Abeilles, intoxic...
Follow
Find
88.5K views | +17 today
 
Rescooped by Bee Api? from Des 4 coins du monde
onto Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Les OGM remis en question en Inde, en Afrique et au Pérou

Les OGM remis en question en Inde, en Afrique et au Pérou | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

En Inde, six scientifiques recommandent un moratoire de dix ans sur les essais en plein champ des plantes génétiquement modifiés, d’après Inf’OGM.

 

« Les essais en champs doivent être arrêtés », lit-on dans l’avis. Rendu public le 17 octobre 2012, cet avis été demandé au printemps dernier par la cour suprême de l’Union indienne.

Conditions auxquelles les essais en champ pourront être repris: la création d’un comité d’experts qui établira la biosécurité des plantes génétiquement modifiées ; la fin des conflits d’intérêts au sein des institutions d’évaluation des OGM ; l’obligation de réaliser des études de toxicité à long terme et multigénérationnelles sur des animaux ; enfin, l’établissement d’une liste des sites où pourront se dérouler les essais, en-dehors des cultures conventionnelles.

 

En Inde, quasiment la totalité du coton cultivé est génétiquement modifié. Les auteurs du rapport pointent l’absence d’étude faite sur les conséquences de la diffusion de ce coton Bt, notamment quels sont les bénéficiaires de cette biotechnologie.

Pas les paysans en tout cas, vu le taux de suicides important ces dernières années, en grande partie dû à leur dépendance vis-à-vis des semenciers. Inf’OGM rapporte d’ailleurs qu’un rapport parlementaire indien, sorti l’été dernier, concluait que le gouvernement devait « diligenter une enquête sur l’autorisation donnée pour ce coton Bt, et sur l’évaluation faite de l’aubergine Bt ».

 

Outre-Atlantique, au Pérou, un moratoire de dix ans a été pris sur les cultures d’OGM, par un décret du 13 novembre dernier, toujours selon Inf’OGM. Les importations d’organismes transgéniques seraient par contre autorisées pour l’alimentation humaine et animale, après avoir été sujets à des analyses de risques.

 

Au Kenya, le gouvernement aurait annoncé vouloir interdire les importations de plantes génétiquement modifiées, d’après le site citizennews.ke. Et ce « jusqu’à ce que le pays puisse certifier que les PGM n’ont pas d’impacts négatifs sur la santé humaine ». Selon Inf’OGM, si une telle interdiction venait à être mise en œuvre, elle aurait peu de chances d’être appliquée.

« Nos capacités de contrôle d’entrée des OGM sur notre territoire sont quasi nulles », déclarait à Inf’OGM Allois Kullaya, chargé de recherche sur les PGM à l’institut de recherche agronomique Mikocheni de Tanzanie, en octobre 2011.

 

L’Union africaine voit par ailleurs plus de 400 organisations africaines de petits paysans, mouvements sociaux, producteurs bio, consommateurs, etc. lui demander d’interdire les cultures et importations d’OGM sur le continent. Ces organisations rappellent, entre autres, l’incertitude des OGM concernant la sécurité alimentaire. Elles réclament le respect du principe de précaution, se référant à l’étude de Gilles-Eric Séralini, publiée en septembre 2012 dans la revue Food and chemical toxicology. Si les importations d’aliments génétiquement modifiées ont lieu aujourd’hui sur tout le continent africain, seule l’Afrique du Sud en cultive.

 

L’Union européenne, en revanche, ne remet pas en question son dispositif d’évaluation des plantes génétiquement modifiées avant mise sur le marché.

 

Dispositif pourtant controversé, notamment depuis que l’étude Séralini a mis en lumière ses lacunes : pas d’obligation d’étude de toxicologie, études de 90 jours fournies par les pétitionnaires eux-mêmes, pas d’étude de puissance statistique de ces études, principe d’équivalence en substance scientifiquement non fondé, conflits d’intérêt au sein de l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). Actuellement, aucune plante génétiquement modifiée n’est cultivée en France.

 

Mais la moitié des protéines consommées par nos animaux d’élevage sont importées d’Amérique du Sud, où le soja OGM est roi.


Via L B-M
more...
Code Planète's curator insight, December 12, 2012 1:58 AM

En Inde, six scientifiques recommandent un moratoire de dix ans sur les essais en plein champ des plantes génétiquement modifiés, d’après Inf’OGM.

 

« Les essais en champs doivent être arrêtés », lit-on dans l’avis. Rendu public le 17 octobre 2012, cet avis été demandé au printemps dernier par la cour suprême de l’Union indienne.

From around the web

Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Liens utiles

Liens utiles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

http://www.itsap.asso.fr/
http://www.itsap.asso.fr/reseau/local_index.php

http://www.prade-abeilles.org/moodle/

http://www.paca.inra.fr/les_recherches/pole_adaptation_au_changement_global_acg__1/abeilles_et_environnement

http://www.apiservices.com/fnosad/index.htm

http://www.apiculture.com/sante-de-labeille/

http://www.cari.be/accueil/
http://sapra-ffap.fr/

http://www.apipro-ffap.fr/

http://www.apipro-ffap.fr/liens/5-organisations

http://www.pesticides-lelivre.com/

http://www.mdrgf.org/

http://www.resogm.org/

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
Bee Api?'s comment, April 14, 2013 2:53 AM
Merci Jean-Paul...
Eben Lenderking's curator insight, October 5, 2014 4:18 AM

An excellent collection of links on the topic of bees…Mostly in French.

