céréales d’hiver et betteraves) jusqu’en septembre 2015.

 

Leur retrait du marché apparaît très tardif.

 

(...)

L’expérimentation grandeur nature en Italie de la suppression des traitements de semences avec des insecticides systémiques (néonicotinoïdes et fipronil) et les résultats obtenus (baisse de la mortalité des ruches de 37,5% à 15%, maintien des rendements de production de maïs, diminution importante des chrysomèles) nous rappelle que des alternatives existent.

 

L’intérêt des industriels de la chimie et des tenants de l’agriculture toxique prime sur la santé des personnes exposées. Le développement technologique dont l’enrobage des semences (traitement permanent) correspond à la période de déclin des abeilles au milieu des années 1990.

LISEZ L'ENSEMBLE DE L'ARTICLE EN CLIQUANT L'IMAGE!

 

- La France, championne d’Europe des pesticides

 

- Des alternatives existent

- Le plan de défense de l’apiculture : une illusion ?

- Les plantes-pesticides gagnent du terrain

« Paysans, apiculteurs, consommateurs, nous sommes tous pris en étau par des pouvoirs plus soucieux des intérêts privés des multinationales de l’agrochimie et des semences que de l’intérêt général. » C’est le message issu de l’Appel de Poitiers pour sauver la biodiversité (juin 2012) des États généraux « Abeilles, semences et biodiversité ». Poursuivre notre engagement en demandant l’interdiction de tous les insecticides néonicotinoïdes, c’est vital !

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La pression grandit sur les pesticides, impliqués dans des maladies ... - La Parisienne

La pression grandit sur les pesticides, impliqués dans des maladies ... - La Parisienne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Vendredi, les trois ministres de la Santé, de l'Agriculture et de l'Ecologie ont réagi prudemment en indiquant avoir saisi l'Anses (agence de sécurité sanitaire) pour évaluer "l'impact de ces nouvelles données sur les autorisations nationales existantes".

 

Au niveau européen, ils transmettront "ces nouveaux éléments" en vue de la réévaluation des substances actives autorisées au niveau communautaire".

"Un règlement européen, qui se met actuellement en place, va nous obliger à revoir toutes les molécules, comme par le passé", fait remarquer Jean-Charles Bocquet, le directeur général de l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP, fabricants).

 

"La science évolue" et "il est important de faire évoluer les autorisations lorsque cela est nécessaire", reconnaît le représentant des professionnels pour qui le rapport de l'Inserm ne contient pas "de révélations nouvelles de nature dramatique".

 

"Pas toujours utilisés comme il faut"


"Les molécules les plus souvent citées sont des molécules anciennes, qui ont déjà disparu du marché", avance-t-il, précisant que "sur les 1.000 molécules présentes au début des années 80, il en reste 250".

 

Tout en étant interdites, certaines substances très persistantes comme le DDT ou le chrlordécone, continuent d'être détectées dans la nature.

"Pour les molécules encore sur le marché, les conditions d'emploi ont été réduites, les formulations ont été changées, si bien que les risques annoncés existent mais sont gérés", assure-t-il.

 

L'UIPP reconnaît toutefois que des progrès doivent être faits sur les conditions d'utilisation. "Historiquement des produits apportaient des solutions un peu miraculeuses, on ne les a pas toujours recommandés comme il fallait et les agriculteurs ne les ont pas toujours utilisés comme il faut", selon M. Bocquet.

 

Un rapport parlementaire d'octobre 2012 ("Pesticides: vers le risque zéro") affirmait que les dangers et risques des pesticides pour la santé étaient "sous-évalués" et que les protections n'étaient "pas à la hauteur des dangers".

 

Mais selon Paul François, céréalier dans les Charentes et président de Phyto-victimes, "les recommandations d'utilisation sont inapplicables, sauf à travailler en tenue de cosmonaute, et les fabricants le savent".

