Abeilles, intoxications et informations
103.1K views | +10 today
Follow
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les abeilles de l'Yonne sont menacées

Les abeilles de l'Yonne sont menacées | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 Dans le département, on doit tourner à moins de 10 kg par ruche, convient Alain Baron, alors qu’on peut en espérer jusqu’à 30 ». À la tête du syndicat des apiculteurs de l’Yonne (SAY, environ 300 adhérents, amateurs et professionnels confondus) et de l’association sanitaire apicole du département (ASADY, 300 adhérents), le Sénonais à présidé samedi, à Auxerre, les assemblées générales des deux structures.

« Dans 90 % des ruches, il a fallu nourrir les abeilles »

Les abeilles sont en péril. Partout. Même dans les grandes régions de production comme Provence Alpes Côte-d’Azur, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées. La faute aux…

Conditions climatiques. « Les trois dernières années ont été très difficiles. L’an dernier, le printemps avait plutôt bien débuté, mais dès mai, cela a tourné à la catastrophe, commente Alain Baron. Quant à l’arrière-saison, elle a été mauvaise. Dans un grand nombre de ruches, il a fallu nourrir les abeilles. » Comme lors des deux dernières années, certains professionnels déclencheront la procédure de calamités agricoles.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Roland Courteau» Interventions au Sénat » Situation catastrophique de l’apiculture française

Roland Courteau» Interventions au Sénat » Situation catastrophique de l’apiculture française | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

M. Roland COURTEAU attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, sur la situation catastrophique de l’apiculture française. Les professionnels de la filière multiplient les signaux d’alerte, évoquant une production de miel vraisemblablement inférieure à 10 000 tonnes pour l’année 2014 que l’on peut d’ores et déjà qualifier d’année noire alors même que le taux de mortalité en sortie d’hiver, inférieur à 10 %, peut être considéré comme normal. Avec une production nationale divisée par quatre en une vingtaine d’années, c’est l’avenir même de nombreuses exploitations apicoles qui est aujourd’hui menacé. Bien que de multiples mesures aient été prises récemment (interdiction et restriction de produits phytosanitaires, mise en place d’un comité stratégique apicole, création d’un institut technique…), le constat d’échec s’impose.

 

 

more...
Thomas_Mollet's curator insight, December 17, 2014 6:58 PM

Question intéressante du Sénateur et réponse tout aussi intéressante (plus en creux) du ministère.

La perle c'est quand le ministère invente le concept d'affaiblissement cumulée des colonies (sur 3 ans !) pour donner du sens à la très faible récolte de miel 2014 en France...

ça n'existe pas, mais c'est génial comme idée, et cela en dit long sur l'appréhension qu'a le ministère, et au delà, bien du monde certainement (!) d'une colonie d'abeilles.

 

Punaise mais c'est quoi au final le problème des abeilles ???

 

Bernadette Cassel's curator insight, December 18, 2014 5:32 AM


« Thomas_Mollet's insight:

Question intéressante du Sénateur et réponse tout aussi intéressante (plus en creux) du ministère.

La perle c'est quand le ministère invente le concept d'affaiblissement cumulée des colonies (sur 3 ans !) pour donner du sens à la très faible récolte de miel 2014 en France...

ça n'existe pas, mais c'est génial comme idée, et cela en dit long sur l'appréhension qu'a le ministère, et au delà, bien du monde certainement (!) d'une colonie d'abeilles.

 

Punaise mais c'est quoi au final le problème des abeilles ??? »

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Les apiculteurs du Languedoc-Roussillon ne font plus leur miel - Journal La Marseillaise

Les apiculteurs du Languedoc-Roussillon ne font plus leur miel - Journal La Marseillaise | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le Languedoc-Roussillon est la 4e région productrice de miel en France. Mais cette année, les mauvaises conditions climatique et l'arrivée d'un nouveau parasite ont drastiquement fait chuter le rendement des ruches. A tel point que la Chambre régionale d'agriculture a décidé d'annuler le concours Sud de France des miels, pains d'épices, nougats et hydromels. "Il faut un minimum de production pour se présenter à un concours. Il est difficile de primer des miels que les gens ne trouveront pas ensuite dans les rayons", explique Eric Lelong, le président de l'Association de développement de l'apiculture professionnelle en Languedoc-Roussillon (Adapro LR).