Christian Allié's comment, February 25, 5:18 AM
Akéwa (Merci !)
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'AMM des pesticides aux mains de l'Anses - Natura Sciences

L'AMM des pesticides aux mains de l'Anses - Natura Sciences | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

L'autorisation de mise sur le marché des pesticides sera transféré à l'Anses en juillet 2015. L'UNAF veut la révision d

Depuis 2006, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) n’émettait qu’un avis sur les dossiers d’autorisation de mise sur le marché (AMM) des pesticides soumis par les industriels ; la décision d’autorisation ou non de ces produits était prise par le Ministère de l’Agriculture. Suite à la loi du 13 octobre 2014 d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, l’Anses aura en charge l’ensemble de ces missions à partir du 1er juillet 2015.

Créer une séparation pour assurer l’indépendance

Suite aux différents drames sanitaires qu’a connu la France, la pierre angulaire du système décidé pour protéger la santé publique et l’environnement a été la dissociation du gestionnaire et de l’évaluateur. Pour les pesticides, l’évaluation a été confiée à l’Anses en 2006, la décision d’AMM restant aux mains du ministre chargé de l’agriculture. Ce transfert à nouveau en une même main de l’évaluation et du gestionnaire interroge différents acteurs du monde agricole.

« C’est un non-sens de la rigueur juridique », assure Maître Bernard Fau, Avocat à la Cour de Paris et Avocat de l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF). « L’Anses va être obligée de prendre des postures très difficiles pour créer en son sein une dissociation artificielle entre ceux qui vont évaluer, ceux qui vont décider et ceux qui vont traiter les évaluations en cours… », prévient-il. En effet, pour mener à bien la gestion des AMM, l’Anses va créer une direction séparée de sa direction de l’évaluation des risques. L’Agence espère ainsi assurer l’indépendance des deux activités en toute transparence.

u dispositif de consultation publique
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pourquoi tous les gouvernements échouent à réduire la présence des pesticides

Pourquoi tous les gouvernements échouent à réduire la présence des pesticides | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Entièrement basé sur la bonne volonté, « le plan Écophyto a péché par idéalisme, en misant trop exclusivement sur une approche d’incitation au changement de pratiques », souligne le rapport du député PS de Meurthe et Moselle Dominique Potier, « Pesticides et agro-écologie, les champs du possible » [2]. Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan, est plus sévère : « L’objectif était de diminuer la consommation de phytos de 50%. Très bien. Et puis, au dernier moment, les lobbies agricoles ont fait ajouter un « si possible », qui a tout mis par terre [3] ». Pour Jean-Pierre Fonbastier, agriculteur et membre de la Confédération paysanne, la raison principale de la faillite d’Écophyto est « toute simple » : « Les organismes économiques – coopératives et négoce – n’ont aucun intérêt à ce que le niveau de consommation de produits phytosanitaires se réduise. Il y a une très grosse responsabilité de la filière agricole. »

 

 

more...
Philippe Trendel's curator insight, March 31, 11:31 AM

Plan Ecophyto : inciter ne suffit pas...

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le combat des apiculteurs contre les maladies - TAHITI INFOS (Inscription)

Le combat des apiculteurs contre les maladies - TAHITI INFOS (Inscription) | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

PAPEETE, le 26 mars 2015. Le syndicat des apiculteurs de Polynésie française s'inquiète d'une possible contamination des ruches de Tahiti et Moorea par des produits venant de Huahine. La loque américaine a une nouvelle fois été détectée à Huahine. Il demande qu'aucun produit ne puisse être importé depuis l'île.


La loque américaine est une maladie qui touche le couvain, c'est-à-dire les œufs, les larves et les nymphes). Très contagieuse, elle peut provoquer une diminution de la productivité et faire dépérir toute la colonie d'abeilles. La maladie est donc dangereuse pour la ruche si elle n'est pas traitée. Pour l'éradiquer les apiculteurs n'ont pas d'autre choix que de faire brûler leurs cadres et leurs abeilles et de tout désinfecter.

Un plan a été lancé à Tubuai, île largement infectée, en octobre dernier par le gouvernement. Après une destruction totale des ruches, il s'agit d'en reconstituer de nouvelles saines. Mais Tubuai n'est pas la seule île concernée par la loque américaine. Une enquête entre 2009 et 2011 avait montré qu'un apiculteur de Huahine avait été touché par la loque américaine. En 2010, l'île est officiellement déclarée comme infestée par la loque américaine. Un nouveau cas a été identifié en décembre dernier par le Service du développement rural.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Quand un lobbyiste de Monsanto refuse de boire un produit qu'il estime "non-dangereux" - Les Inrocks

Quand un lobbyiste de Monsanto refuse de boire un produit qu'il estime "non-dangereux" - Les Inrocks | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Il y a une semaine, le glyphosate, l’un des herbicides les plus vendus au monde – et présent dans des produits de Monsanto – était classé cancérogène “probable chez l’homme” par l’Iarc (Agence internationale de recherche sur le cancer).L’occasion de revoir cette interview musclée diffusée dans une enquête de Spécial Investigation de Canal + en septembre 2014. Le lobbyiste pro-Monsanto Patrick Moore y assure que le glyphosate que l’on trouve à l’intérieur de l’herbicide Roundup, ne présente aucun danger pour l’être humain et peut même être bu. Pourtant, lorsque le journaliste lui propose d’en boire, puisqu’il a la chance d’en avoir à ce moment-là, Patrick Moore refuse. Et s’énerve. “Je ne suis pas un idiot !” s’exclame-t-il avant de partir, en prenant le soin d’insulter le journaliste.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

France: un don d’essaims à l'Ariège pour aider les apiculteurs - Science - RFI

France: un don d’essaims à l'Ariège pour aider les apiculteurs  - Science - RFI | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pour venir en aide aux apiculteurs d'Ariège et des Pyrénées-Orientales dans le sud de la France, apiculteurs dont les cheptels ont été décimés pendant l'hiver, la Fédération française des apiculteurs a lancé un appel à la solidarité et aux dons en novembre 2014. Un appel qui a été entendu.

