Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "résidus pesticides"
89.4K views | +0 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

[Altermonde-sans-frontières] Deux fois plus de pesticides autorisés dans les fruits et légumes

[Altermonde-sans-frontières] Deux fois plus de pesticides autorisés dans les fruits et légumes | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

En 2011, la multiplication par cinq des taux de pesticides "admis" dans l’eau potable est passée comme une goutte au robinet. Au tour des fruits et légumes de voir leur concentration "autorisée" en pesticides multipliée par deux... en toute discrétion.

  La Direction Générale Santé-Consommation (DG Sanco) de la Commission européenne a réussi une prouesse technique hors du commun : réduire de 3 % en 2009 à 1,5% en 2010 la proportion de fruits et légumes contenant des pesticides au-delà des Limites Maximales de Résidus autorisés (LMR)... Génial ! Sauf que, nous révèle l’assoce Générations Futures, cette baisse est purement arithmétique. En réalité, la DG Sanco a arbitrairement sorti de son chapeau une valeur d’"incertitude analytique" de 50 %. Ce qui signifie que lorsqu’un pesticide est mesuré à un taux de 2 mg/kg, l’on considère désormais que sa concentration réelle se situe entre 1 et 3 mg/kg. Et c’est là que le lapin sort du chapeau : "la valeur qui sera retenue pour juger d’un éventuel dépassement de LMR est - non la valeur mesurée mais - la valeur inférieure de cet intervalle", soit 1 mg/kg... Voilà comment, d’un coup de baguette magique, la Commission Européenne vient de faussement diviser par deux les taux de pesticides contenus dans tous les fruits et légumes de l’Union Européenne.

Une baisse en trompe l’oeil (de perdrix)...

Cette disposition est applicable depuis la campagne d’analyses 2010. "Le pourcentage des fruits et légumes contenant des pesticides a pourtant augmenté de 37,9 % en 2009 à 40,7 % en 2010 mais le tour de passe-passe de la DG Sanco a permis de faire croire à une amélioration concernant les dépassements de LMR grâce à un artifice de calcul !" s’insurge François Veillerette, président de Générations Futures, dans un communiqué. Augmentent aussi les pourcentages de fruits et légumes contenant plus de deux pesticides, ainsi que ceux renfermant plus de dix molécules chimiques différentes. Et Générations Futures d’insister : "la France applique de plus les directives de la DG Sanco de manière surprenante, en ne considérant comme dépassement de la LMR que les valeurs > 150 % de la LMR"...

Un "tour de passe-passe" "énorme"... qui mériterait bien un prix Nobel ( ?) : sous vos applaudissements...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

générations-futures » Résidus de pesticides dans les aliments

générations-futures » Résidus de pesticides dans les aliments | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Résidus de pesticides dans les aliments

Générations Futures vous révèle comment les instances officielles divisent artificiellement par 2 les quantités de pesticides retrouvés dans les aliments…

Nouvelle interrogation concernant les Limites Maximales de Résidus de pesticides dans les aliments : Générations Futures révèle comment dans ses calculs la Commission européenne divise artificiellement par 2 les quantités de pesticides retrouvés dans les aliments pour faire chuter le nombre de dépassements de ces LMR…sur le papier !

Polémique sur les LMR. On se souvient qu’il y a quelques années une polémique avait fait rage en Europe lors de l’harmonisation des Limites Maximales de Résidus (LMR) pour les résidus de pesticides dans les aliments. A l’époque beaucoup d’ONG européennes avaient protesté contre le relèvement d’un grand nombre de LMR à cette occasion, permettant ainsi à de plus grandes quantités de pesticides d’être tolérées dans les aliments dans l’UE (1).

Aujourd’hui, Générations Futures révèle un nouveau tour de passe-passe de la Direction Générale Santé consommation (DG Sanco) qui à la Commission européenne est en charge du suivi des résidus de pesticides dans les aliments.

Explications. Pour prendre en compte l’incertitude analytique des laboratoires analysant les résidus de pesticides et les différences éventuelles entre les laboratoires, la DG SANCO a, dans un document guide officiel (2), arrêté la valeur de l’incertitude analytique à +/- 50% de la valeur mesurée (X). Ainsi, pour une valeur mesurée de X = 2 mg/kg, l’intervalle d’incertitude est compris entre 2 -1 et 2+1 ( 50% de 2 = 1). L’intervalle d’incertitude est donc compris dans cet exemple entre 1 et 3 mg/kg. Jusque-là tout va bien….

Des chiffres joliment rabaissés… Le tour de passe-passe intervient ensuite et il est énorme : la DG Sanco considère arbitrairement que la valeur qui sera retenue pour juger d’un éventuel dépassement de LMR est – non la valeur mesurée mais – la valeur inférieure de cet intervalle (valeur mesurée – 50%) soit dans l’exemple ci-dessus 1mg/kg, au lieu des 2 mg/kg mesurés ! Le truc est énorme : Il s’agit ni plus ni moins que de diviser la valeur mesurée par 2 avant de la comparer à la LMR ! On se doute qu’avec cette méthode les dépassements de LMR vont diminuer…mais artificiellement. La DG Sanco demande aux Etats membres de l’UE d’appliquer cette méthode.
more...
No comment yet.