Abeilles, intoxications et informations
104.6K views | +11 today
Follow
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

UP' Magazine - Un contenu anesthésique naturel dans la morsure des abeilles

UP' Magazine - Un contenu anesthésique naturel dans la morsure des abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

 

Les abeilles n'ont pas fini de nous étonner : leur morsure contient... un anesthésique naturel. C'est ce que vient de découvrir une équipe de chercheurs grecs et chypriotes, en collaboration avec le laboratoire Evolution, Génomes et Spéciation du CNRS

 

Dans ces travaux publiés dans la revue PLoS ONE, les chercheurs montrent que la morsure des abeilles domestiques (Apis mellifera) contient un composé, la 2-heptanone (2-H) dont la propriété est d'être un anesthésique naturel, à la fois efficace et très peu toxique. Cette découverte qui a fait l'objet d'un brevet pourrait amener à la production d'un anesthésique local présentant une très faible toxicité pour les hommes et les animaux.

 

Les nouveaux résultats obtenus montrent que la 2-heptanone, molécule sécrétée par les glandes mandibulaires des abeilles, paralyse les petits arthropodes mordus par les abeilles, pendant une durée allant jusqu'à neuf minutes. Un peu à la manière d'un serpent envers une proie, les abeilles utilisent leurs mandibules pour mordre un indésirable et sécréter cette substance dans la blessure pour l'anesthésier. Il leur est alors possible d'éjecter l'intrus à l'extérieur de la ruche.

 

Cette technique est particulièrement efficace contre certains prédateurs et parasites qui sont trop petits pour être piqués et tués par le venin. Cet anesthésique peut non seulement aider les abeilles à repousser des ravageurs des colonies tels que la fausse teigne Galleria mellonella et l'acarien parasite Varroa destructor, mais il présente aussi un grand potentiel pour une utilisation en médecine humaine.

 

Les chercheurs ont comparé les propriétés anesthésiantes de la 2-heptanone avec celles de la lidocaine, un des anesthésiques locaux les plus utilisés au monde. Les études réalisées sur la larve de la fausse teigne et sur une préparation de nerf sciatique isolé de rat ont montré que leurs propriétés étaient très similaires et qu'elles agissaient de la même façon, en bloquant certains canaux sodium.

Par ailleurs, la 2-heptanone est apparue potentiellement encore moins toxique que cet anesthésique local. En tant que substance naturelle ayant une toxicité plus faible que les anesthésiques classiques, la 2-heptanone possède donc un grand potentiel d'utilisation.

(Source : CNRS - Novembre 2012)

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Déclaration de Berne - Des insectes OGM de Syngenta bientôt dans la nature?

Déclaration de Berne - Des insectes OGM de Syngenta bientôt dans la nature? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

OGM TOUJOURS PLUS....

La société britannique Oxitec, qui est en train de développer des insectes génétiquement modifiés destinés à rendre les insectes nuisibles inoffensifs pour l’agriculture, est étroitement liée au géant agrochimique suisse Syngenta. Afin d’accélérer la commercialisation de ce matériel OGM et d’engranger des profits, les entreprises n’hésitent pas à influencer en leur faveur les réglementations internationales.

C’est ce que révèle un rapport publié par les organisations GeneWatch UK, Testbiotech, Corporate Europe Observatory, la Déclaration de Berne et SWISSAID.

 

Ce rapport de plusieurs ONG met également en lumière le lobbying agressif exercé par des (ex-)employés de Syngenta.

On peut citer par exemple les graves conflits d’intérêts apparus au sein du groupe de travail de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), chargée d’édicter les directives sur l’évaluation des risques que présentent les insectes génétiquement modifiés.

C’est donc sans surprise que le projet relatif à ces directives comporte d’évidentes lacunes. Les conséquences sur la production alimentaire des insectes transgéniques sont ainsi à peine prises en considération.

 

Or les «produits» d’Oxitec sont développés de façon à ce qu’ils meurent déjà au stade larvaire, leurs résidus pouvant parfaitement se retrouver dans les tomates, les olives ou les choux. De plus, les insectes OGM vivants tout comme les plantes auxquelles ils se rattachent pourraient également se répandre de manière incontrôlée dans d’autres domaines agricoles et dans d’autres pays.

Le rapport soulève par ailleurs des questions dérangeantes concernant un projet, financé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), visant à l’élaboration de règles internationales sur l’utilisation de moustiques génétiquement modifiés.

 

Ce projet a en effet permis à la société Oxitec de contourner les procédures d’autorisation habituelles, notamment au Brésil où les autorités concernées ont approuvé la dissémination de 16 millions d’insectes sans que des critères d’évaluation des risques soient encore en place.

 

C’est pourquoi Helen Wallace, directrice de GeneWatch, met en garde: «L’opinion publique va être choquée lorsqu’elle découvrira que des insectes transgéniques ont pu être lâchés dans la nature sans aucun contrôle. Afin de garantir des directives qui tiennent véritablement compte des risques encourus, il s’agit d’exclure tout conflit d’intérêt lors des processus d’autorisation.»

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM: un collectif d'ONG remet en cause l'indépendance de l'Agence européenne de sécurité des aliments... - Notre Temps

OGM: un collectif d'ONG remet en cause l'indépendance de l'Agence européenne de sécurité des aliments... - Notre Temps | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Six ONG ont dénoncé lundi l'"incapacité" de l'Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa), en charge depuis dix ans de la question des OGM au niveau européen, à mener des évaluations indépendantes.

