Abeilles, intoxic...
Follow
Find
85.9K views | +0 today
 
Scooped by Bee Api?
onto Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Les firmes défendent leurs insecticides tueurs d'abeilles - Europe - Basta !

Les firmes défendent leurs insecticides tueurs d'abeilles - Europe - Basta ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Contre-attaque des industriels de la chimie

Le groupe allemand Bayer, producteur de pesticides comportant les néonicotinoïdes incriminés, s’est immédiatement fendu d’un communiqué. Convaincu que ses produits ne présentent « aucun risque inacceptable », le groupe met en garde contre « une interprétation abusive du principe de précaution » et pointe d’autres facteurs responsables du déclin de la population des abeilles comme un acarien parasite de l’espèce Varroa.

Quelques jours plus tôt, Bayer avait rendu public un rapport avec la firme Syngenta, chiffrant les bénéfices des néonicotinoïdes à 4,5 milliards d’euros par an pour l’économie européenne et estimant que leur abandon coûterait 50 000 emplois agricoles. C’est oublier que l’abeille est à l’origine de la pollinisation d’un grand nombre des aliments que nous mangeons aujourd’hui. « Sans abeilles, nous n’aurions plus de kiwis, plus de melons, plus de salades, plus de courgettes… »confiait Olivier Belval de l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf) en 2010 à Basta !.

Les dirigeants de l’Union européenne doivent se réunir le 31 janvier pour arrêter une position commune à chaque État membre sur ces insecticides systémiques. Pour le moment, chaque pays applique sa propre règlementation. La France, par exemple, a retiré l’autorisation de mise sur le marché du Cruiser OSR (un des pesticides incriminés) pour le colza le 29 juillet dernier, mais pas pour le maïs [2]. De leur côté, l’Italie et l’Allemagne l’interdisent seulement pour le maïs, tandis que les Pays-Bas l’autorisent, sauf pour les plantes qui attirent les abeilles. On peut s’attendre à une âpre bataille des lobbies chimiques dans les couloirs de Bruxelles.

more...
No comment yet.
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Liens utiles

Liens utiles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

http://www.itsap.asso.fr/
http://www.itsap.asso.fr/reseau/local_index.php

http://www.prade-abeilles.org/moodle/

http://www.paca.inra.fr/les_recherches/pole_adaptation_au_changement_global_acg__1/abeilles_et_environnement

http://www.apiservices.com/fnosad/index.htm

http://www.apiculture.com/sante-de-labeille/

http://www.cari.be/accueil/
http://sapra-ffap.fr/

http://www.apipro-ffap.fr/

http://www.apipro-ffap.fr/liens/5-organisations

http://www.pesticides-lelivre.com/

http://www.mdrgf.org/

http://www.resogm.org/

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
Bee Api?'s comment, April 14, 2013 2:53 AM
Merci Jean-Paul...
Eben Lenderking's curator insight, October 5, 2014 4:18 AM

An excellent collection of links on the topic of bees…Mostly in French.

Christian Allié's comment, February 25, 5:18 AM
Akéwa (Merci !)
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

2 500 000 dollars pour du miel de ruche « au robinet »

2 500 000 dollars pour du miel de ruche « au robinet » | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le prototype de ruche d'où le miel s'écoule tout seul, venu d’Australie, explose les compteurs de sa campagne de crowdfunding et enflamme les apprentis apiculteurs. Les pros sont sceptiques.

Apiculteurs sceptiques

Bruno Petit, apiculteur chez Miel Paris, soulève plusieurs questions à la vue de ce projet.

« C’est un gadget pour apiculteur amateur. Aucun professionnel ne sera intéressé. » Bruno Petit, apiculteur

« Le système ne s’adapte pas à n’importe quelle marque de ruche, explique Bruno Petit. Dadant, la marque la plus répandue en France, n’est pas compatible par exemple. » Sans compter que tous les types de miel ne peuvent pas s’extraire de cette manière. « Seuls les miels très liquides et cultivés par temps chaud s’écouleront correctement, ajoute Bruno Petit. La récolte de printemps est un miel qui cristallise très vite. S’il fait un peu frais, le miel va cristalliser dans le tube et boucher le système. Cela ne peut pas fonctionner avec du miel de bruyère par exemple ou d’autres miels très visqueux. »

 

«

more...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Coop GRF : La Coopérative des producteurs de Gelée Royale Française

Coop GRF : La Coopérative des producteurs de Gelée Royale Française | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Nous sommes 39 apiculteurs, répartis sur toute la France, producteurs et productrices de gelée royale. Nous avons choisi de nous rassembler en 2013 pour former une coopérative.

