Abeilles, intoxic...
Follow
Find tag "Polémique OGM"
91.2K views | +4 today
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Maïs OGM Monsanto : trois scientifiques dénoncent la manipulation des données scientifiques par l'administration française - Enviscope

Maïs OGM Monsanto : trois scientifiques dénoncent la manipulation des données scientifiques par l'administration française - Enviscope | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pour les auteurs  d'un article publié dans la revue Nature Biotechnologie, des  fonctionnaires anonymes de l'administration française ont sciemment manipulé et écarté des des études scientifiques. Ils l'ont fait pour répondre à une commande politique et justifier la position du gouvernement  pendant le quinquennat Sarkozy, demandant  à l'Europe l'interdiction du maïs transgénique MON 810.


HE ENVISCOPE, CORRIGEZ VOS FAUTES D'OTHOGRAPHES DEJA, PUIS CESSEZ DE REPETER DES ANERIES SI C'EST PAS TROP DEMANDER, A MOINS QUE CE NE SOIT VOTRE PAIN QUOTIDIEN?

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM - L'étude de Séralini validée par un membre de l'Académie des sciences - Enviro2B

OGM - L'étude de Séralini validée par un membre de l'Académie des sciences - Enviro2B | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Dans une interview exclusive à paraître dans le magazine Rebelle-Santé du 23 février, Paul Deheuvels, membre de l’Académie des sciences et Directeur du Laboratoire de Statistique Théorique et Appliquée de l’Université de Paris VI, confirme la validité scientifique de l’étude sur les OGM dirigée par Gilles-Eric Séralini et dénonce les fonctionnements internes de l’Académie des Sciences.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : quand les firmes "oublient" les études de toxicologie - Le Nouvel Observateur

OGM : quand les firmes "oublient" les études de toxicologie - Le Nouvel Observateur | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

 

 

Après la polémique déclenchée par l’étude de Gilles-Eric Séralini sur la toxicité de l’OGM NK603 de Monsanto, et les nombreuses critiques, qu’en est-il de la solidité des études fournies par les industriels sur le sujet ? C’est la question que se pose vendredi 26 octobre Eric Meunier sur le site spécialisé Inf’OGM.

"Contrairement à ce qu'on pourrait croire, les entreprises qui demandent une autorisation de commercialisation pour une plante génétiquement modifiée (PGM) ne fournissent pas toujours des analyses de toxicologie aux agences en charge de l'évaluation du dossier", observe l'auteur du texte Eric Meunier.

On apprend ainsi que concernant le dossier en cours pour l'autorisation (à l'importation, la transformation, l'alimentation humaine et l'alimentation animale) du maïs DAS-40278-9 tolérant des herbicides, mis au point par Dow agrosciences, l'Anses précisait, dans son avis du 7 juin 2011, qu'"aucune étude de toxicité sub-chronique de 90 jours chez le rat avec l'aliment n'a été réalisée". Une lacune qui se retrouve dans plusieurs autres cas d'autorisations délivrées ou en cours de traitement.

 

En l’absence de telles études, l’Anses refuse de rendre un avis favorable.

 

Mais l’EFSA, au niveau européen, ne s’encombre pas de telles préventions, abritée derrière le principe d’équivalence en substance qui fait loi depuis 2006.

 

A propos d’un coton OGM sur lequel l’Anses ne s’est pas prononcée faute d’études de toxicité,

 

l’EFSA écrit : "Sur la base des analyses de comparaison, le panel OGM de l'AFSA a conclu que le coton GHB614 est équivalent en composition et agronomiquement à son comparateur non GM et aux autres variétés de coton conventionnel à l'exception du transgène introduit. Ces analyses, tout comme celle de caractérisation moléculaire, n'ont fourni aucune information quant à des effets non recherchés de la modification génétique".

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : l'étude qui fait polémique - LaDépêche.fr

OGM : l'étude qui fait polémique - LaDépêche.fr | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Que penser de l'étude du Pr Séralini, montrant des rats bouffis de tumeurs après avoir consommé du maïs OGM ? Hier, six académies scientifiques françaises ont estimé que l'étude comprenait de nombreuses insuffisances. Et lundi, l'Agence française de sécurité sanitaire rendra son avis.

 

(...)