 

"Dix ans ça suffit! Car l'Efsa a montré qu'elle n'était pas capable de mener correctement les évaluations d'OGM notamment", a affirmé Frédéric Jacquemart, de France Nature Environnement (FNE, fédération de 3.000 associations), lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

 

FNE, la Confédération paysanne, Greenpeace, la Fondation des sciences citoyennes, les Amis de la Terre et Attac ont dénoncé le manque de transparence dans les données fournies par les fabricants d'organismes génétiquement modifiés et dans les procédures d'évaluation de ces données par les experts de l'Efsa.

Le protocole d'évaluation est "purement une danse rituelle, il ne sert pas ce pour quoi il est fait", a estimé M. Jacquemart.

 

Pour Noël Mamère, député EELV, "la question (de la transparence) n'est toujours pas réglée". "Monsanto a refusé de répondre à l'agence sanitaire française" (NDLR, Anses), a-t-il déploré lors de la conférence de presse.

 

L'agence sanitaire française a demandé en octobre à entendre des représentants du semencier Monsanto, dans le cadre de l'examen de l'étude controversée du Pr Gilles-Eric Séralini sur la toxicité du maïs NK603 sur des rats, mais l'industriel a préféré adresser une réponse écrite.

 

Dans une tribune publiée lundi sur le site du Huffington Post, la députée européenne Corinne Lepage, a elle aussi renouvelé ses critiques à l'encontre de l'agence européenne. "La Cour des Comptes, le médiateur européen, et le Parlement lui-même en reportant au mois de mai dernier le quitus de l'agence, ont tous souligné des situations inacceptables remettant évidemment en cause l'objectivité des avis rendus", écrit la députée.

"Le fait que l'agence n'ait rendu, au cours des dix dernières années, que des avis positifs sur les autorisations d'OGM est plus que suspect", estime Corinne Lepage.

 

Dans un rapport publié en octobre, la cour européenne des comptes a estimé que l'Efsa, ainsi que trois autres agences européennes auditées, ne gérait pas les situations de conflit d'intérêts "de manière appropriée".

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

[Photo] Les abeilles martiniquaises - Assemblée Martinique Web

[Photo] Les abeilles martiniquaises - Assemblée Martinique Web | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

PHOTO

Les apiculteurs martiniquais rappellent l'importance des abeilles pour la survie des espèces végétales et animales sur la planète et en particulier dans l'île de Martinique. Les abeilles, insectes pacifiques, sont les principaux transporteurs du pollen nécessaires à la reproduction des plantes utilisées par l'homme et les animaux.

 

Les apiculteurs récoltent les différents miels, gelée royale, propolis, et produits de leurs ruches domestiques (environ 100 tonnes par an) et ils procèdent à des enlèvements d'essaims proches d'habitations.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

[SOCIÉTÉ] LE KENYA INTERDIT L’IMPORTATION DE NOURRITURE OGM

[SOCIÉTÉ]  LE KENYA INTERDIT L’IMPORTATION DE NOURRITURE OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

UNE VAGUE MONDIALE ANTI OGM??

 

Le gouvernement kenyan a demandé jeudi au ministre de la Santé d’interdire l’importation des organismes génétiquement modifiés (OGM), suite aux inquiétudes soulevées par l’importation et la consommation non-réglementées de céréales issues de semences OGM dans le pays.

Un communiqué publié à l’issue d’une réunion du cabinet à Nairobi indique que cette interdiction a été décidée en conséquence du manque d’informations adéquates sur l’impact pour la santé publique d’une telle alimentation.

 

« Le cabinet a également discuté de la question des importations d’OGM à des fins alimentaires. Étant donné le manque d’informations suffisantes sur l’impact pour la santé publique d’ une telle alimentation, le cabinet a demandé au ministre de la Santé publique d’interdire l’importation de nourriture OGM », indique ce communiqué.

 

Selon la décision de cette réunion, dirigée par le président Mwai Kibaki, cette interdiction restera en vigueur jusqu’à l’obtention d’informations, de données et de connaissances suffisantes démontrant que la nourriture OGM n’est pas un danger pour la santé publique.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : la guerre secrète pour décrédibiliser l’étude Séralini - Rue89

OGM : la guerre secrète pour décrédibiliser l’étude Séralini - Rue89 | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

EXTRAIT

 

 

Pour enterrer définitivement l’étude controversée du professeur Gilles-Eric Séralini tendant à démontrer la nocivité potentielle d’un maïs OGM et de l’herbicide Roundup,ses détracteurs ont trouvé un moyen simple : obtenir de la très sérieuse revue Food and Chemical Toxicology (FCT) qui l’a publiée, qu’elle se rétracte et « retire » l’étude de la liste de ses publications.

C’est à quoi s’emploient de nombreux experts, dans une bataille qui ressemble à une opération savemment orchestrée. Une véritable guerre de relations publiques où tous les coups sont permis.

 

La revue scientifique a publié en ligne une vingtaine de lettres de détracteurs ainsi qu’une « réponse aux critiques » rédigée par l’équipe Séralini. Débat scientifique légitime, me diriez-vous ? Pourtant, derrière la cohorte des titres universitaires affichés, se dessine une « biotech-sphère » où s’entremêlent chercheurs en biotechnologie, spécialistes en politique de régulation et représentants de l’industrie.

 



Un réseau international

 

L’une des premières lettres publiées est collective. Elle est signée par 26 personnes, pour la plupart des scientifiques, dont le détracteur national de Séralini : Marc Fellous de l’Association française pour les biotechnologie végétale (AFBV).

 

OGM : deux articles pour poursuivre le débat

 

Nous publions ce lundi deux articles extrêmement contradictoires mais qui nous semblent intéressants l’un et l’autre, deux pièces à apporter au dossier OGM

Notre blogueur Benjamin Sourice, journaliste mais aussi militant anti-OGM (il a fondé le collectif « Combat Monsanto ») a enquêté sur les liens entre les détracteurs de l’étude de Gilles-Eric Séralini sur la supposée nocivité des OGM. Il en ressort que nombre d’entre eux sont liés à l’industrie agroalimentaire, voire à Monsanto.