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : une expertise collective sur les effets sur la santé MyPharma Editions | L'Info Industrie & Politique de Santé

Pesticides : une expertise collective sur les effets sur la santé MyPharma Editions | L'Info Industrie & Politique de Santé | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L’Inserm a publié une expertise collective sur les effets des pesticides sur la santé, à la demande de la Direction générale de la santé, qui montre notamment qu’il existe une association entre l’exposition professionnelle aux pesticides et le cancer de la prostate ainsi que certains cancers hématopoïétiques (lymphomes non hodgkiniens, myélomes multiples). L’exposition à ces agents chimiques serait également associée au développement de certaines pathologies neurologiques comme la maladie de Parkinson.

 

L’expertise fait suite à des enquêtes épidémiologiques qui, depuis les années 1980, ont évoqué l’implication des pesticides dans plusieurs pathologies chez des personnes exposées professionnellement à ces substances, notamment des pathologies cancéreuses. Un groupe pluridisciplinaire d’experts a donc analysé les données de la littérature scientifique publiée au cours des 30 dernières années.

 

L’expertise collective s’est notamment intéressée à huit localisations de cancer : 4 cancers hématopoïétiques, ainsi que les cancers de la prostate, du testicule, les tumeurs cérébrales et les mélanomes.  La  plupart de ces localisations avaient été identifiées dans des méta-analyses antérieures comme potentiellement associées à une exposition aux pesticides, généralement sans distinction sur les matières actives incriminées.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La proposition de loi sur l'interdiction des pesticides en collectivités ... - Gazette des communes

La proposition de loi sur l'interdiction des pesticides en collectivités ... - Gazette des communes | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Collectivités, Réseau ferré de France et jardiniers amateurs auront cinq ans pour apprendre à se passer de pesticides : le sénateur Joël Labbé (EELV, Morbihan) a esquissé les grandes lignes de sa proposition de loi, à l’occasion d’une rencontre entre la presse et le Comité de soutien des élus à l’abeille et aux apiculteurs, mercredi 5 juin 2013 au Sénat.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le ministre Philippe Martin (Ecologie)veut agir contre les pesticides - Notre Temps

Le ministre Philippe Martin (Ecologie)veut agir contre les pesticides - Notre Temps | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

S'exprimant lors d'un colloque à l'Assemblée nationale sur les effets des pesticides, le ministre a rappelé que les analyses scientifiques démontrant un lien entre leur utilisation et des pathologies se multiplient, citant notamment les travaux de l'Inserm publiés en juin 2013.

Cette situation "a conduit 1.200 médecins à signer un appel" mettant en garde contre la présence de pesticides dans notre environnement, "appel que j'ai reçu comme une responsabilité supplémentaire à agir", a déclaré Philippe Martin.

 

Dans son analyse des études existantes, l'Inserm a indiqué en juin avoir "une présomption forte" entre l'usage de pesticides par des professionnels (agriculteurs, personnels des fabricants ou chargés des espaces verts) et plusieurs pathologies.

 

Isabelle Baldi, chercheuse à l'Inserm, a précisé que "globalement il y avait moins de cancers dans la population agricole", mettant en avant le rôle du mode de vie, mais que "certains cancers étaient plus fréquents", dont celui de la prostate, du cerveau, des lymphomes et myélomes multiples. Selon la scientifique, ces cancers sont 10 à 20% plus nombreux chez les agriculteurs, population la plus exposée aux pesticides. Un lien a également été fait avec la maladie de Parkinson.

 

L'Inserm a aussi mis en avant, via l'exposition au domicile ou l'alimentation des femmes enceintes, des risques accrus pour leurs enfants de développer une leucémie, une tumeur cérébrale ou une malformation génitale.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Un nouvel OGM bientôt commercialisé en Europe ?

Un nouvel OGM bientôt commercialisé en Europe ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Le maïs TC1507 du groupe américain Pionneer, pourrait être autorisé à la culture dans l'UE la semaine prochaine si l'Allemagne s'abstient.