Trois camions chargés de 200 à 300 ruches sont arrivés samedi 28 mars dans le village de Fabas en Ariège, point de départ d'une grande transhumance à part, et surtout d'un bel élan de solidarité. Ces camions venaient d'un peu partout en France : Alsace, Bretagne, Maine-et-Loire ou encore du Larzac.

En Ariège et dans les Pyrénées-Orientales l'hiver 2014 s'est révélé mortel : au moins 80% des abeilles de certains apiculteurs sont mortes. En cause, les insecticides utilisés par les éleveurs de moyenne montagne pour débarrasser leurs troupeaux des parasites. Un fléau pour les apiculteurs dont certains ont perdu l'intégralité de leur cheptel.

Les nouveaux essaims et leurs abeilles pourront profiter du bon air des alpages, et à la fin de l'été elles seront regroupées et formeront la base de la pépinière d'essaims de l'association Sol'abeille, crée pour l'occasion. Et un amendement voté la semaine dernière interdira à compter de janvier 2016 les néonicotinoïdes, réputés toxiques notamment pour les abeilles.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Deux millions d'abeilles remis aux apiculteurs les plus touchés en Ariège – environnement - France 3 Midi-Pyrénées

Deux millions d'abeilles remis aux apiculteurs les plus touchés en Ariège – environnement - France 3 Midi-Pyrénées | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Une transhumance exceptionnelle

Environ deux millions d'abeilles ont été remises samedi sur un champs de l'Ariège situé entre Fabas et Gerizols à des apiculteurs touchés jusqu'à 70% de mortalité de leur cheptel durant ces deux dernières années en France.
Ce don émane d'apiculteurs de l'ensemble du pays qui avaient pris la route vendredi pour dans un premier temps charger des essaims de 70 apiculteurs donateurs du Nord-Est, de l'Ouest, du Sud-Ouest et du Sud-Est.

Une chaîne de solidarité

Sous une pluie battante, les apiculteurs, le visage protégé contre d'éventuelles attaques d'abeilles, ont formé une chaîne pour se passer les essaims, disposés dans des boîtes.
Etape suivante: l'association Sol'Abeille sera chargée de mutualiser les essaims pour relancer des colonies d'abeilles.
Cette opération inédite est le résultat d'un appel aux dons lancé en novembre après l'hécatombe exceptionnelle qui avait touché les ruches de l'Ariège
et des Pyrénées-Orientales à l'hiver 2013-2014.
Les analyses effectuées depuis ont montré "des traces de molécules contenues dans des produits anti-parasitaires" pour le bétail, utilisés dans le cadre de la lutte contre la fièvre catarrhale ovine (FCO), a expliqué à l'AFP Alain David, coordinateur de la FFAP (Fédération française des apiculteurs professionnels).

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Colzas et tournesols génétiquement modifiés : la contamination a commencé

Colzas et tournesols génétiquement modifiés : la contamination a commencé | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Depuis 2008, les entreprises semencières ont mis sur le marché de nouvelles variétés de semences dont le génome a été manipulé pour les rendre tolérantes à des herbicides spécifiques. Ces Variétés rendues Tolérantes aux Herbicides (VrTH) sont de véritables éponges à pesticides puisque, à l’instar de la plupart des OGM, elles survivent aux pulvérisations d’herbicides qu’elles absorbent. Ces «OGM cachés» sont cependant arbitrairement exclus du champ d’application de la réglementation sur les OGM, sous le seul prétexte qu’ils ont été obtenus par une autre technique de manipulation génétique que la transgenèse. Ils échappent ainsi à toute évaluation sur l’environnement, la santé, à toute obligation d’étiquetage, de traçabilité et d’information des utilisateurs et des consommateurs.

Des risques graves de contamination

En 2013, les OGM cachés ont représenté en France près de 20 % des cultures de tournesols. Plus inquiétant encore, les premiers semis de colzas VrTH ont démarré en 2014 et risquent de se poursuivre à une plus grande échelle en 2015. Or, comme l’a souligné une étude réalisée conjointement par une équipe de l’Inra/CNRS en 2013, «la caractéristique de tolérance aux herbicides, introduite par manipulation génétique pourrait être diffusée à d’autres plantes, cultivées ou sauvages»

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pourquoi il ne faut pas piéger le frelon asiatique

Pourquoi il ne faut pas piéger le frelon asiatique | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Les beaux jours arrivent et d'aucuns appellent à la mobilisation pour exterminer l'hyménoptère. Pour les scientifiques, c'est non seulement contreproductif, mais aussi néfaste pour de nombreux insectes qui y laisseront leur peau.
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le péril des abeilles

Le péril des abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Les abeilles, sauvages comme domestiques, sont en déclin partout sur la planète. Les apiculteurs, qui voient leurs colonies diminuer depuis des années, sont préoccupés. La semaine verte dresse le portrait de la situation.
more...
Eben Lenderking's curator insight, March 17, 8:38 AM

Information generale concernant la crise dans le monde apicole--domestiques et sauvages.  En Francais.


Información generale concernant la crise dans le monde apicole - domestiques et sauvages. En Frances.


Article on the plight of wild and domesticated bees…in French.