 

Jérôme Quirant, pour sa part, membre du comité éditorial de « Science et pseudo-science », récapitule avec une grande clarté toutes les critiques – qu’il partage – contre l’étude de Séralini.

P. Riché

L’AFBV est également derrière le communiqué vengeur des Académies [PDF] dénonçant l’« orchestration de la réputation d’un scientifique […] pour répandre des peurs » ou insistant sur le profil « militant » de Gilles-Eric Séralini.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : l'épidémie silencieuse des agriculteurs brésiliens - | Objectif Transition

Pesticides : l'épidémie silencieuse des agriculteurs brésiliens - | Objectif Transition | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Depuis 2008, le Brésil est le premier consommateur mondial de pesticides, devant les Etats-Unis. Premières victimes, les agriculteurs, victimes d'intoxications et parfois de cancers.

 

Maux de tête, vomissements, insomnies, cas de dépressions ou de suicides... Breno Braga connait les symptômes par coeur. Médecin à Nova Friburgo, au Nord de Rio de Janeiro, il ne compte plus le nombre d'agriculteurs victimes d'intoxications aux pesticides qui ont franchi la porte de son cabinet depuis 10 ans.

"Dans le cas d'une intoxication aigue, c'est-à-dire l'ingestion d'une quantité excessive de pesticides à un moment donné, le patient peut s'évanouir, avoir une crise de convulsions ou des vomissements. Dans le cas d'une intoxication à plus long terme, ces petites intoxications qui se produisent sans que l'agriculteur ne s'en aperçoive, les symptômes sont plus difficiles à percevoir, ça peut être des cas de dépression, d'insomnie, un amaigrissement et parfois même des cas de cancers", détaille le spécialiste.

 

Le grand bond

 

C'est une réalité moins glorieuse du miracle agricole brésilien : avec 1 milliard de litres de pesticides pulvérisés chaque année sur ses cultures, soit 5 litres par habitant, le Brésil est le premier consommateur de pesticides au monde. D'après une étude publiée par l'Agence nationale de vigilance sanitaire (Anvisa), la vente de pesticides sur le territoire national a brassé 7 milliards de dollars en 2010, autrement dit 10% du marché mondial.

Résultat d'une politique qui a fait du recours aux substances chimiques une condition nécessaire à l'accomplissement de sa révolution agricole.

 

"Dans les années 70, l'Etat brésilien a publié un décret obligeant les agriculteurs à consacrer une partie de leur crédits agricoles à l'achat de pesticides, sans que ce geste ne s'accompagne de la formation nécessaire au maniement de ces substances potentiellement dangereuses", explique Armando Meyer, directeur de l'Institut d'Etudes en santé publique à l'Université fédérale de Rio.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

David contre Monsanto

Imaginez qu'une tempête balaie votre jardin et qu'à votre insu et sans votre consentment des graines étrangéres génétiquement modifiées s'introduisent dans le potager que vous choyez depuis des années. Quelques jours après les représentants d'une multinationale frappent à votre porte, réclament tous vos légumes et portent plainte contre vous pour utilisation illégale de semances patentées en exigeant le paiement d'une amende de 20'000 euro.
Et le tribunal donne en plus raison à la multinationale.
Mais vous résistez...
Cette anecdote n'a malheureusement rien de fictif. C'est une réalité amére, a l'échelle mondiale et en particulier pour les canadiens Percy et Louise Schmeiser, détenteurs du Prix Nobel alternatif, qui se battent depuis 1996 contre le chimiste et fabricant de graines Monsanto. Environ trois quart récoltes mondiales de plantes génétiquement modifiées sont issues des laboratoires Monsanto, une multinationale américaine à laquelle on doit les tristes inventions du DDT, du PCB et de l'agent orange. Monsanto ne recule devant rien pour contrôler la chaîne de production allant des champs jusqu'à l'assitte du consumateur. C'est ce qu'ont vécu les agriculteurs Troy Rush, David Runyon et Marc Loiselle ainsi que milliers d'autres paysans dans le monde.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Apiculture : la filière polynésienne à la loupe

Apiculture : la filière polynésienne à la loupe | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Un audit de la filière apicole en Polynésie française est organisé du 8 au 28 novembre prochain. Gilles Fert, apiculture métropolitain, universitaire et Antonio Pajuelo, biologiste espagnol spécialiste de la flore mellifère, deux consultants internationaux vont mener cette étude, à la demande du Syndicat des apiculteurs de Polynésie française et avec le soutien du ministère de l'agriculture. Les deux experts ont réalisé une étude comparable, en 2010, sur le sol de Nouvelle Calédonie.

 

L’état des lieux réalisé à travers les cinq archipels a l’intention de proposer un bilan complet de la filière apicole, tant sur ses difficultés que sur ses nombreuses perspectives de développement.
"Nous avons de cette expertise sur la filière qui nous permettra de faire des projections de développement de la filière apicole", explique Marc Fabresse, conseiller technique au ministère de l’agriculture. "Le travail fait par ces deux experts en Nouvelle Calédonie, il y a deux ans a permis de dessiner les perspectives d’évolution de la filière en soulevant les problématiques et apportant des solutions. Ici nous avons une production qui ne couvre pas la demande locale, il y a un potentiel en élevage de reines, les structures de formation des apiculteurs doivent probablement être perfectionnées, comment doit-on se protéger des parasites qui menacent le secteur ?"