 

ABSTENTION. "L'Allemagne est en train de passer du contre (l'autorisation de culture des OGM) à l'abstention", ont confié deux sources proches du dossier. Les ministres de l'UE chargés des Affaires européennes doivent se prononcer sur la mise en culture du maïs TC1507 du groupe américain Pionneer, lors d'une réunion à Bruxelles mardi 11 février prochain.

 

Si le gouvernement allemand s'abstient lors de ce vote cela équivaudra à donner un accord à la demande d'autorisation de culture. "Si aucune majorité qualifiée n'est réunie contre la demande, parce qu'un Etat s'abstient, alors elle sera automatiquement approuvée", a expliqué Tonio Borg dans un entretien diffusé par Vieuws, un média internet spécialisé dans les affaires européennes.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des chercheurs équipent des milliers d’abeilles… avec des capteurs

Des chercheurs équipent des milliers d’abeilles… avec des capteurs | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Plus de 5.000 capteurs ont été placés sur des abeilles en Australie. C’est la première fois qu’autant d’abeilles sont relâchées dans la nature avec ce système de surveillance. Ces petits outils ne mesurent que 2,5 x 2,5 mm et ont été placés sur leur dos. Une équipe du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) enregistre en continu leur position et espère être en mesure de construire un modèle tridimensionnel du déplacement des insectes dans leur environnement. « Les abeilles sont des insectes sociaux qui retournent au même point et fonctionnent sur un calendrier très prévisible. Tout changement dans leur comportement indique un changement dans leur environnement », explique Paulo de Souza, directeur de l’étude.

Comprendre le déplacement des abeilles permettra à l’équipe d’améliorer le rendement de la pollinisation des abeilles et leur productivité dans les fermes australiennes. Ces insectes ont en effet un rôle essentiel dans l’agriculture. Le CSIRO a montré que dans la productivité de féveroles par exemple, la pollinisation des abeilles pouvait augmenter la productivité de 17 %. À l’échelle mondiale, un tiers de la nourriture que nous consommons repose sur la pollinisation, mais aujourd’hui les abeilles disparaissent, il y a donc urgence.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

EFSA Communiqué de presse: L'EFSA évalue un lien potentiel entre deux néonicotinoïdes et la neurotoxicité développementale

EFSA Communiqué de presse: L'EFSA évalue un lien potentiel entre deux néonicotinoïdes et la neurotoxicité développementale | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Deux insecticides néonicotinoïdes – l'acétamipride et l'imidaclopride – peuvent avoir une incidence sur le développement du système nerveux humain, a déclaré l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Les experts de l'Autorité proposent que certains niveaux recommandés d'exposition acceptable à ces deux néonicotinoïdes soient abaissés pendant que des recherches complémentaires sont menées pour fournir des données plus fiables sur la neurotoxicité développementale (NTD). Le groupe scientifique de l'EFSA sur les produits phytopharmaceutiques et leurs résidus (groupe PPR) demande que des critères soient définis au niveau de l'UE pour rendre obligatoire la soumission d'études NTD dans le processus d'autorisation des pesticides. Cela pourrait inclure l'élaboration d'une stratégie d'essai complète pour évaluer le potentiel de neurotoxicité développementale des substances, y compris tous les néonicotinoïdes.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Insecticides : ils modifient l'expression des gènes des abeilles

Insecticides : ils modifient l'expression des gènes des abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L'équipe de Nottingham a contaminé des larves d'une ruche à l’imidaclopride. Ils ont ensuite comparé l'expression de leurs gènes (RNA expression analysis, analyse de l'expression d'ARN) et leur profil lipidique (Lipid profiling) à d'autres larves, d'une ruche saine, située à 150 m d'eux. © Kamila Derecka et al., Plos One

Les larves d’abeilles exposées à l’insecticide ont besoin d’intensifier l’activité de leurs gènes impliqués dans la dégradation des toxines pour se développer. Par ailleurs, les gènes qui interviennent dans la régulation de l’énergie, essentielle au bon fonctionnement de la cellule, sont endommagés. Ces modifications génétiques réduisent souvent la durée de vie des insectes, et atténuent considérablement les chances de survie des larves.