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les apiculteurs demandent la levée des contraintes pour exporter leurs miels | Radio Algérienne

Les apiculteurs demandent la levée des contraintes pour exporter leurs miels | Radio Algérienne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La Fédération nationale des apiculteurs (FNAP) a demandé mercredi la levée des contraintes empêchant l'exportation du miel algérien vers les marchés internationaux, citant en ce sens l'absence d'un laboratoire d'analyses répondant aux normes mondiales.

"On adresse un appel à tous les partenaires, aussi bien privés que publics ayant des moyens, pour nous aider à mettre en place un laboratoire d'analyses répondant aux normes requises, et qui va nous permettre d'exporter notre miel à l'étranger", a déclaré Mohamed Lakhal président de la FNAP.

"Nous avons des miels d'excellente qualité, c'est à nous de savoir les placer en respectant les normes internationales", a-t-il ajouté lors d'une journée d'étude sur l'apiculture en Algérie, "défis et perspectives d'exportation", organisée par l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX).

Le développement qu'a connu la filière ces dernières années suite au soutien des pouvoirs publics a engendré une hausse de la production et une diversification des produits de la ruche. Les apiculteurs, sillonnant tout le territoire national, et font jusqu'à huit transhumances par an.

 

 

more...
Eben Lenderking's curator insight, March 17, 8:47 AM

Honey is a wonderful natural product, but one which is subject to very stringent restrictions on an international level.  That is too bad, as the consumer wants raw, untreated honey, but it is almost impossible to export this type of honey as the restrictions placed on honey internationally make it impossible.  We face the same problem in Mexico trying to export the world's best honey as the case of Algerian honey cited in this article.  We must find another more economic way to test the safety of honey, to ensure that it is uncontaminated by pesticides, and to ensure that it really is flower nectar collected by bees and not sugar syrup as the Chinese were caught doing.  We must also allow for the fact that there are 18,000 species of bees, many of which produce honey, but that the rules were made for only one of these species of bees and they are too restrictive, preventing the world from discovering many of the most delicious honeys there are.  Article in French


La miel es un producto natural maravilloso, pero que está sujeto a restricciones muy estrictas a nivel internacional. Es una lástima, ya que el consumidor quiere cruda, miel sin tratamiento, pero es casi imposible exportar este tipo de miel como las restricciones impuestas a la miel a nivel internacional hacen imposible. Nos enfrentamos al mismo problema en México tratando de exportar mejor miel del mundo como el caso de la miel argelino citado en este artículo. Tenemos que encontrar otra manera más económica para probar la seguridad de la miel, para asegurarse de que está contaminada por pesticidas, y para asegurarse de que lo que realmente es néctar de las flores recogido por las abejas y no jarabe de azúcar como los chinos estaban haciendo capturado. También hay que considerar el hecho de que hay 18.000 especies de abejas, muchos de los que producen miel, sino que se establecieron las normas para una sola de estas especies de abejas y son demasiado restrictivas, impidiendo el mundo desde el descubrimiento de muchos de los más deliciosas mieles existen.


Le miel est un produit naturel merveilleux, mais qui est soumise à des restrictions très strictes sur le plan international. Ce est dommage, car le consommateur veut brut, le miel non traité, mais il est presque impossible d'exporter ce type de miel que les restrictions imposées sur le miel font internationalement impossible. Nous sommes confrontés au même problème au Mexique en essayant d'exporter meilleur miel du monde comme le cas du miel algérienne citée dans cet article. Nous devons trouver un autre moyen plus économique pour tester la sécurité de miel, pour se assurer qu'elle ne est pas contaminée par les pesticides, et de se assurer que ce est vraiment le nectar des fleurs récolté par les abeilles et pas de sirop de sucre que les Chinois ont été pris en flagrant délit. Nous devons également tenir compte du fait qu'il existe 18 000 espèces d'abeilles, dont beaucoup produisent du miel, mais que les règles sont faites pour une seule de ces espèces d'abeilles et ils sont trop restrictives, empêchant le monde de découvrir un grand nombre des plus délicieux miels il y a.

Rescooped by Bee Api? from La parole de l'arbre
Scoop.it!

Ecocide, épisode 5 : pesticides, la fabrique infernale

Ecocide, épisode 5 : pesticides, la fabrique infernale | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pesticides, la fabrique infernale

Sur le bidon blanc en plastique, les deux petits logos de couleur orange ne laissent aucun doute : « Toxico » et « Peligroso para el medio ambiente » (« dangereux pour l’environnement »). Un avertissement supplémentaire, bien visible, précise que ce fongicide destiné à l’agriculture est particulièrement nocif pour les « mujeres embarazadas » (« femmes enceintes »). La carbendazime, substance active du Maypon Flow (de la marque Cheminova), est strictement interdite en France : elle est non seulement dangereuse pour l’environnement, mais peut provoquer des altérations génétiques.

Nous venons pourtant, ce 6 février, d’en acheter un bidon à Figueras, en Espagne, à une trentaine de kilomètres de la frontière du Perthus. Le magasin Saiga nous l’a vendu – 11,80 euros le litre – sans ignorer qu’il était prohibé de l’autre côté de la frontière et nous l’avons rapporté en toute quiétude en France. Nous aurions pu en acheter dix fois plus, à condition de prévenir à l’avance. « Certains agriculteurs, pour la vigne, les céréales, les fruitiers, viennent de loin, en camion, et en emportent des palettes entières ; j’en ai même vu venir des Pays de la Loire ou de Haute-Savoie », précise au Monde Daniel Bouix, apiculteur, animateur du Collectif alternatives aux pesticides 66


Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, February 23, 5:01 AM

............ """"""""""""""""""""""""""""""""""""""""............

 

[ ... ]

..........