 

La mission des experts s’intéressera plus particulièrement à :
- La santé des abeilles polynésiennes ;
- Les possibilités de diversification des produits de la ruche sur le marché local et à l’export ;
- La diversité génétique de nos abeilles et leur sélection ;
- Les ressources mellifères et les possibilités d'appellation des miels polynésiens ;
- L'organisation de la production et de la commercialisation;
- L'évolution de notre réglementation pour assurer le développement durable de la filière.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : comment une étude bidonnée par Monsanto a été validée par les autorités sanitaires - notre-planete.info

OGM : comment une étude bidonnée par Monsanto a été validée par les autorités sanitaires - notre-planete.info | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

La recherche scientifique menée par Gilles-Eric Séralini sur un OGM de Monsanto a été violemment critiquée dans sa méthodologie. Mais qu'en est-il des tests menés par les firmes elles-mêmes ? Un rapport montre les dissimulations et extrapolations bien peu scientifiques qui accompagnent l'évaluation du seul OGM autorisé à la culture en Europe, le Mon810. Des extrapolations reprises à leur compte sans vérification par les autorités sanitaires européennes.

Avant d'être commercialisés, les OGM sont-ils vraiment évalués avec la plus grande rigueur scientifique, comme leurs promoteurs le prétendent ? Toute entreprise sollicitant une autorisation de mise sur le marché de son OGM doit produire une évaluation censée démontrée que sa semence transgénique est inoffensive. Ces analyses sont réalisées par des laboratoires que les entreprises de biotechnologie rémunèrent directement.

Les autorités sanitaires qui étudient ensuite le dossier, comme l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA), ne disposent ni de temps ni de crédits pour pratiquer leurs propres analyses. Elles se contentent donc de lire le dossier de l'entreprise et la littérature scientifique sur le sujet. D'un côté, la firme est juge et partie. De l'autre, des instances d'évaluation placent dans cette firme une confiance quasi absolue.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'interdiction du pesticide Cruiser OSR devant le Conseil d'Etat - Comptes-publics.fr

L'interdiction du pesticide Cruiser OSR devant le Conseil d'Etat - Comptes-publics.fr | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

CUISER OSR COLZA, LE RETOUR?

 

 

Lundi 5 novembre 2012, le Conseil d’Etat examine le recours de la société Syngenta Agro SAS tendant à ce que soit ordonné la suspension de l’exécution de la décision du 29 juin 2012 par laquelle Stéphane Le Foll, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a retiré l’autorisation de mise sur le marché du produit phytopharmaceutique Cruiser OSR. 

 

Cette décision du ministre avait fait suite à un avis de l’Agence sanitaire pour l’alimentation et l’environnement (Anses), qui pointait l’impact néfaste sur les abeilles d’une des molécules actives du Cruiser, le thiaméthoxam.


Rapporteur public : Vincent Daumas - Rapporteur : Olivier Henrard
Avocats aux conseils : SCP Barthelemy, Matuchansky, Vexliard

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Kokopelli — Ogm ou la science contre la démocratie

Kokopelli — Ogm ou la science contre la démocratie | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it



Séralini témoignerait d’un biais anti-Ogm, accusent ses critiques - parabole de la paille et de la poutre. Mais la toxicologie est la seule discipline scientifique où ne rien trouver assure une carrière paisible. Montrer des dangers des éthers de glycol, du nucléaire, du sel, des Ogm expose à des déboires sûrs plutôt qu’à des promotions. Le courage et le mérite de Séralini et de quelques rares scientifiques d’aller à contre-courant sont d’autant plus grands.

 

Les Ogm sont-ils scientifiquement dangereux pour la santé publique, pour l’environnement ? Peut-être ? Peut-être pas ?

 

Peut-on juger leur dangerosité éventuelle pour les humains sur des rongeurs? C’est la pratique toxicologique barbare imposée, alors que des tests sur cultures de tissus humains permettraient de cribler rapidement les quelques 100 000 molécules de synthèse en circulation.

 

Ces tests sont bon marché, rapides, et raisonnablement fiables : autant de raisons pour que les industriels les refusent. Reste que notre intérêt est de soutenir ceux que les lobbies industriels et leurs mercenaires cherchent à faire taire.

 

Qu’on se souvienne du rôle des médecins mercenaires dans le désastre de l’amiante. Mais plutôt que se laisser piéger par une expression qui implique que la modification génétique est le problème (ce qui conduit à le confier aux experts sous influence), il faut se tourner vers la réalité, la marchandise, que les Monsanto, DuPont, Syngenta, Dow, Bayer et autres fabricants d’agrotoxiques (car ce sont ces industriels qui contrôlent les semences dans le monde) vendent sous cette expression. Après tout, c’est nous qui l’ingurgitons. Autant savoir de quoi il s’agit.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM, la contre-attaque : 140 scientifiques défendent Séralini

OGM, la contre-attaque : 140 scientifiques défendent Séralini | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it



le raisonnement des 140 scientifiques français signataires d’une lettre ouverte publiée, le 14 novembre, sur lemonde.fr.

Science & Conscience

Devant l’incroyable levée de boucliers suscitée par la publication de Gilles-Éric Séralini et de son équipe dans le journal Food and Chemical Toxicology, nous, membres de la communauté scientifique, tenons à affirmer les points suivants.

- D’une part, les scientifiques qui se sont exprimés sur ce sujet l’ont fait en leur nom propre et ne peuvent prétendre représenter la communauté scientifique dans son ensemble. Le fait qu’un groupe d’une douzaine de personnes prétendant représenter six académies ait décidé d’un communiqué commun sans débat est contraire au fonctionnement normal de ces institutions et interroge sur la vision de la science et de la technologie (et de leur utilité sociale) ayant présidé à une telle décision (au contraire, par exemple, du débat organisé par l’Académie des Sciences dans le cadre de la polémique sur le changement climatique, à l’issue duquel la responsabilité de l’homme a été avérée). Nous saluons sur ce point la réaction salutaire du seul statisticien de l’Académie des Sciences, Paul Deheuvels.