Au delà du symbole, cette annulation a été choisie par les organisateurs du concours pour alerter les pouvoirs publics sur la situation critique de la filière. Avec une baisse de 40 à 80% de leur production, 20% des 500 apiculteurs professionnels du Languedoc-Roussillon seraient sur le point de mettre la clé sous la porte, d'après l'estimation "basse" d'Eric Lelong. Selon lui, certains ne tiennent qu'en trouvant une activité annexe l'hiver pour regonfler leur trésorerie. "Les gens s'accrochent parce qu'ils ont ce métier chevillé au corps, mais ça ne règle pas les problèmes."

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Apiculture : les professionnels ligériens demandent de l'aide à l'Etat

Apiculture : les professionnels ligériens demandent de l'aide à l'Etat | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Les apiculteurs de la Loire se sont réunis en un collectif, « ApiLoire », pour demander une aide financière au ministère de l'Agriculture.

Les apiculteurs professionnels – qui ont plus de 150 ruches – ont créé le collectif « ApiLoire », dont Philippe Barrière est l'un des 35 membres. « Nous avons monté un dossier de calamité agricole pour essayer de tenir et repartir pour un exercice qu'on espère meilleur. » Ce dossier doit être validé par le ministère de l'Agriculture sur des critères bien précis. Il faut que, sur les cinq dernières années, la moyenne de production ait baissé de 30 %.

Une indemnisation, assurée par le Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNRGA), devrait leur être accordée, à en croire la préfète de la Loire, Fabienne Buccio.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Adekar : «Mauvaise saison pour l'apiculture !» - El Watan

Adekar : «Mauvaise saison pour l'apiculture !» - El Watan | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

C’est le constat que se répètent à l’envie les apiculteurs d’Adekar. Si l’année passée a été jugée par tout le monde comme une année faste pour l’apiculture, ce n’est  pas le cas pour cette année où les apiculteurs les plus chanceux parlent d’un rendement de 4 kilogrammes de miel par ruche.Même constat du côté des services agricoles de la daïra qui annoncent dans leur bilan de ce mois le chiffre insignifiant de 1 kilo et demi de miel par ruche.

«L’année passée, j’ai eu un rendement moyen de 22 kilogrammes de miel ruche, cette année c’est l’année des vaches maigres !» nous dit un apiculteur de Taourirt-Ighil qui se sent comme dans une alvéole. La raison de cette maigre production est expliquée par la faible pluviométrie enregistrée dans le premier semestre de cette année. «Les pluies se sont faites rares, et les conséquences occasionnées à la filière apicole sont vraiment désastreuses» nous dit, pour sa part, un apiculteur d’Adekar.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Récolte du miel dans la Nièvre : "la pire année depuis la grande sécheresse de 1976 "

Récolte du miel dans la Nièvre : "la pire année depuis la grande sécheresse de 1976 " | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Depuis 2012, les mauvaises récoltes en miel se suivent et se ressemblent pour les apiculteurs du Nivernais et du Morvan. « Il y a deux ans, on disait que c’était la pire année en termes de récoltes depuis la grande sécheresse de 1976. L’an dernier, la production avait été encore plus faible. Et cela ne sera pas mieux pour cette année », témoigne Guy Pommeau, vice-président du Syndicat d’apiculture Nivernais-Morvan.

Pour ses 331 adhérents, le même scénario s’est répété lors des différentes récoltes cette année. Avec toujours ce même constat d’une ruche à l’autre : des cadres en bois vides. Non pas désertés par les hyménoptères, mais par le miel. « Une année normale, un apiculteur amateur peut espérer récolter entre 20 et 30 kilos de miel. Mais cette année, la moyenne se situe autour des 10 kilos. Nous n’avons jamais connu ça », calcule l’apiculteur.

Même constat dans le Morvan. Mais à une échelle légèrement différente. Les 1.200 ruches du Ruchers du Morvan ont là aussi réservé bien des mauvaises surprises à Dominique Coppin lors des récoltes. Avec une production de près de 20 tonnes, le déficit est estimé à « près de sept à dix tonnes, et correspondent aux pertes concernant le miel d’acacia ». Une différence que la responsable de l’exploitation apicole justifie « uniquement par les très mauvaises conditions météorologiques de cette année ».