 

Collectivement nous avons fait le choix de vous garantir un produit de qualité, respectueux de l'abeille et de l'environnement, et encadré par une charte et des contrôles indépendants.

C'est un projet tourné vers l'avenir : il permettra tout d'abord à plus de producteurs de vivre de leur métier, en facilitant l'installation de jeunes.

 

Ensuite, dans un contexte où 98 % de la gelée royale vendue en France vient d'Asie, elle permettra aux consommateurs de trouver plus facilement de la gelée royale de qualité, contrôlée et garantie.

more...
No comment yet.
Rescooped by Bee Api? from Attitude BIO
Scoop.it!

Pollinisateurs: les pesticides aussi néfastes côté jardin - Journal de l'environnement

Pollinisateurs: les pesticides aussi néfastes côté jardin - Journal de l'environnement | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Dans les jardins privés, l’emploi d’insecticides et d’herbicides diminue la présence de bourdons et de papillons, révèle une étude française publiée dans la revue Biological Conservation. Un effet qui s’accentue en milieu urbain, que ces insectes ont plus de mal à coloniser.

S’il est désormais évident que les pesticides affectent la biodiversité en milieu agricole, on en sait bien moins sur leur usage par des particuliers. Dans leur étude portant sur environ 3.700 jardins répartis à travers la France métropolitaine, Audrey Muratet, de l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine (ODBU) de Seine-Saint-Denis, et Benoît Fontaine, du Centre des sciences de la conservation [1], révèlent qu’il en est de même, avec des effets variables selon le type de substances et le degré d’urbanisation.

Les chercheurs ont analysé les données de deux observatoires mis en place par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), celui des bourdons et celui des papillons des jardins, animés par des volontaires recensant, par espèce, le nombre d’individus volant dans leur jardin. Ces particuliers devaient aussi mentionner leur éventuel recours à des pesticides.

Sans surprise, l’emploi d’insecticides diminue la présence de bourdons et de papillons, de même que celui d’herbicides. Si le lien est probablement direct pour ces premiers produits, les seconds agiraient en limitant les ressources alimentaires de ces insectes friands de nectar, expliquent les chercheurs.

 

 


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Coop GRF, appel à soutien des producteurs de gelée royale

Coop GRF, appel à soutien des producteurs de gelée royale | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Aujourd'hui nous avons besoin de vous, aidez-nous à pérenniser notre Coopérative !

«  Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

En 1995, 5 irréductibles apiculteurs ont eu le projet un peu fou de relancer la production française de gelée royale en créant une association : le Groupement des Producteurs de Gelée Royale (GPGR). A cette époque, les importations asiatiques à bas coût souvent déloyales avaient quasiment fait disparaître cette filière. Le GPGR s’est donné pour vocation de valoriser la production française et d'installer de nouveaux producteurs.

20 ans plus tard, ils ont réussi leur pari ! Aujourd'hui l'association compte 115 membres et plus d'une dizaine de producteurs nous rejoignent chaque année ! Parmi ces 115 membres, 39 font partie de la coopérative.

La production augmente chaque année et nous avons eu besoin de créer une structure commerciale qui encadrerait l'offre de notre produit. La forme coopérative nous permet de placer les intérêts et les attentes de nos producteurs au premier plan.

Contribuer, par notre travail, à la préservation de l'abeilleDévelopper une démarche éthique et solidaire, permettant aux producteurs de garder la main sur leurs prix de venteFavoriser l'installation de jeunes apiculteursOuvrir de nouveaux marchés pour la Gelée Royale Française, pour la rendre plus visible face à la gelée asiatiquePérenniser un emploi au sein de la coopérative, et perspective d’embauche à court termeRéaliser des économies d'échelle en mutualisant le conditionnement et la commercialisation.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Tizi-Ouzou : Projet de sélection d'une souche d'abeilles locales ... - La Dépêche de Kabylie

Tizi-Ouzou : Projet de sélection d'une souche d'abeilles locales ... - La Dépêche de Kabylie | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L’association des apiculteurs professionnels de la wilaya de Tizi-Ouzou travaille sur un projet de sélection d’une souche d’abeilles locales (abeilles noires) résistante aux maladies et productive, a-t-on appris, hier, auprès de son président.