- D’autre part, le protocole suivi dans cette étude présente des défauts qui font débat au sein de la communauté scientifique. Mais en tout état de cause, disqualifier le protocole suivi dans le cadre de cette étude revient à disqualifier du même coup les données ayant fondé les décisions d’acceptation des OGM par les experts. Il est remarquable de voir ces mêmes experts accepter (même s’ils le critiquent parfois) un protocole expérimental quand il donne des résultats qui vont dans le sens de l’acceptation d’une technique et le démolir aussi ardemment quand les résultats vont dans le sens opposé. Ceci est à notre avis totalement contraire à toute déontologie scientifique. Nous affirmons donc que, si les observations en débat méritent d’être confirmées par des expériences de plus grande ampleur, cela s’applique également aux tests qui ont servi à autoriser toutes les plantes transgéniques actuellement sur le marché. Si toute cette histoire aboutit au moins à ce résultat, elle aura été utile.

Nous sommes profondément choqués de l’image de notre communauté que cette polémique donne aux citoyens. L’expertise des risques pour la santé humaine ou l’environnement est une activité difficile qui doit faire face à de nombreuses incertitudes. Beaucoup des menaces qui pèsent sur notre planète ont été révélées par des scientifiques isolés puis confirmées par des études nombreuses venues de la communauté scientifique. En l’occurrence, il serait bien plus efficace de mettre en oeuvre des recherches sur les risques sanitaires et environnementaux des OGM et des pesticides, d’améliorer les protocoles toxicologiques utilisés pour leur mise sur le marché et de financer une diversité de chercheurs dans ce domaine que de créer des affrontements entre deux camps nourris de préjugés et d’idéologies. Nous pensons que notre communauté doit garder le souvenir d’erreurs passées, concernant l’amiante par exemple.Enfin, nous tenons à assurer à nos concitoyens qu’il existe également, dans la communauté scientifique, un nombre important de chercheurs qui sont convaincus qu’il faut prendre au sérieux les risques associés aux technologies et qui estiment que, si les chercheurs d’une part,et les applications sociales de la science d’autre part, sont par construction liés à des idéologies, des croyances et/ou des intérêts, la démarche scientifique doit, elle, s’efforcer de rester aussi indépendante que possible pour jouer pleinement son rôle dans la société.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des OGM autorisés dans les produits "bio"

Des OGM autorisés dans les produits "bio" | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

TOUS CONTAMINES!!!!

 

 

Un label "bio" européen qui autorise les pesticides

 

Les produits biologiques vendus en Europe pourront dorénavant contenir des résidus d’organismes génétiquement modifiés (OGM) sans étiquetage particulier, conformément à un nouveau règlement européen qui est entré en vigueur ce 1 janvier 2009.

Adopté en juin 2007 par les ministres européens de l’Agriculture, ce nouveau texte législatif autorise la présence « fortuite ou techniquement inévitable » d’OGM à hauteur de 0,9% dans les produits « bio ». Au-delà de ce seuil, ces aliments devront être étiquetés comme contenant des OGM. En deçà, aucune indication au consommateur n’est prévue.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Environnement belge, Benoît Lutgen, rappelle sur RTLinfo que ce nouveau règlement sur l’étiquetage des produits bio est en totale contradiction avec les objectifs de développement d’une « agriculture basée sur des liens de confiance forts entre producteurs et consommateurs et sur des produits de haute qualité ». Et pour cause !

Le règlement commence par rappeler une évidence, à savoir que « les organismes génétiquement modifiés (OGM) et les produits obtenus à partir d’OGM ou par des OGM sont incompatibles avec le concept de production biologique et avec la perception qu’ont les consommateurs des produits biologiques. Ils ne devraient donc être utilisés ni dans l’agriculture biologique ni dans la transformation des produits biologiques ».

Avant d’ajouter : « L’objectif est d’avoir une présence d’OGM dans les produits biologiques aussi réduite que possible. Les seuils d’étiquetage existants constituent des plafonds qui sont exclusivement liés à la présence fortuite et techniquement inévitable d’OGM. »

 

Ce nouveau règlement étend donc aux produits « bio » les dispositions européennes déjà en vigueur depuis 2004 pour l’ensemble des aliments issus de l’agriculture conventionnelle.

Vu qu’il est prévisible qu’à terme tous les produits de l’agriculture et donc tous nos aliments seront contaminés par les organismes transgéniques, les décideurs politiques viennent donc d’autoriser la présence d’OGM, en deçà d’un certain seuil (0,9%) dans les éléments étiquetés « biologiques ».

On peut supposer que lorsque la contamination par les semences transgéniques va progresser, il suffira à nos brillants politiques de pondre un nouveau règlement permettant, d’augmenter ce seuil, de revoir à la hausse les « plafonds qui sont exclusivement liés à la présence fortuite et techniquement inévitable d’OGM » : ainsi, rêvons qu’en 2060, seront probablement considérés comme aliments issus de l’agriculture biologique des produits agricoles contenant un taux de gêne transgénique inférieur à… disons… 20%. Voire plus. Tout dépendra probablement du degré de contamination...

Tout l'article en cliquant le shadok!

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Ces OGM que l'Europe et les Etats vous laissent consommer sans même que vous le sachiez

Ces OGM que l'Europe et les Etats vous laissent consommer sans même que vous le sachiez | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

PAR CORINNE LEPAGE

 

Les OGM ne sont pas cultivés en France mais importées d'Amérique latine ou des Etats-Unis, les importations de protéines représentent 40% des besoins français et 80% des élevages utiliseraient des OGM dans l'alimentation animale.