Développement des larves modifié par l’imidaclopride

Sur une période de 15 jours, les chercheurs ont contaminé des larves directement dans les ruches, en leur injectant du sirop concentré à faible dose (2 µg/L) d’imidaclopride. Ils ont ensuite mesuré les niveaux de transcription, c'est-à-dire le nombre de molécules d’ARN transcrites depuis l’ADN. Plus le nombre de molécules d’ARN transcrites est grand, plus le gène s’exprime. Les chercheurs ont donc pu comparer les niveaux de transcription des larves contaminées à ceux des larves saines d'une ruche située à seulement 150 m. Ils ont aussi établi des profils lipidiques par chromatographie en phase liquide couplée à de la spectrométrie de masse.

« Bien que les larves puissent encore grandir et se développer en présence de l'imidaclopride, la stabilité du processus de développement semble être compromise, explique Reinhard Stöger. Si les abeilles sont soumises à des contraintes supplémentaires telles que les ravageurs, les maladies et le mauvais temps, le taux d'échec du développement augmente sérieusement. »

Si l’imidaclopride n’est peut-être pas directement mortel, il est clairement un facteur aggravant dans le déclin des abeilles domestiques, et probablement des insectes butineurs en général.

 

Ces butineurs contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs. De plus, par leur travail, elles apportent une participation annuelle de 22 milliards d'euros à l'agriculture européenne. Ces insectes sont donc vitaux pour la préservation de nos écosystèmes

Bee Api?'s insight:

Photographie Stephen Criscolo

 


more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : trois viticulteurs girondins renoncent aux épandages aériens

Pesticides : trois viticulteurs girondins renoncent aux épandages aériens | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Alors qu'une étude de l'Inserm a récemment confirmé la nocivité des pesticides sur la santé humaine et malgré l'interdiction en France des épandages aériens de produits phytosanitaires, la Préfecture de la Gironde venait d'accorder, lundi 27 juin, des dérogations à trois viticulteurs girondins. A titre exceptionnel, pour une période qui courait jusqu'au 28 juin.

 

Ces derniers y ont renoncé : on ne peut que s'en féliciter.

 

Motif des dérogations pour ces épandages aériens : les conditions météo particulièrement défavorables, avec des pluies abondantes qui éprouvent la vigne et le risque de développement du mildiou et de l'oïdium. 

 

Pour aussi regrettables soient-elles d'un point de vue écologique et sanitaire, ces dérogations sont parfaitement légales, le législateur en interdisant l'épandage aérien les a en effet prévues, "dès lors que les circonstances et l'urgence le justifient".

 

... mais paradoxales

 

On est cependant en droit de s'étonner du paradoxe d'une loi qui autorise en même temps qu'elle interdit. Car alors, pourquoi interdire ? Et de regretter que la santé de la vigne et des raisins puisse passer (même exceptionnellement) avant celle des hommes qui y travaillent et/ou qui boiront le vin ainsi produit. En remarquant aussi que, s'il s'agit de sauver une économie en péril, les producteurs de vins bio, issus d'une viticulture aux méthodes durables comme la biodynamie qui n'utilise aucun produit phytosanitaires, souffrent tout autant des mêmes conditions météo... et sont soumis au même péril économique.

 

Auront-ils droit à une mesure de soutien "exceptionnelle" et "naturelle", et si oui, laquelle ?