Au royaume de la contrefaçon, les autorités chinoises interviennent parfois. Il faut alors fournir la preuve de la fabrication d’une molécule, sous brevet, identifier la société qui produit, cibler l’intermédiaire, dont la raison sociale change régulièrement au bout de quelques mois, et éventuellement le transporteur. « La fabrication d’une substance active, souvent en Chine, ne constitue pas une infraction en soi, c’est ce qu’on en fait ensuite qui peut être illégal, précise le colonel Bruno Manin, à la tête de l’Oclaesp. Le produit contrefait, c’est d’abord une affaire de business, d’argent. Mais il peut être moins bien fait et représenter un danger pour la santé publique ou la pollution des sols. »

 

C’est sur ce point qu’insistent les représentants de l’industrie chimique, Syngenta, Bayer, BASF, Monsanto… « Toute contrefaçon a un impact sur les entreprises, mais la problématique n’est pas la même que pour des sacs à main. Il y a un encadrement précis, au niveau sanitaire et environnemental, plaide Eugenia Pommaret, la directrice générale de l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP). Si des produits contrefaits arrivent sur le marché, cela signifie qu’ils ont échappé à toute évaluation. Au mieux, il peut y avoir un impact sur les cultures, qui sont grillées. Plus grave, le produit fait courir un risque à l’agriculteur et au consommateur. »


[ ... ]....... 

Notre nouvel objectif est Odessa. Le premier port ukrainien, ancienne base navale russe et port franc depuis janvier 2000, est souvent présenté comme une porte d’entrée facile pour le trafic de pesticides à destination de l’Europe. La guerre qui sévit dans l’est du pays et les changements fréquents à la tête des administrations compliquent la tâche pour obtenir les autorisations afin de pénétrer dans la zone internationale. A proximité des majestueux escaliers Richelieu immortalisés dans Le Cuirassé « Potemkine » de Sergueï Eisenstein (1925), des dizaines de kilomètres de quais accueillent des conteneurs manipulés par des grues. Dans le froid glacial de janvier, il faut guetter l’arrivée des navires. Mais les autorités changent d’avis et ne souhaitent plus que l’on s’approche des chargements.

 

Avec la complicité d’Artiom Tychenko, du département de la propriété intellectuelle pour l’ensemble de la région, nous découvrons différents systèmes de surveillance. Chaque conteneur, aussitôt chargé sur un camion, doit passer un contrôle de radioactivité puis la pesée ; il peut être ouvert et son contenu vérifié. Des camions scanners, alignés sur l’immense parking où patientent une centaine de semi-remorques, peuvent aussi être utilisés.

[ ... ]


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/visuel/2015/01/24/ecocide-episode-1-le-bois-qui-saigne_4527270_3244.html#58WCmSuj44zde7R0.99
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

« On peut réduire fortement la quantité de pesticides. J'ai réussi ! »

« On peut réduire fortement la quantité de pesticides. J'ai réussi ! » | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le véritable déclic a lieu en 2005, quand l’agriculteur se retrouve confronté à des problèmes de résistances en tous genres. « Je n’arrivais plus à me débarrasser du vulpin, une mauvaise herbe qui envahissait mes parcelles de blé. Je dépensais jusqu’à 100 € de désherbant par hectare, sans arriver à en venir à bout, se souvient-il. Je ne pouvais plus continuer comme ça. » Il rejoint un groupe de travail sur les méthodes alternatives aux pesticides, animé par l’ingénieur agronome Bertrand Omon de la chambre d’agriculture de l’Eure. La vingtaine d’agriculteurs qui y participent échangent sur leurs difficultés, écoutent les conseils en agronomie de chercheurs et d’ingénieurs agronomes.

Le groupe étudie des principes d’agronomie comme alternatives aux produits phytosanitaires. Ce qui a conduit par exemple Antoine Lambert a repousser la date de semis du blé pour limiter le désherbage. « Les graines de ’mauvaise herbe’, qu’on appelle une adventice, sont présentes dans la terre. Quand on travaille le sol, on les met en condition de germer, indique-t-il. Or, chaque plante a sa période optimale de levée ; pour le vulpin, c’est à la fin de l’été. L’idée, c’est donc de travailler le sol et de semer le blé le plus tard possible, à l’automne, pour être en décalage avec la période optimale de levée du vulpin. » Il observe que cela permet aussi de limiter le recours aux insecticides, puisque les attaques de pucerons sont plus fortes quand on sème dans la chaleur

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La transhumance solidaire d'essaims d'abeilles passe par Grenoble – apiculture - France 3 Alpes

La transhumance solidaire d'essaims d'abeilles passe par Grenoble – apiculture - France 3 Alpes | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Près de 200 essaims collectés dans toute la France à destination des apiculteurs d'Ariège, qui ont perdu près de 5000 ruches l'hiver dernier, ont fait escale à Grenoble ce vendredi.

Au cours de l'hiver 2013/20145, 5000 ruches ont été décimées en Ariège, et près de 60 exploitants ont perdu 80% de leur cheptel.
Répondant à l'appel de la Fédération Française des Apiculteurs Professionnels et de la Confédération paysanne, un appel aux dons a permis de réunir ces 200 essaims qui vont leur être remis ce samedi 28 mars.

Cette opération de transhumance solidaire faisait halte sur la place Victor Hugo de Grenoble ce vendredi, et public et élus étaient invités à venir débattre avec les apiculteurs de la région sur les difficultés rencontrées par la profession, notamment sur les effets des insecticides vétérinaires sur la santé des abeilles, ces produits étant soupçonnés d'être la cause de la mortalité des abeilles ariégeoises l'hiver dernier.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Abeilles et pesticides : l’étude scientifique avait été mal interprétée

Abeilles et pesticides : l’étude scientifique avait été mal interprétée | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Un nouveau scandale autour des pesticides ? Selon le New Scientist, les résultats d’une étude menée il y a deux ans n’ont pas été correctement exploités. Ils auraient dû mener à l'interdiction des néonicotinoïdes, pas à leur maintien.