 

(...)

 

46 OGM sont autorisés à la mise sur le marché dans l’Union européenne, dont 44 uniquement pour l’importation et l’utilisation dans l’alimentation animale et humaine. On trouve 26 variétés de maïs, 8 de coton, 7 de soja, 3 de colza, 1 pomme de terre, une betterave et parmi eux 8 OGM produisant des toxines insecticides , 15 tolérants à un herbicide et 22 OGM sont une combinaison de deux ou plus des deux traits précédents. Deux autres, une pomme de terre produisant de l’amidon à usage industriel, un colza produisant un pollen infertile.

 

Deux OGM sont actuellement autorisés à la culture au sein de l’Union européenne: le maïs MON810 de Monsanto et la pomme de terre Amflora de Bayer; la firme Bayer a annoncé en 2011 qu’elle retirait cette pomme de terre du marché.

 

17 OGM sont en attente d’autorisation à la culture dans l’Union, et peuvent techniquement être autorisés d’un jour à l’autre par la Commission européenne.

 

En France, le débat sur les OGM a tourné autour de la culture sans pour autant s’attaquer à la consommation. Il est vrai que médiatiquement les actions contre les cultures ont été retentissantes.

Pour une fois avec cette étude, c’est le thème de la santé qui prend le dessus et la recherche est du côté des scientifiques et citoyens qui s’interrogent sur la toxicité des OGM. Et il y a urgence.

 

En novembre 2011, le Conseil d’Etat, suivant les recommandations de la CJUE (Cour de justice de l’Union européenne), a ainsi invalidé la décision du gouvernement français d’utiliser une clause de sauvegarde sur le MON 810.

 

Les juges ont estimé que le ministère de l’Agriculture n’avait pas pu “apporter la preuve de l’existence d’un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l’environnement”. Il est vrai qu’il est rare de trouver lorsque l’on ne cherche pas ou que l’on met en place des protocoles qui ne peuvent produire aucun résultat.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM au Burkina Faso : presque moitié moins de Coton Bt cultivé ... - Inf'OGM

OGM au Burkina Faso : presque moitié moins de Coton Bt cultivé ... - Inf'OGM | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

LES OGM EN RECUL

A l’occasion d’une conférence organisée par l’Association française des biotechnologies végétales, association qui promeut l’usage des plantes génétiquement modifiées (PGM), le Directeur du développement de la production cotonnière à la Sofitex, Déhou Dakuo, a présenté un état des lieux de la culture du coton Bt au Burkina Faso.

 

La Sofitex est partie prenante dans la mise en place du coton Bt GM au Burkina Faso. Elle a encouragé les agriculteurs à se tourner vers les variétés transgéniques, en leur promettant une réduction importante des pulvérisations d’insecticides et des meilleurs rendements.

 

Lors de cette intervention, M. Dakuo a annoncé qu’ « en raison de problèmes à régler (vérification de la pureté des graines), Sofitex ne devrait emblaver qu’entre 200 000 à 300 000 hectares de coton Bt lors de la campagne 2012-2013, au lieu de 400 000 ha en 2010 »

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des apiculteurs du monde entier se donnent rendez-vous à Québec - LaPresse.ca

Des apiculteurs du monde entier se donnent rendez-vous à Québec - LaPresse.ca | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Québec) Quelque 400 apiculteurs du monde entier essaimeront jusqu'à Québec cette semaine à l'occasion d'un symposium international qui traitera d'élevage et de sélection des abeilles mellifères, ainsi que des pathologies qui les touchent.Les abeilles nous donnent du miel, ce qui est déjà beaucoup. Mais c'est le rôle qu'elles jouent en agriculture qui leur confère leur grande valeur, puisqu'elles sont indispensables à la pollinisation d'un grand nombre de cultures. Dans ce contexte, savoir en prendre soin constitue un enjeu majeur.

 

Organisée par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ), la rencontre Apimondia 2012 se déroulera du 16 au 18 novembre à l'hôtel Château Laurier.

 

(...)

 

Les abeilles et l'agriculture

 

La population urbaine imagine mal le chemin que parcourent les ruches dans un été, et l'importance qu'elles revêtent pour les agriculteurs, qui les louent lors des périodes de fertilisation pour améliorer leurs rendements.

 

Au Québec, ce sont les bleuetières qui sont les plus grosses utilisatrices de ce service.

 

En 2011, elles ont loué plus de 20 000 colonies pour un montant de près de 2,4 millions $ selon l'Institut de la statistique du Québec. Ce montant n'est rien toutefois en regard de ce qu'elles rapportent. Selon Giovenazzo, on a déjà estimé qu'elles contribuent pour la moitié de la production de bleuets qui se chiffre à 80 millions $ annuellement.

 

«C'est pas compliqué, quand y a pas d'abeilles, c'est pas bleu», dit-il.

 

Une ruche peut se louer 120 $ pour deux semaines et chaque producteur peut en louer des centaines, «mais ils n'ont pas peur de payer», dit-il.

more...
Rescooped by Bee Api? from Biodiversité
Scoop.it!

Les abeilles font leur miel à Strasbourg - Rue89 Strasbourg

Les abeilles font leur miel à Strasbourg - Rue89 Strasbourg | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Jean-Claude Moes, apiculteur dont la ferme est au Neuhof à Strasbourg, explique les raisons :

 

« En ville, il y a des ressources mellifères quasiment en permanence. Les jardins, balcons, parcs… Tous ces espaces verts et fleuris offrent une grande diversité de nourriture pour les abeilles, avec des périodes de floraison différentes, ce qui étend d’autant plus leurs capacités de régénération.

