Bientôt du miel de Tindu - Les Nouvelles Calédoniennes | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le Comité de bien-être de Tindu a lancé cette semaine une nouvelle activité apiculture, en partenariat avec la Société immobilière de Nouvelle-Calédonie (Sic). Une initiative pour renforcer l’implication des jeunes dans la vie du quartier.

Mercredi, Paul Wongso, apiculteur de Kaméré, a montré aux apprentis comment fabriquer une ruche. « Maintenant qu’on a cloué toutes les planches, on peut s’attaquer aux cadres, avant de poser la grille reine au centre et le toit au-dessus ». A l’initiative du projet, le professionnel fait découvrir les bases de l’apiculture à une vingtaine de jeunes du quartier, qui ont parfois un peu de mal à suivre. « Mais si ! On fabrique les ruches pour les accrocher dans la forêt. Mais il faudra revenir plus tard sinon les abeilles vont manger tout le miel », prévient Assai du haut de ses 9 ans.

 

Si les tout petits observent, curieux, la construction, les plus vieux comprennent l’intérêt du projet. « C’est choc pour le quartier, lance Joachim, 17 ans, et je me sens prêt à assurer le suivi. »

 

Les jeunes vont devoir contrôler eux-mêmes, régulièrement, l’état des ruches, toute la durée de l’expérience, échelonnée sur un minimum de deux ans. « Cette activité demande de la rigueur professionnelle et de la solidarité », souligne l’apiculteur chevronné.