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

News Press - Languedoc-Roussillon - Les producteurs de miel dans la tourmente - FNSEA - Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles

News Press - Languedoc-Roussillon - Les producteurs de miel dans la tourmente - FNSEA - Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Précédés de deux ou trois années de difficultés, les aléas climatiques de 2014 ont occasionné la perte moyenne de 50% de la production régionale de miel, soit un manque à gagner d'environ 10 millions d'euros.

De nombreux apiculteurs du Languedoc-Roussillon se posent des questions sur l'avenir de leur activité. S'ajoutant aux problèmes récurrents de varroa, de frelon asiatique, d'intoxications, de maladies, à l'arrivée du cynips du châtaignier (le châtaignier constitue les plus gros volumes du miel régional), la carence en nectar et en pollen due à un printemps trop sec a affamé les colonies en plein développement, malgré les mesures prises par les apiculteurs pour les maintenir en état de production. Ce sont autant de coûts supplémentaires pour combler les besoins alimentaires des abeilles qui se répercutent aujourd'hui gravement sur le revenu des apiculteurs.

La FRSEA a alerté les différentes collectivités territoriales et l'Etat, et demande un appui financier permettant à la fois d'éviter une trop grande fragilisation de la filière apicole et de continuer à approvisionner les consommateurs en miel local.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Survie des abeilles : un géant du miel tire la sonnette d'alarme

Survie des abeilles : un géant du miel tire la sonnette d'alarme | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Michaud a de plus en plus de mal à se fournir dans l'Hexagone, dont la production s'effondre : elle est passée de 32 000 tonnes en 1995 à moins de 10 000 tonnes en 2014. "Les 500 apiculteurs français couvrent seulement un quart de nos besoins. Les trois quarts de notre production sont importés de Hongrie, d'Espagne, du Portugal ou d'Argentine", indique Vincent Michaud, P-DG de l'entreprise. En France comme ailleurs, la surmortalité des abeilles est due à différents facteurs "dont l'utilisation massive de pesticides", rappelle M. Michaud, qui pointe du doigt l'usage des "néonicotinoïdes"

 

 

more...
Eben Lenderking's curator insight, February 11, 2015 4:30 AM

Meme en France, l'utilisation des méthodes non-soutenable dans le agro-industria font si que nos abeilles meurent. 


También en Francia están sufriendo mucho con la mortalidad de les abejas provocada por el uso de chimica...

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

La filière miel face aux difficultés - Process Alimentaire

La filière miel face aux difficultés - Process Alimentaire | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Selon le ministère de l'Agriculture, rien qu'entre 2004 et 2010, la production nationale de miel a diminué de 28 %. Le nombre de ruches a chuté de 20% sur cette période, le nombre d'apiculteurs a baissé de 40%. Les études scientifiques n’ont pas pu déterminer la cause exacte de la baisse de production mais les suspects sont nombreux : pesticides, frelons asiatiques, parasites comme le Varroa, maladies, mauvaises conditions météorologiques...

Pour mieux comprendre la mortalité des colonies d'abeilles, l'Anses organise le 9 décembre une présentation des premiers résultats du programme de surveillance européen « Epilobee ».

Une surveillance active de 3284 ruches a eu lieu dans 17 pays d'Europe. Les analyses vont permettre d’explorer les liens statistiques entre la mortalité des colonies et certains facteurs de risque, dont la prévalence de maladies, l'utilisation de traitements vétérinaires, le contexte apicole et d'autres paramètres comme l’alimentation, la saison, la migration...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

De moins en moins de miel en Franche-Comté - Francetv info

De moins en moins de miel en Franche-Comté - Francetv info | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
L'abeille, première ouvrière de la biodiversité est en danger. Le constat est sans appel, la récolte de miel 2014 en Franche-Comté est très faible. En cause, les pesticides, mais surtout le dérèglement climatique.
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Boumerdès : Flambée des prix après une baisse de la production de miel- Algerie Site

Boumerdès : Flambée des prix après une baisse de la production de miel- Algerie Site | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La production mellifère dans la wilaya de Boumerdès a enregistré un baisse sensible cette saison, chutant de 190 tonnes en 2013 à  160 tonnes en 2014, et engendrant ainsi une flambée des prix de ce produit. « La moyenne de rendement par ruche est estimée, cette année, à  3,7 kg contre 5 kg pour la campagne apicole précédente », ont indiqué à  l'APS des professionnels du secteur, en marge du premier Salon du miel et des produits de la ruche.