 

Les abeilles ne seront pas sauvées par l’apiculture urbaine

 

Pour autant, la ville n’est pas l’avenir de l’abeille selon les spécialistes.

 

Pour Michel Kernéis, président de la société d’apiculture de Strasbourg, l’urgence est de restaurer la biodiversité à la campagne :

« Du point de vue de l’abeille, les campagnes, et c’est particulièrement vrai en Alsace, sont devenues des déserts.

A cause de la monoculture du maïs, 60% de la plaine d’Alsace est inutilisable. Il est urgent de renaturer l’espace rural, en aménageant des prairies, en variant les cultures et en réduisant l’usage des produits phytosanitaires.

L’apiculture urbaine, c’est un bol d’air un peu plus varié pour les abeilles, mais certainement pas un remplacement.

Par ailleurs, on risque de saturer rapidement l’espace disponible. Une abeille parcourt deux à trois kilomètres autour de sa ruche, on est déjà aux limites du possible je pense. D’autant que les maladies progressent, et que si on installe trop de ruche, une concurrence va s’installer qui pourrait précipiter les contagions. »

 

Jean-Claude Moes partage cet avis, arguant que la pratique professionnelle impose des contraintes incompatibles avec l’apiculture urbaine :

« Un professionnel a besoin de place, et de zones à polliniser spécifiques : acacia, sapins, châtaigniers, etc. C’est impossible en ville.

Du coup, seules les associations d’amateurs peuvent produire quelques kilos de miel, en s’occupant de quelques ruches.

Mais c’est beaucoup de temps et d’investissement, c’est pour ça que cette pratique ne remplacera jamais l’attention régulière d’un professionnel sur ses ruches. »


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Des abeilles fabriquent un Miel parfum After Eight

Des abeilles fabriquent un Miel parfum After Eight | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

APRES LE MIEL BLEU DES VOSGES, LE MIEL A LA MENTHE!!!

Les abeilles fabriquent accidentellement un miel parfum menthe

Quel ne fut pas la surprise de Paul Snowden, un apiculteur Anglais, lorsqu’il découvre une production de miel parfumé à la menthe !
Installées à l’Est de Leeds au Royaume Uni, les 10 ruches de l’apiculteur ont produit un miel au goût d’After Eight.

 

Recherchant la source de la contamination, l’apiculteur est tombé sur une usine de traitement et de recyclage de confiseries qui utilise les déchets d’After Eight. Ses abeilles étaient en train de se délecter des déchets sucrés et fondants s’échappant d’une benne. L’usine de SugaRich (http://www.sugarich.co.uk/) est le leader du traitement des déchets sucrés en Angleterre, qu’ils recyclent pour l’alimentation animale.

 

Un miel After Eight au goût métallique

 

Malheureusement, le miel contaminé est invendable. L’apiculteur explique que passé le goût de menthe surprenant, il reste en bouche un arrière goût métallique désagréable.

En cause, un été désastreux partout en Europe, et la raréfactions des sources de nectar pour les abeilles qui les privent de nourriture. Celles-ci vont alors cherchez des sources sucrées dans les déchetteries ou les commerces comme les boulangeries.

Ces apports en sucre ne constituent pas une source de nourriture satisfaisante pour nos abeilles, et contiennent souvent des produits chimiques, colorants ou agents de texture, qui pourraient être nocifs pour les abeilles.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM: Merci à M. et Mme Schmeiser : Réflexions politiques

OGM: Merci à M. et Mme Schmeiser : Réflexions politiques | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

OGM: Merci à M. et Mme Schmeiser

Il faut voir et revoir ce reportage stupéfiant sur les pratiques de la multinationale Monsanto (voir lien ci-dessous).

Voir comment elle pratique pour modifier, que dis-je bouleverser, les méthodes traditionnelles qui ont cours dans l'agriculture depuis des temps immémoriaux.

On savait déjà qu'un paysan qui faisait le choix des OGM devenait prisonnier du semencier pour ses plantations futures. Ce que j'ai appris dans ce documentaire, est l'extraordinaire propagation des organismes génétiquement modifiés et le fait que Monsanto exige des agriculteurs des royalties sur les récoltes, même quand les champs d'un paysan ont été contaminés par des OGM dont il ne voulait pas. Dans ce cas, lorsque le paysan se montre réfractaire, ils n'hésitent pas à l'intimider et à l'attaquer de toutes les façons possibles et imaginables:

ils parlent dans le reportage d'une sorte de "police" Monsanto qui enquête et espionne les agriculteurs,Ils téléphonent anonymement en proférant des menaces,Ils encouragent la délation entre agriculteurs ce qui me rappelle les pires moments de l'Union soviétique où chacun qui avait un problème avec son voisin pouvait le dénoncer pour révisionnisme et l'envoyer ainsi au Goulag.

Ce que j'ai également appris, c'est que les virus ou bactéries utilisés pour implanter le gène modifié restent dans la plante. Insérer des séquences d'ADN de bactéries ou de virus dans le vivant est un acte grave dont les conséquences sont parfaitement imprévisibles (L'homme joue aussi à ce petit jeu dans la préparation des vaccins issus du génie (tu parles) génétique et peut-être qu'un jour nous paierons au prix fort cette inconscience). Prétendre ensuite que l'homme ne fait qu'accélérer un processus naturel comme l'a fait M. Neirynck (voir mon billet "Les OGM et la faim dans le monde"), est une grave erreur dans le cas de M. Neirynck et un mensonge dans le cas des semenciers.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les apiculteurs professionnels face aux menaces qui pèsent sur les abeilles - France 3 Auvergne

Les apiculteurs professionnels face aux menaces qui pèsent sur les abeilles - France 3 Auvergne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Disparition de colonies d'abeilles, surcroît de travail et baisse de la production de miel... C'est dans ce contexte que des professionnels de l'apiculture se réunissent durant deux jours, à Saint-Ours-les-Roches, dans le Puy-de-Dôme.