(...)

“Erreur” d’interprétation

L’étude, menée par Helen Thompon, de l’Agence de recherche pour l’alimentation et l’environnement (Fera), n’avait trouvé “aucune corrélation claire” entre la présence résiduelle de pesticides et la santé des abeilles, et notamment le nombre de nouvelles reines.  
Vraiment ? Ce n’est pas la conclusion qu’en tire Dave Coulson, de l’université du Sussex, à Brighton, qui vient de réexaminer les données et de publier un article dans la revue PeerJ. Pour lui, l’étude révèle que les bourdons sauvages présents sur les terres agricoles souffrent effectivement de l’exposition aux néonicotinoïdes : leur système nerveux est perturbé, ils sont plus sensibles aux autres facteurs de stress et sont désorientés dans leur recherche de pollen.

Malversation ou erreur de bonne foi ? Cela reste difficile à dire. “De telles erreurs d’interprétation arrivent dans les publications scientifiques. C’est rare, mais il y a eu des précédents”, commente dans le New Scientist James Cresswell, spécialiste des abeilles à l’université d’Exeter.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Lutte contre le frelon asiatique. L'incompréhension des apiculteurs

Lutte contre le frelon asiatique.  L'incompréhension des apiculteurs | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Dans un courrier, Denis Jaffré, administrateur d'AAAFA (Association action anti frelon asiatique) demande au préfet du Finistère de le « sanctionner personnellement pour usage illicite d'une substance active non homologuée biocide pour protéger les abeilles, les pollinisateurs et surtout la santé des hommes ». Pour détruire les nids de frelons asiatiques, l'apiculteur utilise, sans autorisation, du soufre, produit qui a « un effet foudroyant sans engendrer d'effets indésirables sur l'environnement ». Mais ce SO2 est toujours interdit. « On demande à la filière apicole exsangue de faire une demande d'AMM (autorisation de mise sur le marché) coûteuse pour le soufre, alors que la filière agricole n'a jamais financé la moindre AMM pour un pesticide ! ».
Promesse du ministre Par ce courrier, Denis Jaffré épingle « l'inexistence de la lutte coordonnée contre le frelon asiatique » et s'interroge : « Pourquoi n'y a-t-il pas de dispositif d'État pour lutter contre le frelon comme cela existe pour lutter contre des espèces envahissantes telle la tortue de Floride. Qu'est-ce qui bloque la décision gouvernementale de classement du frelon en danger sanitaire de 1re catégorie, comme nous l'a promis le ministre de l'Agriculture au salon de l'Agriculture, le 25 février dernier ?

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Menace d'introduction d'Aethina tumida en France: appel à la vigilance et aux visites de dépistage précoce

Menace d'introduction d'Aethina tumida en France: appel à la vigilance et aux visites de dépistage précoce | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Etant donné l’importance des mouvements et des échanges apicoles entre l’Italie et les autres pays européens, dont la France, et l’impossibilité de connaître la date d’arrivée du petit coléoptère sur le sol italien, il est à craindre que des apiculteurs aient pu, sans le savoir, l’introduire sur notre territoire:

- à la suite de transhumance dans le Sud de l’Italie;

-­à l’occasion d’importation d’abeilles (reines, essaims, paquets d’abeilles);

-­ à l’occasion d’achat de matériel apicole en provenance directe ou indirecte du Sud de l’Italie.

Afin d’avoir les meilleures chances d’éradiquer toute infestation, il est indispensable de pouvoir effectuer des visites de dépistage le plus précocement possible, c’est à dire dès que les conditions météorologiques le permettront.

Il est donc rappelé à tous les apiculteurs qui se sont trouvés dans une des situations citées plus haut, entre mars et décembre 2014, et qui, pour diverses raisons, n’ont pas suivi les obligations

règlementaires de déclaration de transhumance ou d’importation, de se signaler auprès de leur DD(CS)PP afin que le risque puisse être évalué et que la visite éventuelle de leur rucher puisse être

organisée. Masquer la situation expose à des risques de poursuites pénales.

Il est primordial de faire preuve de responsabilité et de sens civique, pour ne pas mettre en danger, plus qu’elle ne l’est déjà, la santé des abeilles, en facilitant l’installation irréversible d’Aethina tumida sur notre territoire, actuellement indemne.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'apiculture : «des sinistrés au secours des sinistrés»

L'apiculture : «des sinistrés au secours des sinistrés» | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

«L'idée a germé chez nos collègues du Maine-et-Loire, quand ils ont appris ce qui se passait dans les Pyrénées, rappelle-t-il. Nous sommes confrontés aux mêmes difficultés depuis vingt ans. Jusqu'ici, les montagnes, c'était le seul refuge. Aujourd'hui, il n'y a plus d'endroit où aller. Et dans leur détresse, les apiculteurs sont seuls, face au silence de l'État et à l'absence d'aides». La solidarité apicole est née de ce double constat. Et ce ne sont pas les mieux lotis qui ont été les plus généreux : «Parmi les apiculteurs qui ont donné des essaims, certains – ceux de Poitou-Charente notamment — ont subi jusqu'à 80 % de pertes. Ce sont des sinistrés qui donnent à des sinistrés», conclut Alain David.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les apiculteurs s'unissent face à la disparition des abeilles

Les apiculteurs s'unissent face à la disparition des abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les apiculteurs de l'Ariège ont subi une hécatombe dans leurs ruches l'année dernière. Après avoir lancé un appel à l'aide, ils ont reçu 150 essaims, donnés par des collègues de toute la France. Il y a des ruches d'Alsace, de Bourgogne, du Larzac, des Cévennes...