Selon Touati Salem, universitaire, fraîchement élu à la tête de cette association dans le cadre de ce projet, il est demandé aux apiculteurs qui disposent de ruches qui ont montré une résistance aux maladies, notamment le varroa, sur une période de quatre à cinq ans, de fournir à l’association une colonie.

Ce programme de sélection et de multiplication des abeilles de race locale commence par un travail de terrain à partir d’observation des ruches et des colonies qui présentent une meilleure résistance aux maladies. Cette sélection porte aussi sur la productivité, puisque nous avons constaté que certaines ruches produisent plus de miel que d’autres», a ajouté M. Touati.

Il a précisé que l’amélioration de la filière apicole doit se faire à travers des solutions locales qui s’adaptent au terroir et à l’environnement naturel des abeilles de souche. «Les solutions importées de l’étranger ne sont pas nécessairement efficaces et ne s’appliquent pas aux réalités du terroir et de l’environnement local»

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les fermiers du miel. Apicollecte et apiculture à Belitung, Indonésie.

Les fermiers du miel.  Apicollecte et apiculture à Belitung, Indonésie. | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Récolte des rayons de l'abeille géante asiatique (Apis dorstata) sur l'île de Belitung. Préparation des enfumoirs, récoltes sur d'un rayon sur arbre et sur tronc à miel (sunggau), traitement du miel. 


Les quatre étapes 

1) Observation d'un essaim installé sous une branche (sambit). 
2) Collecte d'un essaim installé sous un arbre tombé (sambit).
3) Amélioration du rendap (trouée dans la végétation par laquelle les abeilles vont et viennent) autour d'un tronc à miel (sunggau).
4) Récolte d'un essaim installé sous un tronc à miel (sunggau) et pressage du miel.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Aquitaine: On en sait un peu plus sur le frelon asiatique

Aquitaine: On en sait un peu plus sur le frelon asiatique | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La structure et l'évolution des colonies du frelon asiatique (Vespa velutina) viennent d'être décrites pour la première fois, dans la revue Journal of Applied Entomology.

 

Qu'apprend-on? «Comme chez les autres frelons, chaque colonie fondée au printemps par une seule reine croît en taille jusqu'en automne, puis meurt après l'essaimage de sa descendance sexuée (mâmes et futures reines fondatrices), indiquent les scientifiques. Contrairement au frelon d'Europe, les ouvrières et les futures reines de Vespa velutina ont la même taille.»

Une colonie peut produire jusqu'à 13.000 individus

Cette étude montre par ailleurs qu'une colonie de Vespa velutina peut produire jusqu'à 13.000 individus entre avril et décembre (avec un maximum de 2.000 adultes au mois d'octobre). Les chercheurs ont aussi établi que chaque nid mature peut libérer jusqu'à plusieurs centaines de futures fondatrices. «Une donnée essentielle à prendre en compte pour évaluer l'efficacité des méthodes de contrôle mises en oeuvre, notamment celle, controversée, du piégeage des reines au printemps.»

more...
No comment yet.
Suggested by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Abeilles : trop jeunes pour butiner et pour mourir

Abeilles : trop jeunes pour butiner et pour mourir | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les abeilles meurent en masse, ces dernières années, car les ruches affaiblies, envoient à l’extérieur de trop jeunes butineuses.

 

Les abeilles connaissent ces dernières années des mortalités très inquiétantes : de l’ordre de 30 à 90% des populations des ruches. Toutes les explications ont été avancées : les parasites (en particulier, le varroa), les champignons, les insecticides et la pollution chimique…. Les chercheurs ont même pensé que ces facteurs se combinaient pour fragiliser les colonies d’abeilles.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Propolis, l’un des trésors de la ruche - Observatoire des aliments

Propolis, l’un des trésors de la ruche - Observatoire des aliments | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La propolis apparaît comme une substance complexe, riche de 300 à 400 composés divers : flavonoïdes, composés phénoliques (acide caféique, acide ferrulique, acide myristique…), acides organiques…. La propolis est également une bonne source d’oligo-éléments (magnésium, zinc, aluminium, fer, cuivre, silicium, strontium, nickel…

 

Antioxydantes, anti-inflammatoires

 

L’ensemble de ces composés actifs présente une large palette de propriétés métaboliques et thérapeutiques : vertus antioxydantes, actions anti-inflammatoires, antibactériennes, antifongiques, antivirales… Entre autres utilisations, la propolis a souvent été utilisée sur les lieux de bataille pour traiter les plaies. Il semblerait que ce concentré végétal renforce les défenses immunitaires, aide à lutter contre la fatigue, et facilite les traitements lors d’affections graves

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Mortalité des abeilles : les insecticides accusés - la Nouvelle République

Mortalité des abeilles : les insecticides accusés - la Nouvelle République | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

Les saisons se suivent et se ressemblent : les colonies d’abeilles meurent beaucoup trop. Et toujours à cause des mêmes raisons, selon les professionnels.

