Le Parlement européen confirme l'accord en trilogue pour que le pollen ne soit pas considéré comme un ingrédient du miel, mais comme un composant naturel, afin de permettre de contourner l’obligati... | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Il n’y aura finalement pas d’étiquetage du pollen OGM présent dans le miel. Dans un vote très serré ( 283 voix pour, 248 contre et 45 abstentions) le 16 avril 2014, le Parlement européen s’est définitivement prononcé en faveur de la proposition de la Commission européenne de septembre 2012 sur le miel et qui visait à définir le pollen comme un composant naturel du miel, plutôt que comme l’un de ses ingrédients et contourner ainsi l'obligation d'étiquetage.

La Commission entendait revenir à la situation antérieure à celle créée par un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui avait au contraire qualifié le pollen d’ingrédient du miel.

 

Ce qui, en vertu de la législation sur les OGM, imposait l’étiquetage du pollen génétiquement modifié s'il représentait plus de 0,9 % du pollen présent dans le miel et non 0,9 % du miel considéré comme un produit mono-ingrédient.

 

Les Verts/ALE au Parlement européen ont dénoncé le vote d’une proposition législative contraire à la jurisprudence de la CJUE de septembre 2011 mais aussi à l’avis du 27 novembre 2013 de sa propre commission parlementaire de l'environnement (ENVI).

 

Une proposition "malheureusement" adoptée après un "lobbying massif de l'industrie et des pays tiers producteurs d’OGM comme l'Argentine", a regretté l’eurodéputé Vert allemand Martin Häusling.


Via ADAPRO LR