 

Aujourd'hui, ce sont les industriels eux-mêmes qui attestent de l'innocuité de leurs produits : ils sont donc juges et parties.

Il est donc normal que la recherche publique s'intéresse à la question.

L'étude du Pr Séralini a au moins le mérite de poser des questions et d'ouvrir le débat sur la dangerosité des OGM, même si elle n'est pas exempte de critiques.

 

Comme le disait le philosophe Rabindranath Tagore : «Fermez la porte à toutes les erreurs et la vérité restera dehors.»

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

«Pourquoi être obligé de se cacher pour étudier les OGM ?»

«Pourquoi être obligé de se cacher pour étudier les OGM ?» | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

DEBAT ASSEMBLEE NATIONALE, MORCEAUX CHOISIS PAR "LIBE"

 

La commission du développement durable de l'Assemblée nationale auditionnait le professeur Seralini ce mardi, à propos de son étude sur la toxicité de l'OGM Nk603.

 

Résumé en 7 minutes des controverses et des questions des députés.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : peur devant l'incertitude - La Russie d'Aujourd'hui

OGM : peur devant l'incertitude - La Russie d'Aujourd'hui | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

AVIS A TOUS CEUX QUI ONT BUZZE LA PSEUDO DECLARATION DE GUERRE DE  POUTINE A OBAMA, VOILA DE QUOI IL EN RETOURNE EXACTEMENT!

En vertu des règles de l’OMC, le pays devra autoriser l’importation des semences OGM, la plantation des cultures génétiquement modifiées sur le sol russe ainsi que la vente des produits contenant ces organismes sans nécessairement l’indiquer sur les emballages. Tous ces points irritent les écologistes russes qui ont même organisé fin mai une action de protestation contre les OGM.

Le mouvement « Russie sans OGM » gagne du terrain dans le pays. Les organisateurs ont lancé une pétition pour tenter de rendre la Russie une zone exempte d’OGM.

 

« Les gens doivent pouvoir choisir quels produits acheter. Nous croyons que la présence d’OGM doit être indiquée sur les emballages », estime la directrice de l’Association nationale russe de sécurité génétique (OAGB), Elena Charoïkina. « Notre action a réuni près de 50 personnes, les autorités moscovites n’ayant autorisé qu’une manifestation, et non pas une marche que nous avions initialement envisagée. Toutefois, plusieurs millions de personnes dans plus de 400 villes de 58 pays sont descendus ce jour-là dans les rues ».




Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : Adopter des cultures résistantes au glyphosate en Europe ferait augmenter de 72% l’utilisation d’herbicides en 2025

OGM : Adopter des cultures résistantes au glyphosate en Europe ferait augmenter de 72% l’utilisation d’herbicides en 2025 | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Dans un rapport publié fin 2012 par Greenpeace, l’agronome et économiste Charles Benbrook estime qu’une autorisation sans restrictions de cultures de maïs, betterave à sucre et soja génétiquement modifiés pour résister au glyphosate en Europe augmenterait systématiquement l’usage des herbicides.

L’Union européenne s’apprête à autoriser 26 cultures transgéniques, parmi lesquelles 13 génétiquement modifiées (GM) pour tolérer le glyphosate, principe actif de l’herbicide Roundup notamment. Glyphosate, dont l’utilisation augmentera inéluctablement. Jusqu’à 10 fois plus qu’aujourd’hui pour être exact, prévient Charles Benbrook, professeur d’économie au centre de l’agriculture soutenable de l’université du Washington.

Dans un rapport qui lui a été mandé par Greenpeace, le chercheur a modélisé l’évolution de l’usage des herbicides en Union européenne, selon 3 modèles d’adoption de cultures de maïs, soja et betterave sucrière ayant subi une modification génétique pour tolérer le glyphosate, dite Roundup Ready (RR). Pour ce faire, il a utilisé les données disponibles sur l’usage des herbicides aux Etats-Unis, qui cultive des plantes RR depuis 1996 et utilise du glyphosate comme pesticide depuis les années 70.

Tolérer un herbicide a un prix
Premier scénario, la technologie RR est autorisée par l’UE et adoptée par les agriculteurs avec autant d’enthousiasme qu’elle le fut aux Etats-Unis, sans restriction d’usage. L’épandage de l’ensemble des herbicides augmenterait alors de 72% pour l’ensemble des cultures de maïs, soja et betterave, selon le rapport de Benbrook. Une croissance due quasi-uniquement à l’explosion de l’épandage de glyphosate qui serait 800% supérieur à aujourd’hui.