" Hypocrisie des politiques et de l'agrochimie "

Leurs abeilles meurent à cause des traitements utilisés sur les grandes cultures, dont l'apiculture est dépendante pour la production de miel (le tournesol pour les trois quarts de la production régionale, un quart grâce au colza). « Deux cultures traitées avec des néonicotinoïdes qui sont présents dans l'enrobage des graines et dont la rémanence (2) peut atteindre trois ans, affirme Sébastien Pommier, apiculteur professionnel à Prahecq (Deux-Sèvres) et président de l'Ada. Nous avons les mêmes problèmes dans toute la région. Il y a une hypocrisie de la part des politiques et de l'agrochimie à parler de causes multifactorielles concernant la surmortalité des abeilles. Nous venons à bout du varroa et du frelon asiatique. Mais pas des pesticides. Il y a plus vingt ans que nous le disons. » Les déclarations du Premier ministre, Manuel Valls, début février, lors de la présentation de la feuille de route de la 3e conférence environnementale au Conseil national de la transition écologique (en présence de Ségolène Royal) changeront-elles la donne ? « Il faut diminuer l'utilisation des pesticides tant pour le milieu que pour la santé », a déclaré le chef du gouvernement. « Notre rêve ultime est de voir l'interdiction totale des molécules chimiques, confirme Sébastien Pommier. En attendant, on anticipe les pertes

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

" Miel " sur l'étiquette pour garantir le produit - la Nouvelle République

" Miel " sur l'étiquette pour garantir le produit - la Nouvelle République | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Depuis le 13 décembre 2014, un nouveau règlement européen d'étiquetage sur les pots de miel impose des mentions très précises et évacue d'autres informations, pouvant induire le consommateur en erreur. Sauf la déclaration nutritionnelle – seulement applicable à partir du 13 décembre 2016 (lire ci-dessous) –, les miels commercialisés doivent contenir la dénomination de vente, la date de durabilité, l'indication du lot de fabrication, la quantité nette (250 g, 500 g ou 1 kg sont les plus fréquentes), l'indication du pays d'origine, le nom ou la raison sociale et l'adresse du conditionneur ou vendeur.
Spécifiquement, pour les miels, les mentions « miel de fleur », « miel de miellat », « miel en rayons » peuvent être complétées par l'origine végétale (acacia, châtaignier, etc.), topographique (forêt, montagne, etc.) ou par des critères de qualité (crémeux, etc.)
S'il est filtré, cela doit être explicité.

 

Pas de mention sur les OGM


A une assez faible majorité (283 voix pour, 248 contre, et 45 abstentions), les eurodéputés ont exclu du champ d'application de l'étiquetage des OGM le pollen issu de plantes génétiquement modifiées dans le miel. Il est donc considéré comme « un composant naturel du miel ».
La traçabilité est quasi impossible, sauf après dosage. Au final, les apiculteurs n'auront à étiqueter leur miel comme « avec OGM » que si des traces d'OGM supérieures à 0,9 % de la masse totale y sont décelées. Autant dire, quasiment personne en France, sauf peut-être pour certains miels importés

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Survie des abeilles : un géant du miel tire la sonnette d'alarme

Survie des abeilles : un géant du miel tire la sonnette d'alarme | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Michaud a de plus en plus de mal à se fournir dans l'Hexagone, dont la production s'effondre : elle est passée de 32 000 tonnes en 1995 à moins de 10 000 tonnes en 2014. "Les 500 apiculteurs français couvrent seulement un quart de nos besoins. Les trois quarts de notre production sont importés de Hongrie, d'Espagne, du Portugal ou d'Argentine", indique Vincent Michaud, P-DG de l'entreprise. En France comme ailleurs, la surmortalité des abeilles est due à différents facteurs "dont l'utilisation massive de pesticides", rappelle M. Michaud, qui pointe du doigt l'usage des "néonicotinoïdes"

 

 

more...
Eben Lenderking's curator insight, February 11, 4:30 AM

Meme en France, l'utilisation des méthodes non-soutenable dans le agro-industria font si que nos abeilles meurent. 