Chaque apiculteur ariègois reçoit une dizaine d'essaims. "Ça va nous aider à redémarrer. On va pouvoir à nouveau produire et c'est cool !", s'enthousiasme Céline Henck au micro de France 2. Cette apicultrice a beaucoup souffert de la forte mortalité de ses abeilles l'an dernier. Contrainte de vivre au RSA, elle pensait devoir stopper son activité.

Un texte de loi en cours d'adoption

Aujourd'hui encore, "on accuse des mortalités importantes", déclare-t-elle. "Cet hiver, dans l'Ariège, les apiculteurs ont perdu entre 30% et 60% de leurs abeilles", confie-t-elle. Les apiculteurs du monde entier accusent les différents traitements chimiques utilisés d'être responsables de cette situation.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Mortalité des abeilles : Opération solidarité des apiculteurs | Confédération Paysanne

Mortalité des abeilles : Opération solidarité des apiculteurs | Confédération Paysanne | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

2014 a été une année terrible pour les apiculteurs, particulièrement en Ariège où la mortalité des abeilles a été la plus importante. Une action de solidarité s'est mise en place pour pallier la déficience de l'Etat qui n'a pas tenu ses promesses de soutien aux apiculteurs en détresse dans les Pyrénées. Elle se concrétisera samedi 28 mars.

Des essaims d'abeilles venus de toute la France seront transportés vers l'Ariège. Cette initiative, lancée par la Fédération française des apiculteurs professionnels et organisée avec le soutien de la Confédération paysanne, est un magnifique élan de solidarité, unique dans le milieu apicole.
 

Vous êtes invités à rencontrer les apiculteurs et les donneurs d'essaims le 28 mars à Fabas en Ariège, à partir de 8h00.


Les apiculteurs connaissent des situations dramatiques depuis des années, et le Plan de Développement Durable de l'Apiculture du ministre n'y change rien ! Cette année encore des données de mortalités record remontent des zones céréalières. Il est temps que le ministre de l'Agriculture prenne les décisions politiques qui s'imposent pour assurer un avenir à l'apiculture.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pour protéger les abeilles des frelons asiatiques, testez la muselière - Terra eco

Pour protéger les abeilles des frelons asiatiques, testez la muselière - Terra eco | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Piéger les reines de « Vespa velutina » au printemps ne sert à rien. Alors comment faire pour préserver les ruches des attaques du prédateur ? En les muselant, pardi !

 

Un outil contre le stress des abeilles

Cet apiculteur béarnais qui possède vingt ruches à Pau (Pyrénées-Atlantiques) est devenu un porte-voix discret mais engagé de méthodes plus douces pour cohabiter avec Vespa velutina. Il a ainsi mis au point une muselière. Ce grillage à mailles suffisamment larges pour laisser sortir les abeilles, mais trop étroites pour laisser entrer les frelons, protègent les ouvrières lorsqu’elles se placent sur leur planche d’envol, à l’entrée de la ruche, lieu favori des attaques du prédateur. « Je n’ai pas perdu une ruche depuis plusieurs années ! », se réjouit André Lavignotte. Ses observations alimenteront sans doute l’une des hypothèses des scientifiques. Les chercheurs soupçonnent en effet que les colonies d’abeilles domestiques meurent non pas parce qu’elles sont décimées par le frelon, mais parce qu’elles deviennent trop stressées pour sortir de la ruche. S’affaiblissant alors fortement, elles ne survivent pas à l’hiver ou aux maladies.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Reportage disparition des abeilles - ICI Radio-Canada.ca

Reportage disparition des abeilles - ICI Radio-Canada.ca | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les abeilles disparaissent par milliards de la planète. Elles sont victimes d’un mal étrange qu’on surnomme le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles.
Le Canada n’échappe pas à cette hécatombe. Les apiculteurs perdent le tiers de leurs abeilles chaque année.

Le constat serait tout aussi alarmant pour les abeilles sauvages. Certaines espèces de bourdons sont maintenant rayées de la carte. Elles seraient victimes des mêmes maux qui affligent l’abeille domestique.

Que se passe-t-il donc aux champs ? Quel mal mystérieux affecte abeilles domestiques et abeilles sauvages ?

journalistes : Gilbert Bégin et Ginette Marceau
réalisateur : Stéphan Gravel

more...
Eben Lenderking's curator insight, March 17, 8:41 AM

30% decline in colonies every year in Canada...Disminución del 30% en las colonias cada año en Canadá ...


We must avoid the same fate!  Stop the use of pesticides, keep the bees in corridors of biodiversity, encourage wildflowers everywhere, prevent mono-cultures being grown on a large scale…We can do this in the Yucatan before it is too late and be an example for everyone else.  Article in French


Debemos evitar la misma suerte! Detener el uso de pesticidas, mantener las abejas en los corredores de biodiversidad, fomentar flores silvestres en todas partes, impiden monocultivos que se cultivan a gran escala ... Podemos hacer esto en Yucatán antes de que sea demasiado tarde y ser un ejemplo para todos los demás.  En Frances

Rescooped by Bee Api? from EntomoNews
Scoop.it!

Charente et Charente-Maritime : c'est l'hécatombe dans les ruches d'abeilles

Charente et Charente-Maritime : c'est l'hécatombe dans les ruches d'abeilles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Phénomène inédit, la mortalité a atteint 50 à 100 % dans certains ruchers.