Les conditions climatiques défavorables à  la floraison, les maladies affectant les ruches non traitées et les incendies, ont été cités, entre autres, comme étant les causes à  l'origine de la régression de la production mellifère, et ce en dépit des subventions accordées aux apiculteurs sur le Fonds national d'investissement et du développement agricole (FNDIA). Les prix du kilogramme de miel varient entre 3.000 et 6.000 DA, selon le type du miel, a-t-on constaté au niveau des stands d'exposition.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Macédoine : les apiculteurs ont du mal à faire leur miel - Le Courrier des Balkans

Macédoine : les apiculteurs ont du mal à faire leur miel - Le Courrier des Balkans | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La pollution atmosphérique fait des ravages dans le milieu naturel des colonies d’abeilles, provoquant la disparition d’un grand nombre d’entre elles. Le second facteur de cette baisse de production est inexorablement lié aux conditions météorologiques déplorables de cette année qui ont eu des conséquences désastreuses. La Macédoine peut cependant s’estimer heureuse, car moins touchée par les vagues d’intempéries et d’inondations qui ont frappé les Balkans, provoquant une augmentation exorbitante du prix de ce produit.

 

Ainsi, le président de l’Union des apiculteurs de Serbie, Rodoljub Živadinović, annonce une chute de 85% de la production comparativement à l’an dernier et la destruction de 1 683 colonies lors des inondations de mai dernier.

 

Côté bulgare, même constat : le président de l’Union bulgare des apiculteurs, Mihail Mihaylov, annonce que si la production annuelle variait de 6 000 à 12 000 tonnes les années précédentes, il faudra compter cette année sur à peine 30 à 50% de ces chiffres, ajoutant que le prix de rachat était beaucoup trop faible à quatre leva (deux euros) le kilo, ce qui ne permettait même pas aux producteurs de couvrir leurs frais.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le frelon asiatique n'a pas disparu… - LaDépêche.fr

Le frelon asiatique n'a pas disparu… - LaDépêche.fr | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Mais où est passé le frelon asiatique qui semble se faire plus discret cette année ? «Pour l'instant, nous avons peu de retours de particuliers et d'entreprises spécialisées. Mais il est fort probable que nous ayons des appels à l'automne, quand les feuilles tombent et que les nids sont plus visibles», affirme une technicienne de la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (FREDON), un syndicat professionnel agricole. Pour elle, les températures peu clémentes expliquent «peut-être» la situation de cet été.(...)
La plus mauvaise récolte

Parmi les fléaux qui frappent les abeilles, le frelon n'occupe cependant pas la première place, rappelle le président du syndicat des apiculteurs. Sur la liste, les insecticides et la culture intensive arrivent toujours en tête. Et la situation est délicate. «Un apiculteur en France jette 35 à 40 % de ses ruches. C'est le taux de mortalité. Il atteint 45 à 60 % en Midi-Pyrénées. Il a été de 100 % dans certains endroits des Pyrénées cet été», s'alarme Olivier Fernandez. Avec la fin du mois d'août, l'heure de la récolte de miel arrive. «L'an dernier, les apiculteurs ont fait la plus mauvaise récolte depuis la Seconde Guerre mondiale. On va faire pire», pronostique le président du syndicat.

Le syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées organise le 3 septembre, à la mairie annexe de Saint-Martin-du-Touch, une conférence avec un chercheur toulousain qui a chiffré l'apport de la pollinisation dans l'agriculture.

more...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Grosse inquiétude chez les apiculteurs - Centre Presse Aveyron

Grosse inquiétude chez les apiculteurs - Centre Presse Aveyron | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pour les apiculteurs et leurs abeilles, cet été pluvieux est tout simplement catastrophique. Déjà mal en point en raison de quelques problèmes dont ceux provoqués par les pollutions, les ruchers sont désormais mis à rude épreuve en raison des pluies incessantes.

 

"Pour nous, entre le 15 juin et le 15 juillet, c’est la récolte la plus importante de la saison en terme de volumes. Et compte tenu du temps qu’il a fait, cette année, il n’y aura quasiment pas de bonnes récoltes", explique Jérôme Lescure, président des apiculteurs de l’Aveyron.

 

La situation est telle que l’heure est même venue pour lui et ses camarades de se poser la question d’alerter les pouvoirs publics sur leur situation, à l’instar de leurs collègues de Lozère qui ont déjà tiré la sonnette d’alarme.

 

 

more...
No comment yet.