También en Francia están sufriendo mucho con la mortalidad de les abejas provocada por el uso de chimica...

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les apiculteurs demandent la levée des contraintes pour exporter leurs miels | Radio Algérienne

Les apiculteurs demandent la levée des contraintes pour exporter leurs miels | Radio Algérienne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La Fédération nationale des apiculteurs (FNAP) a demandé mercredi la levée des contraintes empêchant l'exportation du miel algérien vers les marchés internationaux, citant en ce sens l'absence d'un laboratoire d'analyses répondant aux normes mondiales.

"On adresse un appel à tous les partenaires, aussi bien privés que publics ayant des moyens, pour nous aider à mettre en place un laboratoire d'analyses répondant aux normes requises, et qui va nous permettre d'exporter notre miel à l'étranger", a déclaré Mohamed Lakhal président de la FNAP.

"Nous avons des miels d'excellente qualité, c'est à nous de savoir les placer en respectant les normes internationales", a-t-il ajouté lors d'une journée d'étude sur l'apiculture en Algérie, "défis et perspectives d'exportation", organisée par l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX).

Le développement qu'a connu la filière ces dernières années suite au soutien des pouvoirs publics a engendré une hausse de la production et une diversification des produits de la ruche. Les apiculteurs, sillonnant tout le territoire national, et font jusqu'à huit transhumances par an.

 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bee Api? from La parole de l'arbre
Scoop.it!

Ecocide, épisode 5 : pesticides, la fabrique infernale

Ecocide, épisode 5 : pesticides, la fabrique infernale | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pesticides, la fabrique infernale

Sur le bidon blanc en plastique, les deux petits logos de couleur orange ne laissent aucun doute : « Toxico » et « Peligroso para el medio ambiente » (« dangereux pour l’environnement »). Un avertissement supplémentaire, bien visible, précise que ce fongicide destiné à l’agriculture est particulièrement nocif pour les « mujeres embarazadas » (« femmes enceintes »). La carbendazime, substance active du Maypon Flow (de la marque Cheminova), est strictement interdite en France : elle est non seulement dangereuse pour l’environnement, mais peut provoquer des altérations génétiques.

Nous venons pourtant, ce 6 février, d’en acheter un bidon à Figueras, en Espagne, à une trentaine de kilomètres de la frontière du Perthus. Le magasin Saiga nous l’a vendu – 11,80 euros le litre – sans ignorer qu’il était prohibé de l’autre côté de la frontière et nous l’avons rapporté en toute quiétude en France. Nous aurions pu en acheter dix fois plus, à condition de prévenir à l’avance. « Certains agriculteurs, pour la vigne, les céréales, les fruitiers, viennent de loin, en camion, et en emportent des palettes entières ; j’en ai même vu venir des Pays de la Loire ou de Haute-Savoie », précise au Monde Daniel Bouix, apiculteur, animateur du Collectif alternatives aux pesticides 66


Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, February 23, 5:01 AM

............ """"""""""""""""""""""""""""""""""""""""............

 

[ ... ]

..........

Au royaume de la contrefaçon, les autorités chinoises interviennent parfois. Il faut alors fournir la preuve de la fabrication d’une molécule, sous brevet, identifier la société qui produit, cibler l’intermédiaire, dont la raison sociale change régulièrement au bout de quelques mois, et éventuellement le transporteur. « La fabrication d’une substance active, souvent en Chine, ne constitue pas une infraction en soi, c’est ce qu’on en fait ensuite qui peut être illégal, précise le colonel Bruno Manin, à la tête de l’Oclaesp. Le produit contrefait, c’est d’abord une affaire de business, d’argent. Mais il peut être moins bien fait et représenter un danger pour la santé publique ou la pollution des sols. »

 

C’est sur ce point qu’insistent les représentants de l’industrie chimique, Syngenta, Bayer, BASF, Monsanto… « Toute contrefaçon a un impact sur les entreprises, mais la problématique n’est pas la même que pour des sacs à main. Il y a un encadrement précis, au niveau sanitaire et environnemental, plaide Eugenia Pommaret, la directrice générale de l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP). Si des produits contrefaits arrivent sur le marché, cela signifie qu’ils ont échappé à toute évaluation. Au mieux, il peut y avoir un impact sur les cultures, qui sont grillées. Plus grave, le produit fait courir un risque à l’agriculteur et au consommateur. »


[ ... ]....... 