Deuxième scénario, plus modéré que le précédent : l’UE impose des restrictions à l’utilisation de la technologie Roundup Ready. Par exemple, l’interdiction de planter des cultures deux ans d’affilée sur un champ donné, dans l’espoir de prévenir l’émergence de mauvaises herbes résistantes. L’utilisation totale d’herbicides augmenterait alors « seulement » de 25%, et celle du glyphosate seulement, de 400%.

Enfin, dernière possibilité : ces OGM ne sont pas autorisés en UE et l’agriculture conventionnelle reste dominante. Alors, que l’usage de l’ensemble des herbicides pour les 3 cultures diminuerait de 1% dans l’Union d’ici 2025, celui du glyphosate augmenterait de 88%.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Séralini : "Qu'on décortique les études de Monsanto comme les miennes"

Séralini : "Qu'on décortique les études de Monsanto comme les miennes" | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

ACTION REACTION

 

Réagissant à ces deux avis, le Pr Gilles-Eric Séralini a demandé lundi 22 octobre que les études de Monsanto qui ont servi à autoriser des OGM soient publiées et "décortiquées" comme les siennes, lors d'une conférence de presse à Caen. "Les études de Monsanto qui ont permis des mises sur le marché sont gardées secrètes tandis que les nôtres, on les décortique jusqu'à la moëlle. Moi, mes tests, pour l'instant, ils n'ont servi ni à l'autorisation ni à l'interdiction des produits", a déclaré l'universitaire.

 

"Qu'on arrête un peu de rigoler aujourd'hui et qu'on sorte des tiroirs les produits et les façons dont ils ont été évalués. Qu'on arrête de jouer à cache cache", a ajouté le professeur. "Là, on comprendra que les études qu'ils ont faites sont carrément insuffisantes, avec une puissance statistique qui, je vous le promets, sera encore inférieure à la nôtre. Il ne faut pas prendre la santé des enfants en otage", a-t-il martelé.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

OGM : Séralini reçoit le soutien de chercheurs internationaux - Le Nouvel Observateur

OGM : Séralini reçoit le soutien de chercheurs internationaux - Le Nouvel Observateur | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

RESCOUSSE!!!

Des scientifiques dénoncent, dans une lettre ouverte, les obstacles dressés par les industriels et les Etats contre la recherche indépendante.

 

Parmi les "difficultés fondamentales" pointées :

 

- Les "attaques de longue date contre les études faisant état de risques". Selon les auteurs, "Séralini et ses collègues ne sont que les derniers d'une série de chercheurs dont les travaux déclenchèrent des campagnes de harcèlement bien orchestrées". Parmi les victimes : Ignacio Chapela, le biochimiste Arpad Pusztai ou encore le professeur d'embryologie moléculaire Andres Carrasco.

 

- Le "rôle des médias scientifiques". Le texte souligne que dans leur couverture de l'étude de Séralini, "les segments incontestablement les plus prestigieux des médias scientifiques – "Science", le "New York Times", "New Scientist" et le "Washington Post" – omirent tous de faire contrepoids aux critiques".

 

- La "responsabilité réglementaire". Selon les auteurs, la plupart des organismes de contrôle (EFSA, FDA…) "ont avalisé des protocoles prévoyant peu ou pas de moyens de détecter les effets négatifs des OGM". Alors que la validité du protocole utilisé par l’équipe de Gilles-Eric Séralini n’a pas été validé.

 

- La complicité de l’Etat qui "utilise la science seulement quand cela l'arrange".

Ces critiques ont déjà été entendues dans le débat sur l'étude de Gilles-Eric Séralini. Mais elles proviennent cette fois de chercheurs qui se sont parfois heurtés aux mêmes obstacles, et qui en tirent l'implacable leçon suivante : "Si, au départ, l'évaluation scientifique d'un produit est un processus d'approbation biaisé en faveur du requérant, appuyé par l'élimination systématique du travail de scientifiques indépendants oeuvrant dans l'intérêt public, cela exclut toute possibilité de tenir un débat honnête, raisonné ou scientifique."

more...
No comment yet.