Alpes : le danger qui menace la santé des abeilles et celle des hommes ... - La Provence | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Moratoire de Bruxelles


Le 29 avril, la commission européenne annonçait un moratoire de 2 ans pour 3 pesticides qui seraient à l'origine de la mortalité des abeilles domestiques : l'imidaclopride, la clothianidine et le thiaméthoxame et ce, sur 4 cultures : le maïs, le colza, le tournesol et le coton. Une décision qui prendra effet le 1er décembre prochain. Là où le bât blesse, c'est que cette décision est pernicieuse.

 

En effet, les semis de colza par exemple, se font toujours en automne, ils ne seront donc pas concernés par ce moratoire qui prend effet au 1er décembre et les agriculteurs pourront donc récolter en 2014 du colza élevé aux néonicotinoïdes après que les abeilles auront copieusement butiné leurs fleurs.

 

Autre déviance : les céréales d'hiver ne sont pas concernées par ce moratoire. On pourra donc utiliser ces produits, comme avant, sur toutes les variétés de blés et ses dérivés, sur l'orge et l'avoine notamment...

Le gros problème, dénoncé par les apiculteurs, c'est la rémanence du produit dans le sol.

 

En effet, lorsque l'on cultive du blé sur une parcelle, l'année suivante, compte tenu de la rotation des cultures, on fera pousser du colza sur la même terre.

 

Le moratoire de ces produits sur le colza deviendra donc inopérant puisque la rémanence dans le sol du produit atteindra aussi les cultures qui devraient en être protégées...