Notre nouvel objectif est Odessa. Le premier port ukrainien, ancienne base navale russe et port franc depuis janvier 2000, est souvent présenté comme une porte d’entrée facile pour le trafic de pesticides à destination de l’Europe. La guerre qui sévit dans l’est du pays et les changements fréquents à la tête des administrations compliquent la tâche pour obtenir les autorisations afin de pénétrer dans la zone internationale. A proximité des majestueux escaliers Richelieu immortalisés dans Le Cuirassé « Potemkine » de Sergueï Eisenstein (1925), des dizaines de kilomètres de quais accueillent des conteneurs manipulés par des grues. Dans le froid glacial de janvier, il faut guetter l’arrivée des navires. Mais les autorités changent d’avis et ne souhaitent plus que l’on s’approche des chargements.

 

Avec la complicité d’Artiom Tychenko, du département de la propriété intellectuelle pour l’ensemble de la région, nous découvrons différents systèmes de surveillance. Chaque conteneur, aussitôt chargé sur un camion, doit passer un contrôle de radioactivité puis la pesée ; il peut être ouvert et son contenu vérifié. Des camions scanners, alignés sur l’immense parking où patientent une centaine de semi-remorques, peuvent aussi être utilisés.

[ ... ]


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/visuel/2015/01/24/ecocide-episode-1-le-bois-qui-saigne_4527270_3244.html#58WCmSuj44zde7R0.99
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

« On peut réduire fortement la quantité de pesticides. J'ai réussi ! »

« On peut réduire fortement la quantité de pesticides. J'ai réussi ! » | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le véritable déclic a lieu en 2005, quand l’agriculteur se retrouve confronté à des problèmes de résistances en tous genres. « Je n’arrivais plus à me débarrasser du vulpin, une mauvaise herbe qui envahissait mes parcelles de blé. Je dépensais jusqu’à 100 € de désherbant par hectare, sans arriver à en venir à bout, se souvient-il. Je ne pouvais plus continuer comme ça. » Il rejoint un groupe de travail sur les méthodes alternatives aux pesticides, animé par l’ingénieur agronome Bertrand Omon de la chambre d’agriculture de l’Eure. La vingtaine d’agriculteurs qui y participent échangent sur leurs difficultés, écoutent les conseils en agronomie de chercheurs et d’ingénieurs agronomes.

Le groupe étudie des principes d’agronomie comme alternatives aux produits phytosanitaires. Ce qui a conduit par exemple Antoine Lambert a repousser la date de semis du blé pour limiter le désherbage. « Les graines de ’mauvaise herbe’, qu’on appelle une adventice, sont présentes dans la terre. Quand on travaille le sol, on les met en condition de germer, indique-t-il. Or, chaque plante a sa période optimale de levée ; pour le vulpin, c’est à la fin de l’été. L’idée, c’est donc de travailler le sol et de semer le blé le plus tard possible, à l’automne, pour être en décalage avec la période optimale de levée du vulpin. » Il observe que cela permet aussi de limiter le recours aux insecticides, puisque les attaques de pucerons sont plus fortes quand on sème dans la chaleur

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La folie des néonicotinoïdes | Confédération Paysanne

La folie des néonicotinoïdes | Confédération Paysanne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les néonicotinoïdes et le fipronil sont des molécules insecticides extrêmement toxiques, cinq à dix mille fois plus toxique que le DTT pour les abeilles. Certaines ont des durées de vie très longues : il faut neuf mois pour que la moitié de l'imidaclopride, insecticide présent au semis en enrobage de semences, soit dégradé dans le champ. Et encore neuf mois pour qu'une moitié de cette moitié – le quart donc – le soit à son tour. Du coup, il en reste forcément quand on en remet une couche avec le semis suivant, et ça s'accumule. Par ailleurs, ces insecticides sont solubles dans l'eau. Ils passent des semences qu'ils enrobent dans la sève de la plante qui est ainsi protégée longtemps de ses ravageurs. Mais on les retrouve aussi dans toutes les parties végétales de la plante, y compris les fleurs, le nectar et le pollen dont se nourrissent les pollinisateurs. Restant majoritairement dans le sol, ils passent ensuite dans l'eau par le lessivage des sols et finissent par contaminer les eaux de surface et les eaux profondes.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les abeilles de l'Yonne sont menacées

Les abeilles de l'Yonne sont menacées | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 Dans le département, on doit tourner à moins de 10 kg par ruche, convient Alain Baron, alors qu’on peut en espérer jusqu’à 30 ». À la tête du syndicat des apiculteurs de l’Yonne (SAY, environ 300 adhérents, amateurs et professionnels confondus) et de l’association sanitaire apicole du département (ASADY, 300 adhérents), le Sénonais à présidé samedi, à Auxerre, les assemblées générales des deux structures.