 

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les conséquences néfastes des pesticides pour la santé... - Altermonde-sans-frontières

Les conséquences néfastes des pesticides pour la santé... - Altermonde-sans-frontières | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Suite à la lecture de l’expertise collective « Pesticides et santé » de l’INSERM, [1] Générations Futures exhorte les pouvoirs publics à prendre des mesures fortes et rapides pour réduire l’usage des pesticides et exclure les plus dangereux d’entre eux.


 Contexte. L’INSERM rend publique ce jour (une restitution est prévue aussi cet après-midi à l’Assemblée Nationale) une expertise collective [2] menée sur le thème « Pesticides et santé ». Ce document vise à répondre à la demande de la Direction Générale de la Santé concernant les effets des pesticides sur la santé. Ce travail s’appuie sur les données issues de la littérature scientifique disponible et internationale en date du premier semestre 2012.


Présentation des résultats. Générations futures salue ce rapport qui vient confirmer le message que l’association diffuse depuis plus de 10 ans à savoir l’existence de multiples études scientifiques montrant des présomptions réelles de lien entre l’exposition aux pesticides et de nombreuses pathologies graves. Le rapport de l’Inserm confirme en effet des « présomptions fortes ou moyennes » de lien entre l’exposition à des pesticides et : Lymphome Non Hodgkinien (LNH), cancer de la prostate, myélomes multiples, leucémie, Parkinson, Alzheimer, divers troubles cognitifs et des impacts sur la fertilité et fécondabilité.

 Après que Générations Futures ait tiré la sonnette d’alarme sur la dangerosité des pesticides notamment en diffusant les résultats de très nombreuses études scientifiques réalisées dans le monde sur ce sujet ou lors de notre congrès de mars 2012 [4], nous nous félicitons aujourd’hui de cette publication qui montre clairement le rôle joué par l’exposition à des pesticides dans la survenue de pathologies chroniques extrêmement graves comme le Lymphome Non Hodgkinien, le cancer de la prostate, les myélomes multiples, la maladie de Parkinson, des troubles de la fertilité etc. » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

CNRS - La video du vendredi - Documentaire scientifique

CNRS - La video du vendredi - Documentaire scientifique | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Quel est le prix des abeilles ?


D’année en année, la diminution du nombre d’abeilles compromet sérieusement la pollinisation et donc la production agricole. Ce service que nous rend la nature a donc un impact économique considérable. Jean Michel Salles, économiste de l’environnement au Laboratoire montpelliérain d'économie théorique et appliquée, s’intéresse aux risques du déclin de la pollinisation sur la production agricole. Cette perte est évaluée en valeur économique. Le chercheur s'interroge sur les conséquences de cette menace, sur les consommateurs.


Réalisation : Sophie Bensadoun – Production : CNRS Images
Pour insérer cette vidéo du vendredi sur votre site, copiez-collez le code ci-dessous :

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides dans les vins Excell révèle ses résultats - Lavigne-mag

Pesticides dans les vins Excell révèle ses résultats - Lavigne-mag | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le 14 février, Pascal Chatonnet, directeur du laboratoire Excell, a présenté ses résultats d’analyse indiquant que les vins sont couramment contaminés par des traces de pesticides.

 

En préambule, Stéphane Boutou, responsable technique du laboratoire, a dressé l’état des lieux. Il a rappelé que, dès 2008, la France s’était fixé comme objectif de réduire de 50 % l’utilisation des produits phytosanitaires à moyen terme. Quatre ans plus tard, quel est le constat ? Pas de réduction enregistrée des pesticides. Bien au contraire. Selon Excell, les quantités de produits phytosanitaires utilisées en viticulture ont progressé de 2,6 % entre 2008 et 2010 et de 2,7 % entre 2010 et 2011.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des écoliers brésiliens intoxiqués par la pulvérisation d'insteticides

Des écoliers brésiliens intoxiqués par la pulvérisation d'insteticides | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

RIO DE JANEIRO, 14 juin 2013 (AFP) - Une soixantaine d'écoliers brésiliens ont été intoxiqués en mai par une pulvérisation aérienne d'insecticide théoriquement interdite au-dessus de leur établissement, situé au milieu de champs de maïs, selon une association de lutte contre les pesticides.