 

La Fédération Française des Apiculteurs Professionnels parle de "circonstances alarmantes" pour l'apiculture dans l'Hexagone. Selon le syndicat, dans les campagnes, "on assiste chaque année à la disparition de la moitié des colonies d'abeilles", les apiculteurs professionnels devenant des "multiplicateurs de cheptel afin de remplacer les pertes".

C'est dans ce contexte que le syndicat, créé en janvier 2009, tient son assemblée générale, les 8 et 9 novembre, à Saint-Ours-les-Roches, dans le Puy-de-Dôme. La structure qui regroupe exclusivement des professionnels de l'apiculture (plus de 150 ruches) oeuvre pour la reconnaissance de l'apiculture comme métier.

 

Selon FranceAgriMer, la France comptait 1 150 000 ruches et 70 000 apiculteurs en 2010, les apiculteurs professionnels représentant environ 2 % des effectifs, et exploitant la moitié du cheptel.

 

Une filière apicole qui doit composer avec diverses menaces, caprices climatiques, pesticides, pollution, perte de biodiversité, attaques du varroa (un acarien) et de nombreux prédateurs comme le frelon asiatique.

 

Selon un rapport des Nations-Unies, en 2011, la mortalité des abeilles a atteint 10 à 30% du cheptel ces dernières années en Europe, 30 % aux Etats-Unis et plus de 85 % au Moyen-Orient.

 

LA FFAP http://www.apipro-ffap.fr/

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Inf'OGM - Expertise des OGM : l’évaluation tourne le dos à la science

Inf'OGM - Expertise des OGM : l’évaluation tourne le dos à la science | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA), interrogée pendant plusieurs années sur l’innocuité du maïs MON810, a finalement répondu à côté de la question, admettant implicitement ses faiblesses.


Concrètement... : tri des données, en ne retenant que celles qui sont favorables à l’industriel, puissance des tests statistiques si faible qu’on ne peut pratiquement rien voir (ce qui est pratique lorsqu’on ne VEUT rien voir), affirmations dépourvues de bases scientifiques, réponse malhonnête de l’AESA aux élus et ministres qui s’inquiètent de ces anomalies, conclusion d’innocuité basée sur « le poids de l’évidence », qui signifie qu’aucune donnée ne vient réellement étayer la conclusion, test mis au point par Monsanto et imposé par l’ILSI qui montrerait, s’il était appliqué dans ce domaine et en suivant les raisonnements de l’AESA, qu’il serait très improbable que le choléra puisse être pathogène pour l’homme, bref, rien que de la « Science Saine », comme les experts européens aiment à qualifier leur activité.

 

« Vous mettez en avant la Science  », dit Inf’OGM, « eh bien faites-en vraiment, en en suivant les règles élémentaires ».

 

Pendant ce temps, les militants s’occuperont d’autre chose, quelque chose dont ils n’ont été que trop distraits par l’enfermement du débat, voulu par l’industrie et certains politiques, dans la seule question sanitaire.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : après la transgénèse, la mutagénèse

OGM : après la transgénèse, la mutagénèse | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pour les anti-OGM, les agriculteurs utilisent dorénavant  de nouveaux organismes génétiquement modifiés « qui ne disent pas leur nom ».

 

Mutagénèse et transgénèse, alors que la première résulte d’un phénomène naturel, l’accumulation des mutations génétiques imprévisibles et parfois accessoires d’une génération à l’autre.

C’est elle qui permet aux espèces de s’adapter et d’évoluer. Et c’est bien sûr ce que clame l’Union Française des Semenciers (UFS) qui réfute les accusations des Faucheurs volontaires.

Mais ce phénomène naturel peut être obtenu et accentué en laboratoire grâce à des manipulations chimiques ou à des rayonnements, augmentant ainsi la probabilité d’obtenir ces mutations. La transgénèse « forcée » est ainsi utilisée pour changer la couleur des fleurs ou la texture des fruits. Elle peut donc permettre, comme le reconnaît l’USF, de rendre des plants résistants à des pesticides ou des parasites. Pour les anti-OGM, les plantes issues de la mutagénèse devraient donc être classées comme des OGM.

 

Pour se défendre, les industriels avancent que les plantations visées servent à lutter contre l’ambroisie et qu’ils se sont engagés à n’utiliser ces plantes mutées que sous le contrôle du ministère. « Et alors ? répondent les écolos, l’ambroisie finira par résister aussi si l’on généralise l’utilisation des tournesols mutés ». C’est en tout cas, constatent-ils, ce qui est en train de se passer en Amérique du Nord où le développement des mauvaises herbes devient problématique malgré les cultures transgéniques.

Surtout, ils craignent que les entreprises de la filière se servent de la mutagénèse pour s’assurer  la propriété intellectuelle des semences.

 

Ce qui interdirait aux agriculteurs la possibilité de replanter leurs propres semences d’une année sur l’autre. Un combat que mène l’association Kokopelli qui a été déboutée  par la Cour de justice européenne en juillet dernier.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégeons-les !

Cette note a été rédigée par un groupe de travail DGAl (1), APCA (2)
ITSAP-Institut de l’abeille (3), et soumise à la relecture du CNE (4).


1-Direction générale de l’alimentation
2- Assemblée permanente des chambres d’agriculture
3- Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation
4-Comité national d’épidémiosurveillance dans le domaine végétal

more...
No comment yet.