« Dans 90 % des ruches, il a fallu nourrir les abeilles »

Les abeilles sont en péril. Partout. Même dans les grandes régions de production comme Provence Alpes Côte-d’Azur, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées. La faute aux…

Conditions climatiques. « Les trois dernières années ont été très difficiles. L’an dernier, le printemps avait plutôt bien débuté, mais dès mai, cela a tourné à la catastrophe, commente Alain Baron. Quant à l’arrière-saison, elle a été mauvaise. Dans un grand nombre de ruches, il a fallu nourrir les abeilles. » Comme lors des deux dernières années, certains professionnels déclencheront la procédure de calamités agricoles.

 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bee Api? from Toxique, soyons vigilant !
Scoop.it!

générations-futures » Néonicotinoïdes: Stop à l’intox du lobby européen de l’agriculture intensive !

générations-futures » Néonicotinoïdes: Stop à l’intox du lobby européen de l’agriculture intensive ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les producteurs d’oléagineux européens agitent le spectre d’une supposée chute de la production de colza en 2015 en accusant le moratoire sur les utilisations de 3 insecticides néonicotinoïdes d’en être responsable. Générations futures réagit face à cette manipulation qui vise à semer la panique pour obtenir la levée du moratoire et décortique ce qui est une pure manipulation !!

Les faits. Le 12 décembre dernier le Copa Cogeca, organe européen de lobbying de  l’agriculture industrielle auquel appartient la FNSEA, a publié un communiqué[2] visant à faire croire que le moratoire[3] sur des utilisations de 3 insecticides néonicotinoïdes  décidé en 2013 serait responsable d’un effondrement totalement dramatique de la production d’oléagineux, et particulièrement de colza, partout en Europe en 2015. Il s’agit d’une tentative de manipulation de l’opinion publique et des responsables politiques afin d’essayer d’obtenir une levée du moratoire sur les néonicotinoïdes !  En effet, COPA COGECA parle d’une “baisse de la production européenne de colza en 2015, l’une des premières conséquences de l’interdiction du traitement des semences à l’aide des néonicotinoïdes”…en se basant sur des prévisions de récolte et sans apporter le moindre commencement de preuve.


Via Pascal Faucompré
more...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

360°-Géo | ARTE

360°-Géo | ARTE | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
À l'heure où les cargos utilisent des systèmes de navigation par GPS, les phares bretons opèrent leur reconversion.
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La piqûre de rappel des apiculteurs

La piqûre de rappel des apiculteurs | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Bêtes noires des abeilles, les pesticides, fongicides et insecticides reprennent leurs ravages, déplorent les apiculteurs gersois comme l'écotoxicologue Cyril Vidau

Hier au contact de l'écotoxicologue Cyril Vidau de l'ITSAP-Institut de l'abeille, les apiculteurs gersois que regroupe le Rucher d'Armagnac présidé par Lilian Sinde, ont eu toutes les explications scientifiques sur «les modes d'actions» des produits phytosanitaires sur les abeilles. Pour lesquelles on le sait, beaucoup de ces produits sont «la bête noire».

 

Tenue en présence de représentants du monde agricole, cette réunion aux Cordeliers à Auch, ne tenait pas du. règlement de comptes entre agriculteurs et apiculteurs. «Il nous faut tisser des relations, travailler ensemble avec les agriculteurs dont nous avons notamment besoin des tournesols et du colza» affirme Lilian Sinde qui n'en déplore pas «les agissements d'irréductibles» ainsi «qu'une certaine recrudescence de mauvaises pratiques agricoles».

D'après lui, après «un réel mieux ces dernières années, on est à nouveau dans le moins bien». La faute à certaines grandes firmes «qui biaisent les résultats des analyses» pour rendre plus blancs que blancs leurs «phytos.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Lune de Miel, une fondation pour sauver les abeilles | Alimentation Générale | AG

Lune de Miel, une fondation pour sauver les abeilles | Alimentation Générale | AG | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Quatre projets sur les quinze reçus ont été retenus en 2014 pour un financement total de 52.970 euros, soit à peine un peu plus de la moitié du budget prévu. « Le démarrage de Lune de miel n’a eu lieu qu’en cours d’année, le solde est reporté sur les années suivantes« , assure Bernard Saubot, responsable du développement apicole chez Michaud.