"Le mono-moteur a survolé à cinq reprises, le 3 mai, l'école publique São José do Pontal dans la commune de Rio Verde (Etat de Goias). Il a arrosé au total 60 enfants avec le pesticide +Engeo Pleno+ de la société Syngenta", a indiqué jeudi la Campagne permanente contre les pesticides et pour la vie dans un communiqué.

 

"Parmi les symptômes les plus communs, les enfants ont éprouvé des nausées, des maux de tête et des difficultés respiratoires", a précisé à l'AFP la coordinatrice du centre d'information toxicologique de l'Etat de Goias, Dilza Diniz Dias, vers qui les écoliers ont été orientés.

D'après elle, l'insecticide incriminé contient un composant de la famille des pyréthrinoïde dont la fiche technique précise qu'il ne doit pas être pulvérisé par avion.

"C'est comme si l'avion avait fait pleuvoir ce produit sur eux. Aujourd'hui les enfants vont bien, mais nous allons les suivre pendant un an car le pyréthrinoïde peut causer des maladies chroniques des reins ou des poumons par exemple", a-t-elle ajouté.

L'association de lutte contre les pesticides affirme que 28 enfants ont été hospitalisés immédiatement après l'incident et que d'autres sont retournés aux urgences depuis, à cause de nouveaux troubles.

Elle affirme également que des plaintes ont été déposées et que le pilote, ainsi que l'entreprise à laquelle appartient l'avion, se sont vu infliger des amendes.

En 2011, le gouvernement brésilien a recensé 8.000 cas d'intoxication par des pesticides.

L'utilisation de pesticides au Brésil a plus que triplé depuis 2000, faisant de cette grande puissance agricole le premier consommateur au monde de ces produits, avec 19% du total.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les abeilles se cachent pour mourir.....

On les trouve, errantes, comme si elles partaient butiner à "pattes", jamais ne reviennent.
Elles meurent comme ça, par centaines, en continu, à quelques mètres de leurs ruches. On ne les trouve pas forcément, les oiseaux, les lézards et les fourmis finissent le "sale boulot"...
Apiculteurs, observez vos ruches et signalez à vos GDS quand vous observez le phénomène.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des insecticides sont pointés du doigt

Des insecticides sont pointés du doigt | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

BELOEIL – Depuis quelques années, les apiculteurs de la région de Beloeil, en Montérégie, observent un fort taux de mortalité chez leurs abeilles. Des pesticides qui enrobent les semences de maïs pourraient être responsables de ce fléau.


«Ça fait cinq ans que j’élève des abeilles dans la région et depuis deux ou trois ans, le problème est devenu flagrant, a expliqué Steve Martineau, de la Miellerie du Château de Cyr, de Saint-Marc-sur-Richelieu.

 

Dans les semaines qui suivent l’ensemencement du maïs, il y a plein d’abeilles mortes à proximité des ruches alors qu’en temps normal, on n’en retrouve que quelques-unes.»

 

L’an dernier, 60 % de ses ruches ont été contaminées. Selon lui, les insecticides de type néonicotinoïdes (des dérivés du tabac), qui enrobent la quasi-totalité des semences de maïs, seraient responsables de la situation.

Depuis 2012, il participe à une recherche dans laquelle Olivier Samson-Robert, un chercheur de l’Université Laval, compare la mortalité dans six ruchers de la Montérégie exposés aux néonicotinoïdes et six qui ne le sont pas, en Estrie.

 

«En Montérégie, les taux de mortalité sont trois fois supérieurs, a dit M. Martineau.

 

De plus, dans les champs où s’abreuvent les abeilles, l’eau contenait de 30 à 180 fois la dose létale.»

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.