 

« Un désastre. Apicultrices à Richemont (Charente), Isabelle Geay et Isabelle Garnier oscillent entre la tristesse et la colère. À la sortie de l'hiver, la première a découvert une mortalité de 100 % dans ses six ruches, en contrebas de sa maison. Seulement 9 des 27 ruches de la deuxième, semées autour de Cognac (Charente), sont encore actives, mais fragiles. »

 

[...]

 

« Le phénomène n'est pas isolé. Adhérente du syndicat apicole de Charente-Maritime, Isabelle Geay participait le 28 février à une réunion lors de laquelle de nombreux collègues ont fait le même constat : l'un a perdu 25 ruches sur 45, un autre, sur l'île d'Oléron, 75 % de ses 80 ruches… »


« Dans la foulée, le président Christian Giraudet a envoyé un courrier d'alerte à la Direction départementale des populations, ainsi qu'à la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal et celui de l'agriculture, Stéphane Le Foll. »

 

[...]

 

« Dans son courrier, Christian Giraudet s'interroge sur un lien avec un traitement des pucerons sur les blés et contre la cicadelle dorée [1], dans les vignes.  »

 

[...]

 

[1] Abeilles menacées par les pesticides : pourquoi les ruches s'effondrent - SudOuest.fr http://www.sudouest.fr/2015/02/10/abeilles-menacees-par-les-pesticides-pourquoi-les-ruches-s-effondrent-1826396-706.php

 

[Image] via charentelibre.fr "Panique dans les ruches à Cherves-Richemont" http://www.charentelibre.fr/2015/03/09/panique-dans-les-ruches-a-cherves-richemont,1943628.php  ;

                                                 


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

2 500 000 dollars pour du miel de ruche « au robinet »

2 500 000 dollars pour du miel de ruche « au robinet » | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le prototype de ruche d'où le miel s'écoule tout seul, venu d’Australie, explose les compteurs de sa campagne de crowdfunding et enflamme les apprentis apiculteurs. Les pros sont sceptiques.

Apiculteurs sceptiques

Bruno Petit, apiculteur chez Miel Paris, soulève plusieurs questions à la vue de ce projet.

« C’est un gadget pour apiculteur amateur. Aucun professionnel ne sera intéressé. » Bruno Petit, apiculteur

« Le système ne s’adapte pas à n’importe quelle marque de ruche, explique Bruno Petit. Dadant, la marque la plus répandue en France, n’est pas compatible par exemple. » Sans compter que tous les types de miel ne peuvent pas s’extraire de cette manière. « Seuls les miels très liquides et cultivés par temps chaud s’écouleront correctement, ajoute Bruno Petit. La récolte de printemps est un miel qui cristallise très vite. S’il fait un peu frais, le miel va cristalliser dans le tube et boucher le système. Cela ne peut pas fonctionner avec du miel de bruyère par exemple ou d’autres miels très visqueux. »

 

«

more...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Coop GRF : La Coopérative des producteurs de Gelée Royale Française

Coop GRF : La Coopérative des producteurs de Gelée Royale Française | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Nous sommes 39 apiculteurs, répartis sur toute la France, producteurs et productrices de gelée royale. Nous avons choisi de nous rassembler en 2013 pour former une coopérative.

 

Collectivement nous avons fait le choix de vous garantir un produit de qualité, respectueux de l'abeille et de l'environnement, et encadré par une charte et des contrôles indépendants.

C'est un projet tourné vers l'avenir : il permettra tout d'abord à plus de producteurs de vivre de leur métier, en facilitant l'installation de jeunes.

 

Ensuite, dans un contexte où 98 % de la gelée royale vendue en France vient d'Asie, elle permettra aux consommateurs de trouver plus facilement de la gelée royale de qualité, contrôlée et garantie.

more...
No comment yet.
Rescooped by Bee Api? from Attitude BIO
Scoop.it!

Pollinisateurs: les pesticides aussi néfastes côté jardin - Journal de l'environnement

Pollinisateurs: les pesticides aussi néfastes côté jardin - Journal de l'environnement | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Dans les jardins privés, l’emploi d’insecticides et d’herbicides diminue la présence de bourdons et de papillons, révèle une étude française publiée dans la revue Biological Conservation. Un effet qui s’accentue en milieu urbain, que ces insectes ont plus de mal à coloniser.

S’il est désormais évident que les pesticides affectent la biodiversité en milieu agricole, on en sait bien moins sur leur usage par des particuliers. Dans leur étude portant sur environ 3.700 jardins répartis à travers la France métropolitaine, Audrey Muratet, de l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine (ODBU) de Seine-Saint-Denis, et Benoît Fontaine, du Centre des sciences de la conservation [1], révèlent qu’il en est de même, avec des effets variables selon le type de substances et le degré d’urbanisation.

Les chercheurs ont analysé les données de deux observatoires mis en place par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), celui des bourdons et celui des papillons des jardins, animés par des volontaires recensant, par espèce, le nombre d’individus volant dans leur jardin. Ces particuliers devaient aussi mentionner leur éventuel recours à des pesticides.

Sans surprise, l’emploi d’insecticides diminue la présence de bourdons et de papillons, de même que celui d’herbicides. Si le lien est probablement direct pour ces premiers produits, les seconds agiraient en limitant les ressources alimentaires de ces insectes friands de nectar, expliquent les chercheurs.

 

 


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
Eben Lenderking's curator insight, March 17, 8:47 AM

También el uso de pesticidas en jardines privadas perjudica a la buena salud de nuestras abejas...