Financement d’un programme de recherche
L’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation (ITSAP) à Paris a bénéficié du plus gros financement: 34.000 euros sur deux ans pour un programme de recherche sur les effets des pesticides sur le retour à la ruche des butineuses, et 14.000 euros pour un programme portant sur l’évaluation des causes d’affaiblissement des colonies d’abeilles en fin de saison et durant l’hiver.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le miel bon marché, peu conforme - Journal de l'environnement.

Le miel bon marché, peu conforme - Journal de l'environnement. | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

En 2013, seule la moitié des miels premier prix étaient jugés conformes par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). En cause, de fréquents problèmes de composition et d’étiquetage.

Menée en 2013 sur 138 prélèvements de miel bon marché, pour la plupart des miels plurifloraux premier prix, l’enquête révèle une légère amélioration par rapport à 2012, mais à un niveau loin d’être satisfaisant. Seuls 69 de ces prélèvements, soit 50%, étaient jugés conformes, contre 43,6% en 2012.

Parmi ces miels, 7,2%, contre 11% en 2012, étaient jugés «à surveiller». Quant aux anomalies («non conforme» ou «non satisfaisant»), leur taux reste stable à 42,8%. Dans 24,6% des miels, la DGCCRF relève «des anomalies de composition, d’origine et/ou de qualité», par exemple des miels plurifloraux présentés comme d’une seule plante, des mentions d’origine erronées, ou des miels abusivement chauffés.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Québec-Le miel moins important pour les… apiculteurs! - La Terre de chez nous

TROIS-RIVIÈRES — Les entreprises apicoles changent. Il n’y a pas si longtemps, le miel était la principale source de revenu. Aujourd’hui, pour une majorité d’apiculteurs, le liquide sucré apparaît paradoxalement comme un gagne-pain secondaire; louer ses ruches pour polliniser différentes cultures s’avère beaucoup plus rentable.

« Il y a 20 ans, on n’entendait pas trop parler de pollinisation, mais aujourd’hui, ça représente plus de 50 % des revenus de la majorité des producteurs », témoigne Scott Plante, de la Fédération des apiculteurs du Québec.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Lozère : Onze tonnes de sucre pour sauver les ruches - Midi Libre

Lozère : Onze tonnes de sucre pour sauver les ruches - Midi Libre | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

De l'aveu de René Bruc, apiculteur lozérien installé dans les Cévennes, sur la commune de Cassagnas, "on a vécu trois années de galère, entre sécheresse et épisodes pluvieux". Résultat, les abeilles sont faibles car elles n'ont pas pu récolter suffisamment de nectar et de pollen durant la saison active afin d'affronter l'hiver.

Face à cette situation difficile, la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles de Lozère a reconduit, pour la deuxième année consécutive, une opération de solidarité en proposant du sucre blanc cristallisé à prix cassé, soit "54 centimes le kilogramme", précise Manon Coeffier, animatrice au sein de la FDSEA 48. Cette livraison fait suite à celle organisée en décembre dernier de sucre candi.

En raison de la météo, les abeilles n'ont pas pu constituer suffisamment de réserves pour affronter l'hiver. La FDSEA de Lozère a  donc reconduit une opération de solidarité envers les...
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les abeilles forcées à butiner trop jeunes, provoqueraient le déclin ... - Midi Libre

Les abeilles forcées à butiner trop jeunes, provoqueraient le déclin ... - Midi Libre | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Selon de nouveaux travaux sur ce phénomène encore mystérieux, le fait que les jeunes abeilles soient obligées d'aller butiner de manière trop précoce pour pallier l'insuffisance du nombre d'insectes adultes pourrait entraîner un effondrement de la structure sociale des ruches, expliquent les chercheurs. Leur étude paraît lundi dans les Comptes rendus de l'académie américaine des sciences (PNAS) datés du 9 au 13 février.

 Les jeunes abeilles doivent prendre le relais plus tôt

De précédentes recherches avaient déjà montré que de telles situations, avec des insectes adultes victimes d'insecticides ou de parasites, contraignaient les jeunes abeilles à aller butiner plus tôt que la normale.

more...
No comment yet.